7 Février 2015, AV7 – MAPAR -TV VIVA. Commémoration du 7 Février 2009. Mahamasina, Antaninarenina et témoignages.

 

Le colonel Charles Andrianasoavina s’adresse aux membres de l’AV7.

Vaovao Kolo Tv. Mahamasina Antaninarenina.

Le 7 Février de Madagate.

et Photos.

7 FÉVRIER 2009 – Double commémoration en parallèle

Diviser pour régner. Après que ce précepte ayant fait ses preuves durant la colonisation ait été appliqué avec relativement de succès dans les rangs du groupe politique des partisans de Andry Rajoelina (Mapar), c’est au tour de l’Association des victimes de la tuerie du 7 février 2009 (AV7) d’en faire les frais. La commémoration du massacre de 2009, ce jour, pourrait marquer un peu plus le fossé entre le pouvoir et les Oranges.
Si au départ, l’invitation de Marc Ravalomanana au culte de commémoration de ce jour, au Palais des sports, était au départ la raison affirmée des voix discordantes au sein de l’AV7, la connivence entre le bureau de l’association présidé par Bona Razafimandimby et le pouvoir en serait la raison. En conséquence, le mot d’ordre des fidèles de l’ancien président de la Transition est le boycott du culte au Palais des sports et de la marche pour joindre Ambo¬hitso¬rohitra. Déjà, Andry Rajoelina, en séjour à l’étranger, sera le grand absent du rendez-vous.
« Mapar, mais aussi tous les militants de 2009 ne seront pas présents au Palais des sports demain [ce jour]. Nous allons juste déposer des gerbes de fleurs sur la stèle commémorative des victimes », a déclaré Pierre Holder, porte-parole de Mapar hier. Joint au téléphone hier, le président de l’AV7 ne s’est pas dérobé et a reconnu qu’ils sont appuyés par le pouvoir dans l’organisation des évènements commémoratifs de ce jour.
« Ils (Mapar) veulent donner une connotation politique à cet événement, en marquant leur opposition au pouvoir. Ce qui ne devrait pas être le cas, car ce n’est qu’un culte commémoratif. Comment pourrais-je m’opposer au pouvoir, alors que j’ai contribué à sa mise en place. De plus, c’est le pouvoir qui paie nos allocations. (…) Oui, nous avons fait un clin d’œil au pouvoir pour nous aider dans l’organisation de l’événement et c’est ce qu’il a fait (…) », a déclaré Bona Razafimandimby.
Baromètre
Cependant, Pierre Holder, lui aussi, crie haro sur une tentative de récupération politique de la commémoration. « Certains veulent opérer une récupération politique de l’évènement et nous ne pouvons pas l’accepter. Pourquoi est-ce la Présidence qui prend en charge la conception et l’envoi des invitations   Pourquoi les cartons sont-ils aux couleurs du parti HVM (couleur bleue du Hery vaovao ho an’i Madagasikara)   (…)», a pesté Pierre Holder.
Lors d’un cinéma servi sur le plateau du journal de la Télévision nationale (TVM) jeudi, le président de l’AV7 et son vice-président ont fièrement exhibé le modèle du carton d’invitation trusté par la couleur bleue, mais aussi des mots du 4F, thème de prédilection du processus de réconciliation mené par le Conseil des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM). « La couleur bleue a toujours été utilisée par l’AV7, alors je ne vois pas où est le problème. De plus, je ne vois rien de mal à une volonté d’adhé¬rer à la réconciliation », a pourtant défendu Bona Razafi- ¬mandimby. Tout comme le groupe Mapar au sein de l’Assemblée nationale, la scission de l’AV7, entre ceux qui roulent pour le pouvoir et ceux qui restent fidèles à Andry Rajoelina, semble inévitable. Ce qui serait, si c’est le cas, un coup dur pour Andry Rajoelina.
La tuerie du 7 février 2009 est un des leitmotivs des Oranges pour requinquer leur base, avec l’AV7 comme cheval de bataille. Mapar et sa base ont été les principaux artisans de l’ascension au pouvoir de Hery Rajaonarimampianina, président de la République. Les événements de ce jour pourraient être un baromètre pour déterminer, un peu plus d’un an après les élections, vers qui balance actuellement le cœur de l’électorat orange de l’époque à Antananarivo. Le taux d’affluence respectif des deux commémorations simultanées de ce jour déterminera l’heureux élu. Mais le gagnant rafle toujours la mise.

 Affrontement évité entre deux clans (Midi M/car.

http://www.midi-madagasikara.mg/politique/2015/02/09/commemoration-du-7-fevrier-affrontement-evite-entre-deux-clans-de-lav7/

Fil d’actualité. Téléthon.

08h00 – TELETHON A ANTANANARIVO : d’après un bilan provisoire, le Bureau national de gestion des risques et catastrophes a pu récolter Ar 170 370 650, 160.35 tonnes de riz blanc, 1, 192 tonnes de sucre, 1 711 litres d’huile, 2 tonnes de légumineuses, 100 sacs d’habillements, ainsi que des produits de première nécessité et des denrées alimentaires, lors de la journée de solidarité envers les victimes de Chedza et de la sécheresse dans le sud, organisée à Antananarivo, à la bibliothèque nationale.
orange mg

 —

MADAGASCAR – Téléthon pour les victimes de Chedza et de la famine dans le Sud: 170 millions Ar (60 000€)! Les Malagasy ne sont pas dupes.

Publié le 8 février 2015 par tsimok’i Gasikara

L’appel à solidarité avec les sinistrés de Chedza et les victimes de la famine dans le Sud n’ a récolté que 170Millions Ar, soit 60000€. Le résultat n’est point à la hauteur de l’espérance gouvernementale, c’est même carrément ridicule. Mais l’essentiel est peut être sauf. HVM et sa bande ont en effet réussi à faire diversion de la commémoration de la journée du 7 février, cette journée noire où un vrai carnage a eu lieu, tuant plus d’une trentaine de personnes et ce, suivant un plan machiavélique bien organisé des putschistes pour s’emparer du pouvoir et faire porter la responsabilité du massacre au Président Ravalomanana.

Certes, la situation est plus que dramatique car, outre le passage du cyclone Chedza, la sécheresse sévit sévèrement dans le Sud. Au total, les 2 catastrophes ont fait 178 morts (dont plus d’une centaine liée à la sécheresse) et 200 000 sinistrés, d’après le BNGRC (1).

Mais, les Malagasy ne sont pas dupes. Ils ne refusent pas la solidarité avec leurs compatriotes mais ils fustigent et désapprouvent la pratique gouvernementale qui joue la fibre sentimentale et tape sur leur conscience. Ils n’acceptent pas d’être pris pour des imbéciles, et pour cause.

Gouverner c’est prévoir! Le gouvernement a-t-il mené une vraie politique de prévision en matière de risques cycloniques alors même que Madagascar est concerné tous les ans ? Il doit y avoir de l’argent public consacré à cette prévention ou pour faire face aux situations d’urgence. Où est cet argent public ? Comment est-il utilisé ?

Rappelons seulement que le gouvernement a alloué un budget de 13 milliards d’Ar, soit plus de 4,2 Millions d’Euros, soit encore 27 000 Euros par député pour équiper chaque député en « outil de travail » qui n’est autre que les fameux 4X4. Les Malagasy ne sont pas aveugles devant une telle indécence, et ils ont voulu montrer que plus on donne, plus les poches de ces insatiables dirigeants gonflent. Si le régime voulait faire de cette journée de solidarité nationale un test grandeur nature de confiance ou de popularité, eh bien le trou est béant et qu’il se méfie grandement car les Malagasy n’ont aucune confiance en lui.

Pas question donc que le peuple ou qui que ce soit se substitue au gouvernement dans son rôle. S’il ne se sent pas à la hauteur, qu’il en tirerait les conséquences qui s’imposent.

TG

(1) Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes
[tsimokagasikara.wordpress.com]

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s