Onitiana Realy, nommée ministre de la Population. Les sinistrés du cyclone Chezda. Les femmes vendues.

« Ministre de la Popu­lation, de la protection sociale et de la promotion de la femme. Onitiana Realy » Iavoloha 25/01/2015.

 ——————–

Onitiana Realy, fanazavana, fanambarana (1er point de presse).

http://youtu.be/FgcI3ns7BzY

———————

Intempérie – L’appel à la solidarité s’amplifie

31.01.2015

Le cyclone Chedza a laissé des séquelles à Madagascar. Les autorités nationales sont obligées de chercher du secours aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Après l’appel lancé par le Premier ministre, Jean Ravelo­narivo, afin d’aider les victimes du cyclone Chedza, dont la somme nécessaire est de 100 milliards d’ariary, Onitiana Realy, ministre de la Popu­lation, de la protection sociale et de la promotion de la femme, a appelé, hier, les Malgaches et la communauté internationale, à venir en aide aux sinistrés. Onitiana Realy a déjà inventé une formule, pour concrétiser cet appel. «Les 92% des Malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté. Il y a ainsi 8% des Malgaches qui ont encore les moyens d’aider leurs compatriotes. Mais, cette situation n’empêche pas les autres de contribuer», a lancé le ministre de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme.
Appel
La procédure, afin de mettre en place cette solidarité, semble également ficelée. «Nous avons déjà discuté avec les opérateurs en téléphonie mobile. Les gens peuvent ainsi apporter leurs contributions, via le mobile banking, sans aucun frais. Les aides seront tout de suite versées au bureau national de la gestion des risques et des catastrophes (BNGRC)», a expliqué Onitiana Realy.
De l’autre côté, le nombre des victimes de ces intempéries accuse toujours une augmentation. Le dernier bilan dressé par le BNGRC fait état, hier, de soixante neuf victimes, trente sept blessés dont huit nouveaux cas enregistrés dans le district d’Antso­hihy, et neuf personnes dispa- rues. Le nombre des sinistrés atteint les cent cinquante six mille cinq cent soixante dix huit. Il y a actuellement cinquante quatre mille cinq cent cinq déplacés.

Onitiana Realy dépasse Jean Ravelonarivo

La  ministre de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme, Onitiana Realy, a effectué sa déclaration de patrimoine, hier, auprès de la Haute Cour Constitutionnelle. Elle est le premier membre du gouvernement dirigé par le Premier ministre Jean Ravelonarivo, à le faire. « La déclaration de patrimoine a été déjà discutée au sein du gouvernement cette semaine. Le Premier ministre a déjà donné son autorisation. Jean Ravelonarivo va le faire prochainement. Il est encore pris par d’autres tâches », explique-t-elle.

L’Express de M/car. Vonjy Radasimalala

———————–

Onitiana Realy face à la situation de catastrophe du pays

Appel à un « tolo-tanana Chezda »

samedi 31 janvier 2015, par Valis

PNG - 217.3 ko
TV Plus Madagascar

Après l’appel à l’aide internationale lancé par le Premier ministre, la ministre de la Population, Onitiana Realy, lance un autre appel à la population. Elle s’adresse plus particulièrement à la portion de population de 8% – les 92% étant pauvres car percevant moins de deux (2) dollars –, à faire preuve de solidarité et à contribuer dans la mesure de leurs moyens, à aider les sinistrés à reconstruire leur vie. Ce « tolo-tanana Chezda » s’adresse aussi aux entreprises installées dans le pays, aux résidents, aux hommes politiques et aux compagnies pétrolières, ajoute Onitiana Realy. D’après ses explications, des négociations sont en cours avec les trois grandes entreprises de téléphonie mobile pour que tous les citoyens puissent facilement prendre part à cet élan que le ministère encourage. Davantage de précisions sur les comptes et/ou les endroits vers lesquels devront être remis ou envoyés ces dons seront fournies ultérieurement, fait comprendre la ministre. En tout cas, elle promet la transparence et indique que l’argent récolté sera transformé en colis alimentaires que le ministère remettra au Bureau national de gestion des risques et catastrophe (BNGRC). Tribune M/car.

 ————————–

Onitiana Realy. Invitée du Zoma du 30 Janvier 2015.

https://www.youtube.com/watch?v=UAmisJVdHdM&x-yt-cl=85114404&x-yt-ts=1422579428&feature=player_detailpage

————————

H.Rajaonarimampianina. Invité du Zoma du 09 Mai 2014.

https://www.youtube.com/watch?v=l-g0PrDYkrk&feature=player_detailpage&x-yt-cl=85114404&x-yt-ts=1422579428

—————————–

Vavan-gazety sa fanadiadiana mitombona ?

Onitiana Realy et Mairie de Tana – Propulsée pour être candidate du Hvm ?
Jusqu’à ce jour, bon nombre d’observateurs avertis continuent de se demander sur les motivations réelles qui ont amené Onitiana Realy à accepter d’être nommée ministre de la Population.


En effet, dans la logique des choses, journaliste chevronnée et tirant sur tout ce qui bouge comme elle est, cette

ex – directrice générale de Tv Plus devrait plutôt être désignée à la tête du ministère de la Communication. En tout cas, les mêmes observateurs estiment que, tout compte fait, Hery Rajaonarimampianina aurait décidé d’offrir à cette consœur  ce département ministériel de la Population pour servir de tremplin à cette dernière dans sa propulsion comme candidate du Hvm à l’élection du maire d’Antananarivo.

Ainsi, personne ne sera plus étonnée de voir, d’ici peu, ce même ministère être doté d’un faramineux budget pour permettre à Onitiana Realy de faire tomber dans son charme la majeure partie des électeurs de la Ville des Mille. En tout cas, plus d’un seraient curieux de voir si, oui ou non, les 0,33% du montant total du budget national, alloués actuellement pour ce département, vont être, incessamment révisés largement à la hausse par le régime en place pour servir de trésor de guerre à Onitiana Realy.
Quoi qu’il en soit, il a déjà été annoncé dans les rangs du Hvm  que ce parti présidentiel irait présenter un ou une candidate de taille pour la Mairie de Tana pour battre à plate couture tous ses adversaires. Hvm qui croit ainsi, dur comme fer, que Onitiana Realy, déjà « adulée » par une frange de l’opinion publique tananarivienne avec son émission « L’invité du Zoma », pourrait faire l’affaire, en passant par cette passerelle ministérielle. Mais une telle thèse pourrait connaître un raté, dans la mesure où, pouvant adopter la même stratégie, un autre parti politique ou groupe de partis politiques pourrait également présenter Lalatiana Rakotondrazafy, la vedette incontestée de la « Radio Free Fm», comme candidate à ce scrutin communal.
Là où les deux consœurs  pourraient ainsi rivaliser d’audience auprès des Tananariviens. D’autant plus que, ces derniers ayant toujours porté leur Cité comme frondeuse, Onitiana Realy, ainsi candidate d’Etat, irait faire buter sa tête contre le mur électoral en faveur de Lalatiana Rakotondrazafy, pouvant ainsi être qualifiée de candidate – martyr.  Bref, un simple scénario parmi tant d’autres, cet éventuel duel, entre ces deux femmes journalistes et pour le trône de la mairie d’Antananarivo, n’ait été établi que pour faire valoir que  Hery Rajaonarimampianina et son Hvm ne cessent de se creuser les méninges pour trouver un candidat à même de pouvoir rafler la mise à ce prochain scrutin communal.
Au fait, ni Marc Ravalomanana et encore moins Andry Rajoelina n’ont pas encore prononcé le moindre mot quant à leurs candidats respectifs à cette élection communale de Tana. Le patron du Tim et le maître du Tgv qui, quoi que puissent amener à dire les uns et les autres, bénéficient de la sympathie de la majeure partie des Tananariviens, tout au contraire de Hery Rajaonarimampianian et de son Hvm qui, faut – il le matraquer ici, n’inspirent que… dégoûts et vomissements à ceux – ci, consécutivement aux pratiques politiques pourries qu’ils ont diligentées…
Damien V.

 Appel à la diaspora.

 ——————————-

MEDIAPART de Philippe Divay.

Onitiana Réaly a fait sa déclaration de patrimoine!Le Téléthon national pour les sinistrés, bonne initiative!

Le non respect de la Constitution est banal à Madagascar!

Il ne faut pas s´etonner que les députés ne fassent pas de declarations de patrimoine,ils sont de mauvaise foi et ils sont toulours sürs que rien ne peut les toucher, au contraire, ils ont obtenu toutes leurs revendications: 4X4, logements, privilèges divers, à part le passeport diplomatique et les avertissements lancés contre les récalcitrants n´ont jamais eu d´effets!

Madame ONITIANA REALY, vous avez montrée l’exemple et vous avez joint le geste à la parole, vous avez montrée par ce geste démocratique que vous étiez une vraie Patriote, MERCI! et vous Monsieur Le Premier Ministre,il faut mettre FIN a tous ces vaudevilles et irresponsabilites, qui gangrènent le Pays, dorénavant tous les responsables étatiques doivent donner le bon exemple au peuple..!

La mauvaise foi de tous ceux qui ne se sont pas exécutés d’emblée pour cette declaration de patrimoine n’est plus a faire. Meme le Président de la République de Madagascar ne l’a fait que tardivement alors que cette obligation incombe a tous ceux qui occupent des responsabilites de l’Etat..

La Ministre de la population a parlée hier de téléthon national et elle ne veut pas que de l’argent circule en dehors des banques et des comptes sur téléphone mais je l’invite à suivre l’après-téléthon car les membres du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes, ne sont pas habilités à manipuler des fonds, s’il n’y a pas de balises.

Nous invitons toute la Diaspora Malgache et les amis de Madagascar à participer à ce téléthon. Nous espérons recevoir les indications pour y participer.Il devrait y avoir aussi un compte bancaire IBAN ,où la communauté diaspora pourrait y contribuer directement via le virement bancaire Il faudrait soumettre un dossier écrit de traçabilite, afin que les dons parviennent intégralement aux destinataires. Ce procédé constituerait un moyen pour empêcher de faire disparaître les dons percus.

L’action et le geste de Onitiana méritent un encouragement et une ovation car montrer que l’Union fait la Force!

Premier don, le transfert des 45 millions d’euros prévus pour les 4X4 des députés aux sinistrés!

CHICHE!

Pour le Ministère d’Onitiana Realy, la dotation de l’Etat pour son budget de fonctionnement ne représente que 0,33 % du budget total soit 330millions d’Ariary ,très faible, pourtant c’est la population de 22millions d’âmes qu’elle gère.

Cela demande de la solidarité et de cohésion nationale de nos concitoyens,de la part des 7% qui s’en sortent correctement et les moins de 1% qui touchent qui gagnent énormément . .

Philippe Divay.

—————————-

Communiqué.

Devant les pratiques  récurrentes et qui perdurent, à savoir cette propension quasi systématique des responsables (étatiques ou privés) de détourner toute aide financière venant de la diaspora pour alléger les souffrances du peuple malagasy. Nous, les membres du « Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris« ,  n’entendons point à participer à cette opération de collecte, sans garanties et gages solides, concernant les destinations réelles de nos « dons » et notre « argent ».

MCM de Paris. 1/02/2015.

——————

Mitohy ny fanondranana vehivavy any ivelany Rtoa ministra.

Trafic vers la Chine : les filles Malgaches vendues jusqu’à 24 millions d’ariary

Après l’affaire des envois de travailleuses malgaches dans les pays du Moyen-Orient, des destinations qui se sont terminées tragiquement pour certaines, notamment les morts constatés au Liban ou des incarcérations comme ce qui s’est passé dernièrement au Koweït récemment, voilà qu’un autre trafic s’étale au grand jour.

D’après les révélations émanant du Syndicat professionnel des diplômés en travail social (SPDTS) lors d’une rencontre avec la presse, au début de cette semaine, il s’agit de la vente des jeunes filles malgaches à des paysans ou à des vieillards chinois.

La démarche est classique puisque le motif du voyage est d’ordre touristique avec une promesse d’un travail. Néanmoins, une fois sur place, la situation prend une tout autre tournure car dès leur arrivée deux femmes les accueillent et confisquent les passeports pour que les jeunes filles ne puissent pas s’enfuir, toujours selon ces informations qui précisent que les plus rentables sont les filles au teint clair qui se vendent aux alentours de 24 millions d’ariary, contre 20 millions d’ariary pour celles au teint sombre.

Violées

Pourtant avant de trouver le mari qui va l’épouser, les jeunes filles subissent les pires des traitements qui soient, entre autres les viols quotidiens ou encore les tâches avilissantes pour la gent féminine
Celles qui tentent de se révolter sont placées dans des cachots.

C’est à Andoharanofotsy que se trouve l’agence qui recrute les filles pour ce voyage vers l’enfer, selon nos sources, et jusqu’à maintenant 13 d’entre elles ont été pris dans le filet de ces trafiquants arnaqueurs. Parmi ces filles figurent des mineures qui, une fois en Chine, sont totalement déconnectées de leur famille à Madagascar.
D’après les informations recueillies encore, outre « l’agence recruteur » et les deux sœurs en Chine, des employés du ministère des Affaires étrangères sont parties prenantes dans ce trafic humain.

Naisa

(Newsmada).

 ———————————

Pour approfondir \ Femme Eglise et Société

Madagascar: Trafic de femmes malgaches vers la Chine

Femme malgache portant son bébé – AFP

08/11/2014 15:31

Alors que les problèmes des femmes malgaches au Liban, en Arabie Saoudite ou au Qatar, sont loin d’être réglés, les trafiquants ont ouvert  des réseaux  vers d’autres destinations dont, notamment  la Chine.

Un réseau de trafic de jeunes femmes sévit depuis quelques années  entre Madagascar et la Chine. Plusieurs femmes malgaches sont tombées dans le piège, ne se doutant guère qu’elles étaient destinées à être vendues puis mariées de force. Selon un rapport sur la traite des êtres humains  publié récemment par le Département d’État américain, Madagascar figure parmi les pays d’origine pour la traite des femmes et des enfants soumis au travail forcé et au trafic sexuel. Le principe est simple : par l’intermédiaire de complices malgaches, des femmes sont envoyées en Chine sous le prétexte de travailler pour gagner dignement de l’argent  alors qu’en réalité elles alimentent le marché du trafic d’êtres humains. Les victimes de la traite sont sujettes  à des abus de toute sorte :  viol,  torture, servitude pour dettes, séquestration, menaces à l’encontre de leurs familles ou à des proches etc.

A Madagascar, l’affaire a, récemment, pris une nouvelle ampleur  à la suite d’une plainte déposée, en Chine, par l’une des victimes de ce trafic. Le témoignage d’une autre de ces victimes qui a pu regagner Madagascar, il y a  quelques  mois, avait fait grand bruit. Les victimes  accusent, notamment  deux femmes malgaches  d’être à la tête de ce réseau. Elles   croyaient partir en Chine pour des emplois de serveuses, vendeuses ou employées domestiques. A leur arrivée, elles ont été privées de passeport et vendues à des hommes pour une somme d’environ 7 000 euros,  en fonction de leur couleur de peau.

Le 1er octobre 2014, la présidente du syndicat des travailleurs malgaches, Norotiana Jeannoda, avait  affirmé avoir reçu un appel de détresse de l’une de ces femmes, qui se trouvait toujours en Chine.

Il est difficile d’évaluer leur nombre, mais au moins une dizaine d’entre elles auraient pu regagner Madagascar.  Toujours selon les victimes de ce trafic, les deux femmes à la tête du réseau les auraient dissuadées de contacter l’ambassade de Madagascar en Chine. « Le nombre de femmes étrangères amenées clandestinement en Chine est sans aucun doute en hausse », affirme le bureau chinois de répression du trafic d’êtres humains. Ces femmes venaient , en général,  de régions rurales pauvres du Vietnam, du Laos et de la Birmanie, attirées par des trafiquants qui leur promettaient un emploi bien rémunéré ou un mariage avec un riche Chinois.

La population chinoise compte plus d’hommes que de femmes à cause de l’élimination prénatale des fœtus féminins.  Dans les campagnes chinoises, la famille du mari doit , selon la tradition,  verser une dot considérable à celle de l’épouse. Ainsi, certains  chinois moins  fortunés préfèrent se marier à moindre coût avec des femmes que leur présentent  des trafiquants.

Selon le témoignage d’une victime  malgache, agée de 27 ans, une femme malgache qu’elle avait connu sur Facebook,  lui avait  proposé un  travail avec un salaire alléchant pour  un contrat de 3 mois en Chine. Arrivées à Guangzhou avec 2 autres filles, le 13 septembre 2013, elles sont conduites à la campagne, à plus de 15h de route. « Nous avons pensé qu’elle allait nous présenter à nos patrons quand elle nous a demandé de nous changer et nous maquiller… Grande fut notre surprise, poursuit la jeune femme,  quand des hommes chinois et leurs familles nous attendaient… La victime aurait  travaillé pendant un an comme serveuse dans un restaurant, avant d’être vendue, tout comme ses deux compatriotes qui le furent dès leur arrivée.

RadioVatican.

——

Des domestiques malgaches devenues esclaves dans le golfe.

Devant un hangar de l’aéroport d’Antananarivo, Herinirina attend le corps de sa femme qui arrive d’Arabie saoudite. Elle faisait partie des nombreuses domestiques malgaches qui disent avoir été réduites en esclavage dans le Golfe. Durée: 02:42

———————

Any Atsimo @ izao fotoana izao.

4 Février 2015. Plus de 150 décès.

« Kere » dans le sud

Les districts de Bekily et Ampanihy souffrent de la sècheresse

jeudi 22 janvier 2015, par Bill

Paradoxalement à l’actualité météorologique dominée par les pluies et les inondations, une partie du sud de Madagascar souffre du manque de précipitations. Selon les témoignages rapportées par la presse audiovisuelle ce mardi 21 janvier, les habitants des districts de Bekily et Ampanihy, région Androy, sont dans le dénuement total.

Ils sont environ 40 000 âmes, réparties dans plusieurs communes, à ne plus disposer de nourritures ; les mangues qui leur ont servi d’alimentation se raréfient depuis un mois et les perspectives de récolte n’existent pas. Cela fait 4 mois que cette partie sud, déclare le témoin, que la zone ne reçoit aucune précipitation. A Ambovombe, il a plu une fois mais à certains endroits, la grêle a anéanti les cultures. Ailleurs, les semences mises en terre n’ont pas germé et aucune culture n’a été possible. Un appel au secours est ainsi lancé pour venir en aide aux populations des districts de Bekily, d’Ampanihy et de Beloha et d’Ambovombe.

Madagascar Tribune.

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :