Inanantonana-Betafo.Korontana sy fisamborana.

Inanantonana, fandoroana ny biraon’ny kaominina : Olona fito nosamborina, pastora ny iray

Contestation électorale – Un maire destitué recherché à Antsirabe

22.02.2016

Le remplacement d’un maire par le Conseil d’État a viré à l’émeute à Inanantonana Antsirabe. Le siège de la commune a été incendié. Un maire déchu est recherché.

Chasse aux vandales et contestaires à Inanantonana Betafo. Samedi, des éléments de l’État-major Mixte Opérationnel de la Région Vakinankaratra (Emmo/ Reg), se sont rendus sur place, pour procéder à l’arrestation d’un maire déchu, élu sous une liste indépendante, ainsi que de ses sympathisants. Cette vague d’arrestations intervient après que l’intronisation de son remplaçant, issu du parti présidentiel Hery Vaovaon’i Madagasikara (HVM), mis en place le 4 février sur décision du Conseil d’État, ait viré à l’émeute. Les forces de l’ordre ont embarqué ces suspects avant-hier. Le maire destitué figurant parmi les suspects s’est glissé à travers les mailles du filet. Les individus arrêtés ont été, quant à eux, conduits à la brigade territoriale de la gendarmerie à Ankazomiriotra, avant d’être transférés à Antsirabe.
Lors des échauffourées, une centaine de personnes  enragées qui se sont opposées à cette destitution, ont incendié le siège de la mairie lors de la cérémonie de passation.
Impuissants face à cette foule déchaînée, des gendarmes et des policiers, dépêchés pour assurer la sécurité du chef de district de Betafo, venu représenter le ministre de l’Intérieur, n’ont pas pu empêcher cette vague de vandalisme, de s’abattre sur cette commune située à une quarantaine de kilomètres du chef lieu de district.

Représailles
Face à cette situation, des gendarmes de la brigade territoriale de la gendarmerie à Mandoto, ont été envoyés à la rescousse pour rétablir l’ordre. Malgré l’atmosphère délétère, la passation a pu être effectuée.
Au bout de deux semaines d’accalmie, l’Organe Mixte de Conception (OMC), a tenu une réunion. La répression des actes de vandalisme commis en est ressortie. Le tribunal de première instance à Antsirabe a, de ce fait, établi un soit transmis, ordonnant l’identification, l’arrestation et la traduction devant la justice des personnes incriminées dans cette affaire. Samedi vers 6 heures du matin, une trentaine de militaires a été dépêchée à Inanantonana pour prendre, par surprise les présumés émeutiers.
La sextuple arrestation a, néanmoins, mis le feu aux poudres. Les sympathisants des personnes incriminées ont lancé des représailles contre les partisans du maire successeur. Face à cette  menace, des éléments des forces de l’ordre sont restés sur les lieux. Le commandant du groupement de la gendarmerie de la région Vakinankaratra s’est rendu sur place pour s’entretenir avec des représentants de la population.

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s