Faravohitra 03/12/2014. Neny Lalao Ravalomanana.

 

Faravohitra 03/12/2014 : Kabary nataon’i Neny

Lalao Ravalomanana

Miantefa amin’ny vahoaka malagasy tsy an-kanavaka, izao antson’ny fon-dreny izao :

Namangy ny filoha teo aloha, sady vadiko rahateo no raim-pianakaviana ihany koa ny tenako , tany amin’ny Amirauté Antsiranana. Fantatro fa liana te hahalala izay zava misy marina sy izay manjo azy koa ianareo.

1 ) Voalohany aloha dia tsy misy mihitsy ny fanajana  ny maha filoha teo aloha azy, na koa ny statut maha président azy, satria tsy afaka mifanerasera malalaka amin’ny olona izy, eny na ny mpisolo vava azy eto an-toerana aza .

  • Tsy afaka mifandray amin’ny telefonina na soratra izy.
  • Marina fa nahazo alalana aho hamangy azy amin’ny maha vadiny ahy, fa heveriko fa tsy araka ny lalana velona ny fihazonana sy ny fanagadrana azy ao.
  • Amiko manko dia gadra izany tsy mahazo mifanerasera sy mifandray aman’olona  izany.

2 ) Tena mampalahelo izy an ! tsy manao ratsy teto amin’ny tany sy ny firenena izy fa nikatsaka  hatrany ny hampandroso. Niezaka mafy hanala ny malagasy tao anatin’ny fahantrana

  • Iarahantsika mahalala ny asa vitany nandritra ny 8 taona nitondrany, ary vavolombelon’izany isika vahoaka malagasy

3 ) Na izany aza anefa, dia misaotra an’Andriamanitra fa mbola salama tsara ary matanja-tsaina izy hatramin’izao, kanefa tena malahelo mafy ny vahoaka malagasy izay tena sahirana sady mahantra .

  • Fantatro tsara ny vadiko fa tsy hilavo lefona na matahotra hijoro amin’ny marina izy.
  • Vonona hiatrika sy hilaza ny marina izy araka izay nambarany ombieny ombieny.

Hoy izy : « FA INONA NO TENA ANTONY HANAGADRANA AHY ATY ? » izay no nambarany.

 Koa manao ANTSO AVO ny tenako, izaho Lalao Ravalomanana :

1) Momba ny réconciliation nationale :

Tohanantsika ny FFKM ary entitsika amam-bavaka  ny fikasana satria sitrak’Andriamanitra ny fampihavanana.Tsy misy fotoana tsara toa izao andro krismasy izao  hirosoana amin’ny fampihavanana.
2) Tsy aleo ve mifanantona, mifampiresaka, miasa miaraka, hampandroso ny firenentsika hisian’ny fitoniana sy ny filaminana hiadanan’ny ambanilanitra ?
3) Amin’izao fetin’ny krismasy izao sy ny taona vaovao izao dia mangataka anareo Ray aman-drenin’ny firenena ny tenako sy ny fianakaviako mba hamerina azy tanteraka eto amin’ny tranony eto Faravohitra :
  • Hiara-paly noho ny Noely,  nahatongavan’ny zanak’Andriamanitra Tompo sy Mpamonjy
  • Noho ny fahatongavan’ny  12 desambra izay tsingerin-taona nahaterany ary araka ny tenin’Andriamanitra hoe : « Izay nakamban’Andriamanitra  aoka tsy hosarahin’olombelona « 

Hombantsika Andriamanitra.

 

Comment se fait-il que le premier responsable se terre et se tait alors que tout le monde se pose la question sur la raison de l’emprisonnement de Ravalomanana ???

Il s’est précipité pour déclarer une PRETENDUE mise en sécurité de Ravalomanana !

C’EST DONC BIEN LUI EN PERSONNE QUI A ORDONNE :

– le vandalisme au domicile de Ravalomanana
– l’usage d’armes pour violer le domicile de Ravalomanana
– le kidnapping de Ravalomanana
– l’eloignement criminel de Ravalomanana de son domicile et de sa famille
– l’emprisonnement de Ravalomanana
– les conditions INHUMAINE de la détention de Ravalomanana
– l’interdiction aux avocats de Ravalomanana de s’entretenir avec lui.
Avec toutes les autres atteintes aux droits dont en sont victimes la famille de Ravalomanana, les proches collaborateurs de Ravalomanana, les membres de l’institution du FFKM garant de la reconciliation nationale, AINSI QUE TOUS LES PROCHES ET SYMPATISANTS de Ravalomanana.

Aux yeux du Peuple Malagasy et devant le Droit et la Loi, ces ordres qui ont été donné et qui se raffermissent au fil du temps constituent veritablement un acte criminel par dessus un emprisonnement ARBITRAIRE puisque SANS JUGEMENT, SANS ACCUSATION, SANS MORAL.

C’est tout simplement un DENI DE JUSTICE qui à nos yeux et en consideration des Droits Humains fondamentaux méritent PEINES ET PASSIBLES DE PEINES.Et au bout de 40 jours, IL Y A CONSTAT D’AGGRAVATION DE CES DELITS.
 Envoyé par: MMenja (Adresse IP journalisée)
Date: mer. 3 décembre 2014 17:01:56 (Mouvance Ravalomanana)

Selon Noëline Ramanantenasoa, ministre de la justice, Marc Ravalomanana n’est pas emprisonné ?

La Garde des Sceaux, ministre de la Justice, à qui les journalistes ont posé cette question a répondu que le Président Marc Ravalomanana n’est pas du tout emprisonné : « pour mettre en prison quelqu’un, il faut un titre de détention, un mandat de détention, ce qui n’est pas le cas de Ravalomanana pour le moment. Son audition n’a pas encore commencé car les juges d’instruction ont débuté les enquêtes avec les autres personnes touchées par cette affaire ».

La ministre n’a pas répondu à la question jusqu’à la fin ; en vertu de quoi alors Ravalomanana est privé de liberté à l’amirauté d’Antsiranana ? 

Fil Info (4/12/2014)

 

 

1004369789.png

Les avocats du président Marc Ravalomanana dénoncent une discrimination

Les avocats malgaches de Marc Ravalomanana de leur côté, dénoncent la discrimination dont ils font l’objet car ils n’ont pas eu le droit de voir et de s’entretenir avec leurs clients, contrairement à l’avocat sud-africain Currin.

Ce genre d’attitude est déplorable de la part des autorités malgaches, soulignent les avocats malgaches de l’ancien président. Ces derniers déclarent ignorer les griefs retenus contre Marc Ravalomanana qui expliqueraient sa détention : « est ce qu’il est en surveillance surveillée, assigné en résidence, emprisonné ou quoi ? »

 

DSC00693

Fil Info (4//12/2014)

1004369789.png

Marc Ravalomanana : Fâché contre les députés TIM

Ils sont 21 à l’Assemblée nationale, mais ils ne font rien pour obtenir la libération de Marc Ravalomanana détenu à l’Amirauté d’Antsiranana depuis le 14 octobre 2014. Lors d’une réunion qu’elle a eue hier matin à Faravohitra avec les députés TIM, Lalao Ravalomanana a fait savoir que l’ancien président est fâché contre l’inertie de ses élus devant les faits qu’il endure depuis son retour à Madagascar. La réunion d’hier s’est même transformée en une séance de déballage entre les élus TIM au cours de laquelle on a reproché à certains députés de faire des déclarations qui ne reflètent pas réellement  la position de la Mouvance Ravalomanana par rapport à la situation politique actuelle.

2 membres du BP et des présidents de Commission. Pour bon nombre d’observateurs, la Mouvance Ravalomanana peut exercer une pression sur le régime en place avec ses 21 élus à l’Assemblée nationale. Ce qui n’est pas le cas. Or, sur ces 21 élus, la Mouvance Ravalomanana a deux représentants au sein du bureau permanent, à savoir Me Hanitra Razafimanantsoa (vice-présidente) et Guy Rivo Randrianarisoa (Questeur III). La Mouvance a également des présidents de Commission à l’Assemblée nationale. Les anciens CT et CST de la Mouvance Ravalomanana sont seuls dans le combat, mais ils ne sont pas apparemment prêts à baisser les bras.

Affaire dite « Ravalomanana » : pour trouver un motif d’accusation, les textes vont-ils être modifiés ?

Mouvance Ravalomanana

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s