Filoha vaovaon’ny FFKM : Ny mpitandrina Lala Rasendrahasina.

Le pasteur Lala Ra­sendrahasina sera le nouveau président du Conseil des Eglises chrétiennes de Madagascar (FFKM). La passation de fanion entre le président en exercice du FFKM Mgr Samoela Jaona Ranarivelo et le président entrant le pasteur Lala Rasendrahasina se dé­roulera ce dimanche 25 janvier au temple FLM des 67Ha.
La réconciliation nationale constitue l’une des priorités et grandes préoccupations du FFKM depuis la Transition. Le mandat du président de l’Église Épiscopale Malagasy a été caractérisé par l’accélération de ce processus.
Tout a commencé au mois de mai 2014. Dans son message de la Pentecôte 2014, le FFKM avait exprimé sa volonté de poursuivre la réconciliation nationale. Il avait également souligné qu’il ne pouvait plus se taire face à la situation qui prévaut dans le pays, notamment l’insécurité, la pauvreté extrême du peuple ainsi que l’avidité et la cupidité de minorités. Il avait fait appel aux dirigeants ainsi qu’au peuple malgache à rétablir la Vérité, à agir dans l’intérêt de la Nation et à bien gérer le pays. Après moult négociations et réunions préparatoires, le FFKM a réussi l’exploit de rapprocher les 5 Chefs d’État malgache. Grâce aux efforts fournis par le FFKM et les entités en faveur de la réconciliation nationale, l’actuel Président de la République Hery Rajaonarimampianina et les anciens Chefs d’État Didier Ratsiraka, Albert Zafy, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina se retrouvent autour d’une table de négociations depuis le 19 décembre 2014. Ce processus de réconciliation, conduit par le FFKM, est basé sur le principe des 4F (Fieken-keloka, Fibebahana, Fahamarinana, Fihavanana), traduits littéralement par Aveu, Repentance, Vérité et Solidarité.
L’opinion publique formule tant d’espoirs et d’attentes de ce processus de réconciliation. Le pasteur Lala Rasendrahasina adoptera-t-il la même méthode que son prédécesseur ?
Quoi qu’il en soit, à l’occasion de la célébration de culte de présentation de vœux, au palais des Sports et de la Culture de Mahamasina, le pasteur Lala Rasendrahasina avait préparé l’opinion à sa propre accession à la présidence du FFKM. Le nouveau président de l’église FJKM avait montré qu’il est prêt à prendre le fanion et à poursuivre la route initialement tracée vers une véritable réconciliation nationale.
Le Pasteur Lala Rasen­drahasina avait exhorté les chrétiens à faire preuve de dignité en mettant de côté l’esprit provocateur et revanchard, pour cette année 2015. Il a prôné l’entraide en appelant les fidèles à s’attribuer comme devoir d’apporter leurs contributions au soutien des sinistrés et victimes du cyclone Chedza, entre autres.

Vola R (Ma-Laza).

——————————–

Madagascar: Le FFKM dément toute tractation politique

L’Express de Madagascar (Antananarivo). 23 Janvier 2015

L’Église se défend de toute intrusion des sujets politiques du moment dans le sommet à cinq. Les rencontres se sont concentrées sur les préparatifs de la suite du processus de réconciliation.

Hors sujet. Un autre sommet à cinq, conduit par le Conseil des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM), s’est tenu hier à l’hôtel cinq étoiles d’Ivato. Une rencontre durant laquelle Mgr Samoela Jaona Ranarivelo, président du FFKM, a martelé que les débats concernant le gouvernement et la répartition des sièges n’entraient pas à l’ordre du jour du sommet.

« L’objet du sommet est de se pencher sur la suite de la réconciliation, les préparatifs des descentes dans les régions (… ). Il faut le souligner car il semble qu’il est nécessaire que les Malgaches prennent connaissance que les questions concernant le gouvernement et la répartition des sièges ministériels n’ont nullement fait partie des sujets de discussion du sommet. Nous avons approfondi des questions que nous estimons importantes et primordiales pour la population et le pays », a déclaré le président du FFKM à la presse hier.

Le rendez-vous d’hier ponctue une série de rencontres au sommet qui a débuté le 13 janvier, avec quelques successions de réunions en coulisse. Fait inhabituel de la part du Conseil des églises, il semble qu’il a tenu à soigner sa communication hier. Monseigneur Ranarivelo s’est présenté à la presse à deux reprises. La première était à 14 heures et la seconde vers 17 heures 20 pour faire un rapport des débats. Durant les deux rencontres avec les journalistes hier, le président du FFKM s’est employé à affirmer que les sujets concernant le gouvernement n’étaient pas à l’ordre du jour des discussions.

 Autre fait nouveau dans la communication de l’Église, hier, le rapport fait à la presse s’est tenu dans la salle de réunion des chefs d’églises et des cinq chefs d’État entourés de leurs conseillers, sourire aux lèvres pour certains. Une manière probable de montrer aux journalistes une ambiance relativement cordiale.

Effort

Depuis le début du Sommet, le 19 décembre, l’opinion requiert, toutefois, plus de transparence de la part du FFKM sur la teneur et l’évolution du processus de réconciliation. Le premier à dégainer était le professeur Raymond Ranjeva lors d’une conférence de presse à la Rotonde Besarety au lendemain du sommet de décembre : « Les réunions à huis clos et cultiver le secret ne feront que favoriser les rumeurs. » Devant la presse hier à Ivandry, Lalatiana Ravololomanana, opposante, avait également tenu le même discours.

Face au peu d’informations distillées par l’Église sur la teneur des réunions, plusieurs indiscrétions ont filtré, faisant état de débats houleux portés particulièrement sur l’actualité politique. La coïncidence de l’évolution de la conjoncture avec les sommets successifs intrigue. Il y a eu la démission de Roger Kolo, ancien Premier ministre, et de son gouvernement, ainsi que la nomination éclair du général Jean Ravelonarivo, nouveau maître de Mahazoarivo, suivie d’une formation difficile de son gouvernement. Un retard qui serait causé par les surenchères de certains anciens chefs d’État, profitant de l’atmosphère réconciliatrice.

La tenue d’une réunion impromptue au palais du Sénat Anosy, au lendemain d’une sortie médiatique tapageuse de Andry Rajoelina, ancien président de la Transition, le 16 janvier, n’a fait qu’accentuer les interrogations, alors qu’il a été dit à l’issue de la rencontre au sommet de la veille que la prochaine étape sera élargie. Il semble qu’hier, le FFKM ait fait un effort pour taire les spéculations, sans pour autant entrer dans les détails et dans un habituel monologue. Pour clore le sommet, Mgr Ranarivelo a annoncé la suite du programme de réconciliation qui passe par une formation de ceux qui vont mener le processus dans les régions et une descente effective en mars. Auparavant, le prochain rendez-vous préparatif avec les cinq chefs d’État est prévu mardi.

Filohan’ny FFKM : Nandray ny asany i Lala Rasendrahasina

Tontosa ny alahady teo ny famindram-pahefana teo amin’ny filoha teo aloha, Monsenera Ranarivelo Samoela Jaona avy ao amin’ny EEM sy ny filoha vaovao, ny Mpitandrina Lala Rasendrahasina, avy amin’ny FJKM. Tao amin’ny fiangonana FLM 67 ha no nanatenterahana izany famindram-pahefana izany. Nasongadin’ireo nandray fitenenana nandritra ity famindram-pahefana ity fa maro ny andrikitra miandry ny Fiombonan’ny fiangonana kristianina eto Madagasikara na ny FFKM, indrindra ny filohany, ho an’ity taona vaovao ity.

Santionany ary isan’ny goavana indrindra amin’izany ny fanatanterahana ny fampihavanam-pirenena izay hiroso amin’ny dingana eny anivon’ny faritra amin’izao fotoana izao. Ankoatra ny fampihavanam-pirenena ihany dia isan’ny asa sahanin’ny FFKM ihany koa ny fampiraisana ny mpino kristianina sy ny asa sôsialy isan-karazany. Tsara ny mampatsiahy fa ifandimbiasan’ireo filoham-piangonana 4 ao amin’ny FFKM isan-taona ny fitantanana ity rafitra ity. Isaky ny 2 taona kosa no misolo ny birao foiben’ny FFKM. Tsara ihany koa ny mampatsiahy fa 30 taona izao no nitsanganan’ny FFKM. Filankevitra ho an’ny fampiraisana ny samy kristianina no antom-pisiany tany am-boalohany. Nivoatra hatrany anefa izany ka isan’ny nitondra ny anjara birikiny teo amin’ny sehatry ny fiaraha-monina ihany koa ny FFKM. Araka ny nasongadin’ny mpandahateny nandritra ny famindram-pahefana ny alahady teo dia mbola tsy mifanaraka amin’io taona io ny zava-misy iainan’ny FFKM amin’izao fotoana izao. Isan’ny mametraka olana ny tsy fananany fotodrafitrasa toy ny birao sy ny fitaovana ho enti-miasa.

———————

Tatitra nataon’Atoa Rasendarahasina (CCI-Ivato)

—————————-

Nifamela

Tamin’ny fotoana nampavaivay ny krizy teto amin’ny firenena no niandraikitra farany ny fitantanana ny FFKM ny Mpitandrina Lala Rasendrahasina. Isan’ny nanamarika izany ilay raharaha teny amin’ny Episcopat Antanimena izay nisamboran’ireo miaramila notarihan’i Kolonely Charles Randrianasoavina ity filoham-piangonana ity. Amin’izao fotoana iresahana betsaka ny fampihavanana izao, indrindra ny fiverenan’ny Mpitandrina Lala Rasendrahasina amin’ny fitantanana ny FFKM dia tsy vitsy ireo mametram-panontaniana ny mikasika ny fifandraisany amin’ity manamboninahitra ity. Loharanom-baovao iray avy ao anivon’ny fiangonana FJKM no nahafantarana fa efa niverina amin’ny laoniny ny fihavanan’ny roa tonta. Efa nisy rahateo ny fanambarana samihafa izay nataon’ny Kolonely Charles Randrianasoavina izay midika fa niaiky ny fahadisoany ny tenany. Marihina fa isan’ireo olona hita teny Ivato tamin’ny fahatongavan’ny Kolonely Charles Randrianasoavina ny avy amin’ny fiangonana FJKM.

 

Lanation.mg

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s