Ry zareo Sinoa eto Madagasikara. Video.

 Sinoa vao tonga (tsy miteny gasy).

Sinoa clandestin maromaro tratra nitrandraka volamena tany Manapatrana. Efa 3 taona ry lerony no nitrandraka antsokosoko ny aren pirenena nefa tsy migadra fa mande malalaka eto Manakara. Ny lehibe ny gendarmerie eto an toerana no manao négociation (tsy aiko tsara alo ra CB le gendarme fa mitondra BMW MILAY BE) ato @ chambre Leong Hôtel. Mazava fa mande ny kolikoly. Maninona no aty @ hôtel aty no miresaka fa tsy any @ gendarmerie ???? Aiza ny bianco??? Aiza ny manampahefana??? (FB. Ranto R.).

Délinquants chinois: Qui les défend ?

La députée de Bealanana, Volahaingo Marie Thérèse (VPM-MMM) se plaint amèrement des agissements des Chinois dans sa circonscription.

En effet, un groupe de Chinois s’est installé sur la chaîne de montagne dite Bevalala et y exploite de la bauxite, mais aussi de l’or. Interpellés par les autorités locales, les dirigeants du groupe ont produit un permis… d’exploration, délivré en 2008.

Emmenés pour enquête à la brigade de gendarmerie de Bealanana, ils ont joint au téléphone leurs « mandataires » d’Antananarivo. Peu après, un ordre venant des hautes sphères a donné l’ordre de les relâcher… Volahaingo Marie Thérèse attire, donc, l’attention des autorités de la capitale sur le cas de ces Chinois qui commettent un délit, mais qui poursuivent leurs activités illégales car ils sont protégés en haut lieu…

Qui défend, donc, ces Chinois qui, bien qu’en situation d’infraction, ne sont pas inquiétés ? Peut-être notre ministère des Affaires étrangères, si on se réfère aux propos récents de la patronne de ce ministère : « Les Chinois construisent un peu partout des palais de la culture, des hôpitaux, des écoles… Ils financent 17 projets proposés par des ministères. C’est eux aussi qui financent les travaux d’extension du ministère des Affaires étrangères à Anosy… ». La ministre Razafitrimo Arisoa Lala s’est exprimée ainsi la semaine dernière, lors de la signature de la remise par la République Populaire de Chine d’un don non remboursable de 100 millions de yuans (soit 40 milliards d’ariary) au gouvernement malgache.

Comme on le constate, la Chine se montre bien généreuse chez nous. Contrairement aux Occidentaux, dont beaucoup n’ont pas encore décaissé les crédits promis. C’est pourquoi peut-être, on demande aux collectivités locales de fermer les yeux sur les activités illicites des ressortissants chinois dans l’île. C’est pourquoi peut-être aussi, on se fait indulgent à l’endroit du trafic de bois de rose en direction de la Chine.

Signalons qu’à Manampatrana (district de Manakara), les gens se plaignent des activités d’un groupe de Chinois qui, équipé de gros engins, retourne la terre, ruine les cultures et détruit la forêt pour extraire de l’or.

Comme le Premier ministre, Kolo Roger, a séjourné en Chine il y a deux mois à l’invitation des Chinois, le gouvernement laisse faire…

AR (Source).

 

Actualités, Morondava et les Chinois :

Vengeance, chasse à l’homme, dérapage ethnique. Situation explosive à Morondava.

Dossier sur le Bois de rose, implication des Chinois :

Les noms des millionaires… en dollars (bois de rose).

 

Madagascar – Chine : Un deuxième don de 40 milliards d’Ariary a été octroyé au Gouvernement malgache


Une signature d’accord de coopération économique et technique a été signée le vendredi 21 novembre dernier à Anosy par le Ministre des Affaires Étrangères malgache Razafitrimo Arisoa et l’ambassadeur de la République Populaire de Chine à Madagascar Yang Min. Un don non remboursable de 100 millions de Yuans équivalent à 40 milliards d’Ariary a été octroyé au Gouvernement malgache.

Madagascar-Chine-MAE-2

Ce don doit servir pour les besoins de la population et le bien être du Peuple. Ce financement servira essentiellement à la réhabilitation et à la construction d’infrastructures diverses, telles que des écoles et des hôpitaux. Ce don est le deuxième accordé au pays après une somme de 120 millions de Yuans, non remboursable, offert en mois de juin dernier pour redresser l’économie après les cinq ans de crise. «C’est rare que notre gouvernement accorde à un pays africain deux dons en un an, normalement c’est un don pour un an. Cela démontre la volonté sincère du gouvernement chinois de renforcer la coopération avec Madagascar» d’après l’Ambassadeur Yang Min.

 

Les donations de l’extérieur abondent au Ministère des Affaires Etrangères et se succèdent petit à petit après 5 ans de suspension. Mercredi dernier, la Commission européenne a validé deux programmes d’un montant total de 95 millions d’euros et le Japon a offert un don de 300.000.000 de Yens.

R.R

 

Nouvelles de Chine.

Pékin envoie ses artistes se rééduquer à la campagne

Le Point – Publié le 03/12/2014 à 10:39 – Modifié le 03/12/2014 à 15:00

VIDÉO. Xi Jinping veut remettre les artistes chinois dans le droit chemin révolutionnaire. Des méthodes dignes de l’époque des gardes rouges maoïstes.

Le président Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan font l'objet d'un culte de la personnalité grandissant en Chine.

Le président Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan font l’objet d’un culte de la personnalité grandissant en Chine. © ALEXANDER NEMENOV / AFP

 De notre correspondant en Asie,

Un parfum de révolution culturelle embaume la Chine de Xi Jinping. Plus de quatre décennies après la vague de terreur maoïste, Pékin remet au goût du jour certaines méthodes de « rééducation » datant de l’époque des gardes rouges. Objectif : remettre ses artistes dans le droit chemin révolutionnaire. Les scénaristes et les réalisateurs de cinéma et télévision vont être envoyés à la campagne pour « acquérir un point de vue correct sur l’art » au contact des « masses » rurales, a annoncé mardi l’agence officielle Chine nouvelle.

Des stages obligatoires de trente jours au minimum dans des villages ou des mines, qui se dérouleront chaque trimestre, a décrété l’Administration générale d’État pour la presse, la télévision, les films, la radio et la publication. Cette puissante agence enverra également 100 producteurs, présentateurs ou réalisateurs parmi les « minorités ethniques » ou dans des régions « ayant apporté une contribution majeure à la guerre révolutionnaire ». Des pratiques qui vont s’installer dans la durée, ont promis les autorités.

Ces méthodes rappellent les campagnes de « rééducation » imposées à la fin des années soixante aux intellectuels et cadres du Parti, envoyés de force à la campagne par les gardes rouges maoïstes. Une épreuve subie à l’époque par le jeune Xi Jinping, fils d’un compagnon de route du grand timonier, tombé en disgrâce. Aujourd’hui, le président chinois emprunte à son tour à la vulgate maoïste pour asseoir un pouvoir sans partage. Avec succès, puisqu’il s’impose déjà comme le dirigeant le plus puissant depuis Deng Xiaoping, à peine deux ans après son adoubement.

Culte de la personnalité

Xi est en effet l’objet d’un culte de la personnalité grandissant. Son effigie en peinture orne désormais des lieux touristiques sur des affiches rappelant celle de la propagande des grands jours de la révolution. Elle envahit également l’Internet et les ondes. Depuis la mi-novembre, une chanson à l’eau de rose en l’honneur du couple présidentiel enflamme le Net chinois. « Dada (Grand) Xi aime Mama Peng » fait une allégorie politique du couple glamour constitué par Xi et la première dame Peng Liyuan, chanteuse à succès. « Leur amour est comme un mythe. Une nation avec de l’amour est la plus forte », clament les paroles de cette chanson écrite « en une heure » par un compositeur enthousiaste de la province du Henan.

Le succès de ce tube reflète en partie la popularité réelle du président Xi, dont la campagne anticorruption et le style « proche du peuple » sont fortement appréciés, après le règne du robotique Hu Jintao. Mais sa reprise à satiété par les médias officiels illustre également la montée en puissance d’une prise de pouvoir individuelle, qui tranche avec l’ère de son prédécesseur où le pouvoir collectif était le mot d’ordre.

Le retour en force des pratiques maoïstes laisse cependant l’opinion divisée. « C’est un grand retour en arrière », affirme un internaute, commentant les nouvelles pratiques de retour à la campagne, sur Weibo, le Twitter chinois. « Quand le président dit quelque chose, tout le monde essaie de lui plaire », ironise un autre blogueur au sujet de la nouvelle initiative lancée par les cadres de l’agence responsable des artistes. Xi Jinping est bien le nouveau timonier sans partage de la Chine rouge.

TANTARA SY FIAINAN’IREO SINOA ETO MADAGASIKARA.

Madagascar Chine
Publié le 22-11-2014 Modifié le 22-11-2014 à 07:11

Madagascar: la Chine fait un deuxième don de 13 millions d’euros.

« … La Chine effectue des dons et veut montrer son soutien aux autorités malgaches. Le premier était de 15 millions d’euros au mois de juin. Ce jeudi, le deuxième don s’élevait donc à 13 millions d’euros. Yang Min est l’ambassadeur en poste à Antananarivo : « C’est rare que notre gouvernement accorde à un pays africain deux dons en un an, normalement c’est un don pour un an. Cela démontre la volonté sincère du gouvernement chinois de renforcer la coopération avec Madagascar. »

Le premier don a été utilisé pour construire des infrastructures, notamment un hôpital et une école. La destination du nouveau fonds n’est pas encore exactement dévoilée. « On va démarrer la construction de l’école dont Madagascar a besoin [et] construire les projets dont [le pays] a besoin », assure le diplomate chinois » (RFI).

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s