« Notre armée devrait recevoir un Nobel de la paix », estime un ambassadeur israélien. Tsahal

« Notre armée devrait recevoir un Nobel de la paix », estime un ambassadeur israélien

Alors que l’offensive israélienne à Gaza a fait plus de 600 morts palestiniens, en grande majorité des civils, l’ambassadeur israélien aux Etats-Unis, Ron Dermer, n’a pas hésité à déclarer que l’armée israélienne devrait recevoir un Nobel de la paix. Photo tirée de sa page Facebook
Dans la presse « Les soldats israéliens sont en train de mourir afin que d’innocents Palestiniens vivent. »
OLJ
22/07/2014
 
 

L’ambassadeur israélien aux Etats-Unis, Ron Dermer, a estimé que l’armée israélienne devrait recevoir un Nobel de la paix pour son « inimaginable retenue », rapporte Times of Israel mardi.

« Certains sont honteusement en train d’accuser Israël de génocide et nous mettraient sur le banc des accusés pour crimes de guerre », a-t-il déclaré lors du « Sommet des chrétiens unis pour Israël » qui s’est ouvert lundi à Washington. « Mais la vérité est que l’armée israélienne devrait recevoir le prix Nobel de la paix, un prix Nobel de la paix car elle combat avec une inimaginable retenue », a-t-il poursuivi, assurant qu' »aucune armée dans l’histoire n’a fait autant attention à protéger les innocents ».

Depuis le début de l’offensive israélienne, le 8 juillet, plus de 600 Palestiniens ont été tués et 3.640 blessés, en grande majorité des civils. Côté israélien, 27 soldats et deux civils ont été tués.

Dans la presse israélienne : Le lion et la souris…)

« Je ne tolérerai pas que l’on critique mon pays à un moment où les soldats israéliens sont en train de mourir afin que d’innocents Palestiniens vivent », a encore dit M. Dermer lors de son discours qu’il a posté sur sa page facebook. Dans ce contexte, a-t-il enchainé, « Israël mérite l’admiration de la communauté internationale ».

Lire aussi : Kerry laisse filtrer son irritation contre Israël)

L’ambassadeur a en outre affirmé que les observateurs du conflit devraient garder en tête la « différence morale » entre Israël et Hamas. « C’est une bataille entre un pays compatissant qui lance des tracts, téléphone, envoie des SMS (avant de bombarder, ndlr), pour sauver des civils palestiniens, et une organisation terroriste brutale qui utilise les hôpitaux comme centres de commandement militaire et transforme les écoles des Nations unies en dépôts d’armes ».

Il y a quelques jours, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, avait estimé que l’armée israélienne est l’armée « la plus humaine et la plus courageuse au « , rappellmondee Times of Israel.

Israël a pilonné mardi de nombreuses cibles dans la bande de Gaza, ajoutant qu’un cessez-le-feu n’était pas à l’ordre du jour alors que l’Onu et les Etats-Unis intensifient les efforts pour obtenir une trêve après deux semaines de conflit.

Commentaires :

Robert Malek

LOLLL !!! Et le monde entier va lui donner raison. Peut-être bien que l’armée israélienne agit avec de la retenue (si on peut appeler ça comme ça), mais certainement pas assez vu les civils palestiniens massacrés. C’est plutôt un Nobel de fauchage d’enfants qu’il faut leur donner. Par ailleurs, halte à la désinformation et à la propagande fanatique crachée par les illuminés mononeuronaux (et farouchement antisémites, lire certains commentaires ici) ! On sait que la capture d’un soldat israélien a suscité de la joie chez les Palestiniens et les mercenaires (normal chez ces exaltés et leurs fans écorchés vifs), mais dire qu’elle a suscité de la joie chez les Libanais est une tentative d’embarquer le Liban dans un conflit qui lui est étranger comme sait très bien le faire le Hezbollah. Qu’Israël se démerde avec le Hamas, que le boucher de Damas se démerde avec la racaille islamiste qui souille la religion musulmane, que les mercenaires du Hezbollah aillent crever chez l’ennemi si ça les amuse, mais qu’on foute la paix aux Libanais. Les vrais j’entends, pas les traîtres.

SAKR LOUBNAN

BOURDE ! çA FAIT BIEN RIRE QUAND MÊME…

http://www.lorientlejour.com/article/877354/notre-armee-devrait-recevoir-un-nobel-de-la-paix-estime-un-ambassadeur-israelien.html

 

Bientôt censurée !

 

Juifs en colère, aux côtés des enfants de Gaza

 

Ex combattants de Tsahal, ils refusent maintenant de se taire et parlent

<!–

–>Ex combattants de Tsahal, ils refusent maintenant de se taire et parlent

 

Micha, Dana, Noam, et Mikhael ont combattu pour Tsahal. C’est la première fois que des officiers israéliens manifestent à visage découvert leur contestation.

à propos des exactions infligées dans la bande de Gaza, entre 2000 et 2009.

.© Quique Kierszenbaum. Le 21 décembre 2010 | Mise à jour le 21 décembre 2010

 grenades pour faire peur

 Des « On déboule dans un village palestinien à 3 heures du matin et on se met à lancer des grenades étourdissantes dans les rues. Pour rien, pour faire peur. On voyait les gens se réveiller affolés… On nous raconte que cela fait fuir les éventuels terroristes. N’importe quoi… Par rotation, on faisait ça toutes les nuits. La routine. On nous disait “Bon­ne opération”. On ne comprenait pas pourquoi. »

Voler un hôpital

« Une nuit, nous avons l’ordre d’entrer de force dans une clinique d’Hébron qui appartient au Hamas. On confisque l’équipement : ordinateurs, télépho­nes, imprimantes, d’autres choses, il y en a pour des milliers de shekels. La raison ? Toucher le Hamas au portefeuille, juste avant les élections du Parlement palestinien, pour qu’il perde. Le gouvernement israélien avait officiellement annoncé qu’il n’allait pas tenter d’influencer cette élection… »

« On a tué un type par pure ignorance »

« On ne savait pas que, pendant le ramadan, les fidèles sortent dans la rue à 4 heures du matin avec des tambours pour réveiller les gens, qu’ils mangent avant le lever du soleil. On identifie un type dans une allée qui tient quelque chose, on lui crie “stop”. Là, si le “suspect” ne s’arrête pas immédiatement, la procédure exige des sommations. “Arrêtez ou je tire”, puis on tire en l’air, puis dans les jambes, etc. En réalité, cette règle n’est jamais appliquée. On l’a tué, point. Et par pure ignorance des rites locaux. »

Les paysans en larmes

« Nos excavateurs dressent une barrière de séparation en plein milieu d’un champ de figuiers palestinien. Le paysan arrive en larmes : “J’ai planté ce verger pendant dix ans, j’ai attendu dix ans qu’il donne des fruits, j’en ai profité pendant un an, et là, ils me le déracinent !” Il n’y a pas de solution de replantage. Il y a des compensations seulement à partir de 41 % de terre confisquée. Si c’est 40 %, tu n’as rien. Le pire c’est que peut-être demain ils vont décider d’arrêter la construction de la barrière. »

Rendre ses galons, redevenir soldat

« On installe des check points surprises. N’importe où, ça n’est jamais clair. Et soudain on arrête tout le monde, on contrôle leur permis. Il y a, là, des fem­mes, des enfants, des vieux, pendant des heures, parfois en plein soleil. On arrête des innocents, des gens qui veulent aller travailler, trouver de la nour­riture, pas des terroristes… J’ai dû le faire pendant cinq mois, huit heures par jour, ça m’a cassé. Alors j’ai décidé de rendre mes galons de commandant. »

« Notre mission : déranger, harceler »

« On est à Hébron. Comme les terroristes sont des résidents locaux et que notre mission est d’entraver l’activité terroriste, la voie opérationnelle c’est de quadriller la ville, entrer dans des maisons abandonnées, ou des maisons habitées choisies au hasard – il n’y a pas de service de renseignement qui nous pilote –, les fouiller, les mettre à sac… et ne rien trouver. Ni armes ni terroristes. Les habitants ont fini par prendre l’habitude. Ils sont irrités, dépressifs, mais habitués car ça dure depuis des années. Faire souffrir la population civile, lui pourrir la vie, et savoir que cela ne sert à rien. Cela engendre un tel sentiment d’inutilité. »

« Les punitions collectives »

« Mes actes les plus immoraux ? Faire exploser des maisons de suspects terroristes, arrêter des centaines de gens en masse, yeux bandés, pieds et mains liés, les emmener par camions ; pénétrer dans des maisons, en sortir brutalement les familles ; parfois on revenait faire exploser la maison ; on ne savait jamais pourquoi telle maison, ni quels suspects arrêter. Parfois, ordre nous était donné de détruire au bulldozer ou aux explosifs l’entrée du village en guise de punition collective pour avoir hébergé des terroristes. »

« Protéger des colons agressifs »

« On débarque dans le district de Naplouse pour assurer la sécurité des colons. On découvre qu’ils ont décidé d’attaquer Huwara, le village voisin, palestinien. Ils sont armés, jettent des pierres, soutenus en cela par un groupe de juifs orthodoxes français qui filment, prennent des photos. Résultat : on se retrouve pris entre des Arabes surpris, terrorisés, et notre obligation de protection des colons. Un officier tente de repousser les colons dans leurs terres, il reçoit des coups, il y a des tirs, il abandonne. On ne sait plus quoi faire : les retenir, protéger les Palestiniens, nous protéger, une scène absurde et folle. On a fini par faire retourner les agresseurs chez eux. Une dizaine d’Arabes ont été blessés. »

Assassiner un homme sans armes

« On est en poste dans une maison qu’on a vidée de ses occupants, on soupçonne la présence de terroristes, on surveille, il est 2 heures du matin. Un de nos tireurs d’élite identifie un mec sur un toit en train de marcher. Je le regarde aux jumelles, il a dans les 25-26 ans, n’est pas armé. On en informe par radio le commandant qui nous intime : “C’est un guetteur. Descendez-le.” Le tireur obéit. J’appelle cela un assassinat. On avait les moyens de l’arrêter. Et ça n’est pas un cas unique, il y en a des dizaines. »

montage-

Noam, Micha, Mikhael, et Dana. (Photos DR).

 http://www.parismatch.com/Actu/International/Ex-combattants-de-Tsahal-ils-refusent-maintenant-de-se-taire-et-parlent-144283?fb_action_ids=682304751850160&fb_action_types=og.likes

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s