Motion de déchéance contre H. Rajaonarimampianina (II).

H Rajaonarimampianina

Video – Audio – Iavoloha

Hery Rajaonarimampianina – 27 05 2015

https://www.youtube.com/watch?v=qSGVUuBUDH0

Ajoutée le 27 mai 2015 Fanambarana nataon’ny Filoha Hery Rajaonarimampianina androany 27 mey 2015 taorian’ny fandanian’ny Solombavam-bahoaka ny fanonganana azy.
« Je le dis et je le redis, que je m’inscris toujours dans l’esprit du travail et je voudrais rassurer que je suis toujours là, j’exerce mon mandat de Président de la République de Madagascar (PRM)
On a besoin de paix pour développer ce pays.
La Communauté Internationale le connait très bien: J’ai toujours mis de l’emphase sur le respect des Droits.
Beaucoup se sont posés des questions sur cette mise en accusation du Président de la République. Mais quid du respect des procédures. Il y a même eu une suspicion de corruption (…). Il y a eu 90 députés dans la salle, alors qu’on enregistrait 125 bulletins de vote.

Je voudrai vous dire que les relations avec l’Assemblée Nationale (AN) n’étaient pas toujours faciles. Parfois, les débats sont tendus. Mais j’ai toujours refusé des avantages aux députés face au contexte, comme la dotation des 4×4, au bénéfice de la population. Je trouve que c’est indigne face à la situation nationale actuelle.
Est-ce une raison d’aller à l’encontre des procédures pour vouloir destituer le Président? Travaillons d’abord! Je pense qu’on devrait oeuvrer ensemble pour l’intérêt commun.
Nous avons juste passé 18 mois et commencé à sortir de la crise et du trou de la pauvreté des cinquante dernières années. Nous avons besoins de l’appui de la Communauté Internationale. Nous avons besoin de stabilité.
Nous avons déjà vu les résultats avec la présence des bailleurs de fonds, des investisseurs et de ceux qui vont venir.
Nous avons actuellement le FMI dans nos murs. Est-ce une coïncidence qu’à chacune de leur mission, il y a des perturbations.
Je suis désolé de le dire: Madagascar n’est pas pauvre. C’est la mentalité et la gouvernance qui sont pauvres.
L’Assemblée Nationale n’a pas tenu compte de l’intérêt du peuple.
Vous pouvez affirmer que le changement est lent, peut-être que nous prenons du temps, mais il est sûr. Nous sommes sur la bonne voie et nous avons besoin d’échanges et de solidarité.
Il était question de destituer un Président élu, ce sont des gens élus qui veulent le faire. Deux personnes élues qui doivent rendre des comptes à leurs électeurs.
Je suis tenté de dire que si on demandait aux électeurs s’ils les ont élus pour travailler avec le Président ou pour le destituer?
Il est inacceptable qu’une décision d’une telle ampleur, qui a un impact dans la vie de la population soit prise à la hate, sans une totale transparence alors qu’on pense au développement.
Nous devons tirer des leçons de la situation pour renforcer l’esprit démocrate afin que l’Assemblée Nationale ressemble à d’autres institutions dans d’autres pays à démocratie stable en matière de liberté et de transparence dans le pays.
Quand ces nuages se dissiperont, il nous faut renforcer la gouvernance et la transparence, établir les rapports financiers. Les doléances des députés doivent être définies au préalable non durant leur mandat.
Nous avons besoin de la Communauté Internationale et je voudrai même demander le soutien de la Communauté Internationale pour appuyer l’Assemblée Nationale et le gouvernement pour revaloriser la fonction parlementaire en tant que contrôle et contrepoids de l’exécutif.
Les députés sont libres de mettre en accusation le Président mais ce n’est pas à leur niveau de prononcer la déchéance. Mesdames et Messieurs, la Présidence est encore présente. J’exerce de plein droit ma fonction de Président. Je voudrai mettre en garde les perturbateurs. Je fais appel à la population de rester vigilant face aux diverses manipulations. Nous devons prioriser l’intérêt de la population.
J’appelle la population au calme, il faut que l’intérêt général prime aux intérêts particuliers.
Point de Presse
Express: Ces éléments constitueront donc votre mémoire en défense au niveau de la HCC, quid du projet de dissolution de l’Assemblée nationale (AN) désormais?
En tant que Président, j’ai posé une priorité: la réconciliation nationale est toujours pronée. Certes lors de la rencontre sur la réconciliation nationale, l’idée de dissolution des institutions a été évoquée, mais le Président n’a jamais annoncé que l’AN sera dissoute. Le PRM dispose de ce droit selon l’art.60 sans attendre cette rencontre sur la réconciliation nationale. Le PRM est là pour chercher des solutions non pour créer de nouvelles crises
RFI: Comment allez-vous gouverner avec le profil actuel de l’AN? Comment expliquez-vous la majorité mouvante de l’AN?
Je mets sur le compte de la réconciliation nationale. Mon objectif c’est que les Malgaches se mettent main dans la main pour développer ce pays. J’admets que je n’avais pas de députés de Rajaonarimampianina , mais ceci ne signifie pas que cela reste inchangé.
c’est mouvant, cela se construit. J’appelle tout un chacun à toujours voir l’intérêt national et laisser de côté les intérêts personnels.
Changement de la relation avec l’ancien président Marc Ravalomanana et le TIM? relation avec les membres du gouvernement?
– Demandez lui? Ma relation avec lui n’a pas changé. Il a réaffirmé qu’il est pour le respect de Droit, la stabilité. Il faut lui demander.
Nombreux veulent créer des différends, moi je pense qu’au travail et au développement du pays.
– Ma relation avec le gouvernement? Prenez ma main M. le Premier Ministre (applaudissement). Ne nous laissons pas être bernés par les déstabilisations, pensons au développement du pays. »
—-

Journal du 27 Mai 2015 . TV Plus

—-

13H09 IAVOLOHA : Le président de la République prononce sa déclaration, à Iavoloha, par rapport à la situation qui prévaut actuellement dans le pays. Il dénonce le non respect de la transparence et de la démocratie lors du vote des députés, hier, à Tsimbazaza. Il souligne que 80 députés seulement étaient présents, lors de ce vote, et qu’il était impossible d’avoir 125 voix.

13H15 IAVOLOHA : Rajaonarimampianina souligne que le développement du pays est un processus déjà en marche. « Cela avance, doucement, mais sûrement » a-t-il précisé. Seulement, ce développement repose sur l’apaisement, tant politique que social. Ainsi, il dénonce les actes de destabilisations, orchestrés par certains groupes d’individus, pour leur propre compte et non pour l’intérêt supérieur de la Nation.

13h30>IAVOLOHA. Rajaonarimampianina : La priorité de Rajaonarimampianina reste la réconciliation nationale. Certes, a-t-il précisé, « le président peut à tout moment dissoudre l’Assemblée nationale à tout moment, et d’ailleurs c’est écrit dans l’article 60 de la Constitution, recommandations ou pas, du sommet d’Ivato. Mais Madagascar a besoin actuellement d’apaisement et non de créer de nouvelles crises en soi. Nous sommes en train de chercher toutes les solutions pour éviter d’en arriver à cette situation ».

15h00>RAJAONARIMAMPIANINA : Le président de la République, lors de sa déclaration, ce 27 mai à Iavoloha, souligne que « les députés ont le droit dénoncer les fautes du président de la République. Ils servent également de contrôleur des réalisations du gouvernement et aussi de contrepoids par rapport à l’exécutif, mais ne devraient pas pour autant demander la déchéance du Président ».
Date : 27/05/2015

—-

Madagascar : le président Rajaonarimampianina destitué

AFP27 MAI 2015 À 07:10

Les députés malgaches ont voté à une très large majorité mardi soir la destitution du Président Hery Rajaonarimampianina, moins de dix-huit mois après son élection. Au risque de replonger la Grande Ile dans une nouvelle crise politique. Ils accusent notamment le Président, isolé politiquement, d’avoir violé la Constitution du pays, et plus généralement d’incompétence. La Haute Cour constitutionnelle doit désormais se prononcer sur le bien fondé de la déchéance du président démocratiquement élu fin 2013, qui a été votée par 121 députés contre 4, sur 125 votants, parmi les 151 députés de l’Assemblée nationale. La majorité des deux tiers requise pour obtenir la destitution du président était de 101 voix.

Le résultat du vote a été accueilli avec des applaudissements. Des députés ont même crié haut et fort «on vous dit au revoir !» D’autres ont cependant dénoncé des fraudes. «Ce n’est pas normal, il y a eu de la triche, a accusé la députée Lydia Raharimalala, qui a refusé de prendre part au vote et estime qu’il n’y a pas eu plus de 70 votants. On va dénoncer tout ça, on va saisir la Haute Cour constitutionnelle.»

L’élection démocratique – la première depuis 2006 – d’Hery Rajaonarimampianina en décembre 2013 avait laissé croire que Madagascar pourrait enfin sortir de la très grave crise politique et économique dans laquelle elle était plongée depuis le renversement du président Marc Ravalomanana par le maire d’Antanarivo Andry Rajoelina, en 2009. Expert-comptable de formation, Hery Rajaonarimampianina avait promis à la population une vie meilleure. Et il avait promis d’agir vite.

Elu avec le soutien d’Andry Rajoelina Le Président avait battu le candidat de Marc Ravalomanana, Robinson Jean-Louis. Mais il a rapidement pris ses distances avec son mentor, se retrouvant sans base politique. Et les camps Rajoelina et Ravalomanana ont uni leurs forces mardi pour l’abattre au Parlement. S’il a su renouer avec les bailleurs de fonds étrangers qui avaient tourné le dos au pays après le coup de force de 2009, ses détracteurs et la société civile lui reprochent son inertie, ses tâtonnements et son inefficacité. Il a mis deux mois et demi pour trouver un Premier ministre, limogé ensuite au bout de huit mois, et a dû louvoyer entre les uns et les autres, son propre parti étant resté un groupuscule ne disposant d’aucun député à l’Assemblée.

AMATEURS

«Je suis désolé mais rien ne marche actuellement au pays. Il connaît peut être la comptabilité mais pas la gestion d’une nation. Il n’est entouré que par des amateurs. Et ces amateurs l’empêchent de se tourner vers sa famille politique, avait tonné le député Tinoka Roberto, avant le vote de l’Assemblée. Pour moi, s’il est incompétent, il vaut mieux qu’il quitte le pouvoir !»

Proche d’Andry Rajoelina, Christine Razanamahasoa a cité plusieurs cas de violation de la Constitution par le président, selon elle : non-respect de la séparation du pouvoir entre exécutif et législatif, non-respect du délai de promulgation des lois, retard dans l’installation de la Haute Cour de justice, ingérence dans les affaires de l’Assemblée nationale, menace de dissolution de l’Assemblée nationale, obstacle à l’instauration d’une commission électorale indépendante…

L’ambassade des Etats-Unis avait appelé, en vain les députés à la retenue, disant dans un communiqué soutenir «les efforts entrepris par le président Rajaonarimampianina et le gouvernement [malgache] afin d’émerger de la crise de 2009 et permettre à Madagascar d’atteindre tout son potentiel. Nous exhortons toutes les parties prenantes en position de leadership – dont les membres de l’Assemblée nationale (…) – à placer en tant que leur première priorité le bien-être du peuple, et à garantir la stabilité nécessaire à l’avenir du pays».

La très mouvementée histoire politique malgache a déjà connu un précédent : le président Albert Zafy a été victime d’un vote de censure au Parlement malgache en juillet 1996, une destitution confirmée par la Haute Cour constitutionnelle deux mois plus tard.

Liberation monde

—-

121 voix sur 125 ont voté pour

Les annales de la République et les historiens ne manqueront pas de retenir et de marquer d’une pierre blanche la date du 26 mai 2015. Oubliant les antagonismes et rivalités internes qui depuis le début de leur législature les opposaient, hier les députés de Madagascar ont fait front pour soutenir et voter pour la requête réclamant la déchéance du Chef d’Etat élu le 23 décembre 2014. Motifs de la démarche engagée, violations multiples et répétées de la Constitution de 2010.

Déposée dans la discrétion la plus totale, une requête portant la signature de quelques députés le vendredi 23 Mai 2015, sollicite la déchéance pure et simple du Président de la République parce qu’à plusieurs reprises il avait commis des actes et des omissions complètement en pleine infractions vis-à-vis de plusieurs articles de la loi fondamentale. Introduite auprès du Bureau Permanent de l’Assemblée Nationale, jugée recevable par qui de droit et puis aux diverses procédures requises dans pareil cas, le document détaillant les constatations appuyées par des preuves a été ensuite soumis au vote de la séance plénière des parlementaires.

Malgré les récusations avancées par leurs pairs qui contestaient mordicus, le bien-fondé de la procédure ainsi enclenchée sous divers prétextes les Houssein Abdallah, Christine Razanamahasoa (tous les deux magistrats de profession de premier grade de classe exceptionnelle), Mara Niarisy, Jean Jacques Rabenirina avaient démolis avec brio et beaucoup de compétence. La résolution proposé par un comité ah doc en vue de soumettre la dite requête à la Haute Cour Constitutionnelle a été passé au votes. Devant l’unanimité à main levée, la procédure sera soumise finalement conformément aux votes secrets des députés présents. Quelques uns ont préféré prendre la porte pour ne pas participer. Vers 23h55, officiellement, avec une majorité de 121 voix pour sur 125 votants et 4 bulletins contre la motion de déchéance du premier Président de la République Hery Rajaonarimampianina est devenue effective et n’attend plus que la décision des Hauts Magistrats d’Ambohidahy pour prendre effet suivant les stipulations de la constitution.

A noter qu’au cours de cette journée d’hier marquée par des débats houleux et échanges de réparties très percutants à la limite des insultes. On a pu constater aussi que des membres mouvances qui, depuis l’avènement du régime HVM se regardaient à peine et se seraient à peine les mains s’accorder pour une alliance stratégique afin d’aboutir au résultat que l’on sait. Malgré les habituelles et honteuses tentations de corruption, cette fois-ci pour faire honneur à leur mandat et pour le prestige de tous les parlementaires, les élus du peuple ont opposé un « NIET » catégorique et définitif à la pérennisation d’un pouvoir qui n’a pas su profiter des chances qu’avaient offert sur un plateau d’or une assemblée servile et béni-oui-oui. Frustrés et scandalisés par les vexations répétées à leur endroit, les députés ont fait cause commune et ouvre la porte vers un nouveau contexte politique. Les observateurs se posent les questions de savoir de quoi demain sera-t-il fait et quelle décision l’institution d’Ambohidahy va-t-elle adopter. Parce qu’à l’allure que prennent les évènements après cette révolte démocratique de Tsimbazaza, plus rien ne sera comme avant. Gare aux bornés qui s’imaginent qu’il faut encore s’accrocher aveuglement à des réalités condamnées par l’opinion et la communauté internationale. Aux dernières nouvelles, certains barons de l’entourage de Hery Rajaonarimampianina ont déjà préféré prendre le large et le premier vol vers d’autres cieux. Dommage ! La porte des prisons les attendaient pourtant…

La Nation

—-

DSC00051Tafapetraka teny amin’ny HCC teny Ambohidahy ny tolakandro teo ny antontan-taratasy fanonganana ny filohampirenena nataon’ireo  solombavambahoakan’i Madagasikara. Tokony tamin’ny 1ora sy sasany izy ireo no nigadona teny an-toerana.

Nambaran’ny filoha lefitry ny Antenimierampirenena avy eto Antananarivo ny Me Razafimanantsoa Hanitriniaina fa nisy “requête” napetraky ireo depiote vitsvitsy ary notohanan’ireo vondrona parlemantera misy ao Tsimbazaza.Ilay “requête de mis en acquisition afin de déchéance de monsieur  président de la République de Madagascar”. Ny zavatra efa hitantsika omaly ireny dia efa nandeha  ny dingana rehetra voalazan’ny lalàna. Ny zavatra tiako tenenina voalohany dia be dia be ny resaka hoe iza no fitsarana mahefa amin’izao. Ao amin’ny andininy 167 ao amin’ny lalàmpanorenana, izay milaza fa rehefa tsy mipetraka ny “Haute Cour de Justice” dia ny HCC no afaka mandray sanction , raha ohatra ka sanction tokony horaisin’ny HCJ raha ohatra izy ka tafapetraka. Fantatsika tsara anefa fa izany HCJ  amin’izao fotoana izao mbola tsy tafapetraka. Misy mpikambana efa lany teo anatrehan’ny antenimierampirenena, efa notendrenay fa mbola tsy nanao fianianana, mbola tsy miasa hatramin’izao ny HCJ ary ny HCC no mahasolo izany.

Momba ny resaka nandeha fa tsy 121 ireo depiote nanao sonia dia nambaran’ny Me Hanitra fa ny fomba fanao hatramin’izay tao amin’ny Antenimierampirenena dia rehefa mifidy ny solombavambahoaka, rehefa manao ilay fiantsoana dia tsy miara tonga akory ny solombavambahoaka fa tonga tsikelikely. Ianareo anefa nahatsikaritra fa vitsy dia vitsy ny toerana banga tao.Izay izany no porofo ilazana fa tsy marina ny voalaza.

Matoa izahay mampiseho izao dia ahitanareo fa tsy kilalao akory sanatrian’ny vava, fa fiainampirenena no atao ary tsy azo atao ny manao “affirmation gratuite”.Raha manana izay porofo izay izy fa 127 no nifidy tao dia avoahy ny porofo. Izahay  nanana porofo ny bileta de vote, feno ny toerana, nisy ny nivoaka, niditra, fantatray ny olona tsy nandray anjara izay nijanona tao amin’ny Antenimierampirenena. Ny birao maharitra dia tsy manana andraikitra manao “requête” fa mandray fotsiny no anjara asany ary midinika amin’ny birao maharitra ary ampahafantarinany be sy ny maro.Nanaraka ny dingana rehetra izay voalaza izahay matoa tonga amin’izao dingana izao.

Ireo solombavambahoaka ireo dia leo ny fanabarabarana azy, leo ny fanaovana tsinontsinona ireo depiote amin’izany fifidianana izany.Nisy fividianana depiote tao omaly, nisy mpanolontsaina manokan’ny filohampirenena tao izay tsy niala tao raha tsy tamin’ny 10ora alina, nisy filohan’Antoko mpanjakana amin’izao fotoana izao niandry tao nizara vola ho an’ny depiote hoe izay mivoaka dia mahazo vola 50 millions.Matoa nifidy daholo ireto depiote 121 ireto dia tsy nanaiky intsony izany fanaovana kolikoly izany. Tsy avy aty amin’ny depiote ny kolikoly fa avy any amin’ny fanjakana, izay zavatra izay no anisan’ny nahatezitra ny depiote satria nandritra izay herintaona nahadepiote anay dia izay foana ny fomba, ka tsy azo atao intsony izany. Ny zavatra misy amin’izao fotoana izao dia “conflit institutionnel “ mahatsapa  tena izahay fa andrimpanjakana manana ny maha izy azy kanefa tsy napetraka amin’izay toerana izay.Tsy fanao izany hoe : ny mpanatanteraka no mibaiko ny mpanao lalàna, tsy fanao izany hoe mpanolontsaina ny filohampirenena no mibaiko ny depiote, izany rehetra izany no mahatonga izao zavatra izao, ary tsy fanajana ny andininy be dia be.

My Dago

—-

Nandray anjara mavitrika taminy fanonganana ireo solombavambahoaka Tim

Hanitra Razafimanantsoa

—-

Les 100 Photos de J Ramambazafy

Madagate

—-

Déchéance du Président à Madagascar : « Un risque pour la stabilité et la réconciliation »

L’organisation Terre de Progrès s’est exprimée sur Radio France Internationale pour livrer son analyse sur la procédure de déchéance du Président à Madagascar. Selon son porte-parole Mano Rakotomahanina, cette procédure est une mauvaise nouvelle puisqu’elle va à l’encontre de la stabilité, celle-ci étant une clé de la reprise du développement. «Il faut reconnaitre les efforts mis en oeuvre par le régime. Les résolutions de la conférence entre les anciens et l’actuel président allaient dans le sens de la réconciliation nationale » a-t-il déclaré.

Concernant la procédure de déchéance en elle-même, Mano Rakotomahanina déclare qu’elle a tous les traits d’une violation de la Constitution : « Il y a des doutes sur le nombre réel de votants et le respect du délai de prévenance. La HCC doit se prononcer en toute objectivité sur la recevabilité de la procédure, et le cas échéant, la rejeter sans la moindre hésitation » affirme-t-il.

Selon lui, les signataires de cette procédure de déchéance donnent la priorité à leur intérêt personnel – préserver leur siège – au détriment de celui de la population. « Pour renouer avec le progrès et remettre le développement économique au service du peuple malgache, il faut mettre fin à la spirale des crises. Cette spirale infernale est alimentée encore aujourd’hui par cette procédure de déchéance. La démarche de réconciliation nationale doit être poursuivie avec la participation de ceux qui sont animés par l’intérêt supérieur de la nation. Par leur attitude destructrice, les députés signataires de la procédure de déchéance démontrent une nouvelle fois leur mépris envers le  peuple qu’ils représentent. Cela suffit à justifier une dissolution en bonne et due forme de l’assemblée nationale, telle que stipulée dans les recommandations de la conférence pour la réconciliation nationale. Et peu importe le sort d’une poignée de députés » a-t-il conclu.

Lien vers l’inteview sur Radio France Internationale : http://www.english.rfi.fr/africa/20150527-madagascar-dealing-presidential-crisis-or

Paris, le 27 mai 2015

—-

ANY AMIN’NY HCC NY BAOLINA : Mandindona ny fionganan-dRajaonarimampianina Hery

Tonga saina amin’ireo fandikana Lalàmpanorenana miverimberina ataon-dRajaonarimampianina Hery ny Depiote ka niroso tamin’ny famolavolana ny fehin-kevitra ahafahana mametraka fitoriana hanonganana azy eny amin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana ( Hcc ).27 mai 2015

Lany tamin’ny isa mazava 121 ny fahafahana mametraka izany fangatahana fanonganana an-dRajaonarimampianina Hery izany ny talata alina lasa teo.
Nampiseho fitiavan-tanindrazana ny Depiote. Mihozongozona tanteraka ny toeran’ny Filohan’ny Repoblika, Rajaonarimampianina Hery, noho ny faneken’ny Depiote maro an’isa ahafahana mametraka ny fehin-kevitra fitoriana fanonganana an’ity farany any anivon’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana ( Hcc ). Nandritra ny fivoriana azo natrehin’ny besinimaro ny talata lasa teo, nanomboka tamin’ny 7 ora hariva mahery kely no nisehoan’izany, taorian’ny fandraisam-pitenenan’ireo Depiote manohana sy mitsipaka izany fehin-kevitra fitoriana fanonganana an-dRajaonarimampianina Hery izany.

Depiote miisa 121 no nanao “Eny” na koa nanaiky ilay fehin-kevitra fahafahana manao fitoriana fanonganana an-dRajaonarimampianina Hery eny amin’ny Hcc ary efatra monja no nanao “Tsia”. Tsy nisy ny vato fotsy na koa maty fa miisa 125 ireo Depiote tonga ary tapitra nandatsa-bato avokoa.

Nanao samboady

Raha lazaina amin’ny fiteny mahitsy dia io ilay fehin-kevitra mirakitra ny fitoriana eny anivon’ny Hcc hanonganana an-dRajaonarimampianina Hery amin’ny maha – Filohampirenena azy. Ny andininy faha-131 voalazan’ny Lalàmpanorenana moa no nitondrana ity dingana arahana amin’ny fanonganana ny Filohampirenena ity. Ao anatin’izany ny hoe : fanolanana na fanitsakitsahana gravy ny Lalàmpanorenana, ny fandikana miverimberina ny Lalàmpanorenana, ny famadihana ny Tanindrazana… Tsy maintsy ahazoana antsasa-manilan’ireo mpikambana eo anivon’ny Antenimieram-pirenena izany fehin-kevitra fitoriana fanonganana ny Filoha izany vao azo apetraka hotsarain’ny Hcc. Vita tamin’ny 12 ora izany fakana fankatoavana ny antsasa-manilan’ny Depiote izany.

Ny alarobia tolakandro no nitanjozotra nihazo ny biraon’ny Hcc ireo depiote nanao samboady, tonga nanatitra ny fitorian’izy ireo. Any amin’ny Hcc izany ny baolina manomboka eto ary hitodika any amin’ireo mpikambana tarihin-dRakotoarisoa Eric ny mason’ny mpanara-baovao, izao tontolo izao, ny mpanao politika ary indrindra indrindra ny vahoaka malagasy efa leon’ny jalim-piainana noho ny ataon-dRajaonarimampianina Hery.

Tiana Rakoto

Ino Vaovao

—-

Face Book du 28/05/2015

 Mcm Malagasy a partagé une publication.

Henoko tamin’ ny Rfi teo Atoa Guy Rivo Andrianarisoa nilaza fa tsy naka ny hevitry Dada ny deputes Tim nanao an’ io fa mijanona manohana an’ i Dada iany anefa. Ny hevitrareo?

POLITIKA MALOTO
Amin’ireo solombavambahoaka 151, ny 121 no nanao Sonia ny fangatahana fialan’ny filoham-pirenena, ny 4 nitsipaka ary ny 26 ambiny tsy nifidy. Io no fifidianana nataon’ireo Depiote teny Tsimbazaza ny Talata 26 May talohan’ny nametrahan’izy ireo io taratasy io tetsy amin’ny HCC omaly.


MAY NY AFO NATSANGANY
Tara loatra ny famakian’ny filoham-pirenena ny lalàna (promulgation) avy nolaniana teny Tsimbazaza, tsy nohajain’ny mpitondra ny lalàm-panorenana tamin’ny nanaovany Sonia ny fehin-kevitry ny fampihavanam-pirenena nivoaka teny Ivato,….Ireo no lazain’ny solombavambahoaka fa antony tsy maintsy hanala ny filoha. Etsy andaniny, ny filohan’ny Repoblika dia milaza fa tsy hanome 4*4 ireo Depiote mihintsy satria tsy mifanentana amin’ny zava-misy sy ny fahantran’ny vahoaka izany. Mbola nanamafy ihany koa I Hery Rajaonarimampianina fa nisy kolikoly avo lenta teny Tsimbazaza tamin’izao fanonganana azy izao . Mampahonena fa fiampangana toy izany no misy eo amin’ireo mpitantana andrim-panjakana lehibe eto amin’ny firenena. Ireo olona ireo izay samy milaza fa voafidim-bahoaka.


Kakerin’ny amboakely tiana no sady main’ny afo natsangany I Hery Rajaonarimampianina. Azo fehezina sy bangoina amin’io fehezantena io ny resaka rehetra raha tsiahivina ny hala-bato sy fanodikodinana safidim-bahoaka nandritra ny fifidianana filoham-pirenena sy solombavambaoaka ny taona 2013. Zovy no tsy nahalala na teto an-drenivohitra na tany amin’ny faritra hafa fa ny 90%n’ireo Depiote ao Tsimbazaza ankehitriny ireo dia samy olon’ny tetezamita avokoa. Tsy misy izay ho talanjona raha hanambarana fa I Hery Rajaonarimampianina no kandidà niombonan’ny tarik’I Andry Rajoelina sy ny HVM ary ireo rehetra nankahala an-dRavalomanana tamin’ny fotoan’androny. Raha nahatalanjona ny faharesen’I Jean Louis Robinson tamin’ny fifidianana 2013 dia isan’ny nanao ezaka goavana tamin’izany ireo Depiote rehetra ireo. Tsy hanavahana antoko politika io eny na dia ireo nitonona ho TIM sy HAVANA aza. Raha nisy ny hala-bato sy ny fividianana ary fanodikodinana safidy dia isany nilalao volabe avy tamin’ny HVM ireo kandidà Depitoe tamin’ny fotoanandrony. Ren-tany ren-danitra fa volabe amina miliara no nampiasan’ny fitondrana vao afaka naka ny toeran’I Christine Razanamahasoa I Jean Max Rakotomamonjy. Resa-bola sy fitiavan-tena avokoa no antony mampikorontana ny fitondrana ankehitriny. Samy efa zatra mameno paosy sy mana-karena amin’ny tsy nisasarany avokoa na ireo mpitondra mpanatanteraka na ireo izay milaza fa solombaambahoaka mpanao lalàna ka tsy mahagaga ny toe-java-misy ankehitriny.


SIMBAN’NY POLITIKA I MADAGASIKARA
Samy efa kivy sy diso fanantenana avokoa ny vahoaka malagasy raha ny tontolon’ny politika no resahina. Leo politika ny vahoaka raha ny marimarina kokoa ; indrindra fa taorian’iny fifidianana feno hala-bato tamin’ny taona 2013 iny. Na ireo mpisehatra politika, na ny fomba fanaovana politika dia efa samy mankaleo ny vahoaka avokoa. Marina tokoa mantsy fa tsy misy antoko na olona manana drafitr’asa fampandrosoana firenena afaka hanatanteraka izany raha tsy manana fahefana na “pouvoir”. Izay rahateo no hatao hoe politika dia ny fomba fitanana sy fampandrosoana fiaraha-monina na firenena. Efa tsy mitoetra amin’izay intsony anefa ny politika eto Madagasikara fa nanjary lasa fomba entina hanangonana sy hampitombonina harena sy hambotriana ny vahoaka amin’ny fomba haingana. Tsiahivina fa ireo olona rehetra nandray anjara mivantana sy an-kolaka tamin’ny fanongananm-panjakana ny taona 2009 dia saika nahazo seza avokoa na tao amin’ny CT sy CST, na tany amin’ny Minsitera samy hafa na tany amin’ireo orinasam-panjakana lehibe samy hafa tany. Tao koa ireo izay nahazo fahalalahana tamin’ny fitrandrahana sy fanondranana an-sokoko ny harem-pirenena toy ny volamena sy ny harena an-kibon’ny tany samy hafa, fa indrindra ny “Bois de rose”. Azo inoana fa ireo karazan’olona ireo dia samy mbola ao anatin’ireo andrim-panjakana samy hafa ireo avokoa ankehitriny.

Raha hatao ny fanadihadiana dia tsy tokony hahagaga ny hahalalana fa samy nandray anjara tamin’ny tsy fampandaniana ny kandidà notohanan’ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana avokoa ireo antokon’olona rehetra ireo mba tsy hahafoana ny gaboraraka. Nanjary lasa orinasa mpamelona antokon’olona sy firenena ivelany amin’ny fomba haingana sy mamohehitra ny tontolon’ny politika eto Madagasikara ankehitriny. Azo lazaina fa tsy toe-java baovao io, na koa hoe efa nolovaina tamin’ny andron’ny fanjanahan-tany saingy azo lazaina fa vao maika niha-mahery vaika io fanandevozan’ny vola ny mpanao politika malgasy io nanomboka tamin’ny fanongananm-panajakana ny taona 2009. Najary lasa sarotra inoana ny hahatraran’ny firenena malagasy ny harin-karena faobe manodidina ny 8% toy ny tamin’ny taona 2007-2008. Toa zary lasa nofinofy izany hoe hihanatra ny ankamaron’ny zaza malagasy, hahavita tena ara-ntsakafo I Madagasikara, na hiasa avokoa ny ankamaroan’ny tanora malagasy sns…..


Tsiahivina fa raha mitohy ny tsy filamianana ara-politika nohon’ny ataon’ireo tsy mifaditrovana dia vao maika hilatsaka anaty fahantrana lalina hatrany ny vahoaka malagasy. Tsy simban’ny hanohanana na fahantrana ara-toe-karena I Madagasikara na ireo vahoaka malagasy raha ny marimarina kokoa fa simban’ireo mpanao politika tia tena sy tia vola ary tia fahefana.

—-

Etats-Unis.

Les Etats-Unis soutiennent les efforts entrepris par le Président Rajaonarimampianina et le gouvernement malagasy afin d’émerger de la crise de 2009 et permettre à Madagascar d’atteindre tout son potentiel.

La clé pour l’avenir de Madagascar – pour développer l’économie, pour attirer les investissements, et pour créer des emplois – est la stabilité. Ceci requiert des efforts de tous les leaders du pays, travaillant ensemble vers l’objectif commun de continuer le chemin positif sur lequel s’engage Madagascar.

Nous exhortons toutes les parties prenantes en position de leadership – dont les membres de l’Assemblée Nationale, en tant que représentants des populations de leurs circonscriptions respectives – à placer en tant que leur première priorité le bien-être du peuple, et à garantir la stabilité nécessaire à l’avenir du pays.

—-

La France.

27 Mai 2015. 19h00 – REACTION : « La France suit avec attention les développements à Madagascar. Elle espère qu’une issue politique pourra être trouvée rapidement, de façon à ne pas remettre en cause les acquis depuis l’élection du président Rajaonarimampianina et à préserver la stabilité. C’est une condition de la relance du développement économique et social de Madagascar, qui avait subi un coup d’arrêt lors de la longue crise des années 2009 à 2013″, a déclaré ce mercredi 27 mai le porte-parole du Quai d’Orsay.
orange mg

—-

10h00 – DIPLOMATES : Face au contexte politique, une réunion des diplomates étrangers s’est tenu au bureau de l’Union africaine le 27 mai dernier.
orange mg

—-

La balle dans le camp de la HCC

Les initiateurs du projet de destitution du président de la République ont déposé leur requête aux fins de déchéance du président, auprès de la HCC, hier, vers 14h. Ils étaient environ quelques dizaines de députés qui ont fait le déplacement jusqu’à Ambohidahy pour soutenir le projet de destitution.

Il appartient dorénavant à la Haute Cour Constitutionnelle de statuer sur cette requête de manière à faire connaître aux yeux de tout le monde si elle est recevable ou non. La Cour Constitutionnelle décidera ainsi du sort de cette requête aux fins de déchéance. Prochainement, on verra si la HCC coupe court au projet, ou décide de donner une suite favorable au projet. Des bruits courent comme quoi, il semble que des surenchères financières atteignent aussi la HCC actuellement. Les juges subissent des pressions, semble-t-il, dans le cadre de ce projet, et l’avenir du pouvoir est entre leur main actuellement. La Nation.

—-

HCC. Madagascar : la destitution du président bientôt examinée

  • Clicanoo.re
  • publié le 28 mai 2015

« La Haute cour constitutionnelle (HCC) de Madagascar a indiqué jeudi qu’elle se prononcerait « le plus rapidement possible » sur la destitution du président Hery Rajaonarimampianina votée mardi soir par les parlementaires, lors d’un scrutin dont ce dernier conteste la régularité.

« Il n’y a pas de délai (imposé par la loi, ndlr). On va statuer le plus rapidement possible », a déclaré à l’AFP le président de la Haute cour Jean Eric Rakotoarisoa. « On va examiner la requête d’abord et puis on verra la suite après », a-t-il ajouté.

Selon la lettre de la Constitution, c’est la Haute Cour de Justice qui aurait dû trancher sur la déchéance du chef de l’État… » Clicanoo.re 

—-

DSC00007Nihaona tamin’ny mpanao gazety ny tolakandro teo teny Tsimbazaza ireo solombavambahoaka izay nanao ilay fanonganana ny filohampirenena napetraka teny amin’ny HCC ny Alarobia lasa teo. Ny ankamaroan’ireo solombavambahoaka nanao sonia izany moa dia saika teny an-toerana avokoa. Nambaran’izy tamin’izany fa miteny amin’ny anaran’ny antenimierampirenena sy ny solombavambahoaka izay nifidy ilay “motion de déchéance” ny filoham-pirenena izy ireo. Momba ny filazan’ny filohampirenena fa antony tsy fahazoan’ny solombavambahoaka fiara 4×4 no ataony nanaovan’izy ireo iny dia “omeo ny jirama ny vola tokony hividiana fiara hoy ny fanazavana dia tsy misy intsony ny delestazy”. Tsy ny filohampirenena ihany no mitantana fa izahay ihany koa. Vitanay ny adidinay tamin’ny fandaniana lalàna.

Noho izany dia mitodika aminao izahay Andriamatoa filoha, aza dia izahay depiote ihany no soketana fa amin’ny anaranay no nahalany anay fa tsy anaran’olon-kafa.Raha mahalala ny fahorian’ny malagasy ianareo , ekeo ny feon’ny vahoaka, mametraha ianao fialana.

Antony nanaovana ny requête

DSC00009Antony dimy hoy ny fanazavan’ireto solombavambahoaka ireto , araka ny lalàna voalazan’ny lalàmpanorenana no nanaovana izany.

Voalohany dia tsy nanaja ny lalàmpanorenana amin’ny fananganana ny HCJ, izay voalaza ao fa 12 volana aorian’ny finianana ataon’ny filohampirenena dia tokony ho tafantsangana izany kanefa amin’izao mbola tsy misy izay.

Faharoa dia misy lalàna maromaro nolanianay solombavambahoaka, izay mazava ny voalazan’ny lalàmpanorenana fa telo herinandro aorian’ny fandaniana azy dia tokony ho voasoanian’ny filohampirenena, maro amin’ireo lalàna navoakanay no tsy nanaja izany fe-potoana izany ka midika izany fa voahitsakitsaka ny lalàmpanorenana.

Fahatelo , iza no tsy nahalala fa nandray anjara mavitrika tamin’ny fampihavanan’ ny FFKM ny filohampirenena dikan’izany dia voahitsikatsika ny lalàmpanorenana.

DSC00013Fahaefatra dia ny “séparation du pouvoir”, nanao sonia ny ordonnance ny filohampirenena amin’ny fitsipika anatin’ny antenimierampirenana.

Fahadimy, tapitra ny tetezamita, tokony ny filankevitra nasionaly mahaleontena no hitantana ny fifidianana, dikan’izay tokony ho ravan’ny filohampirenena ny ceni-t.

Tsy nahavita adidy ny filohampirenena.

Afaka manao fitarainana any amin’ny HCJ ny solombavambahoaka raha mahita fihetsika tsy mifanaraka amin’ny lalàmpanorenana, noho ny tsy mbola fijoroan’ny HCJ izay tsy avy aminay fa avy amin’ny filohampirenena dia ny HCC no afaka mandray ny fitarainanay. Mitodika amin’ny HCC izahay, fanolanana ny lalàmpanorenana io ka nomen’ny vahoaka Malagasy ianareo hitsara azy ka matoky anareo izahay fa hitsara amin’ny fahamarinana. Momba ny hoe tsy fitongilanana ataon’ny HCC dia nanambara ireto solombavambahoaka ireto fa tsy vitan’ny hoe matoky ny tsy fitongilanana izahay fa matoky koa izahay ny fahaizan’izy ireo ary indrindra indrindra ny fitiavan-tanindrazany ary ny fihainon’izy ireo ny vahoaka malagasy.   N’inon’inona valinteny avoakan’ny HCC eo hoy ny fanazavana dia tsy maintsy handray ny andraikitray izahay.

—-

Motion de déchéanche contre H. Rajaonarimampianina (I). Votée par 121 députés/152. Que va décider la HCC ? Déclaration d’Iavoloha ce 27/05/2015.

—-

Asio tsiky e.

Ambatolampy 8

Rossy

—-

URFER, l’Ususurpateur

Sylvain-urfer-c-DNA

L’ingérence permanente d’Urfer. le jésuite putschiste, déjà expulsé de Madagascar »

URFER Sylvain, 40 années de présence à M/car… le maléfique, malsain personnage. Vidéo.

SEFAFI et URFER… Les ennemis de la Réconciliation.

ET PEDRO, le père.

Père Pedro « J’ai l’impression de ne plus être dans le même pays ». Le missionnaire-mercenaire s’est brûlé les ailes.

Ireo fahavalon’ny FAMPIHAVANAM-PIRENENA : Rajoelina. Urfer, Sefafi, Pedro, P. Leloup…

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :