7 Février 2015. Fahatsiarovana (MCM de Paris). Journée de solidarité.

Hoan’ireo Tia Tanindraza namoy ny ainy :

1895-1896 (Fanandevozana sy fanagejanan’ny Frantsay).

1947 (Fanandevozana sy fanagejanan’ny Frantsay).

1 er Avril 1971 (mpamono Tsiranana, Zandary gasy novolavolain’ny Frantsay).

13 Mai 1972 (mpamono : Tsiranana, FRS, Padesm novolavolain’ny Frantsay)

1er Août 1991 (mpamono : miaramilan’i Didier Ratsiraka)

2002 (mpamono : miaramilan’i Didier Ratsiraka)

26 Janvier 2009 (mpamono : Rajoelina sy miaramila gasy voavidin’ny Frantsay)

7 Février 2009 (mpamono : Rajoelina sy miaramila gasy voavidin’ny Frantsay)

La conquête de Madagascar

« Le fondement de l’dée coloniale ne peut être que l’intérêt… Le seul critérium à appliquer à toute entreprise coloniale, c’est la somme d’avantages et de profits devant découler pour la métropole -Eugène Etienne- député d’Oran – chef du parti colonial à Paris – 1885 ». (L’aventure coloniale de la France)

1960. La Françafrique qui perdure est la soeur jumelle du colonialisme

—————

Madagasikara Tanindrazanay

http://youtu.be/zJEMp7tX0jY

—————-

BNGRC : Un appel à l’aide aux Compatriotes

sinistre-ampefiloha

Pour ce faire, aujourd’hui samedi 7 février sera consacré « Journée de Solidarité Nationale » à la suite d’une réunion en conseil du gouvernement. Tous les Malgaches sont donc appelés à y participer en faveur de leurs compatriotes et de la nation. Les dons en natures comme en espèces seront directement remis à la Bibliothèque Nationale d’Ampefiloha à Antananarivo et dans toutes les agences du BNGRC en régions et districts à partir de 8 heures du matin. Ce sera une opportunité pour susciter un élan national envers les victimes et en faveur de la reconstruction nationale. Sans oublier, par ailleurs, les victimes du « Kere » qui sévit dans le Sud du Pays actuellement.

BNGRC

Depuis le début de janvier, des intempéries ont provoqué une pluviométrie deux fois plus important que les moyennes normales sur presque toute l’étendue du territoire nationale. Des équipes d’appui ont vite été envoyées dans les régions les plus touchées dont Menabe, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana et Analamanga. Une évaluation de besoin, une évacuation de personne et d’autre par les pré-positionnements des vivres et non vivres y ont été effectuée. A cet effet, beaucoup de pré-positionnements du BNGRC et des partenaires humanitaires ont été utilisés, et la capacité de réponse du pays est désormais très faible pour affronter une nouvelle urgence. Par contre, le pic de la saison cyclonique à Madagascar se situe entre février et mars et d’autres perturbations sont encore attendus. En vue d’une nouvelle urgence potentielle qui pourrait affecter plusieurs zones géographiques, l’Équipe Humanitaire du Pays se prépare à faire appel à une aide internationale dans les prochaines semaines afin de répondre aux besoins urgents et renflouer les stocks de pré-positionnement.

 

C’est dans le cadre de préparation et pour couvrir les besoins de reconstruction des infrastructures détruites ou endommagées que le gouvernement de Madagascar à lancé un appel à l’aide nationale et internationale.

Ravo R. (Mada 24. Infos)

 

————————–

Fil d’actualité

 08h00 – TELETHON A ANTANANARIVO : d’après un bilan provisoire, le Bureau national de gestion des risques et catastrophes a pu récolter Ar 170 370 650, 160.35 tonnes de riz blanc, 1, 192 tonnes de sucre, 1 711 litres d’huile, 2 tonnes de légumineuses, 100 sacs d’habillements, ainsi que des produits de première nécessité et des denrées alimentaires, lors de la journée de solidarité envers les victimes de Chedza et de la sécheresse dans le sud, organisée à Antananarivo, à la bibliothèque nationale.
orange mg

 ———————

MADAGASCAR – Téléthon pour les victimes de Chedza et de la famine dans le Sud: 170 millions Ar (60 000€)!

Les Malagasy ne sont pas dupes.

Publié le 8 février 2015 par tsimok’i GasikaraL’appel à solidarité avec les sinistrés de Chedza et les victimes de la famine dans le Sud n’ a récolté que 170Millions Ar, soit 60000€. Le résultat n’est point à la hauteur de l’espérance gouvernementale, c’est même carrément ridicule. Mais l’essentiel est peut être sauf. HVM et sa bande ont en effet réussi à faire diversion de la commémoration de la journée du 7 février, cette journée noire où un vrai carnage a eu lieu, tuant plus d’une trentaine de personnes et ce, suivant un plan machiavélique bien organisé des putschistes pour s’emparer du pouvoir et faire porter la responsabilité du massacre au Président Ravalomanana.

Certes, la situation est plus que dramatique car, outre le passage du cyclone Chedza, la sécheresse sévit sévèrement dans le Sud. Au total, les 2 catastrophes ont fait 178 morts (dont plus d’une centaine liée à la sécheresse) et 200 000 sinistrés, d’après le BNGRC (1).

Mais, les Malagasy ne sont pas dupes. Ils ne refusent pas la solidarité avec leurs compatriotes mais ils fustigent et désapprouvent la pratique gouvernementale qui joue la fibre sentimentale et tape sur leur conscience. Ils n’acceptent pas d’être pris pour des imbéciles, et pour cause.

Gouverner c’est prévoir! Le gouvernement a-t-il mené une vraie politique de prévision en matière de risques cycloniques alors même que Madagascar est concerné tous les ans ? Il doit y avoir de l’argent public consacré à cette prévention ou pour faire face aux situations d’urgence. Où est cet argent public ? Comment est-il utilisé ?

Rappelons seulement que le gouvernement a alloué un budget de 13 milliards d’Ar, soit plus de 4,2 Millions d’Euros, soit encore 27 000 Euros par député pour équiper chaque député en « outil de travail » qui n’est autre que les fameux 4X4. Les Malagasy ne sont pas aveugles devant une telle indécence, et ils ont voulu montrer que plus on donne, plus les poches de ces insatiables dirigeants gonflent. Si le régime voulait faire de cette journée de solidarité nationale un test grandeur nature de confiance ou de popularité, eh bien le trou est béant et qu’il se méfie grandement car les Malagasy n’ont aucune confiance en lui.

Pas question donc que le peuple ou qui que ce soit se substitue au gouvernement dans son rôle. S’il ne se sent pas à la hauteur, qu’il en tirerait les conséquences qui s’imposent.

TG

(1) Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes
[tsimokagasikara.wordpress.com]

—————–

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 7 Février 2015. Fahatsiarovana (MCM de Paris). Journée de solidarité.

  1. IONISOA dit :

    MBA TONGAVA MANASOA NY TANINDRAZANA FA AZA BE LAZAO ANY IVELANY ANY FOTSINY. ARY MBA SORATY NY NATAON’NY ZANADAMBO TETO @ TANANA T@ 2002.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s