11/01/2015. Paris, la grande marche citoyenne. Images et videos inedits.

La France manifeste ce dimanche à Paris pour rendre hommage aux victimes et dire non au terrorisme.

Mais elle ne sera pas seule. Des chefs d’Etat et dirigeants politiques venus du monde entier seront présents dans la capitale.

Au total, des dirigeants d’une soixantaine de pays, de l’Allemande Angela Merkel au Britannique David Cameron en passant par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le président palestinien Mahmoud Abbas ou le roi de Jordanie, participeront à la «marche républicaine» dimanche à Paris après l’attentat contre Charlie Hebdo et un magasin casher.

Côté européen

Le président François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron, le président du conseil italien Matteo Renzi, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président du Parlement européen Martin Schulz, le président du Conseil européen Donald Tusk, les chefs de gouvernement danois Helle Thorning-Schmidt, belge Charles Michel, irlandais Enda Kenny, néerlandais Mark Rutt, luxembourgeois Xavier Bettel, suédois Stefan Lofven, finlandais Alexander Stubb, polonais Ewa Kopacz, grec Antonis Samaras, portugais Pedro Passos Coelho, maltais Joseph Muscati, tchèque Bohuslav Sobotka, letton Laimdota Straujuma, bulgare Boïko Borisov, hongrois Viktor Orban et croate Zoran Milanovic, montenagrais Igor Luksic, slovaque Robert Fico, slovène Miro Cerar, ainsi que le président roumain Klaus Iohannis.

Hors UE

Sont également attendus Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec son chef de la diplomatie Avigdor Lieberman, le président palestinien Mahmoud Abbas, le roi de Jordanie Abdallah II et la reine Rania, la présidente de la Confédération suisse Simonetta Sommaruga, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, la Première ministre norvégienne Erna Solberg, la présidente du Kosovo Atifete Jahjaga, les Premiers ministres albanais Edi Rama, turc Ahmet Davutoglu et géorgien Irakli Garibachvili, le président ukrainien Petro Porochenko, le vice-premier ministre de Bosnie-Herzégovine Zlatko Lagumdjiza, le Premier ministre tunisien Mehdi Jomaa et le ministre d’Etat de Monaco Michel Roger.

Autres personnalités

L’Afrique est représentée par les présidents malien Ibrahim Boubacar Keïta, gabonais Ali Bongo, nigérien Mahamadou Issoufou et béninois Thomas Boni Yayi, sénégalais Macky Sall, tchadien Kalzeube Payimi-Deubet, togolazis Faure Gnasingbe, l’Amérique du Nord par le ministre américain de la Justice Eric Holder et le ministre canadien de la Sécurité publique Steven Blaney.

De nombreux autres pays ont prévu d’envoyer des représentants de leur diplomatie pour les représenter dimanche, à l’instar du Maroc ou du Brésil représenté par son ambassadeur à Paris.

Sera aussi à Paris le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, tout comme les dirigeants d’autres institutions internationales (Organisation internationale de la Francophonie, Bureau international du Travail, Ligue arabe).Egalement les maires de grandes villes européennes Milan, Barcelone, Turin, Florence…

20 minutes AFP

———————

Notre Collectif « Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris » participe à cette manifestation parisienne, aux côtés de la diaspora « légaliste » malgache.

———————

EN DIRECT. «Marche» contre les attentats : des milliers de personnes affluent à République

Une marche historique se déroule ce dimanche à Paris en hommage aux 17 victimes des trois attentats terroristes qui ont frappé la France cette semaine. Des anonymes, mais aussi, fait sans précédent, une cinquantaine de chef d’Etats et personnalités internationales au côté du président de la République et des responsables politiques français. Une rassemblement hors norme encadré par un dispositif de sécurité lui aussi inédit.

La place de la République est déjà noire de monde. 

14h. La place de la République est déjà noire de monde.  AFP

———————–

————————

—————

Plus d’un millions de manifestants…

17h35 : trop de monde pour pouvoir calculer un chiffre officiel à Paris
Le ministère de l’Intérieur a annoncé qu’il renonçait, pour l’instant, à diffuser des chiffres officiels. La marche contre le terrorisme à Paris a pris une ampleur « sans précédent » dimanche, qui rend « impossible un comptage » des manifestants, a déclaré à l’AFP le ministère de l’Intérieur. Le JDD

————————

Marche républicaine à Paris : une ampleur «sans précédent»

LIBERATION 11 janvier 2015 à 13:46 (Mis à jour : 11 janvier 2015 à 20:37)<!–

commentaire

–>
Ambiance en marge de la manifestation de soutien à Charlie Hebdo.
Ambiance en marge de la manifestation de soutien à Charlie Hebdo. (Photo Edouard Caupeil. Libération)

LE RÉCIT DE LA JOURNÉE DE DIMANCHE

Entre 1,2 et 1,6 million de personnes ont marché à Paris en hommage aux victimes de l’attaque terroriste contre «Charlie Hebdo» et des prises d’otages qui ont suivi.

L’essentiel

• Les rassemblements organisés dimanche pour rendre hommage aux victimes de l’attaque terroriste contre «Charlie Hebdo» et aux prises d’otages qui ont suivi ont réuni plus de 3,5 millions de personnes.

• A Paris, entre 1,2 et 1,6 million de personnes ont marché. Le ministère de l’Intérieur a estimé «impossible» un comptage plus précis tant la foule était importante.

• Les dirigeants d’une soixantaine de pays, d’Angela Merkel à David Cameron en passant par Benyamin Nétanyahou, Mahmoud Abbas ou le roi de Jordanie, ont participé à cette marche républicaine, qui a réuni aussi la quasi-totalité des responsables politiques français.

• Des manifestations ont aussi lieu à travers le monde.

21 h 30. La marche républicaine à Paris, qui a rassemblé dimanche entre 1,2 et 1,6 million de personnes, s’est dispersée peu après 21H00 et «aucun incident» n’a été rapporté à cette heure, a annoncé à l’AFP la préfecture de police de Paris.

20 h 40. Selon le ministère de l’Intérieur, au moins 3,7 millions de personnes ont marché dimanche en France contre le terrorisme: la plus grande mobilisation jamais recensée dans le pays d’après la place Beauvau. En province, plus de 2,5 millions de manifestants ont été décomptés par les autorités. A Paris, ils étaient entre 1,2 et 1,6 million, mais le comptage précis a été rendu impossible par l’afflux massif, a ajouté le ministère. Avant les marches de dimanche, 1,4 million de manifestants avaient déjà défilé en France ces derniers jours.

20 h 40. Une dernière Marseillaise pour la route, et les derniers manifestants, la voix éraillée, quittent la place de la Nation, à nouveau ouverte à la circulation. Les cars de CRS commencent aussi à partir. Fin de cette journée de mobilisation extraordinaire.

20 h 35.  Des rassemblements ont eu lieu aussi en petite couronne, comme à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), à l’appel conjoint de l’imam, du curé et du représentant de la communauté juive de la ville. «Puisse notre témoignage commun face à la barbarie contribuer à soutenir tous ceux qui luttent en France et dans le monde pour une société juste et fraternelle, et apaiser la haine et la souffrance de tous ceux qui sont touchés par ces crimes contre l’humanité : ne répondons pas au mal par le mal», ont-il écrit dans une déclaration publiée sur Internet.

 Les yeux de Charb, directeur assassiné de Charlie Hebdo, dans la marche de dimanche après-midi

20 heures. Il ne reste que quelques centaines de personnes au centre de la place de la Nation, la foule quitte tranquillement les lieux. Les derniers manifestants perchés sur la statue lancent des «merci les policiers !». Les forces de l’ordre sourient, l’ambiance est bon enfant. Pas l’ombre d’une tension à l’horizon.

19 h 30. Le ministre des Affaires étrangères marocain, Salaheddine Mezouar, n’a finalement pas pris part à la marche contre le terrorisme dimanche à Paris «en raison de la présence de caricatures blasphématoires» du prophète dans le défilé, selon un communiqué officiel diffusé par l’ambassade marocaine.

18 h 15. Une telle marée humaine, une mobilisation aussi massive de chefs d’Etats et de gouvernements, on n’a jamais vu ça, pas même pour le 11 septembre. «C’est que l’attaque de 2001 était une agression de l’extérieur, vécue comme telle. Là c’est de l’intérieur que ça vient», observe le maire UMP du Havre Edouard Philippe. A ses côtés dans le cortège, Bruno Le Maire confirme: «Aujourd’hui, les Français disent  que ça ne peut pas continuer. Ce sont nos enfants qui ont tué, le produit de notre société.»  Bouleversé, le maire UMP d’Orléans, Serge Grouard voit se déployer «quelque chose de très fort et de très profond. C’est la France qui est là. On avait besoin de ça depuis longtemps. Dommage qu’il ait fallu tous ces morts».

A lire aussiDes enfants en pagaille à la marche républicaine

La place de la Bastille n'était officiellement pas sur le parcours de la marche républicaine..., mais la foule a débordé dans toutes les rues et places voisines.

La place de la Bastille n’était officiellement pas sur le parcours de la marche républicaine…, mais la foule a débordé dans toutes les rues et places voisines. (Photo Joël Saget. AFP)

Liberation

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :