HYMN TO FREEDOM – TANINDRAZANA – FAHAFAHANA. Etat de ruine très avancé à Madagasikara.

 « Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ni exilé »

(Déclaration universelle des droits de l’homme, art. 9)

Docs. Sur la détention arbitraire. s/c Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Genève.

 

état de ruine très avancé à Madagasikara

 

Etat de ruine sous une dictature absolue repressive qui refuse de franchir le pas vers la reconstruction de la souveraineté nationale et le bien être social, c’est qu’il y a réellement un gros soucis d’incapacité à la tête de l’état. Sinon comment expliquer autrement cette regression appuyée vers le chaos qui envahit la vie de notre Nation ?

Même dans un pays en guerre, quand l’état est respecté, la vie nationale continue de suivre certaines règles de structure. Actuellement à Madagasikara, il n’y a plus de règle, plus de structure puisque les affaires de l’état sont happés par une dictature de destruction massive, et pèse sur la vie de la Nation, un désordre incommensurable qui fait état d’une absence totale de gestion et d’admnistration.

Dictatorialement présent et toujours prompt à faire feu dans le sens même du terme, l’exercice du pouvoir se résume aux mensonges, aux continuelles interdictions, aux manquements et absence du role de l’état envers les administrés, à la corruption généralisée, aux joutes oratoires présomptueuses sensées se definir comme politique et juridique mais qui n’ont de sens que leur incongruité et l’incompétence même qu’elles véhiculent.

C’EST LA RUINE LA PLUS TOTALE ! RUINE DE L’EXERCICE DU POUVOIR ! RUINE DE L’EXERCICE DE L’ETAT ! IL N’Y A NI ETAT NI ADMINISTRES !

Est ce que notre pays existe encore ? Ou serait-ce que sa souveraineté est definitivement dissoute au point que les fameuses élections n’ont donc permis qu’à transformer nos citoyens en 20 millions d’esclaves sans terres et sans droit ?

Envoyé par: MMenja (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 11 décembre 2014 11:35:08

Qu’ils démissionnent. « Les malgaches s’entretuent », Episcopat Catholique. Les victimes de l’Emmoreg à M/dava

 

 

 

 

 

 

 

 

 ______________

Ireo fahavalon’ny FAMPIHAVANAM-PIRENENA : Rajoelina. Urfer, Sefafi, Pedro, P. Leloup…

 

______________

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s