Urgences. Kéré (Famine) dans le sud de Madagascar – Attitudes « douteuses » des autorités. Video.

Nous devrions tous avoir HONTE.

Je suis revenu d’une mission de 10 jours dans la commune d’Ambazoa district d’Ambovombe. Et Je ne peux pas me taire et faire comme si de rien n’était devant la gravité de la situation vécue au quotidien par nos compatriotes dans le sud. Ces photos parlent d’elles même.

Je ne vais pas vous prendre la tête pour ces photos, mais quand même en vous bousculant juste un peu pour réfléchir avec moi sur les pourquoi et les comment de toutes ces choses qui font chaque jour le calvaire de ces pauvres gens.

Je vais vous révéler là des photos pour ne pas dire des informations qui passent presque inaperçues et qui pourtant, à mes yeux, sont d’une importance capitale pour le devenir de notre sud.

Pour ceux qui ont des yeux et qui peuvent voir, cela fait mal quelque part dans le ventre.Nos dirigeants sont occupés ou aveuglés par d’autres choses qu’ils ne pourront jamais déchiffrer le message sur les regards de ces pauvres enfants (sur les photos) implorant leurs soutiens.
Depuis des années ces gens se battent contre un ennemi que leur force ne peut détruire : le kere.

Cela me rappelle, au sujet, interpellés à nos amis américains par le pape à l’époque où l’on a envoyé les premiers hommes dans l’espace. Le pape avait dit : « donnez-moi l’équivalent de la somme que coûte une combinaison de vos astronautes, et je nourrirais pendant une année tous les affamés de la terre » !!! C’était à la fin des années 60 !!!
Je laisse aux compétences juger!

24 Mars 2015.

Enfants 2 du sud

Enfants du sud 1

 

Madagascar : Les responsables du Programme alimentaire mondial appellent à l’aide internationale pour faire face à une éventuelle famine dans le Grand Sud malgache

Rédigé le Jeudi 12 Mars 2015 

 

Madagascar : Les responsables du Programme alimentaire mondial appellent à l'aide internationale pour faire face à une éventuelle famine dans le Grand Sud malgache

Alors que l’extrême Sud de Madagascar subit actuellement une période de grave sécheresse, les responsables du programme alimentaire mondial (PAM) lancent un appel d’urgence à l’aide internationale pour éviter une catastrophe humanitaire dans la région.Les rations distribuées permettent actuellement de nourrir quelque 120.000 personnes seulement. Plus d’une dizaine d’enfants seraient déjà morts de faim selon des responsables locaux. Certains habitants mangent du cactus et des tamarins pour lutter contre la faim.La famine appelée localement kéré menace la sécurité alimentaire aujourd’hui entre 200.000 et 350.000 habitants dans cette partie de la Grande Ile.Pour rappel, Madagascar n’avait pas connu une telle sécheresse depuis six ans. Les dernières pluies ont été enregistrées au mois de septembre 2014.

——–

KERE.

« Kere lahy gnaminay; aia nareo ambony ao, mba todihonareo gni faritry antsimo fa mampalahelo o, io nofo aman-dra mitovy samy olombelo fa tsy vy, na miagnety reportageny toa de ontsa ny fo latsaky gne ranomaso…mba sainontsaino ra olombelona fa #Andriamanitra mahita. Omeo zay tsy mana, omeo izay mitaraina ry pitondra fanjaka » (Youtube).

—————-

Reportage de l’Express de M/car -audio. Famine actuelle et attitudes des autorités.

Ajoutée le 3 févr. 2015 .S’il pleut sur une grande partie de Madagascar, la sécheresse et la famine frappent la partie sud du pays.

————————

Une grave secheresse menace le Sud. Africa 24.

Ajoutée le 3 févr. 2015. Société, MADAGASCAR: Au nord, les inondations, au sud, la sècheresse. Les autorités craignent la famine et le PAM a déjà mis sur pied un dispositif d’aide aux plus démunis.

————————–

Madagascar : le sud en proie à une importante sécheresse

mardi 3 février 2015 / par Kardiatou Traoré

Alors que Madagascar a été victime de fortes pluies deux semaines auparavant, la Grande île doit désormais faire face à une sécheresse qui menace le sud du pays.

Au sud du pays, les Malgaches sont en proie à une grande sécheresse qui menace la sécurité alimentaire. Face à cette situation, la plus grave depuis six ans, l’aide humanitaire s’organise afin de porter secours à la population dans le sud du pays.

Régulièrement confrontées à la sécheresse, les populations du sud de Madagascar se préparent à vivre cette année une des plus graves catastrophes, essentiellement due à un manque de précipitations depuis près de deux mois. Face à cela, les organisations non gouvernementales sont en alerte dans le pays afin de minimiser l’ampleur de cette sécheresse. Dans certaines régions, face à l’amenuisement des stocks ,les habitants se contentent désormais que d’un seul repas par jour.

En dépit de cette sécheresse, les populations du sud voient les prix des denrées de première nécessité augmenter passant du simple au double. Selon Enrique Alvarez, responsable du Programme alimentaire mondial, au micro de RFI, « on ne parle pas encore de famine, mais on se prépare à une situation très difficile pour la population si la pluie ne tombe pas dans les deux prochaines semaines ».

Face à la famine qui guette la population du sud, le gouvernement a envoyé des vivres dans le district de Bekily avant d’entamer un état des lieux dans cette région. Afrik.com

—————–

« Kere » dans le sud

Les districts de Bekily et Ampanihy souffrent de la sècheresse

jeudi 22 janvier 2015, par Bill

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :