Le célebre plagiat de Hery à Mahamasina (25/01/2014) : «Un discours absolument fabuleux», pour la ministre Yamina Benguigui.

 

AFP 8 décembre 2014 –
Yamina Benguigui à la sortie de l'Elysée le 26 mars 2014 à Paris

Yamina Benguigui à la sortie de l’Elysée le 26 mars 2014 à Paris (Photo Alain Jocard. AFP)

Une enquête préliminaire avait été ouverte début avril. L’ex-ministre est soupçonnée d’avoir tronqué des déclarations d’intérêts et de patrimoine entre 2012 et 2014.

Yamina Benguigui va être citée à comparaître en correctionnelle à Paris, soupçonnée d’avoir fait des déclarations de patrimoine et d’intérêts incomplètes entre 2012 et 2014, quand elle était ministre de la Francophonie, a appris lundi l’AFP de source judiciaire. «Le parquet de Paris a décidé de faire citer devant le tribunal correctionnel Mme Benguigui», a dit cette source.

Alerté par la Haute Autorité pour la transparence de la vie politique, le parquet avait ouvert une enquête préliminaire début avril. Deux jours plus tôt, Yamina Benguigui avait été écartée du gouvernement de Manuel Valls qui succédait à Jean-Marc Ayrault.

L’annonce de ce procès, dont la date n’est pas fixée, intervient quelques jours après le départ de l’Elysée de Faouzi Lamdaoui, un proche conseiller de François Hollande, soupçonné d’avoir perçu en 2007 et 2008 une rémunération supérieure à ce qu’il a déclaré par une société dont il est soupçonné d’avoir été gérant de fait.

Selon la loi sur la transparence de la vie politique, adoptée en octobre 2013 dans la foulée de l’affaire Cahuzac, des manquements dans des déclarations de patrimoine sont susceptibles d’être punis d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison, 45 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité. Sont en cause pour Yamina Benguigui trois déclarations de patrimoine et deux déclarations d’intérêts, entre juillet 2012 à son entrée au gouvernement, et mars 2014, a précisé la source.

La réalisatrice, qui a récusé toute «fraude de quelque nature que ce soit» ou tout «enrichissement personnel», est soupçonnée d’avoir omis de déclarer qu’elle possédait, depuis 2005, 20% d’une société anonyme de droit belge, G2. Cette holding est actionnaire à 99% de sa société de production Bandits productions. Elle avait vendu ses parts en janvier 2014, pour 430 000 euros, une modification substantielle de son patrimoine qu’elle était tenue de signaler dans un délai d’un mois, a-t-on précisé.

Outre Yamina Benguigui et Faouzi Lamdaoui, plusieurs ministres ou conseillers de François Hollande ont été poussés à la démission depuis 2012 en raison de leurs ennuis avec la justice et le fisc. En mars 2013, François Hollande avait mis fin aux fonctions du ministre star du gouvernement chargé du Budget, Jérôme Cahuzac, qui disposait d’un compte caché à l’étranger révélé par Mediapart.

Conseiller politique de chef de l’Etat, Aquilino Morelle a été poussé vers la sortie, après de nouvelles révélations du site d’information sur des honoraires perçus d’un laboratoire danois alors qu’il était en poste à l’Inspection générale des Affaires sociales (Igas).

Neuf jours seulement après sa nomination, Thomas Thévenoud avait quitté le 4 septembre son poste de secrétaire d’Etat au Commerce extérieur pour s’être soustrait au fisc.

Le 21 novembre, c’est Kader Arif, un autre proche de François Hollande, qui abandonnait son portefeuille des Anciens combattants, visé par une enquête préliminaire sur des marchés publics attribués à plusieurs de ses proches.

Libération AFP

Madagascar : le président copie un discours de Sarkozy

Le Parisien | 29 Janv. 2014,

A quoi bon se compliquer la vie quand on peut se la simplifier considérablement ? C’est sans doute ce qu’a dû se dire le nouveau président  de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina. Ce dernier a tout simplement récupéré, mot pour mot, pour son investiture officielle, un passage d’un discours prononcé par Nicolas Sarkozy pendant sa campagne à la présidentielle de 2007.

Le plagiat n’a évidemment pas échappé à la presse locale. Frappée par des ressemblances entre les deux orateurs, la Gazette de la Grande Île titrait à la Une : «Sarkozy copié et pillé…» Le passage exhumé par M. Rajaonarimampianina a été un moment clé de son intervention, dans laquelle il a énoncé avec passion la grande idée de son mandat : la réconciliation nationale à Madagascar, un pays meurtri par cinq ans de rivalités politiques.

A peine élu, le président malgache a déclaré : «Je demande à mes amis qui m’ont accompagné jusqu’ici de me laisser libre, libre d’aller vers les autres, vers celui qui n’a jamais été mon ami, qui n’a jamais appartenu à notre camp, à notre famille politique, qui parfois nous a combattus. Parce que lorsqu’il s’agit de Madagascar, il n’y a plus de camp». Nicolas Sarkozy avait dit exactement la même chose à la Mutualité à Paris, en février 2007. M. Rajaonarimampianina a évidemment pris soin de remplacer le mot «France» par «Madagascar».

Le discours du président malgache, identique à celui de Sarkozy

«Un discours absolument fabuleux», pour la ministre Yamina Benguigui

En dépit de cette reprise manifeste, le discours du nouveau président de Madagascar a été très apprécié, tant par les membres du corps diplomatique que par les politiciens malgaches, qui espèrent que le pays va tourner la page de la crise politique et institutionnelle ouverte par le renversement du président Marc Ravalomanana, début 2009.

«C’est un discours absolument fabuleux, plein d’espoir. Nous étions tous très très émus», a notamment salué la ministre française de la Francophonie Yamina Benguigui. Des éloges prononcés alors que la ministre ne savait pas encore que le discours en question était le parfait écho de celui prononcé par Nicolas Sarkozy…

Libération AFP

 

 

 

 

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :