Fifidianana senatera, Lalao Ravalomanana. Grosse Manip : Le HVM gagne sans surprise…80% ! Leurs noms.

Nanefa ny adidiny nifidy ireo ho senateran’i Madagasikara i Neny Lalao Ravalomanana ben’ny tanànan’Antananarivo ny maraina teo, tetsy amin’ny LMA Ampefiloha.
Nambarany fa nanefa ny adidiny izy amin’ny maha-olom-pirenena azy sy amin’ny maha-ben’ny tanànan’Antananarivo azy.

Zava-dehibe ny fifidianana senatera satria ireo koa isan’ny mandany ny lalàna sy ny zavatra ilain’ny vahoaka. Tsy nisy teritery teto Antananariivo fa tany amin’ny faritra no reko fa nisy teritery nefa nandray anjara ny TIM hoy izy satria ny tombontsoam-bahoaka sy ny irenena efa tsy mandroso izao no jerena.

Photo de Gazety Valosoa Rakoto.

 

Madame le maire, Lalao Ravalomanana a voté à Ampefiloha pour les élections sénatoriales

par gvalosoa | déc 29, 2015 | Live | 0 commentaires

Madame le maire a voté tôt ce mardi 29 décembre pour les élections sénatoriales au LMA Ampefiloha. A l’issue du vote, elle a effectué un point de presse, puis quelques interview auprès des journalistes locaux et internationaux…

 Lionnel Lambosoa

2ç/12/2015.

Mitarika hono ny HVM amin’ny fifidianana senatera hita amin’ny tvm ! tsy mampiditra vary 1 kapoaka anaty vilian’ny olom-pirenena mahantra izany ! tsy ahavita ny lalana ery andravoahangy maha-menatra ny olona nianatra hono ! Mampitombo harena ho an’ny mpitondra sy ny hvm hono izany e! ny tantsaha 75% matory tsy misakafo amin’ny alina na dodo blanc ! Ny 4mis mitombo isan’andro ! ny very asa tsy lazaina ! ny fahalovana amin’ny zavatra rehetra tsy lazaina tsony !
Mila mifoha ! Mifohaza ry mpitondra fa aza varina manisa vato oo !

A jour J-3 de 2016

Les grands électeurs, maires et conseillers municipaux, rempliront aujourd’hui leur devoir de vote.

La CENI n’a jamais cédé sur sa décision de doter chaque commune d’un bureau de vote malgré les inconvénients constatés. Aussi le grand électeur votera-t-il dans sa commune et non au district, proposition non retenue. Normalement, les résultats provisoires des sénatoriales devraient être établis plus rapidement que pour un scrutin au suffrage universel direct. En quelques jours, le public aura une idée des 7 sénateurs élus dans sa province. Les trois grandes formations qui rivalisent dans certaines régions sont le HVM, le TIM et le Mapar. Le HVM qui possède le plus de grands électeurs part favori. La majorité est à sa portée au point de faire dire à certains qu’il ne s’agit que d’une simple formalité. Une déconvenue n’est possible que si ses élus le trahissent.

A jour J-3 de 2016

Quoi qu’il en soit, les sénatoriales se passent dans un climat délétère politiquement, mais dans une ambiance de préparation des fêtes de fin d’année au niveau de la population. Pour rien au monde, les gens ne failliront à la tradition de fêter pour souhaiter la bienvenue à l’année nouvelle. A jour J-3 de 2016, la vie politique est considérée comme une perte de temps. Chaque foyer prépare avec les moyens dont il dispose les retrouvailles familiales et amicales auxquelles donnent lieu la nuit de la Saint-Sylvestre. Comme à Noël, les gens dépensent. Mais peu ou pas assez. Les commerçants constatent que les consommateurs achètent moins qu’auparavant, faute de pouvoir d’achat. Les importations étrangères à bas prix inondent pourtant les magasins et les différents marchés, dans toutes les villes de Madagascar. On ne se précipite même pas sur les produits locaux qui soutiennent une concurrence féroce.

Les affaires semblent mauvaises cette année. La demande ne suit pas l’offre. Toujours est-il que l’alcool coule à flots. Le rhum et la bière sont les boissons qui marchent le mieux en ce moment, avec le temps maussade partagé entre la pluie et le soleil. Ils ne font pas disparaître les soucis et les difficultés de la vie au quotidien. Mais ils font croire à la tradition des fêtes de fin d’année. On cultive l’espoir que l’année à venir sera meilleure. Et apparemment, il n’y a pas de raison qu’elle ne le soit pas. Il existe au sein du public une attente impatiente du message du président de la République pour un grand bond en avant. Mais va-t-il oser prendre le taureau par les cornes ou restera-t-il dans ce rythme de développement sans croissance significative qui ne semble profiter qu’à une minorité ? Une chose est sûre, après avoir tourné la page d’une transition, la République doit engager la vitesse supérieure du développement pour que la population ait plus de pouvoir d’achat l’année prochaine et ne se contente plus de lèche-vitrine les jours de fête.

 Zo Rakotoseheno


VALIMPIFIDIANANA AVOAKAN’NY CENIMisy somary maizina aminay ihany ny famoahan’ny CENI ny valim-pifidianana … Nasehonay sary io hariva io ny teny amin’ny « Lycée Moderne d’Ampefiloha », ary ity amin’ny sary eto ambany ny nosintoninay tao amin’ny tranonkalan’ny CENI.

Izany hoe … tsy mbola anatin’ireo BV miisa 28 navoakan’ny CENI izany ny vokatra tao Ampefiloha, izay nisy Mpifidy TELO tsy tonga nifidy ?
Lavitra an’Alarobia kay moa Ampefiloha !

Ferrari Ramanandraibe 30/12/2015.

Avec tout le bordel qui règne dans le Pays, la pauvreté qui ne cesse d’accroitre , Comment le parti au Pouvoir peut il encore avoir 80% des votes des grands Elécteurs? Mais dans quelle Pays sommes nous exactement??

Photo de Ferrari Ramanandraibe.

District d’Iakora : 100% pour le HVM

Réputé pour être le fief des Verts aussi bien au premier tour des présidentielles qu’aux législatives où le parti a réussi à faire élire son candidat, le District d’Iakora a basculé dans le giron HVM pour les sénatoriales. D’après les informations que nous avons recueillies, ce changement est dû à la force de persuasion du coach Neypatraiky Rakotomamonjy. Dans le district d’Ihosy, même leur grand électeur candidat aux sénatoriales a voté HVM. En général la région Ihorombe a fait une moyenne de 86,4%.

Antsa R. 

Sénatoriales : la messe est dite

Large victoire du HVM

mercredi 30 décembre 2015, par Ryan

Les élections de sénateurs de ce 29 décembre se sont déroulées dans le calme dans l’ensemble. La presque totalité des grands électeurs ont répondu à l’appel des urnes. D’après les reportages des journalistes dans la mi-journée et en fin d’après-midi le jour du scrutin, la tendance est nettement en faveur des listes du parti HVM.

Selon les résultats provisoires diffusés par la CENI, le taux de participation varie de 95 à 98% et le parti HVM a récolté pas moins de 65%, allant même jusqu’à 75% des voix ; 65,59% des voix dans la province de Toliara et un peu plus de 75% dans la province de Fianarantsoa. En tout cas, les premières listes concurrentes sont très loin derrière les listes HVM. Dans la province d’Antananarivo, le TIM n’a engrangé que 18,43% des voix ; le Leader Fanilo qui vient en second à Antsiranana n’a pesé que 20,18%. L’indépendant Mifanaosoa qui fait 16,44% dans la province de Toamasina devance le TIM qui n’a attiré que 11,09% des voix des grands électeurs. C’est dans la province de Mahajanga que le MAPAR a pour l’instant réalisé son meilleur score avec 15,10% des voix.

Les reporters et les observateurs ont effectué leur travail. Ils ont relevé une mauvaise organisation dans quelques bureaux de vote. A Sabotsy Namehana par exemple, neuf (9) grands électeurs n’ont pas figuré dans la liste électorale et malgré les démarches et preuves apportées par le maire de la commune, ils n’ont pas pu accéder au bureau de vote. A Masindray, ce fut jusqu’à preuve du contraire le boycott des urnes ; le maire étant à l’extérieur, les conseillers n’ont pas rejoint les urnes pour des raisons inconnues. A Andoharanofotsy, tous les membres désignés par le Comité électoral de district (CED) du bureau de vote de la commune de Tsiafahy étaient introuvables ; il a fallu trouver des remplaçants à la hâte.

Ailleurs que dans la province d’Antananarivo, les grands électeurs ont du affronter des problèmes de circulation, tel à Vavatenina (province de Toamasina) où les crues ont submergé un radier. Il semble aussi que ce soit la même raison qui a ralenti le déroulement du scrutin dans la province de Mahajanga. Les grands électeurs ont du attendre que les routes et les radiers soient praticables dans le district de Maevatanàna par exemple.

En tout cas, ce ne sont que des résultats provisoires qui ne concernent que 22% des bureaux de vote à Toliara ou de quelque 30% de ceux de Toamasina

Ma:car Tribune.

Sénatoriales : Elections truffées d’anomalies et d’irrégularités

Dans le District de Sambava, les membres du bureau de vote ont organisé un sit-in devant le bureau de la CENI locale pour réclamer le paiement de leurs indemnités.

« Une grande nouvelle pour vous, les grands électeurs. Certaines promesses faites par les candidats HVM durant la période de propagande, en l’occurrence de la hausse des indemnités des maires et des conseillers dès le mois de janvier 2016 ont déjà été réalisées. On attend désormais que vous respectiez votre part d’engagement qu’est de voter pour la liste HVM (numéro 3). Envoyez-nous les noms de ceux qui ont voté pour le HVM. On s’appelle après la publication des résultats. Faites passer ce message ». Tous les grands électeurs au niveau de la Commune Urbaine d’Antananarivo ont reçu ce message hier. Un message signé par la tête de liste du parti au pouvoir. Apparemment, cette « consigne de vote » a été ignorée par les grands électeurs à Tanà puisque d’après les résultats provisoires, le HVM n’occupe que la troisième position avec 6 voix. En tout cas, le cas de la capitale n’est qu’un exemple parmi la longue liste d’imperfections ayant engendré les élections sénatoriales. En effet, bon nombre d’observateurs, à l’exemple des membres de la Société civile impliqués dans l’observation des élections n’ont pas hésité à dénoncer « des élections truffées d’anomalies et d’imperfections ». Pour certains, « le premier scrutin organisé par la Commission électorale dirigée par Hery Rakotomanana est un échec ».

Achats de vote. Durant la journée d’hier, de nombreuses déclarations dénonçant entre autres, des pressions et des intimidations contre des grands électeurs, ainsi que l’existence de nombreuses preuves d’achats de vote, se sont succédé. D’après les informations, le HVM se serait engagé à offrir 2 millions à 5 millions de Fmg par grand électeur dans les cas où le parti obtiendraient 100% des voix. Selon la députée Jocelyne Maxime Rahelihanta, il serait question de 50 millions de Fmg par bureau de vote pour les circonscriptions électorales au niveau des régions SAVA et Diana. La distribution d’argent se serait déroulée dans le Foyer SECREN. Elle a également dénoncé la situation à Ambilobe où certains grands électeurs auraient reçu une menace de mort par téléphone. Apparemment, le parti au pouvoir a débloqué une forte somme d’argent pour assurer sa victoire. Reste à savoir si cet argent n’a pas été retiré de la caisse des différents ministères et institutions étatiques.

Hébergement. Dans certains districts, certains grands électeurs étaient victimes de menaces de la part des autorités. C’était le cas notamment au niveau de la Commune Urbaine de Mitsinjo, dans la Région Boeny où les maires étaient sommés de voter pour la liste HVM sous peine d’être remplacés par un PDS. Pour ne pas céder aux menaces, les grands électeurs ont boudé le scrutin. L’élection a été suspendue pendant un moment. Selon la députée Ninah, un grand électeur anti-HVM aurait été arrêté à Mitsinjo le jour de l’élection. A Antsohihy, un membre du gouvernement aurait tenté de soudoyer les grands électeurs pour les inciter à voter pour le HVM tandis que dans le District d’Ihosy, un autre ministre a assuré le transport et l’hébergement des grands électeurs dans la commune d’Ampandratokana, à 3km du centre ville. Même situation du côté d’Ambalavao-Tsienimparihy où des électeurs auraient été aperçus émarger dans un hôtel avant de se rendre aux urnes.

Sit-in. Cas particulier par contre dans le District de Mananjary, Région Vatovavy Fitovinany où le bureau de la CENI a été incendié la veille de l’élection. Un ordinateur, une moto et des matériels de vote ont été réduits en cendres. Malgré cet incendie, le scrutin a quand même pu se tenir au niveau de cette circonscription. Du côté de Sambava, la situation s’est dégénérée après que les membres du bureau de vote, fâchés contre le non-paiement de leurs indemnités, ont confisqué les procès verbaux. Pour exprimer leur colère, ils ont organisé un sit-in devant le bureau de la CENI locale. Dans cette circonscription, des bulletins pré-cochés auraient été utilisés, selon la 2e liste du MAPAR. En tout cas, malgré les critiques, le HVM a réalisé un carton plein. Reste à savoir si ce monopole apportera la stabilité pour le régime Rajaonarimampianina.

Davis R. 

Sénatoriales : Raz-de-marée HVM

Les différentes tendances dans les six provinces du pays donnent largement la victoire au HVM. On assiste à un raz-de-marée de ce parti présidentiel sur l’ensemble du territoire. Selon les résultats publiés par la CENI, hier à 20h07, pour la province d’Antananarivo (bureaux de vote reçus : 28/313) le HVM mène par 77, 31% devant le TIM, 13, 43% et Marina 4, 17%. Pour la province de Fianarantsoa ( BV reçus 88/431), HVM 73, 50%, TIM 12, 33% et Mapar 4, 78%. Pour la province de Mahajanga (BV reçus 25/246), HVM 70, 49%, TIM 19, 13% et Mapar 5, 46%. Pour la province de Toamasina (BV reçus 32/249), HVM 72, 40%, Mifanasoa indépendant 21, 27% et Mapar 2, 71%. Pour la province de Toliara (BV reçus 30/304), HVM 58, 59%, TIM 11, 11% et Toliara Miray 9, 60%. Pour la province d’Antsiranana (BV reçus 30/152) , HVM 67, 76%, Leader-Fanilo 17, 76% et MAMIMAD 10, 75%. Notons que seuls les trois premiers ont été pris et que sont toutefois des résultats partiels.

Recueillis par Dominique R. Redaction Midi Madagasikara

IRETO IREO LOHOLONA « VOAFIDY VONJIMAIKA » :• HVM (36),
• TIM (3),
• LEADER FANILO (1),
• MAPAR (1),
• MIFANASOA (1).

Résultats provisoires (non officiel) :

Province Antananarivo : 6 HVM – 1 TIM
Province Toamasina : 5 HVM – 1 TIM – 1 MIFANASOA
Province Antsiranana : 6 HVM – 1 LEADER FANILO
Province Mahajanga : 5 HVM – 1 TIM – 1 MAPAR
Province Fianarantsoa : 7 HVM
Province Toliara : 7 HVM
TOTAL : 36 HVM – 3 TIM – 1 LEADER FANILO – 1 MAPAR – 1 MIFANASOA.

(Post ministre Transport Ulrich Andriantiana)

 

 –

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s