Sri-lankais à Ivato : 3 kg et demi d’or. DonDresaka « Fitrandrahana harena an-kibonitany ». Trafic d’or et blanchiment d’argent à Madagascar.

Ivato : 3 kg et demi d’or saisis par la douane

L’autre trafic est l’œuvre d’un passager indopakistanais qui a tenté d’exporter 2,525 kg d’or. Et ce, en dissimulant l’or dans une crique à voiture qu’il a mis en bagage soute. L’or était en effet coulé dans la crique. Là encore, le fait pour un passager d’emmener une crique à voiture pour un voyage en avion a éveillé le soupçon des douaniers qui ont demandé de démonter l’accessoire en question pour découvrir à l’intérieur les 2 kg et demi d’or.

A noter que les trafiquants ont décidé de recourir à une transaction avec la douane. Une procédure qui consiste pour eux à abandonner les marchandises objets du trafic. Et du coup, à ne pas être poursuivis par la justice. Quant aux 3,5 kg d’or saisis, ils ont été déposés à la Banque Centrale.

R.Edmond

TRATRA teny ivato indray ny volamena 3.5 kg saika haondrana antsokosoko nataona teratany karana, ary tena tsy kely lalana ry zalah fa tany anaty krika ana camion no natsofony ilay izy, manamarina ny zavatra efa nolazaiko teto izany hoe mpanondrana antsokosoko volamena no tena ataon’ny teratany karana eto amintsika fa fanakotakomanjavatra fotsiny ny asa ataony ankoatrizay dia ry zareo indray no miseho milay eto. Rehefa tratra ary nanaiky ny helony izy dia navotsotra mora fotsiny fa efa vita hono ny raharaham-piavanana, amiko aloha dia tsy ekeko ny mpanondrana antsokosoko harem-pirenana hovitavitan’ny raharahampihavanana izany fa tena tokony hisazy mafy mba tsy hamerenany intsony.

 

2 tonnes par an d’or sortent illicitement de Madagascar.

mercredi 25 février 2015, par Léa Ratsiazo

1,4 kg d’or ont été interceptés à l’aéroport d’Ivato la semaine dernière. 20 kg d’or placés sous le siège d’un avion en partance pour l’Asie ont été appréhendés au cours du dernier trimestre de l’année dernière. La liste est déjà longue pour énumérer les trafics interceptés alors sûrement ceux qui sont passés à travers les mailles du filet sont largement plus importantes. On estime à près de 2 tonnes/an la quantité d’or qui sortent illicitement du territoire. Décidément nos frontières sont des véritables passoires géantes. Ce trésor national, comme le reste, est généralement envoyé en Asie dont les contrôles aux frontières sont plus permissifs que ceux de l’Europe.

Une des raisons pour laquelle, le Premier ministre a rappelé à l’ordre les douaniers et forces de l’ordre en général la semaine dernière pour lutter contre la corruption. Normal, si l’on peut le dire ainsi ironiquement, que l’or passe inaperçu et plus facilement, dans la mesure où des bois de rose massifs qui pèsent des tonnes et transportés dans des camions puis embarqués dans les bateaux passent inaperçus si on considère les milliers de tonnes qui sont arrivés en Chine ces dernières années ! Et pendant ce temps, les nationaux crèvent de faim.

Madagascar Tribune.

———-

Réactions et remarques des citoyens malagasy.

 25 février, par Mba misaina .

Métaux et bois précieux, espèces endémiques, terres accaparées par des étrangers profiteurs, vols d’ossements humains, etc. Que va devenir cette île aux trésors ? Hélas, dans un certains temps, nous allons être dépouillés de toutes ces richesses inestimables si nous n’agissons dans un bref délais. Il faut arrêter de subir et d’accepter tout ce qui se passe dans ce pays.
Comme nous le savons tous, les autorités sont permissives et même participent à ce tarissement de nos ressources… ils préfèrent perdre un bœuf que de perdre un œuf.
Dans un futur très proche, notre île ne deviendra qu’une désolation, dépouillée de tous ses trésors. Aucune aide ne sera point octroyer du fait qu’il n’y a pas d’aide gratuite et sans contrepartie.

Atsipy ny tady an-tandroky ny omby (efa ho lany tamingana ihany koa raha izao no mitohy), atsipy ny teny am-pon’ny mahalala (isika mpandray anjara manana andraikitra eto amin’ity resadresaka ity) Madagascar Tribune.

———

 25 février, par Saint-Jo.

Le pillage sans limites par les Etrangers, aidés par des mauvais citoyens, de notre or, notre bois précieux et nos pierres fines est un secret de polichinelle depuis 1960.
[Je ne parle pas de la période coloniale, puisqu’à cette époque le pillage s’est fait de façon officielle, étant donné que le but principal de la colonisation était de s’emparer des richesses existantes dans la colonie.]
Je parle donc de la période postcolonial.
Dire que les karana sont les principaux pilleurs d’or et de pierres fines et précieuses équivaut à dire une évidence connue de tout le monde depuis toujours.
Dire que depuis l’avènement de Deba des Chinois se sont ajoutés aux karana, moins peut-être pour l’or et les pierres (même s’il s’y abondent eux aussi) mais sûrement plus pour les bois, est aussi une évidence connue de tout le monde.
Pillages connus de tout le monde. Mêmes nos balourds et corrompus détenteurs de tous les pouvoirs le savent. Mais, faute de s’y opposer ces mauvais citoyens se sont servis eux aussi. Même si comparativement aux pilleurs étrangers ils ne ramassent que des miettes.
La faune de nos mers aussi a été pillée par les bateaux-usines des grandes puissances de la pêche maritime. Pour s’en rendre compte il suffit de prendre les avis de nos pêcheurs en petites pirogues ou en boutres partout le long de nos côtes. Depuis 35 ans ils sont obligés d’aller de plus en plus loin en haute mer pour attraper de quoi se nourrir pour la journée.
Et ce fameux pétrole gasy évoqué sans arrêt par nos dirigeants politiques depuis 1975. On chuchote que l’imminence de l’arrivée en masse de ce pétrole gasy sur le marché international serait l’une des plus grandes causes principales du coup d’état. Je vous fais remarquer que, l’exploitation de ce pétrole gasy nécessite probablement le recours à la technique dite de fragmentation, réputée être dévastatrice pour l’environnement. Cependant des Etrangers qui veulent exploiter ce pétrole gasy se refusent obstinément d’un autre côté à utiliser cette même technique réputée dangereuse chez eux, sur leur propre territoire. Autrement dit, ce qui est très dangereux pour l’environnement et non applicable chez eux serait bienfaisant et parfaitement applicable chez nous. Quel esprit retors !!
Attention ! Danger ! Madagascar Tribune.

Trafic d’or et blanchiment d’argent à Madagascar. Dubai, Maurice, Mayotte, Chine, Inde…

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s