L’île de Tromelin. Un vol légalisé.

« ELECTIONS PRESIDENTIELLES A MADAGASCAR »

Faudra-t-il rendre les îles Eparses ?

Extrait Octobre 2013 « … En septembre, un des passages les plus remarqués de l’intervention du géopoliticien Aymeric Chauprade à l’Université d’été du Front National fut d’ailleurs sa remarque sur l’îlot de Tromelin : « Quand on pense que cette année 2013 nos politiques ont failli laisser s’échapper de notre souveraineté, l’île de Tromelin, dans l’océan Indien, cet îlot qui avec son kilomètre carré de surface battue par les vents nous offre un domaine maritime de 285 000 km2, la moitié du territoire de la métropole, et bien sûr toutes les ressources halieutiques, les ressources en poisson qui vont avec ! ».

On connaît peu en France ces îles Eparses mythiques, rattachées aux Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Elles ne sont pas habitées en permanence et ne sont occupées à tour de rôle que par des militaires ou des scientifiques. Elles sont pourtant des possessions de la France depuis 1896 et sont placées sous l’autorité du ministre chargé des départements d’Outre-mer depuis le 1er août 1960. Elles ont même été classées réserve naturelle en 1975. Les enjeux économiques de la zone économique exclusive (ZEE) où se situent les Eparses pourraient ne pas se limiter seulement à la pêche car la découverte, depuis fin 2010, de richesses en hydrocarbures (gaz et pétrole) fait de cette zone une des régions les plus convoitées du monde. Derrière le discours du candidat malgache, n’y aurait-il pas aussi l’œil prédateur de Moscou ou de Pékin ?… » Michel Lhomme
MetaMag (29/10/2013)

2017

Au large de Maurice, l’île de Tromelin restera française.

ENQUÊTE – Devant l’opposition d’un trio de parlementaires qui dénonçait le bradage de la souveraineté nationale, le gouvernement a renoncé à faire ratifier un traité signé avec l’île Maurice partageant la gestion de cet îlot de l’océan Indien.

Perdue dans l’océan Indien, la petite île française de Tromelin doit son nom à un terrible naufrage survenu dans ses eaux au XVIIIe siècle. Abandonnés par l’équipage d’un navire de traite qui se brise sur l’îlot, des esclaves malgaches survivent en complète autarcie sur ce bout de terre pendant quinze ans avant que les rescapés ne soient enfin secourus.

Inhabitée si ce n’est par les oiseaux, les tortues et quelques météorologues, Tromelin fait partie des Terres australes et antarctiques françaises, les TAAF. Sa vaste zone économique exclusive qui, selon le droit de la mer, entoure sur 200 milles nautiques toute terre émergée, suscite beaucoup de convoitises. En 2010, la France accorde à l’Ile Maurice, qui revendique toujours cette terre comme sa possession, la cogestion de Tromelin et de ses eaux. La ratification du traité, qui devait être presque automatique, est pourtant bloquée en 2013 à l’Assemblée nationale par un député du Tarn qui dénonce un abandon de souveraineté. Sa campagne pour que Tromelin reste française rencontre un écho inattendu dans l’opinion et chez des parlementaires de tous bords: plutôt que voir pour la première fois dans l’histoire de la Ve République un traité rejeté par l’Assemblée, le gouvernement a préféré retirer le vote de l’ordre du jour. Le Figaro

Mada cool
Madagascar terre française 2
Toamasina 2
Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s