La Réunion, les jeux de la honte. Nouvel incident, les dirigeants malgaches refoulés. Tous les athlètes rentrent au pays .

dihy_gasy

Il vaut mieux en rire. Malagasy et fiers de l’être.

Officiels – Nouvel incident, les dirigeants malgaches refoulés

 

07.08.2015 | 8:39 Actualités, L’Express de M/car

La polémique engendrée par le geste de Catherine Paoli n’est pas encore close, qu’un autre scandale vient déjà polluer l’atmosphère déjà délétère, aux Jeux des îles, à La Réunion. Les officiels malgaches ont été interdits d’accès à la tribune, hier, alors qu’ils allaient remettre des médailles aux athlètes méritants. Un nouvel incident qui risque de faire encore plus de vagues et qui vient noircir encore plus le ciel réunionnais.
Le ministre de la Jeunesse et des sports, Jean Anicet Andriamosarisoa, a décidé de quitter le stade. Une réaction normale. Avec lui, Virapin Ramamonjisoa, ancien ministre des Sports, et actuellement Consul général malgache à La Réunion, en a fait de même. « Les Réunionnais continuent encore à manquer de respect aux autres. On a décidé de faire preuve de solidarité et de quitter ensemble le stade, pour ne plus y revenir », a lancé Virapin Ramamonjisoa, par la suite, sur un ton patriotique et orgueilleux.
Après le geste intolérable de Catherine Paoli donc, voilà que les Malgaches viennent une nouvelle fois d’être maltraités, hier. Certes, le Comité d’organisation des Jeux des îles a envoyé une lettre d’excuse. Mais ce n’est pas assez pour effacer le tout. « Nous exigeons des excuses publiques de la part de la première concernée, à savoir Catherine Paoli, puisque c’est elle qui a déshonoré notre drapeau et notre nation en public », a pour sa part affirmé le ministre de la Jeunesse et des sports. D’après certaines rumeurs, celle-ci aurait demandé à voir en personne Jean Anicet Andria­mosarisoa, qui a refusé cette requête. « Ce n’est pas à moi qu’elle doit s’excuser, mais au peuple malgache », a-t-il conclu.R.A. / H.L.R.07.08.2015 | 8:39
photo jioi officiels refoulés
Mada cool

FB. Ta Ramses

Actualités, L’Express de M/car

« Et ces jeux ? SANS DRAPEAU, NI CERVEAU »

 –

La France nostalgique.

Vendredi 7 Août 2015.

Rappel au Pays de tous les athlètes ce jour ?

Suite aux scandales survenus récemment lors des jeux des îles de l’océan indien , le gouvernement malgache a rappeler ses athlètes a rentrer au pays et a boycotter tout le reste des épreuves.

JIOI 2015

Actualités

Lalaon’ny Nosy faha 9 : aleo mody !

Noho ireo antsojay nianjady tamin’ny delegasiona malagasy, hetraketraka natao tamin’ny atleta sasany teny ivelan’ny kianja, ary indrindra, ny fanimbazimbana ny sainam-pirenentsika, dia nitsahatra tamin’ny fandraisan’anjara amin’ny Lalaon’ny Nosy ao La Réunion i Madagasikara ka efa mikarakara ny fodiana an-tanindrazana.

Photo de Présidence de la République de Madagascar.

Madagascar se retire des Jeux des îles de l’océan Indien à La Réunion

Nouveau coup de tonnerre

 7 août 2015, par  Manuel Marchal

La présidence de la République de Madagascar vient d’annoncer le retrait de Madagascar des 9e Jeux des îles, organisés à La Réunion. Après les Comores, c’est le second pays qui décide de quitter cet événement, c’est du jamais vu.

JPEG - 53.9 ko

Après les Comores, c’est Madagascar qui quitte les 9e Jeux des îles organisés à La Réunion. C’est ce qu’annonce la présidence de la République de l’île soeur sur Twitter ce vendredi soir.

En attendant plus de précisions, rappelons que plusieurs incidents ont suscité l’indignation à Madagascar.

C’était tout d’abord le geste d’une officielle qui a pris des mains d’une athlète malgache le drapeau de Madagascar au moment où elle était sur le podium. Le drapeau a ensuite été froissé. Cela faisait suite à la décision du Comité international des Jeux d’interdire les drapeaux et les hymnes nationaux lors des remises de médailles afin que la Charte des Jeux soit respectée. La France étant fortement suspectée de vouloir faire monter le drapeau français et jouer son hymne en cas de victoire d’un athlète de Mayotte.

Le second incident était le refus de laisser monter dans une tribune le ministre des Sports de Madagascar et le Consul de Madagascar à La Réunion. Ils voulaient remettre des médailles à des athlètes.

Rappelons que lundi, la délégation des Comores avait décidé de quitter les 9e Jeux des îles. Cette décision faisait suite à la violation de la Charte des Jeux lors de la cérémonie d’ouverture. La délégation de Mayotte avait défilé derrière le drapeau français alors qu’elle doit uniquement arborer le drapeau des Jeux.

Cette violation de la Charte avait obtenu le soutien à maintes reprises du ministre français des Sports. En juin dernier, Manuel Valls, Premier ministre de la France, avait implicitement donné le soutien du gouvernement français à la violation des règles du monde sportif, puisqu’il avait soutenu l’idée selon laquelle les athlètes mahorais devaient défiler derrière le drapeau français et chanter la Marseillaise pendant les Jeux des îles de l’océan Indien organisé à La Réunion.

Rappelons que pour l’ONU, l’Union africaine et les pays de notre région, Mayotte est une partie des Comores administrée par la France. L’utilisation du drapeau et de l’hymne des Jeux pour la délégation de Mayotte était le compromis adopté à l’unanimité pour permettre aux athlètes mahorais de participer aux Jeux des îles, le plus grand rassemblement sportif de l’océan Indien.

Témoignages.re

Fanambarana vono vorona io (fika be). Mpitondra miara-misaosy aminy frantsay vé ho sahy hiala eo . Rahampitso fety be dia izao ve vao hiala ? Resa-poza tsy azo antoka. Ho hita eo. MCM.

Alfred Rasendra (La Réunion). Resaka be izany fa androany mbola nandray anjara daholo ny athlètes malagasy rehetra !!

Tard dans la nuit, ils n’ont pas tarder à démentir : 

urgent>22H00 JEUX DES ILES : Le ministre malgache des sports, accessoirement chef de la délégation malgache aux Jeux des îles à la Réunion, ainsi que le consul honoraire de Madagascar à la Réunion, indiquent que Madagascar ne quitte pas les Jeux, et les athlètes restent à la Réunion. Selon les deux personnalités : « les comptes Facebook et Twitter de la Présidence ont été piratés ».
Date : 07/08/2015

Dernier jour et une autre version

Suite à une série de méprises et malgré le recoupement habituel auprès de source généralement fiable, nous regrettons profondément d’avoir diffusé une information non avérée. Le retrait de Madagascar des Jeux des Iles de la Réunion en relation avec différents incidents survenus lors du séjour de nos athlètes n’est pas à l’ordre du jour.

Par ailleurs, jusqu’à preuve du contraire, aucun des canaux Internet de la Présidence n’a été piraté. Nous assumons pleinement cet impair et présentons nos plus sincères excuses à celles et ceux qui ont été induits d’erreur à partir de notre page.

La Direction de la Communication.

JIOI Réunion 2015

Dernière journée des Jeux: avec Madagascar

Les sportifs malgaches appelés à participer à la dernière journée des 9e Jeux des îles de l’océan Indien aujourd’hui sont présents sur les enceintes sportives. Ainsi les nageurs sont à la piscine du Chaudron et les volleyeuses s’échauffent actuellement pour disputer leur finale face aux Seychelloises (11h, stade de l’Est).
Ces présence contredisent les dernières rumeurs d’un départ malagasy des Jeux…


En fait ils ont tendu l’autre joue et un coup de pied au cul pour finir. 

LAMENTABLE

Jeux des îles . « Le ministre a dû oublier que le temps des colonies est révolu ». Témoignages.re

Jeux des îles. Le grand bordel. 7magazine

FINALES HAND : LES SUPPORTERS MAHORAIS INTERDITS DE MATCH ! ! !

Alors que les deux finales de hand entre MAYOTTE et RÉUNION se jouent au gymnase Daniel Narcisse de la Possession, les supporters mahorais se retrouvent dehors le gymnase et ne peuvent pas assister au match pour encourager les équipes mahoraises. Même le Président de la ligue mahoraise de hand se retrouve dehors ! (photo 3)

En effet sur les 1000 places disponibles dans ce gymnase, seulement 20 ont été accordés aux mahorais !

UN SCANDALE ! TSI HAKI ! !

(Images : Mayotte 1ère)

Photo de Mayot' News.
Photo de Mayot' News.
Photo de Mayot' News.
Photo de Mayot' News.

 –

Les Jeux des îles menacés d’extinction

jioi

10.08.2015 | 9:45 

Divers problèmes sont rencontrés durant les JIOI qui se poursuivent actuellement à La Réunion. Le politique et le diplomatique sont des points noirs  qui risquent d’effacer l’existence même de l’évènement sportif phare de la zone océan Indien.

La fête continue sans les Comoriens. Cette situation interpelle les responsables de l’avenir même des Jeux des Iles de l’océan Indien. Les prochains sont prévus dans quatre ans en 2019 et avec l’état actuel des choses, on peut se demander s’ils auront vraiment lieu.
Les autorités de l’archipel des Comores ont décidé de ne pas laisser passer ce qu’elles considèrent comme une humiliation, c’est-à-dire voir Mayotte défiler, lors de la cérémonie d’ouverture, avec le drapeau français et cette pancarte « France océan Indien ». Durant les précédentes éditions, Mayotte a toujours défilé avec le drapeau des Jeux.  Pour Moroni, c’est un incident diplomatique et l’ambassadeur de l’Union des Comores à Paris est rappelé d’urgence.
Dans le communiqué officiel de la présidence de l’Union des Comores, c’est bien « la violation de la Charte et du règlement intérieur de l’organisation des Jeux des Îles de l’océan Indien » qui est pointée du doigt.
Durant la réunion des ministres des Sports des pays engagés dans cette neuvième  édition des Jeux des Îles de l’océan Indien, les officiels semblent se ranger derrière ce non-respect de la charte des Jeux même si personne n’ose crier haut et fort que la France est responsable de l’incident. « Il est important de résoudre ce problème politique entre les Comores et la France si tout le monde souhaite préserver l’esprit des Jeux et le développement des relations fraternelles entre les peuples de la zone », rappelle Vincent Meriton, ministre des Sport seychellois dans un quotidien comorien.
Pour rappel, les Comores et l’ile Maurice se sont portées candidates pour lorganiser la dixième édition des JIOI. On imagine mal son déroulement normal, tant que  le problème de la participation de Mayotte n’aura pas été résolu.
Les membres du Conseil international des Jeux des îles (CIJ) qui réunit les représentants de chaque pays participant, se sont réunis dimanche et ont pris  «  acte de la décision des autorités comoriennes et demandent le respect intégral de la Charte des Jeux des Îles. Il est également demandé à chaque CNO (Comité national olympique, NDLR) ou CROS (Comité régional olympique sportif, NDLR) d’en référer à son gouvernement ». Ce qui signifie aussi qu’ ils ont pris fait et cause pour la position défendue par les Comores en condamnant tout simplement le fait que la délégation mahoraise a défilé derrière le drapeau français …. une violation de la Charte des Jeux.

Trois solutions
Face a cette situation, trois solutions sont susceptible d’être proposées. Premièrement, les Comores se retirent complètement des JIOI. Ce qui peut susciter la réaction et surtout la position des autres membres du CIJ en solidarité avec les Comores et les Jeux se poursuivent; ou se ranger du côté de la France, c’est-à-dire condamner le retrait des Comores.
Deuxièmement, la France demande la convocation d’une nouvelle réunion du CIJ. Une réunion qui aura pour but d’obtenir des Comores un compromis qui pourrait être de nature financière pour que l’archipel accepte le statut de Mayotte en temps que « française »…
Enfin, la France revient sur ses pas en faisant défiler les athlètes mahorais q derrière les drapeaux des JIOI, c’est-à-dire reconnaitre une certaine erreur. Une nouvelle position qui mettrait  la France dans une totale trahison vis-à-vis des Mahorais.Dina Razafimahatratra

LHebdomada

2019 Les Comores ou les Maldives ?

Jeux des îles : Cérémonie de clôture.

Les 9èmes Jeux des Iles se sont achevés ce dimanche après-midi par un défilé de l’ensemble des athlètes des différentes îles participantes marchant main dans la main lors de la cérémonie de clôture, au stade olympique de Saint-Paul.

Contrairement à la cérémonie d’ouverture où chaque délégation avait défilé derrière son drapeau -ce qui avait d’ailleurs été à l’origine du premier couac et avait entraîné le départ des Comores-, tous les athlètes ont défilé mélangés et en parfaite harmonie, à l’image de ce qu’auraient dû être cet événement.

A l’issue d’une cérémonie de près de deux heures, le drapeau des Jeux a été remis au représentant du comité olympique des Comores. C’est en effet l’archipel qui s’est officiellement vu confier l’organisation des prochains Jeux, dans quatre ans, sous réserve qu’elle apporte la preuve d’ici octobre qu’elle en a vraiment la capacité… et l’envie. A défaut, ce sont les Maldives qui accueilleraient les athlètes de l’océan Indien, en 2019.

Dans son discours, le président du Comité des Jeux, Thierry Grimaud, a rappelé la grande passion sportive et l’important engouement qu’ont suscité ces 9 jours de compétitions dans les stades, gymnases et autres enceintes sportives. Il a aussi invité les diplomates à « résoudre ce qui doit l’être » pour qu’à l’avenir plus aucun couac ne puisse se reproduire lors d’un événement aussi rassembleur que les jeux des îles de l’océan indien.

Photo de Mayot' News.
Photo de Mayot' News.
Photo de Mayot' News.
Photo de Mayot' News.
 –

« Ry Tanindrazanay Malala Ô ! » (Hymne malgache)
Réponse aux imbéciles

J’ai commis un courrier de lecteur virulent, je l’admets, contre le fait que l’on ait arraché « son » drapeau des mains de cette jeune athlète malgache. Je ne changerai pas une ligne, pas une virgule, à ce que j’ai écrit.

Suite à cette missive, mon numéro de téléphone n’étant sur aucune liste rouge, verte, rose ni bleu safran, j’ai reçu nombre d’appels. La plupart pour me dire que les appelants pensaient comme moi. Certains, émanant d’athlètes qui me demandaient de préciser ma pensée, ce que je fais volontiers tout de suite :

Des cafouillages, des hontes, des couacs et autres imbécilités qui émaillent le ratage des Jeux, les premières victimes sont les sportifs. Ils se sont entraînés à fond, ont donné le meilleur d’eux-mêmes. On ne peut rien leur reprocher.
Les organisateurs n’ont eu qu’une faiblesse, obéir aux forces obscures, les politiciens, qui ont imposé que les Mahorais défilent sous la bannière bleu-blanc-rouge.

Les quelques autres coups de fil, haineux, fielleux, m’assaisonnaient d’insultes diverses et variées concernant mes facultés intellectuelles et mes pratiques sexuelles supposées contre nature.
A ces crétins inimaginables qui existent et laissent à désespérer du genre humain, je dirai que ma réaction eût été la même concernant les drapeaux seychellois, mauricien, maldivien, comorien… et français bien sûr.

Imaginons que je sois un sportif (Dieu m’en garde !), sur le podium, défiant ainsi toutes les lois de probabilité possibles et imaginables (ouaf ! arrrggg !), cette furie aurait eu l’insigne honneur d’être la première femme à laquelle, à 67 balais, j’aurais mis ma main par le travers de la gueule ! Quitte à ce que mon Pépé Justinien sorte de sa tombe « pou v’nir tir mon doigt d’pied a soir ! »

Je reproche au Comité d’avoir baissé culotte devant nos politicards, plus faux que des jetons, plus hypocrites qu’un âne qui recule.

J’aurais aimé me régaler des Hymnes des pays participants. Et les athlètes aussi. J’aime les beaux Hymnes, notre Marseillaise en premier. Lorsqu’un sportif français y va de sa petite larme en recevant sa médaille en même temps qu’il entend notre « Chant de marche de l’Armée du Rhin » (1er nom de la Marseillaise), moi-même, pourquoi le cacher… ?
Ceci pour dire que lorsque cette hétaïre a arraché le drapeau des mains de cette splendide petite lauréate, elle m’a privé de mon autre Hymne, l’Hymne malgache.
Nous sommes près de 95% à descendre des Malgaches arrivés de Fort-Dauphin en 1663. Ce qui explique le surtitre de ce courrier : « Ry Tanindrazanay Malala Ô » : « Chère terre de nos ancêtres ».
Voilà, madame Paoli. Vous m’avez humilié deux fois en humiliant cette sportive. Et derrière moi, vous humiliez les peuples malgaches et réunionnais. Vous êtes fière de vous ?

LA REUNION 2015. LES JEUX DE LA HONTE

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :