1896-2016. Faha-120 taona nahazanatany an’i Madagasikara.

Anosy fahizay

.Ph. FB. Anosy. Fonenan’ny MPANJAKA ny teo !!…….Nosoloin’ny jeneraly Galiéni « anjely mainty » hamafana ny fanahy maha-malagasy

Taratasin ny mpamaky – Faha-120 taona nahazanatany an’i Madagasikara : taom-pitomaniana ho an’ny Malagasy ny 2016

25.02.2016 – Ny Valosoa Vaovao

Nofidin’ny Frantsay sy ny filoha Hery Rajaonarimampianina ny tsingerintaona faha 120 taona (1896-2016 ) naha zanatany Frantsay an’i Madagasikara mba hankalazana eto Antananarivo ny fivorian’ny Frankofonia. Mahazendana , mahatorovana ny fo ary tena mampisafoaka ny hambom-po fitiavan-tanindrazana ny faneken-dRaJaonarimampîanina ny hanaovana io eto Antananarivo amin’ity taona ity. Mitamberina ao an-tsain’ny taranaka Malagasy mandala ny fitiavan-tanindrazana sy ny rariny ireo ora mangidy sy fampahoriana mihoapampana niainan’ireo razambe tamin’ny taona 1896.

Hotanisaintsika kely mba ho tsaroan’ny Malagasy tia tanindrazana amin’izao faha 120 namoizana ny fiandrianam-pirenena izao ny fampahoriana natao. Rehefa voatery nanangana saina fotsy teo anoloan’ny tafika kolonialy notarihin’ny jeneraly Duchesne ny 30 Septambra 1895 ny fitondràna Malagasy dia nipoitra ny pejy vaovao teto amin’ny Nosy malalantsika. Nitroatra ny fitiavan-tanindrazana nanerana ny Nosy Menalamba sns,.., ka voatery nandefa jeneraly malaza ratsy teo amin’ny fahasiahana sy ny politika maloto i Frantsa dia ny jeneraly Gallieni, izy no nisolo ny filoha Frantsay Laroche teto amintsika. Taorian’ny 3 andro nipetrahan’io jeneraly io teny Ambohitsirohitra dia nampihatra ny fitondràna henjana feno fahasiahana sy fankahalàna ny mpanjaka Ranavalona faha III
sy ny fitondràny izy :

1 Tsy mety nanao ‘visite protocolaire’ ny mpanjaka tany Manjakamiadana (harofenitra najain’ireo résident teo alohany izany), fa nanome baiko hampaka ny mpanjaka Ranavalona III hamangy azy ny 28/09/1896.

2 Novonoina (notifirina)taoAntsahamanitra ny Printsy Ratsimamanga sy ingahy Rainandriamampandry tamin’ny 15/10/1896 ilay nandresy ny Frantsay tao Farafaty ny taona 1884-1889.

3 Tondro molotra dia namonoana Malagasy (indrindra ny teto lmerina)ambony sy manana andraikitra teo amin’ny fitondràna mpanjaka, torak’izany ny nanaovana sesintany olona ambony maro.

4 Nofoanana ny maha mpanjaka an’i Madagasikara ny mpanjaka Ranavalona faha III fa natao ho mpanjakan’i Merina fotsiny (18/11/1896)

5 Nalefa sesintany tatsy La réunion , avy eo tany Algérie ny mpanjakan’i Madagasikara Ranavalona faha III ary tsy tafaverina velona teto Madagasikara intsony

6 Novonoina sy nampahoriana ny havana akaikin’ny mpanjaka, ny printsy Ratsimamanga notifirina, Ramasindrazana sesitany tany amin’ny Nosy sainte Marie ; Rasendranoro rahavavin’ny mpanjaka sesintany tany Algérie, Ramasindrazana III bevohoka be nataony sesintany tatsy La Reunion ary maty rehefa teraka teny ambony sambo.
Raha fintinina dia heloka teo amin’i Gallienie ny fitiavan’ny vahoaka Malagasy maro ny mpanjakany sy ny tanindrazany. Ny 6 aogositra 1896 dia nivoaka araka ny tolokevitr’i Gallienie « loi d’annexion » nahatonga an’i Madagasikara ho « colonie Française », 120 taona amin’ity 2016 ity izany.
Taona fitomaniana ny taona 2016 raha eo amin’ny tantaram-pirenena Malagasy , nefa dia miolomay Hery Rajaonarimampianina mampiantrano ny fivoriamben’ny Frankofonia. Fa inona moa ity Frankofonia ity fa tsy ny endrik’ilay France-Afrique, ho antsika Afrikana sy Malagasy vakio ilay bokin’i
François Xavier V: France Afnque , dia hazava amintsika izany. Fikambanana entin’ny Frantsay hanoherana ny Anglo-Saxon , hibodoiny ny harenan’ireo tany sahirana hireharehany fa « puissance mondiale » i La Frantsa. Dia hoy ilay filoha mahalala ny fiteny hoe : « andraso », sy ny hoe « tsy mahamaika izany » sy ny hoe « ho ela velona ny Reny Malala, mandrosoa etsy avara-patana ».

Razafindrafidy ( Dadafidy)
Anjanahary – Antananarivo Renivohitra.

Francophonie

Pov Toon · L’expressmada

Ranavalona faha III. FB Izy Ilay Mahery

RANAVALONA III . Source  Association Rakalobe-Histoire

Portraits d’une Reine : Ranavalona III. Manjakamiadana. Exil à Alger. Séjour à Arcachon en 1901. Les Menalamba.

Le Gl Gallieni. Fait prisonnier en Allemagne en 1870. Humilié une seconde fois par les Allemands en 1916. Ranavalona III.

See original image

 

Guerre et pacification: les « pleins pouvoirs » du général Gallieni (1896 – 1905).

Joseph Gallieni est un jeune saint-cyrien de 21 ans quand il prend part à la guerre franco-allemande de 1870. Il est versé dans la Division bleue de l’infanterie de marine. Fait prisonnier à la terrible bataille de Bazeilles, des 31 août et 1er septembre 1870, il connaît six mois de captivité en Allemagne. Ce sentiment d’humiliation, pour une génération qui a grandi dans les souvenirs victorieux des guerres de Crimée et d’Italie, est pour beaucoup dans sa conversion à l’Outre-Mer.

Capitaine en 1878, il est envoyé en Afrique où il obtient la signature d’un traité accordant à la France l’exclusivité du commerce dans le haut Niger (1881). Il passe deux années au Tonkin (1893-1895), avant d’être nommé à Madagascar dont il est résident puis gouverneur général de 1896 à 1905.

En août 1914, il est nommé gouverneur militaire de Paris; l’épisode des taxis de la Marne achève de faire sa légende en France. Ministre de la guerre de 1915 à 1916. Il meurt la même année. Il est nommé maréchal à titre posthume en 1921.

En juillet 1896, Gallieni soigne ses fièvres dans la petite station de Siradan, lorsque le ministre des colonies, André Lebon, le supplie d’interrompre son congé pour sauver Madagascar, occupé depuis un an à peine par les hommes du général Duchesne. Voici le récit du ministre lui-même(1):

«Si vous refusez d’aller pacifier notre grande colonie africaine, elle est perdue pour nous.

— J’y vais, décide le colonel.

— « Général », lui annonce le ministre, vous réunirez en vos mains tous les pouvoirs civils et militaires. Quelles troupes voulez-vous amener en sus du corps d’occupation ?

— Je ne demande qu’un bataillon de la Légion, afin de finir proprement s’il fallait succomber là-bas.»

En métropole, nous l’avons vu, tant que les pertes militaires restent limitées et que le succès est au rendez-vous, le consensus populaire est fort et le soutien parlementaire presque unanime.

Lire la suite

Gallieni est assis au centre. Image extraite de: Louis Brunet, L’œuvre de la France à Madagascar: la conquête – l’organisation – le général Gallieni, Paris, Challamel, 1903.

Image extraite de: Général Gallieni, Neuf ans à Madagascar, Paris, Hachette, 1908.

Deux fois battu par les Allemands.

Un héros ?

« Il est nommé maréchal à titre posthume en 1921 ». Grâce aux alliés (Etats Unis, Canada, Australie… et surtout les troupes coloniales africaines et malgaches), la France retrouve son indépendance en 1918. Les Africains et les malgaches ont payé un lourd tribut en terme de pertes humaines, pour que les français puissent se glorifier de nouveau. Deux guerres mondiales gagnées par une coalition… INTERNATIONALE contre le nazi. Non par l’armée française, vaincue et  humiliée.

Notre Reine retenue en exil (Alger), et les dures répressions quant aux demandes des nationalistes malgaches (VVS, et 90 000 victimes en 1947). Puis bien plus tard, le Gl De Gaule qui occorde une « liberté déguisée » aux colonies du continent noir et de Madagascar. C’est le néo-colonialisme, une forme d’esclavagisme moderne, qui ne dit pas son nom.

Et qui perdure sous le nom de Françafrique.

Tout cela est bien triste et quelque part risible et « comique ». Héros ? MCM

Lire :

La charte de l’impérialisme/servitude… les fondements de l’apartheid, du colonialisme, de la françafrique.

Afrika – Gasikara. Richesses et populations (MCM). Les ONG (Mallence. B. W.). J. Chirac. La Françafrique.

See original image

Peuple non instruit et privé de ses richesses naturelles.

Depuis la naissance de l’écriture et la découverte de la numerotation, nous ne cessons d’apprendre et d’innover. Privilèges énormes : l’instruction et l’éducation. Mais la masse, volontairement laissée pour compte, demeure analphabète. Peu regardant et les neuronnes qui tendent à s’appauvrir davantage, le peuple est malléable à souhait.

D’où cette aliénation grandissante vis à vis des classes dites favorisées. Celles-ci sans souci des valeurs humaines les plus simples (le bon sens, la solidarité, la morale), se comportent en  véritables « maîtres ». Nous voilà dans une société qui se laisse guider par l’argent, le but ultime étant le profit à tout prix. Des langues oubliées, des traditions qui se perdent, les religions des ancêtres écartées… Les populations dépouillées de tout, même de leur dignité.

Des armes à profusion pour que l’on s’entretue, de l’argent utilisé à tort pour écraser nos voisins, nos semblables. Les deux grands vecteurs des inégalités et surtout la voie royale vers une dictature (Pouvoir, argent). Mais qui fabriquent et nous vendent ces engins de morts ? Et qui vident le « continent noir » et mon pays de toutes les richesses naturelles ?

QUI ? Les prédateurs pardi ! MCM.

lire la suite :

Afrika – Gasikara. Richesses et populations (MCM). Les ONG (Mallence. B. W.). J. Chirac. La Françafrique.

1896-2016

Francophonie 1896-2016.

 

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s