Tondra-drano. Ny miaramila sy ireo tompon’andraikitra. Ny Filoha, ny pds, ireo ministra… Rajoelina.

28/02/2015. Feo Iray

Tondra-drano eto andrenivohitra: voalazan’ity lahatsoratra ity soa amantsara ny « andraikitra » noraisin’ny Fitondrana Rajaonarimampianina ny alakamisy hariva teo:
– 8 ora sy sasany alina: nandefa mpanao gazety hijery ny fiakaran’ny rano ny Radio Antsiva
– 9 ora sy sasany alina: nanokatra ny antenne ho an’ny mpihaino ry zareo hizara vaovao :
– « AIZA NY FITONDRANA? », « AIZA NY MIARAMILA » hoy ny mpiantso nanontany

– tany amin’ny Zoma maraina, 1 ora sy sasany tany ho any, vao heno ny Ministry ny Fanabezana namoaka didy manakatona ny sekoly rehetra eto andrenivohitra
– dia izay vao nivoaka ny tranony ny Min Rivo Rakotovao, montotra be, sy ny Min. Fiarovana Dominique Rakotozafy, montotra ihany koa.

Ny ampitso ‘(asabotsy), tsy mba nanambitamby fa vao mainka nandatsa ny Filohampirenena Rajaonarimampianina!
Ampiharo ary ny lalàna Andriamatoa Filoha (bois de rose, fitantanambolam-panjakana, …..)!

Hatramin’izao isika dia mbola tsy nahita miaramila nalefa hanetsina ireo barazy vaky, fanampian’ny miaramila izay fahita tany amin’ireo tany hafa niharamboina toy izao.

Isaorana manokana ny Radio Antsiva!
Ny BNGRC tsy hita, ny APIPA koa torak’izany. Mainka moa fa ingahy PDS Andriamanjato sy ny ekipany.
Olona mandray karama ho takalon’ny adidiny daholo anefa ireo!

I Pdt Ravalomanana nosakanana tsy hahazo hidina hijery ireo tra-boina miaraka amin’ny fanampiana!

http://www.lexpressmada.com/…/degats-des-intemperies-letat-…

————-

27/02/2015. Fanambaran’ny CRAM. 

CERCLE DE REFLEXION POUR L’AVENIR DE MADAGASCAR “MANANGANA HO AN’NY TARANAKA FARAMANDIMBY ISIKA FA TSY HANDRAVA INTSONY NO ANTOKY NY FIADANANTSIKA” FANAMBARANA Ny mpikambana amin’ny Birao nasionalin’ny CRAM dia maneho ny  fiaraha-miory amin’ny mpiray tanindrazana manana fianakaviana maty nirodanan’ny trano. Manankahery ireo olona valo arivo voatery nandao ny trano fonenany nohon’ny fiakarana’ny rano vokatry ny rotsak’orana ka nahavaky ny fefiloha miisa telo. Ny fisian’ireo trano na rary vato sy tamboho nianjera ka nitera-pavohazana ho an’ny tompony sy ny mpiara-monina.  Mitaky fiaraha-mientana izany indrindra fa avy amin’ny tafi-bahoaka. Miaro ny vahoaka sy ny fananany izy ireo ka heverina fa rariny sy hitsiny ny miaramila raha mandray anjara feno amin’ny fanampiana ny vahoaka amin’ny fanalana ny rano tany, ny fanomezan-tanana ny mpamonjy voina sy trano may (pompier) amin’ny fampitanana ny vahoaka difotry ny rano, ny fiarovana ny trano na sekoly hametrahana ireo mpiray tanindrazana traboina. Maneho fisaorana feno ny « pompier » amin’ny ezaka manokana izay ataon’izy ireo. Ho an’ny tanindrazana sy fitiavana ny mpiray tanindrazana. Alasora, faha 27 febroary 2015 JOEL HARISON Marie René Président CRAM Tél : 034 18 642 18 033 11 251 60

CERCLE DE REFLEXION POUR L’AVENIR DE MADAGASCAR

“MANANGANA HO AN’NY TARANAKA FARAMANDIMBY ISIKA FA TSY HANDRAVA INTSONY NO ANTOKY NY FIADANANTSIKA”

FANAMBARANA

Ny mpikambana amin’ny Birao nasionalin’ny CRAM dia maneho ny fiaraha-miory amin’ny mpiray tanindrazana manana fianakaviana maty nirodanan’ny trano. Manankahery ireo olona valo arivo voatery nandao ny trano fonenany nohon’ny fiakarana’ny rano vokatry ny rotsak’orana ka nahavaky ny fefiloha miisa telo. Ny fisian’ireo trano na rary vato sy tamboho nianjera ka nitera-pavohazana ho an’ny tompony sy ny mpiara-monina.

Mitaky fiaraha-mientana izany indrindra fa avy amin’ny tafi-bahoaka. Miaro ny vahoaka sy ny fananany izy ireo ka heverina fa rariny sy hitsiny ny miaramila raha mandray anjara feno amin’ny fanampiana ny vahoaka amin’ny fanalana ny rano tany, ny fanomezan-tanana ny mpamonjy voina sy trano may (pompier) amin’ny fampitanana ny vahoaka difotry ny rano, ny fiarovana ny trano na sekoly hametrahana ireo mpiray tanindrazana traboina.

Maneho fisaorana feno ny « pompier » amin’ny ezaka manokana izay ataon’izy ireo.

Ho an’ny tanindrazana sy fitiavana ny mpiray tanindrazana.

Alasora, faha 27 febroary 2015

JOEL HARISON Marie René
Président CRAM

———-

Tondra-drano. Vaovao an-tsary 28/02/2015.

———-

 

Ph. Jean Marc Besse (FB).

M le Ministre des Travaux Publics ,

Avez-vous connaissance de la situation des routes à Madagascar ? Je sais bien qu’elles ne se mangent pas mais pour l’amour du ciel faites quelque chose. Vous avez toujours rêvé de devenir ministre , maintenant que vous l’êtes : AGISSEZ !

VOUS N ETES PAS PAYE A NE RIEN FOUTRE !

Cordialement ,

M le Ministre des Travaux Publics ,</p><br /> <p>Avez-vous connaissance de la situation des routes à Madagascar ? Je sais bien qu'elles ne se mangent pas mais pour l'amour du ciel faites quelque chose. Vous avez toujours rêvé de devenir ministre , maintenant que vous l'êtes  : AGISSEZ !</p><br /> <p>VOUS N ETES PAS PAYE A NE RIEN FOUTRE !</p><br /> <p>Cordialement ,
 
 Ici  la route s’est volatilisée, comme l’argent et les richesses du pays.

  Messieurs les députés 

Au nom du peuple malgache, nous avons le regret de vous annoncer que les 4×4 ne suffiront pas. Exigez plutôt la reconstruction des routes à la place. Cela profitera à tout le monde.

A bon entendeur, Madagasikara An’i Kristy

Messieurs les députés ,</p> <p>Au nom du peuple malgache, nous avons le regret de vous annoncer que les 4x4 ne suffiront pas. Exigez plutôt la reconstruction des routes à la place. Cela profitera à tout le monde.</p> <p>A bon entendeur,
 ————

AIZA NY MINISITRINY MPONINA EH! TOA MITAZAMPOTSINY KOA ……

Envoyé par: Mijoroa (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 28 février 2015 11:08:20
Manana adidy isika malagasy amin’izao fahoriana mahazo ny firenena izao. Hita ary tsapa fa tsy maha vita na inona na inona ny fitondran-dRajaonarimampianina, indrindra fa ilay ministry ny population, be vava tamin’izy nanana micro tao amin’ny TV+. Asa, lasa aiza izy ankehitriny.


Maro tokoa ny vola miodina, naodina ary mbola hiodina noho ireo jiolahy nangalam-pahefana ireo. Nefa, maro ireo tsy mana-tsiny, izay anaty fahoriana tanteraka amin’izao fotoana izao. Ampitaintsika foana izay hafatra azo ampitaina, tsy afaka ny hitazam-potsiny isika amin’ny maha olom-belona antsika, tsy fomban’ny aty ny mamaly faty, ka na dia sarotra aza ny mana-tanteraka izany rehetra izany, aina no vonjena.

———-

Le PDS NY Hasina Andriamanjato

 
Depuis des mois que tu diriges la ville , t’as reussi quoi !??Rien ! Nada! Incompétent vantard! Ta tête va tomber bientôt !
 Madagascar Démocratie (FB).
Mcm Malagasy Il mérite l’ordalie (par le fleuve). Les eaux tumultueuses et très en colère de l’Ikopa seront des juges implacables et justes. Ce monsieur était derrière les pires actes répréhensibles… envers le peuple (26 Janvier, 7 Février, 17 Mars). Un voyou, comme son père.
Rakoto Milamina Ny rain’ity Rangaha ity no tena mpanondrana,misy milaza t@ zany hoe: raha tsy maty izy sy Ratsirahonana,dia tsy tafavoaka i Madagascar.Izao,izy indray ity no manondrana, lanin’ niadala mambotra ny tranom-panjakana nandaniany ny fahazazany ny vola, tel père,tel fils!!!
Tianasoa Hery Lalaina Rakotoary Kabary lasan-kovavany fotsiny e !
Gervais Ratovonary Ny fako @ lalana aty ANKATSO 2 efa mi cree embouteillage . ny tany niotsaka eny Ankatso torak izany ny fofona ateraka ny fako, eo manginy fotsiny, ahoana ireo olona mipetraka manodidina eo, ahoana ny fitohanana , ahoana ny fahasalamana satria mis mivarotra sakafo isankarazany manodidna eo………….FANTARO NY LAHARAMPAHAMEHANA

Esory fa tsy mahavitazy

————–

Catastrophe et mauvaise gestion de la ville d’Antananarivo : des têtes doivent tomber !

Il y a des comptes a rendre dans une veritable démocratie !

Catastrophe et mauvaise gestion de la ville d'Antananarivo : des têtes doivent tomber !</p><br /> <p>Il y a des comptes a rendre dans une veritable démocratie !

Andry Rajoelina 28/02/2015.

Eo anatrehan’ny voina mitranga eo amin’ny fiaraha-monina noho ny herisetran’ny toetr’andro dia manainga ny tsirairay tsy hiandry ny malaina anefa koa tsy terena, hifanome tanana ny manodidina antsika sy izay tandrify antsika tsirairay avy.
Ny Filoha Andry Rajoelina raha fony teo aminy fitondrana dia nampiseho izany firaisankina izany isaky ny misy trangajanjavatra toy izao.
Izany dia ho ataontsika ho mariky ny firaisankinantsika izay voaraikitra ao anatiny soatoavina amin’ny maha malagasy antsika tsirairay avy.
Tsy fotoanan’ny fitsikerana na fanadrohadroana intsony izao. Tsy ho lany andro hifanenjika isika fa ampiseho fitiavana ny mpiray tanindrazana amintsika ary tsy hikely soroka eo anatrehan’ny loza voajanahary sedraintsika vahoaka.
Ampitiviana sy ampanantren-tena no hanaovantsika izany adidy masina izany.
Izany andraikitra izany dia tafiditra aminy tolona izay efa natombontsika tamin’ny 2009 ho amin’ny fanovana ary mbola andraindraintsika.
FA NY FITIAVANA NO LEHIBE INDRINDRA (A. Rajoelina).

26 Janvier 2009, le  « Lundi noir » de Rajoelina.

Photos canalblog.com

 ———–

 Vaovao tondra-drano  an-tsary.

————

 L’aide étrangère ne vient pas

Un second appel à l’aide internationale a été lancé, suite à la vigoureuse montée des eaux dans la capitale et ses environs. Mais rien ne vient…

Il en était déjà ainsi lors du premier appel consécutif au passage du cyclone Chedza. Cette initiative n’a recueilli qu’une bien maigre réponse, avec l’aide d’urgence de 100 millions d’ariary, octroyée par la France (soit l’équivalent du prix d’un véhicule 4×4).

Apparemment, l’étranger est indifférent à nos malheurs. L’explication réside peut-être dans les propos tenus hier, par la ministre de la Population Onitiana Realy, sur l’aide aux sinistrés, mais aussi sur le déblocage plus général des crédits de développement : « L’étranger ne répond que si les chiffres qu’on lui sert sont fiables. Jusqu’ici, nous n’avons obtenu en gros que des aides d’urgence. Nous avons besoin de convaincre l’étranger sur la réalité de nos besoins. Car pour l’instant, la réponse donnée à nos demandes n’est pas satisfaisante… ».

Il semble qu’en matière d’assistance au développement et d’aide aux sinistrés, la confiance entre Madagascar et l’étranger n’est pas encore revenue. Après la suspension brutale de l’aide apportée par les bailleurs étrangers, ainsi que la mise à l’écart de Madagascar de tous les organismes internationaux, les relations confiantes sont longues à venir.

L’île porte encore le fardeau des sanctions infligées aux « putschistes » de la transition. On notera d’ailleurs que Hery Rajaonarimampianina compte parmi les 109 « putschistes » pénalisés par la communauté internationale, et on se demande si le fait ne pèse pas encore sur nos rapports avec l’étranger…

En tout cas, sur les sinistrés, beaucoup de facteurs entrent certainement en compte dans les réticences de l’étranger à nous venir en aide. On peut énoncer le contexte trop prononcé de corruption dans lequel baigne l’île. Installée au 118ème rangs des pays corrompus en 2012, l’île a vu ensuite son classement se dégrader : 127ème en 2013 et 133ème en 2014. Cela veut dire que les aides en espèces ou en nature venant de l’étranger pourraient être détournées et pourraient ne pas parvenir à leurs destinataires. Dans le doute, l’étranger préfère s’abstenir… Signalons d’ailleurs un fait survenu le 29 janvier dernier à Antetezanafovoany, dans la capitale : du riz et du sucre destinés aux sinistrés de Chedza ont été pillés dans l’entrepôt, en plein jour, et emportés sur des chars à bras. Voilà un détail qui jette le doute sur la capacité des autorités à sécuriser les dons.

Sur un plan plus général, il importe, en tout cas, de passer en revue les griefs exprimés par l’étranger après 2009, et de voir s’ils ne recèlent pas des motifs de réticence. Madagasar est revenu à ordre constitutionnel, mais l’actuelle Constitution a été dénoncée par l’Union européenne car « boycottée par l’opposition et ignorée par la communauté internationale ».

La mise en résidence surveillée durable de Marc Ravalomanana est-elle également conforme au vœu de l’étranger de voir les personnes en exil revenir au pays et prendre part à la vie publique ? Quid également du « pillage illégal » de nos ressources (bois précieux, minéraux, animaux et plantes venant des zones protégées…) qui perdure alors qu’il a été condamné par l’étranger sous la transition ?

Bref, il importe de nous livrer à un examen de conscience, car si les fonds tardent à venir, c’est peut-être car on nous fait des reproches muets.

A. R. (La Gazette de la Grande Ile)

———-

Vaovao Traboina, sns… (05/03/2015.

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s