Mamy Rakotoarivelo quitte le TIM. Video. MCM, GTT INT Genève.

TIM – Rakotoarivelo charge Ravalomanana

 

mamyrakotoarivelo

08.03.2016 | 8:27

Frontal. Tel est le caractère du tacle infligé par Mamy Rakotoarivelo, ancien président du Congrès de la Transi­tion (CT), à Marc Ravalo­ma­nana, président national du parti « Tiako i Madagasi­kara » (TIM). Conviant la presse à son domicile à Ankadifotsy, le lundi 7 mars, l’ancien chef de délégation de la mouvance Ravalo­manana durant la crise a annoncé qu’il quittait le TIM. L’homme politique a, dans la foulée, craché son venin contre l’ancien exilé d’Afrique du Sud.

« Je quitte le parti TIM car la manière dont elle est dirigée actuellement est contraire à ma morale et mon éthique politique », s’est écrié Mamy Rakoto­arivelo. « Il m’est inconcevable que l’on exploite quelqu’un et lorsque l’on obtient ce que l’on veut, on le jette sans aucun égard », a-t-il ajouté.

Devant les journalistes, l’ancien chef de délégation de la mouvance Ravaloma­nana a déploré que depuis la reprise en main du TIM par son fondateur, toutes les décisions sont prises sans consulter la base. Il se dit, également, laissé sur la touche par le résident de Faravohitra au profit d’autres personnalités, alors qu’il affirme être « celui qui a soutenu Marc Ravalomanana depuis le début de la crise, et qui a été l’artisan de son retour au pays », tout comme les militants du Magro qui n’ont jamais lâché la pression pour que l’on n’oublie pas l’ancien Chef d’État.
Joint au téléphone, hier, Marc Ravalomanana n’a pas voulu répliquer aux assauts de son ancien second.
« Chaque membre du TIM est libre de faire ses choix politiques. S’il considère que c’est la meilleure décision, alors qu’il en soit ainsi, je ne lui en tiens pas rigueur, car c’est le membre qui doit faire vivre le parti et non le contraire », a déclaré l’ancien chef d’État.

Mamy Rakotoarivelo quitte le TIM

Mamy Rakotoarivelo se lâche et critique le Président Marc Ravalomanana dans la foulée. « les grandes décisions et la ligne de conduite d’un parti politique doivent être discutées ensemble, en respectant la règle de la démocratie. Même s’il est le fondateur, Marc Ravalomanana ne devrait pas agir en dictateur », fin de citation.

Pour autant, l’ancien cadre du Tiako-I-Madagasikara était pointé du doigt par les partisans de Ravalomanana durant l’absence de son leader entre 2009 et jusqu’à son retour au pays. Selon les informations, Mamy Rakotoarivelo affirme même avoir toutes ses chances pour être le candidat à la mairie de la capitale, mais il a été écarté par le président Ravalomanana. par | mar 8, 2016

Maneno sy malahelo ny mpamadika (efa hatraminy ela) 

FIALANA TAO AMIN’NY TIM : Namaly bontana an’i Mamy Rakotoarivelo i Marc Ravalomanana

Tapaka tanteraka ny fiarahana ary nambaran’i Marc Ravalomanana fa afaka miala tsy ho isan’ny mpikambana Tim intsony i Mamy Rakotoarivelo.14 mars 2016

“Efa nametraka fanamby manokana ho azy ihany koa izy matoa sahy nanao ireny fanambaràna ireny”, hoy ity Filoham-pirenena teo aloha ity, nanamafy.

Efa nisy ny disadisa teo aloha ary tsy nety niravona mihitsy izany noho ny tsy fifanatonan’ny roa tonta. Na misy aza io fametraham-pialana io dia hitohy hatrany ny asan’ny antoko Tiako i Madagasikara na Tim, hoy izy, ary malalaka ny antoko ho an’izay rehetra te hiala.

Raha ny voalaza dia efa ela no nametra-pialana tsy hiara-hiasa intsony nanomboka tao amin’ny fitantanana ny haino aman-jery Mbs (Malagasy Broadcasting System) i Mamy Rakotoarivelo ary isan’ny nahatezitra sy nananany alahelo ny tsy nanolorana azy ho kandidà Ben’ny tanàna ka nametrahana an’i Lalao Ravalomanana.

An’avona tanteraka no nilazan’i Marc Ravalomanana fa tsy hanome fahafaham-po olona ny antoko fa ny mpikambana no tsy maintsy manao izay hivelarany sy hanatsarana ny antoko araka ny fitsipi-pitondrana.

Vaky eo izany ny adin’iMamy Rakotoarivelo sy Marc Ravalomanana ary mety hisy ny am-pamoaka ataon’ny roa tonta raha mitohy ny fifamalian’izy ireo toy ny efa fanaon’i Mamy Rakotoarivelo.

RasoA Ino Vaovao.

MAMY RAKOTOARIVELO: LA COLLABORATION AVEC L’ENNEMI CONTINUE

« Mamy Rakotoarivelo, fait l’objet d’attaques virulentes en ce moment, et cela venant des sympathisants de la Mouvance Marc Ravalomanana elle-même. On lui reproche notamment une mauvaise gestion politique, certains n’hésitent pas à parler d’incompétence d’ordre « tactique » au sein de la Transition. Puis, sentiment personnel bien légitime par ailleurs, sa préoccupation obsessionnelle à vouloir devenir Président de la République, et cela au détriment d’un travail qu’on attendait de lui, celui d’un opposant qui se bat réellement pour le retour de l’ordre constitutionnel et de sa mission première: faire appliquer la Feuille de Route  et surtout le retour du Président Ravalomanana. Fiasco sur toute la ligne, d’où la grogne des légalistes.
Propriétaire de plusieurs journaux, Midi Madagascar et Ma-Laza entres autres, et d’ une chaine de Télévision (MATV), il  a interdit à ses journalistes de faire état des malaises et questionnements « embarrassants » des légalistes quant à sa manière de diriger l’action « patriotique » de la Mouvance Ravalomanana.
Nos amis du Collectif GTT INT GE en ont fait l’amère expérience car  victime de cette censure depuis que ses membres avaient osé demandé officiellement le remplacement de M. Rakotoarivelo comme dirigeant de la Mouvance, et ce pour incapacité et mauvaise appréciation des événements et situations « politiques », selon leur analyse ( Le GTT INTER GE réagit et demande la mise à l’écart de M. Rakotoarivelo. 11 Nov 2011).Sanction immédiate et sans appel, leurs communiqués et Lettres ouvertes ne sont plus relayés par le groupe de Presse de M. Rakotoarivelo depuis cette date.
Autre dirigisme qui s’apparente à une vraie forme de diktat à la méthode stalinienne, mais sournois tout de même: Chaque membre choisi et désigné pour siéger dans les deux Assemblées devrait d’abord signer une Charte de bonne conduite, dénommée « Pacte de discipline ». C’est un véritable acte de soumission écrite avant de rejoindre ses pairs d’Anosy et de Tsimbazaza. Ce sont les fameux CT et CST, grassement payés mais « invisibles » au Magro, à part une dizaine, les mêmes têtes de leaders, depuis quatre ans. Aucune critique n’est tolérée, sous peine de sanctions immédiates. Le mutisme et le suivisme comme règles.
Il est donc temps de demander, solennellement à M. Rakotoarivelo, des comptes sur sa présence et ses actions au sein de ce régime de Transition: Qu’a-t-il fait de positif ?
Un rapide état de lieu s’impose, au cas où certains d’entre nous feignent d’oublier :
–          Toujours des prisonniers politiques dans nos prisons,
–          Les stations de télé et de radios, sont toujours fermées,
–          Nos exilés (article 20 de la FDR) sont encore à l’extérieur,
–          Les forces armées, la Gendarmerie et la Police restent « répressives »,
–          Aucun signe d’apaisement, ni social ni politique : le chaos règne partout à l’image de la situation dans le Sud, L’Opération militaire Tandroka a fait des centaines de victimes et des milliers de sans abris déplacés,
–          Des populations apeurées, affamées et des milices lourdement armées qui sèment la terreur partout,
–          Nos enfants déscolarisés, avec un fort taux de mortalité car mal nourris et donc faibles,
–          Dans le privé comme dans le public, des hommes et des femmes démunis, désorientés,
–          Un taux de chômage incroyablement élevé face à des nantis qui continuent à s’enrichir illégalement (corruption, vols, racket),
–          Le pillage de nos richesses naturelles qui continuent, etc…
Pour preuve, ce constat alarmant d’une enquête Internationale (L’Afrobaromètre-Mada-2013) effectuée au mois de Mars et avril derniers :
 » La population n’a jamais autant souffert. A côté du 1% de privilégiés qui jugent très bonnes leurs conditions de vie, 55% des Malgaches déclarent qu’elles sont soit mauvaises soit très mauvaises. Le recul de 24% à 9% de ceux qui déclarent vivre de façon satisfaisante donne une idée de l’appauvrissement des Malgaches, dont aucune catégorie n’est épargnée (urbains comme ruraux, etc.). A tous les niveaux les pénuries (alimentaires, médicaments, eau potable) touchent un nombre croissant de personnes. A titre d’exemple 70% des Malgaches disent avoir souffert de la faim au cours de l’année (y compris en ville où ils sont maintenant 60%) »(Enquête Afrobaromètre, Coef Ressources/Dial, Madagascar, 2005, 2008 et 2013).
Une liste qui n’est évidemment pas exhaustive.
Mrs Rajoelina et Beriziky, comme l’Armée ne sont pas les seuls responsables. Le discrédit  tombe aussi  sur Mamy Rakotoarivelo et ses proches… de par leur étroite collaboration qui dure depuis deux ans avec les putschistes. Citons entre autres faits, et qui ne souffrent d’aucune constatation : L’absence de la Mouvance lors des travaux de la FFKM (ateliers et débats à travers l’île); ou encore la non-participation de représentants légalistes lors des différentes colloques Internationales, spécialement consacrées à Madagascar, pour trouver des solutions rapides, afin de traiter le dossier de Madagascar.
Quand l’ambition personnelle de notre personnage -celle de devenir Président de la République-  avec ses maladresses, ses calculs et autres manœuvres politiques, entraine le pays vers un désastre économique et humanitaire sans précédent (le dernier des pays le plus pauvre de la planète, selon la Banque Mondiale), c’est tout simplement de l’égocentrisme à l’état brut.
La feuille de route est sensée être appliquée dans sa totalité pour nous sortir de la crise. Deux ans d’existence et aucun résultat positif jusqu’à maintenant. Que Mamy Rakotoarivelo ait failli à sa mission nous semble évident et pire, il est aussi  responsable de nos malheurs car co-dirigeants du pays en acceptant de participer dans ce Gouvernement de Transition.
Les membres n’ont jamais voulu se retirer  de la  Transition malgré les nombreuses demandes, dont celle du GTT INT GE (« Nous demandons la démission collective de tous ceux qui ont intégré les institutions de transition », 4 Février 2012).
A force de compromissions, de silences et des « non dits », beaucoup se sont interrogés sur les significations exactes des « sorties mondaines » et administratives que l’on étale quotidiennement dans les média, avec M. Rakotoarivelo comme un « faire valoir ». De premier opposant au régime putschiste, il devint très vite le partenaire « le plus sollicité » et « aimé » de ce pouvoir sans foi ni loi.
M. Rakotoarivelo a bien vite oublié qu’il s’assoit à la même table que des criminels, aux côtés des hommes et femmes de Rajoelina, qui sont tous impliqués -qu’il le veuille ou non- dans de nombreuses exactions envers le peuple et le pays. Nous ne citerons que les journées du 26 Janvier 2009 (250 victimes environ dans toute l’île, dont 44 brulés vifs dans un immeuble de la capitale) et du 7 Février 2009 (Une trentaine de victimes). Mais durant ces quatre années, des actes graves ont été commis : disparitions d’opposants, crimes à grande échelle auprès des populations du Sud caractérisés par des incendies de villages et tirs d’armes de guerre à partir d’hélicoptère avec des centaines de victimes; meurtres divers à caractère politique, emprisonnements arbitraires; pillage en règle des richesses naturelles du pays (bois de rose, pierres précieuses, bétail et terres agricoles dans le Sud, etc….). A vouloir travailler main dans la main avec des hommes et femmes de cette trempe, on perd -un peu- de sa dignité M. Rakotoarivelo.
Il n’est pas sans savoir que ces réalités sont connues de tous, et tôt ou tard, il répondra de tout cela devant le peuple. .La confiance accordée fut entamée et à l’heure où nous écrivons le pire est à craindre: se proclamer calife du parti présidentiel, et devenir candidat pour briguer la fonction suprême. Est-ce bien sérieux?
On peut relever dans le même registre de « proximité indigne », la propension à encenser tout ce qui est français. Les autorités françaises s’en flattent, les putschistes s’en réjouissent mais le peuple se méfie de toute cette allégeance qui ne dit pas son nom : le Néo-colonialisme : présence massive de militaires au pays, l’économie de l’île aux mains des grands groupes tels que Orange, Bouygues, Total, Fraise. C’est tout simplement insupportable pour les Malagasy. Mais M. Rakotoarivelo s’en accommode très bien. Trahi par les images, les vidéos et les relais annexes (radios, bouche à oreille), ses comportements ressemblent fortement à des  « relations amicales » mais  inopportunes car au détriment de notre pays qui s’enfonce de jour en jour dans une misère sans nom.
Le GIC-M dirigé par Chissano, comprenait dans la délégation une forte présence française (COI, OIF…) dont les membres, arrogants et sans honte, taxaient Mme Lalao Ravalomanana de « menteuse » concernant l’état de santé de sa mère. Sans débat ni concertation, ils sont venus nous imposer des solutions qui les arrangeaient. Mme Lalao Ravalomanana devrait se retirer de la course sous la menace de sanctions, telle est leur volonté. Des menaces directes, même pas voilées. Qu’ils les exécutent !! Nous sommes Malagasy et propriétaires de nos terres et maitres de notre destin.
Et depuis ce passage « unilatéral et partisan » d’une soi disant diplomatie Internationale, c’est le quotidien Midi Madagascar même qui lance dans les médias des infos au titre triomphant: « Des négociations sont en cours [pour le retrait de la candidature de Mme Lalao Ravalomanana]».(Midi,16 juillet 2013).
On se souvient peu de temps avant la désignation de Mme Lalao Ravalomanana, les propos de M. Rakotoarivelo, étalés dans tous les journaux: « Mme Lalao ne peut pas se présenter car elle ne remplit pas certaines conditions, les 6 mois de résidence au pays, Tojo R. lui aussi ne peut pas se présenter car il n’a que 33 ans. C’est dans la Constitution », disait-il. Lamentable.
La France et Rajoelina se frottent les mains. M. Rakotoarivelo est traité de « collaborateur » puis de « retourneur de veste » par des observateurs de la vie politique. Certains le traitent sans détour de « traitre ».
Quels sont ses arguments pour expliquer sa démarche politique aux côtés des criminels et de la politique de l’Hexagone (francafrique), bref comment justifie-t-il sa démarche partisane?
Sans hésiter et tel un leitmotiv: « Le PRM est au courant, je viens de lui parler », ce qui est évidemment sujet à caution. Précisons que le GTT INT GE, lors du passage de M. Rakotoarivelo à Paris, lui a publiquement signifié qu’il n’était pas son seul interlocuteur.
Un climat d’incompréhension, des non-dits, de mensonges se sont installés dans le camp de Ravalomanana. Les discours « convenus », lisses et mous qu’il continue à débiter, lors de ses rares apparitions, nous déroutent et nous lassent prodigieusement.
Siégeant lui même, comme chef du Congrès (CST- sénateurs désignés et non élus)  aux côtés des putschistes, ayant désigné lui même les 5 ministres sur 35 du gouvernement de Transition, il est donc non seulement responsable mais aussi coupable de nos malheurs.
Les élections futures, prétendues comme gage de sortie de crise, en voilà une affirmation que nous réfutons car la vraie solution pour les Malagasy est le retour du Président Ravalomanana, n’en déplaise au clan de Mamy Rakotoarivelo ainsi qu’aux criminels au pouvoir.
Les ennemis du peuple, les 109 sanctionnés en l’occurrence, et dont certains d’entre eux sont candidats aux élections présidentielles, n’auront pas une seule voix de la part des électeurs légalistes, certes, mais les traitres en sont également avertis,
Ils ont trahi le pays et le PRM. Qu’ils le sachent dès maintenant ! »
 –
Le Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris.
Paris le  23 juillet 2013.
Les collabos

Ph. Ampitapitao blog.

 

 Gtt Inter Geneve

Départ de Mamy Rakotoarivelo : le « collabo » a mis du temps pour partir !

Entre le GTT International – Genève et le sieur Rakotoarivelo, ça n’a jamais été le grand amour. Il est vrai que dès 2011, nous avons déjà été très critiques lorsqu’il se pointait au CCI Ivato, avec ses 3 acolytes (Yves-Aimé Rakotoarison, Fetison Rakoto Andrianirina et Roland Ravatomanga) au nom de la Mouvance Ravalomanana, à l’appel de M. Simao pour la signature de la Feuille de route, alors que la consigne fut tout le contraire.
En 2013, nous avons carrément demandé sa démission pour « collaboration » avec la HAT sans rien apporter en retour pour le camp Ravalomanana et encore moins pour le pays. Ce qui nous a valu des réactions souvent cinglantes aussi de sa part.
A présent, Mamy Rakotoarivelo a choisi d’être « libre ». Irait-t-il intégrer le système comme tant d’autres opportunistes et affamés de pouvoir ou roulerait-il pour lui-même pour…2018 ? En tout cas, il fait ce qui lui plaît, pour nous un collabo reste et restera collabo !

Ci-après le lien qui compile les articles sur le sujet :
http://gtt-international.blogspot.fr/search…

Notre appartenance à la Mouvance Ravalomanana nous oblige, GTT International Genève, à réagir face aux derniers développements de la situation nationale. Nous le faisons notamment en conformité avec le principe d’indépendance qui nous a toujours animés dans toutes nos actions. Actuellement, le pays…

Mamy Rakotoarivelo, Une Vaseline bien Commode

 Mea Culpa

  Je me dois de faire oeuvre de contrition. J’ai en fait accusé à tort, le GTT [ndlr:QUOI?], d’avoir insisté lourdement ces derniers temps, sur la mise à l’écart du supposé toujours représentant officiel de la mouvance Ravalomanana, Mamy Rakotoarivelo.
Tout en ayant été « surpris » par certaines choses…
La confiance peut vous jouer des tours
  Pour être sérieux, je me suis déjà interrogé sur la « ligne », la stratégie du Président exilé, cette chose floue difficilement compréhensible. Tantôt une sorte de « volonté » à jouer le jeu, et tantôt l’impression de s’auto-saboter ou mieux, de se venger des trahisons qui n’ont pas manqué de se multiplier dans la longueur. À ce jour, rien de clair vraiment.
Si en plus, on y ajoute ses bizarres réactions à contre-temps: un mutisme par ci, un appel à ses derniers supporters visibles du Magro de Behoririka par là, on peut raisonnablement se poser des questions sur sa COHÉRENCE, sur l’INTÉGRITÉ DE SA RAISON.
  C’est certainement à cela que les efforts de SAPE, par le MENSONGE et l’INTIMIDATION, des français et leurs esclaves, veulent qu’on y arrive.
  On imagine sans peine que l’exilé Ravalomanana ait été « travaillé » à l’extrême, en Afrique du Sud, pour qu’il « consente » à faire des « concessions », telle que l’entrée de « sa » [ndlr:vraiment?] mouvance dans les discussions de pseudo-ouverture à l’opposition.
On commet parfois l’erreur de prendre son canasson pour un étalon
Avoir omis de scruter l’incident supposé chataigner-rakotoarivelo
  Et là – pour reconnaître l’analyse assez juste du GTT – un incident présenté par les chambres d’échos officieuses de chataigner et sarkozy, tananews et sobika, comme « diplomatique« , aurait dû m’intriguer au-delà de l’anecdote:
  « On » rapportait que le FALLOT chataigner et le chef de la mouvance Ravalomanana, le sieur Mamy Rakotoarivelo, auraient échangé des propos mièvres.
  La propagande tananews a consisté à FORGER un pseudo scénario de tension « diplomatique » démenti dès le lendemain, tenez-vous bien, par l’ambassadeur tsotsoka lui-même, via une lettre officielle de protestation au « journal« , LE LEÛR,tananews, à l’origine des RUMEURS.
En discutant légèrement de cette péripétie, mon meilleur ami Malgache de Strasbourg et moi, nous inquiétons alors du mutisme du « protagoniste » Mamy Rakotoarivelo.
  S’il y avait quelqu’un qui pouvait trancher définitivementla question, ça ne pouvait être que lui. La logique voudrait que s’il n’a pipé mot, c’est soit qu’il ne s’est rien passé, soit que c’est du chiqué comme disent les français. C’est-à-dire qu’on aurait affaire à un INCIDENT PRÉPARÉ. Ou en dernière alternative, la pression française serait telle que personne n’a eu le moindre écho « ENREGISTRÉ » de l’incident.
Ce dernier point est TRÉS difficile à croire. Si ça avait été le cas, la SOUVERAINETÉ de Madagascar NE SERAIT PLUS.
Tout se serait passé dans un FEUTRÉ inimaginable
  J’ai une passion des enregistreurs audio, depuis plus de 30 ans, passant des trés chers UHER allemands [ndlr:le MUST pour ceux qui s’y intéresse] et leurs bobines de 15 minutes, jusqu’à l’avènement de la K7 et depuis 7 ans, des Digital Recorders.
  Ils ont gardé un point commun, c’est d’être activable automatiquement dès que l’on dépasse un certain seuil de bruits ou de voix. Et les derniers sortis sont incroyablement FIDÈLES jusqu’à enregistrer le souffle d’une personne à 3 mètres.
  Où veux-je en venir? Trés simplement, voyez les journaux télévisés de TVplus Madagascar et remarquez que la forêt de « vieux » micros, a été remplacée par pratiquement une forêt d’excellents Digital Recorders.
  Difficile alors de croire qu’un journaliste digne de ce nom, n’ait pas laissé « négligemment » traîner son enregistreur, micro ouvert. Trés difficile.
  En tout cas, un cousin par alliance à ma première femme, par hasard, était à 10 mètres de l »incident » et n’a CAPTÉ que dalle! Ni ses oreilles, ni lui [ndlr:l’ouie].
Mais d’où sort donc ce Mamy?
  Amusons-nous alors à suivre particulièrement le parcours de Mamy Rakotoarivelo, depuis cet « incident« .
  Trés instructif. L’homme, bien avant cela, avait déjà répondu à des invitations de la représentation diplomatique française, que ce fussent des réunions officieuses que des activités liées à des fêtes de tout genre. En particulier – et l’on peut supposer, que c’est avec l’accord de Ravalomanana – le petit homme Mamy, est allé donner l’ACCOLADE, si ce ne fut ENLACER presque chataigner, son protagoniste d’incident plus tard, lors de la Garden Party du dernier 14 juillet de l’ambassade française à Tana.
Ils en viennent aux mains?
Je dirais Y SE TRIPOTENT les Pédros, devant tout le monde! 
Amusant et troublant. Au moment-même où des condamnations de la pratique française fusaient de la mouvance Ravalomanana. Hautement troublant quand on SAIT SURTOUT, que le premier et SEUL PAYS à présenter IMMÉDIATEMENT des lettres de créances au pouvoir ILLÉGITIME des fauteurs de coup d’état, A ÉTÉ la petite france! S’il fallait unePREUVE de REJET CLAIR de Ravalomanana, on n’en trouverait pas une meilleure!
follow-up: comme de bien entendu, une âme charitable, m’a aimablement rappelé que le mou chataigner a « réellement », officiellement présenté ses lettres de créances au petit putchiste que le 10 novembre 2009. Cela ne m’a pas échappé, du tout. Dans les faits, cette reconnaissance était acquise dès les premières heures du putsch, en mars 2009. Ne jouons pas sur des arguties de pédants.
Ainsi notre Mamy Rakotoarivelo est allé ROULER UNE PELLE à chataigner à la fête nationale française!

On peut me rétorquer, et certains ne s’en sont pas interdits, que c’est une pratique courante de diplomates. Tant que ça?

  •  On t’a VIRÉ,
  •  on a CALOMNIÉ sur toi et ton régime,
  •  on a RÉPANDU la RUMEUR que Madagascar s’est APPAUVRI sous ton règne – alors que les US cables wikileaks plus tard, relevaient TOUT LE CONTRAIRE,
  •  on t’as MIS LE COUTEAU sous la gorge pour que TU PARTES,
Eh bien, c’est de la pratique « habituelle » de diplomatie, que d’aller SURLÉCHER LE CUL de TES TOMBEURS tsotsoka! Tout mais PAS ÇA! Tout mais PAS ÇA!
Cette réponse à l’invitation des français au mois de juillet, nous avait déjà profondément INTERROGÉS sur la réalité de la « représentativité » de Mamy Rakotoarivelo.
Mais n’ayant perçu une réaction de désapprobation de Ravalomanana, nous nous sommes dit qu’il n’y avait aucune anguille sous roche.
Ces dernières semaines nous amènent à une TOUT AUTRE CONCLUSION
  Et là-dessus le GTT a été plus prompt que nous, sans pour autant apporter une raison ou explication plausible de leur position…
Nous constatons que l’incident « diplomatique » chiqué, n’a été que la mise en branle de l’opération Mamy Rakotoarivel ».
Ce dernier a été ACHETÉ contre la position de Président du CT[ndlr:conseil de transition]
On l’a certainement assuré que le Président Ravalomanana est « techniquement fini«  comme le disait mon ancien voisin des renseignements généraux français, les R.G. [ndlr:Hergé quoi, tintin]. Ainsi, toute recommandation venant de l’exilé, n’aurait plus un quelconque impact, sur quiconque. On l’aurait eu finalement à l’usure.
Et aussi une part, UNE GROSSE RESPONSABILITÉ PERSONNELLE, de sa part, à vouloir JOUER LA HAUTE POLITIQUE politicienne, SANS EN AVOIR, encore une fois, LES MOYENS!
Une ultime hypothèse peu follichonne
  Pour finir, une autre lecture des évènements est possible.
On peut voir sous le mutisme de Ravalomanana, la SATISFACTION PERSONNELLE, d’avoir DAMER LE PION à des TRAÎTRES de la première heure, lesandrianandoandro et mémé.
Mais dans ce cas, serait-ce vraiment une victoire pour Ravalomanana? Il y auraitquelque chose de MALADIVEMENT MESQUIN là-dessous si jamais ça était le cas…
Qui sait?
Mais les choses sont loin d’être définitivement bouclées
  Il y a quelques jours, le fameux nouveau promu, RELAXE à donf,lunettes noires et gardes du corps, EST ALLÉ se PAVANER au magro, dans une forme qu’on ne lui CONNAISSAIT PAS! Le pouvoir vous donne toujours ce PETIT PLUS… ça vous CHANGE un mou… Il est allé, à l’instar de son désormais ancien patron, FOUTRE LA CONFUSION chez lesmalheureux naifs du magro!
anecdotesur mydago.com, ils ont dégagé la photo trop compromettante de Mamy, plus RELAXE qu’Eddy Murphy, se frayant un chemin deSTAR… de la trahison… BRAVO! T’as piqué la place à un autre TRAÎTRE! Que fait-on maintenant?
Mon dieu, hier encore tu te promenais la tête rentrée dans tes épaules, traînant les pieds PITOYABLEMENT et tout d’un coup, te voilàCONSUL d’un régime à VOMIR! Que nous PRÉPARES-TU encore l’ami? Une AUGMENTATION MASSIVE des indemnités de tes potes? UN RELENT NAUSÉABOND de CORRUPTION…
M’enfin, ce Marc Ravalomanana, est-il VRAIMENT COMPÉTENT? à voir à quel point la Nomenclature de sa mouvance, qu’il a PERSONNELLEMENT établie, LUI FILE ENTRE LES DOIGTS?
http://goo.gl/lxs66
  Est-ce cela que les tsotsoka veulent que l’on croie?
RASSUREZ-NOUS RAPIDEMENT MONSIEUR LE PRÉSIDENT encore pour quelques mois… RASSUREZ-NOUS, RASSUREZ-VOUS!
 
Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :