Sur les anciennes terres des Sumériens au Sud de l’Irak, vivent actuellement les Maadans. Doc. culturel et historique.

Extrait : « Les descendants. Au XXe siècle, que reste t-il de Sumer ? Une histoire mouvementée et très longue de la Mésopotamie, et en particulier celle de l’Irak qui abrita les derniers « vestiges culturels » des Sumeriens, des Akkadiens, des Babyloniens, les « peuples des Marais » du Sud du pays, – dans la province de Bassorah-, les Maadans. Ils vivaient sur un territoire correspondant globalement à celui de l’ancien Sumer. Les sociétés, arabes du désert et des marais, ne sont pas strictement « primitives ». Elles sont de « tradition orale » mais se situant dans le prolongement d’un antécédent écrit.

L’auteur des « Arabes des marais » écrivait : « maadan » qui sert à qualifier les habitants des marais au mode de vie si particulier (élevage de buffles, utilisation multifonctionnelle des roseaux) ». « Le peuple irakien aurait pu se rappeller avec fièreté qu’il descendait des Sumériens ou des Babyloniens, des Assyriens…Au lieu de cela il revendiqua son appartenance à la race bédouine ».

Et selon l’auteur « Il est possible que le sang de multiples races qui ont occupé l’Irak pendant des millénaires ait survécu dans le repaire des marais » . Car paradoxalement c’était aussi un lieu de refuge: « la zone amphibie de basse Mésopotamie et son labyrinthe deconcertant de fourrées de roseaux où les hommes ne pouvaient circuler qu’en barque, dut servir de refuge aux survivants d’un peuple vaincu et être un centre d’anarchie et de rébellion »

La question posée au début  : « Comment la civilisation sumérienne, écrite, ce serait muée en une civilisation malgache non écrite… Toutes les sociétés évoluent selon le déroulement de l’histoire universelle… » (Réquisitoire) se situe bien entendu dans l’optique des théoriciens évolutionnistes « cette théorie pronait l’unité fondamentale de l’espèce humaine soumise à une seule et même histoire. Bachoffen, Morgan Mac Lennan s’attachaient à définir les stades de développement par lesquels toutes socétés devaient nécessairement passer »

L’Histoire oeuvre sans soucie de doctrines mécaniques. Nous avons des exemples innombrables (Afrique, Asie, Amérique…) qui peuvent en témoigner »(Chp. De l’écriture à l’oralité,). Théos. R.

The Marsh arabs (Les arabes des marais).

Documentaires (en arabe) sur la vie quotidienne des Madans.

Doc en arabe 2011, sous titré en anglais.

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s