PSG-Chelsea. L’aggression honteuse des supporters anglais à Paris.

 Souleymane témoigne.

Le Parisien. 19/02/2015.

Nous avons retrouvé Souleymane, ce voyageur du métro pris à partie hier par des pseudo-supporteurs anglais. Il raconte comment il a été victime de racisme et affirme vouloir porter plainte.

PARIS, MERCREDI 18 FEVRIER. Souleymane, 33 ans, est originaire du Val-d'Oise. C'est lui que les supporteurs du club de football de Chelsea ont pris à partie dans le métro mardi soir.

PARIS, MERCREDI 18 FEVRIER. Souleymane, 33 ans, est originaire du Val-d’Oise. C’est lui que les supporteurs du club de football de Chelsea ont pris à partie dans le métro mardi soir.LP/RONAN FOLGOAS.

Souleymane S, 33 ans, est né à Paris et a grandi dans une ville du Val-d’Oise où il réside toujours avec son épouse et ses trois enfants. Franco-Mauritanien, il travaille comme chef d’exploitation dans une entreprise située près de la station de métro Richelieu-Drouot (Paris, IXe).

C’est là que nous l’avons retrouvé hier soir, vers 20 h 30. Souleymane, vêtu d’un manteau noir, veste et cravate noir et blanc, rentrait chez lui après sa journée de travail. Il n’était pas au courant de l’ampleur prise par l’histoire dont il a été le héros involontaire la veille dans cette même station de métro.
Privé de téléphone toute la journée après l’avoir perdu dans l’altercation avec les pseudo-supporteurs de Chelsea, il n’avait pas encore visionné la vidéo qui a fait le tour du Web. Assis quelques minutes plus tard dans un restaurant, Souleymane a accepté de nous livrer son témoignage en exclusivité pour « le Parisien » – « Aujourd’hui en France ». « J’ai voulu entrer dans le wagon mais un groupe de supporteurs anglais me bloquait et me repoussait. J’ai essayé de forcer le passage, j’ai une nouvelle fois tenté de rentrer. Dans la bousculade, j’ai perdu mon téléphone. Ils me disaient des trucs en anglais mais je ne comprenais pas vraiment le sens de leurs propos. Je ne parle pas un mot d’anglais. J’ai compris qu’il s’agissait de supporteurs de Chelsea et j’ai fait le lien avec le match du PSG qui avait lieu le même soir. J’ai bien compris aussi qu’ils s’en prenaient à moi à cause de la couleur de ma peau. Vous savez, je vis avec le racisme, je n’étais pas vraiment surpris de ce qui m’arrivait même si c’était une première dans le métro. »

VIDEO. Le témoignage de Souleymane, agressé par des supporteurs de Chelsea

« Je suis resté longtemps face à eux, continue-t-il. Une personne est venue ensuite me dire que j’avais été courageux de résister à des gens comme ça. A mon avis, la scène a duré environ six ou sept minutes. Au bout d’un moment, des agents de la RATP sont intervenus. Mais seulement pour s’assurer qu’il n’y avait pas de bagarre. Leur objectif, c’était que le trafic reprenne sur la ligne. Aucun usager n’a pris ma défense mais, de toute façon, que pouvait-on faire ? Ensuite, le métro est reparti et, moi, j’ai attendu le métro suivant. Je suis rentré chez moi sans parler de cette histoire à personne, ni à ma femme ni à mes enfants. Vous êtes la première personne à qui j’en parle. Et puis, que dire à mes enfants ? Que papa s’est fait bousculer dans le métro parce qu’il est noir ? Cela ne sert à rien. »

Alerté par nos soins, Souleymane S. a découvert la vidéo de son agression. « Je ne savais pas que j’avais été filmé. Le fait maintenant d’en parler me donne le courage d’aller porter plainte à la police. Je vais essayer de le faire demain (NDLR : aujourd’hui) si j’ai le temps, parce que j’ai aussi un travail… Dans tous les cas, j’ai l’intention de me tourner vers des associations antiracistes. Ces personnes, ces supporteurs anglais, doivent être retrouvées, punies et doivent être enfermées. Ce qui s’est passé ne doit pas rester impuni. »

VIDEO. Des fans de Chelsea empêchent un Noir de monter dans le métro
https://embed.theguardian.com/embed/video/football/video/2015/feb/17/chelsea-fans-prevent-black-man-boarding-paris-metro-video

————-

« We’re racist, we’re racist and that’s the way we like it. »

The man prevented from boarding a Paris Metro train by Chelsea football fans chanting racist slogans has called for them to be punished.

The 33-year-old, named as Souleymane S, told France’s Le Parisien: « These people, these English fans… should be locked up. »

A video shows him trying to get on a Metro carriage but being pushed off.

A group of people can be heard singing: « We’re racist, we’re racist and that’s the way we like it. »

The footage was obtained by the Guardian, which reported that the incident happened at Richelieu-Drouot station in the centre of the French capital on Tuesday ahead of a Champions League match.

English fans
In the interview with Le Parisien, Souleymane S said he had not been particularly surprised by the abuse because he « lives with racism ».

The father of three, a French-Mauritanian born in Paris, said he had not understood what the fans were saying but that he knew he was being targeted because of the colour of his skin. (Youtube).

 

———–

Souleymane pris en charge par la police et les médias.

Par lionel le 20/02/2015 :

Agression après PSG-Chelsea : l’éprouvante journée de Souleymane
« Le Parisien » – « Aujourd’hui en France » a pu partager une bonne partie de la journée de ce père de famille de 33 ans, pris à partie mardi soir dans le métro par des pseudo-supporteurs de Chelsea.

La vie de Souleymane a basculé à deux reprises. En moins de quarante- huit heures. Une première fois mardi soir, entre 19 heures et 19 h 30, lorsqu’un groupe de supporteurs ouvertement racistes de Chelsea l’a agressé physiquement et verbalement dans le métro, station Richelieu- Drouot, à Paris (IXe).

Une seconde fois, hier, quand la sphère médiatique internationale s’est emparée de son histoire, à la suite de la publication, dans nos colonnes, de son premier témoignage. Même le Premier ministre y est allé de son tweet, se disant « touché et indigné ». « Sur le terrain ou en dehors des stades, le racisme et l’intolérance n’ont pas leur place », a écrit Manuel Valls.

Sollicité de toutes parts dès le début de la matinée, ce père de famille de 33 ans doit d’abord faire face à des appels de journalistes à son domicile du Val-d’Oise. Les autorités, elles, l’ont identifié quelques heures plus tôt, dans la nuit. A la suite de l’entretien accordé à notre journal mercredi entre 21 heures et 22 heures, Souleymane s’est rendu au commissariat de Gonesse (Val-d’Oise). Il s’est constitué partie civile en déposant une plainte contre X (ses agresseurs) et contre Chelsea FC et le PSG. « Les deux clubs ont une part de responsabilité », justifie-t-il lors de son dépôt de plainte.

La machine judiciaire se met alors en branle. Hier matin, il est conduit par des policiers depuis son domicile jusqu’à une unité médico-judiciaire (UMJ) à Paris. Des tests psychologiques sont alors effectués pour mesurer les éventuelles séquelles de l’incident du métro. Dans la précipitation, il a oublié son manteau en partant de chez lui. Mais son look est soigné : costume noir, chemise fuchsia et cravate très seyante. « J’ai un boulot de commercial, je dois faire attention à mon style », nous souffle-t-il un peu plus tard.

Après son premier rendez-vous à l’UMJ, Souleymane est transféré dans une unité de la police judiciaire pour une audition. Quand il sort au bout de deux heures, son téléphone affiche plusieurs dizaines d’appels en absence. Quelques proches un peu inquiets, bien sûr, et des journalistes pour la plupart : français, anglais ou américains. La nuit précédente, il n’a pas réussi à fermer l’oeil. Ses nerfs commencent à lâcher par moments. Mais il tient bon et se met à la recherche d’un avocat susceptible de le conseiller et de le protéger.

Par l’intermédiaire de l’un de ses amis, il s’adresse à Me Jim Michel- Gabriel, habitué, lui a-t-on dit, à traiter des dossiers liés au racisme. Au cabinet, les deux hommes préparent l’intervention prévue en début de soirée sur le plateau du « Grand Journal ». Souleymane prend alors conscience que sa plainte contre le PSG n’était pas forcément appropriée. Sur le chemin qui le mène aux studios de Canal +, il reçoit d’ailleurs un appel de Jean-Claude Blanc, le directeur général du PSG. Ce dernier lui assure la solidarité pleine et entière du club de la capitale….

Le Parisien, merci à Joidf

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s