25 Janoary 2014 – 25 Janoary 2015. Fitondran’Atoa Hery Rajaonarimampianina. Jery todika, horonan-tsary nataon’ny Radio Viva. Ireo ministra vaovao (Iavoloha).

 

 25/01/2014. H. Rajaonarimampianina, un départ « catastrophique ».

Lors de son investiture il y a quelques jours, le nouveau président malgache Hery Rajaonarimampianina a repris mot pour mot le passage d’un discours de Nicolas Sarkozy prononcé en 2007.  

Hery Rajaonarimampianina n’était visiblement pas très inspiré au moment de rédiger son discours d’investiture. Président de la République de Madagascar depuis le 25 janvier, il a ainsi jugé bon de reprendre un passage d’une allocution de Nicolas Sarkozy lors de sa campagne en 2007 pour son premier discours en tant que chef d’Etat. Un emprunt qui n’est, malheureusement pour lui, pas passé inaperçu.

La supercherie démasquée

C’est la Gazette de la Grande Île, un quotidien malgache, qui a relevé les ressemblances entre les deux orateurs et qui titrait en Une : « Sarkozy copié et pillé… ». Car pour son tout premier discours prononcé samedi 25 janvier à Antananarivo en tant que chef de l’État, le nouveau président malgache a usé d’une ruse peu conventionnelle, qui plus est dans un moment clé de son allocution, à savoir le passage sur la réconciliation nationale et le rassemblement qu’il souhaite incarner.

« Je demande à mes amis qui m’ont accompagné jusqu’ici de me laisser libre, libre d’aller vers les autres, vers celui qui n’a jamais été mon ami, qui n’a jamais appartenu à notre camp, à notre famille politique qui parfois nous a combattu. Parce que lorsqu’il s’agit de Madagascar, il n’y a plus de camp » s’est-il exprimé. Soit pratiquement mot pour mot les paroles que Nicolas Sarkozy avait prononcées à la Mutualité à Paris en 2007, à cela près qu’il a tout de même remplacé « France » par « Madagascar ».

Un discours « fabuleux »

Un plagiat qui a immédiatement été repris sur les réseaux sociaux, les internautes ironisant sur ses discours à venir et pour son admiration envers Nicolas Sarkozy. Car dans les mois qui ont précédé son élection, Hery Rajaonarimampianina s’était déjà inspiré des affiches de campagne de l’ancien chef de l’État français afin de réaliser les siennes. Un emprunt qui n’avait pas été repéré à l’époque mais qui prend aujourd’hui tout son sens.

Son allocution a néanmoins été très bien accueillie par le monde politique malgache et par tous les membres du corps diplomatique. « C’est un discours absolument fabuleux, plein d’espoir. Nous étions tous très très émus », a confié la ministre française de la Francophonie Yamina Benguigui. Il faudra saluer Nicolas Sarkozy.

Hugo Gerling, 28 Janvier 2014.

 

25/01/2015. Une année « catastrophique ».

 

Valiny.

 

————————

Le Gouvernement du nouveau PM, le Gal Jean Ravelonarivo  vient d’être formé. Voici la liste des membres

Rivo Rakotovao, ministre d’État chargé des projets présidentiels, de l’aménagement du territoire et de l’équipement ;

Valérien Lalaharisaina, ministre auprès de la Présidence en charge des mines et des pétroles ;

Général de Corps d’armée Dominique Rakotozafy, ministre de la Défense Nationale,

Béatrice Atallah, ministre des Affaires Etrangeres.

Noeline Ramanantenasoa, ministre de la Justice.

François Marie Maurice Gervais Rakotoarimanana, ministre des finances et du budget.

Olivier Solonandrasana Mahafaly, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation.

Blaise Richard Randimbisoa, ministre de la sécurité publique, Inspecteur général de police.

Général Herilanto Raveloharison, ministre de l’économie et de la planification,

Roland Ravatomanga, ministre de l’Agriculture.

Mamy Lalatiana Andriamanarivo, ministre de la santé publique.

Paul Rabary, ministre de l’éducation nationale.

Narson Rafidimanana, ministre de l’industrie et du développement du secteur privé.

Henri Rabesahala, ministre du Commerce et de la Consommation.

Roland Ratsiraka, ministre des Travaux publics.

Jean de Dieu Maharante, ministre de la fonction publique, du travail et des lois sociales.

Ulrich Andriantiana, ministre du tourisme, des transports et de la météorologie,

Horace Gatien, ministre de l’énergie et des hydrocarbures.

Monique Rasoazananera, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Benjamina Ramarcel Ramanantsoa, ministre de l’emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Ralava Bedoarimisa, ministre de l’environnement, de l’écologie, de la mer et des forêts.

Ahmad, ministre de la pêche et des ressources halieutiques.

Johanita Ndahimananjara, ministre de l’eau, de l’hygiène et de l’Assainissement.

Anthelme Ramparany, ministre de l’élevage.

Brigitte Rasamoelina, ministre de la culture et de l’artisanant.

Neypatraike Rakotomamonjy, ministre des postes, des télecommunications et des nouvelles technologie.

Jean Anicet Andriamosarisoa, ministre de la jeunesse et des sports.

Vonison Razafindambo Andrianjato, ministre de la Communication et des Relations avec les institutions,

Onitiana Realy, ministre de la population, de la protection et de la promotion de la femme.

Didier Gérard Paza. Secrétaire d’État en charge de la Gendarmerie Nationale.

 

———————-

Présentation des ministres.

—————————–

Elliot Wilson Zafy

Herintaona izay no nandraisan’i hery rajaonarimampianina fitondrana ka hanao valandresaka izy androany ao iavoloha, mahakasika ny herin’taona nitondrany sy ny politika hoentiny hampandrosoana an’iMadagasikara. inona ny zava-bita???? aiza ho aiza ilay tany tandalàna????

 

 

———————-

Un an d’investiture – Le Président face à son bilan

<:article>Le Président s’est doté d’un nouveau Premier ministre pour un nouveau départ

24.01.2015 | 8:40 Actualités, Politique0

Hery Rajaonarimampianina tiendra une conférence de presse demain pour marquer l’anniversaire de sa prestation de serment. L’occasion d’entrer dans les détails de sa politique pour renverser la tendance du blâme de 2014.

Sur le grill. Hery Rajaonari­mampianina, président de la République, fêtera sa première année au pouvoir, demain. Pour marquer le coup, le Chef de l’État tiendra une conférence de presse d’environ une heure au palais d’État d’Iavoloha. Après une première année cahoteuse, ponctuée par des discours de fin d’année et de présentation des vœux quelconques, le Président pourrait profiter de l’occasion pour rectifier le tir.
Sans hésitation, les obser­vateurs s’accordent à affirmer que les douze premiers mois d’exercice de Hery Rajaonarimampianina et de son administration sont loin d’être brillants, voire même lamentables. La faute à une forte détérioration de la situation socio-économique que les délestages chroniques sur tout le territorial de la Grande île et l’état misérable d’Anta­nanarivo, entre autres, mettent en exergue.
Une situation qui a engendré une succession de revendications sociales, souvent explosives et meurtrières pour certaines. La poli­tique d’austérité mise en vigueur à la sortie de la crise, asphyxiant les ménages et contrastant avec l’opulence et la gabegie des personnalités politiques et étatiques, mais surtout avec la kyrielle de promesses non tenues faite par le Chef de l’État lors du discours de prestation de serment, pourrait également y être pour quelque chose.
Au regard de l’année dernière, les péripéties des
premiers mois de l’administration Rajaonarimampianina semblent l’avoir cantonné à un rôle de pompier. Un registre qui a pris toute son am­pleur dans les relations de l’Exécutif avec l’Assemblée nationale. Pour mettre en place ce que le Président avait désigné comme « un socle politique solide », les tenants du pouvoir se sont arrogés une majorité, pourtant mouvante.
Gouvernement 
Ce qui a eu pour conséquence, trois mois d’attente pour connaître le Premier ministre et former le gouvernement, mais surtout durant lesquels, la machine administrative s’est contentée d’expédier les affaires courantes. S’ajoute à cela la guerre ouverte avec le Mapar de Andry Rajoelina, ancien président de la Transition et qui avait soutenu le Chef de l’Etat durant les élections, qui ne lui facilite pas le jeu. Ou encore l’instabilité de la primature, souvent sujette aux sautes humeur de la Plateforme pour la majorité présidentielle (PMP).
Après une année, la conjoncture ne plaide pas en faveur du pouvoir et semble, à un certain moment, l’avoir ébranlé. Jusqu’ici, plusieurs institutions et organes prévus par la Consti­tu­tion ne sont pas en place. L’anniversaire de ce jour marque également l’échéance pour la mise en place de Haute cour de Justice (HCJ). Un point sur lequel le Chef de l’Etat sera attendu demain. Reste à savoir si le jeu en valait la chandelle. Quoi qu’il en soit, le Président de la Répu­blique doit encore convaincre et la reconquête de l’estime internationale mise en avant dans sa campagne de communication est loin de faire l’unanimité. Néanmoins, le décaissement des aides budgétaires pourrait donner un peu d’air au pouvoir.
Dans son discours de présentation des voeux, où il était censé indiquer un nouveau cap, le Président de la République s’est contenté d’une annonce sommaire de projets et de mesures. L’opinion attend du Président des faits concrets, précis, chiffrés et avec des projections. Le Programme national de développement (PND), qui serait déjà opérationnel, mais simplement effleuré le 9 janvier, pourrait lui servir d’antisèche devant la presse demain.
Par ailleurs, pour probablement marquer le nouveau départ, en cette nouvelle année, le Président a choisi de travailler avec un nouveau Premier ministre, dont l’effectif du gouvernement se fait pourtant désirer. Toutefois, il est peu probable que Hery Rajaonarimam­pianina se présente à la presse pour aborder les nouvelles projections de la nouvelle année, sans son nouveau gouvernement. Une équipe, qui, en principe, devrait refléter un nouvel élan.
Garry Fabrice Ranaivoson

L’Express de M/car.

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :