KERE (famine-pauvreté) dans le Sud de Madagascar. Nos larmes et honte, Docs 2016.

La Honte Hugues Le Malgache

Keré (famine) dans le Sud. Appel à l’aide international .

Jah Rakotondratsimba
 INSECURITE ALIMENTAIRE :Le conseil de gouvernement du 23 mars a communiqué que selon les rapports du programme alimentaire mondial de février 2016, la sécheresse a touché directement 1 138 006 personnes dans le Sud en terme d’insécurité alimentaire. Ce nombre représente environ 80% de la population rurale de 7 districts du grand Sud, à savoir les districts d’Amboasary, Ambovombe, Tsihombe, Beloha, Bekily, Ampanihy et enfin Betioky

orange.mg

Insécurité alimentaire dans le sud

Appel à l’aide international

mercredi 23 mars | Bill |

Finalement le gouvernement constate et déclare le sinistre dans le sud : il y a dégradation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le grand sud a besoin de 69,7 millions de dollars américains. Le conseil de gouvernement parle de fléau en raison de l’aggravation de l’insécurité alimentaire, de la malnutrition et de l’insuffisance des ressources disponibles notamment dans les sept Districts les plus touchés, à savoir‪#‎Amboasary‬, ‪#‎Ambovombe‬,‪#‎Tsihombe‬, ‪#‎Beloha‬, ‪#‎Bekily‬, ‪#‎Ampanihy‬, ‪#‎Betioky‬.

En vue de mobiliser ces fonds pour subvenir au plan de réponses et de relèvement précoce dont la mise en œuvre nécessite 69,7 millions de dollars américains, il a été convenu entre les parties prenantes qu’un appel à l’aide international sera lancé. Le changement climatique qui se traduit par l’insuffisance de pluies est évoqué de la manière suivante par le gouvernement : « Suite à l’insuffisance de pluviométrie enregistrée dans le Grand Sud du Pays depuis le début de l’année 2015, la sécheresse persistante a provoquée des conséquences néfaste sur le quotidien des populations et entraîné une dégradation importante sur la situation de sécurité alimentaire et nutritionnelle observée au sein des ménages dans les Régions du Sud.

Exacerbée par EL NINO, cette sécheresse provoque au total 1.138.006 personnes touchées par l’Insécurité Alimentaire (AI) selon les résultats de l’évaluation publiée par le PAM en février 2016. Ce qui représente 80% de la population rurale des 7 Districts du Grand Sud du pays (Amboasary, Ambovombe, Tsihombe, Beloha, Bekily, Ampanihy, Betioky). Parmi ces personnes, 475.523 (34% de cette portion de population) sont en Insécurité Alimentaire Modérée (IAM) tandis que 663 484 (47% de cette portion de population) sont en Insécurité Alimentaire Sévère (IAS).

mercredi 23 mars | Bill | Madagascar Tribune

Manafina hatrany ny fahasahiranam-bahoaka ny fitondrana

par gvalosoa | mar 24, 2016 |

 

Gaga ny rehetra naheno fa lasa hoe : traboina noho ny tsy fahampian-tsakafo indray no ilazana ireo vahoaka Malagasy tratry ny kere any Atsimo. Atao maivamaivana ny filaza azy araka ny tatitra natao tamin’ny Filankevitry ny governemanta nosoniavin’ny mpitondra teniny ny minisitry ny fifandraisana Andrianjato Vonison sy ny minisitry ny mponina . Ny mahagaga eto dia ity farany mihintsy no latsa-dranomaso nahita ireo mponina nianjadian’ny fahantrana tany an-toerana tamin’izy ireo nanao be midina tany nanao ny dinika izay eritreretin’ny fitondràna fa hamahàna ny olana any Atsimo, taorian’izay dia toa nangingiana ny mikasika ny mponina tratry ny kere fa toa tsy nisy tohiny.

Ankehitriny, tra-boina noho ny tsy fahampian-tsakafo no iantsoana ireo tratry ny kere , raha alalinina ny tatitry ny filazam-baovao tao anatin’ny Filankevitry ny governementa dia midika fa niala ilany izy ireo araka ny fitenin’ny tanora fa tsy te ho tompon’andraikitra amin’ny fahavoazana mahazo ny mponina any an-toerana , toa milaza izany fa tsy avy aminy no nahatonga ny tsy fahampian-tsakafo any , fa ny tsy fisian’ny orana any no haniliana ny tsy fandraisan’andraikitra . Ity fitondràna ity dia mieritreritra hatrany fa mandeha araka ny tokony ho izy ny fiainana eto Madagasikara , afenina tsy ho hita ny fahasahiranam-bahoaka . Tsy adala anefa ny rehetra ka tsy ahafantatra ny zava-misy eto , tsy misy zavatra azo takonana izany eto fa tsy maintsy hibaribary ny tsy fetezan-javatra eto amin’ny firenena amin’izao.

http://gvalosoa.com/?p=15923

« Kere/famine » : Ranomaso-mboay no malaza..

 

Février 2016.

 –

Latsa-dranomaso ny Minisitra Onitiana Realy teo am-panombohana ny fivoriana fitadiavana ny vahaolana ho an’ny any Atsimo : « Miangavy amintsika aho, aza lany andro @ ady hevitra @ définition. Aza mandany andro, na iray segondra aza, @ fanomezan-tsiny ny teo aloha. Mivoaka eto isika rahampitso dia tokony mitondra vahaolana hoe izao no zavatra mivaingana navoakan’ny Malagasy (…) Mangataka @tsika aho. Tena miangavy. Efa mafy loatra ny iainan’ny vahoaka malagasy – fahanginana nandritra ny segondra maro – Andao isika hitady vahaolana ! »

naleon’ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina anefa nitsidika ny orinasa Fanalamanga tany Moramanga tamin’ny sabotsy 20 febroary 2016 lasa teo toa izay nanatrika ity fikaonan-doha ho famonjena ny mpiray tanindrazana any Atsimo. Mpihatsaravelatsihy ilay rangahy io
‪#‎rajaonarimampianina‬

Les calculs politiques passent mal !

Alors qui a tourné le dos au « KERE » depuis qu’il est installé, pourtant, les « mpamatsy vola » ont organisé une Conférence des bailleurs sur la Sécurité alimentaire il y a juste un an. Quoiqu’il en soit, le « kéré » sévit dans le sud malgré la dénégation des responsables de ce pays. Les larmes de crocodile de la ministre de la population Onitiana Realy et le passage de Hery Rajaonarimampianina sur place sont des calculs politiques pourris !

cactus 1

Kere
Que fait le régime depuis un an ?

Le Kere constitue le sujet le plus commenté du moment actuellement dont le déplacement de la moitié du gouvernement à Androy pour un atelier sur la question le 19 et 20 février 2016. Pourtant un an auparavant aux mêmes dates, une Conférence des bailleurs sur la Sécurité alimentaire a déjà eu lieu. Et entre temps qu’est ce qu’i s’est passé ? A part les conférences, atelier, concertation et autres réunions, quelles sont les actions entreprises et les décisions prises pour lutter contre le Kere et venir en aide aux victimes dans le sud ?

Un an auparavant, le Kere était déjà largement débattu, commenté et des décisions pérennes auraient déjà du être prises mais apparemment ce n’était pas le cas d’où ce tam-tam qui s’illustre plus par la publicité que par les actions, compte tenu d’inertie légendaire de ce régime. Depuis le temps qu’il annonce des grandes actions sur tel ou tel sujet, il n’a rien fait, alors pourquoi cela va-t-il changer aujourd’hui ?

Une chose est sûre, le Kere sévit bel et bien dans le sud malgré la dénégation des dirigeants pendant un certain temps. Pour montrer qu’ils prennent à cœur la détresse de cette population défavorisée, une colonne de 4X4 est arrivée dans le Sud pour apporter 500 tonnes de vivres et ont discutaillé pendant deux jours sur ce qu’il faut faire. En principe, compte tenu de la tendance des bailleurs de fonds et des Malagasy à faire des ateliers, il y en a déjà des tonnes de résolutions d’ateliers divers sur la question qui n’étaient jamais mis en œuvre, il suffit de les dépoussiérer. Maintenant, les tenants du pouvoir vont encore présenter en conseil des ministres et en conseil du gouvernement leurs décisions et d’ici le 31 mars, une plateforme sur le sujet sera mise en place. En termes d’urgence, le PAM programme alimentaire mondial informe que 400 000 personnes sont en proie à la famine dont une bonne partie sont des enfants de moins de 5 ans.

Rappel.

Kere dans le Sud – Hery Rajaonarimampianina en effaceur

KEre

En visite dans le deep south pour être au chevet des victimes du « kere », le chef de l’État charge son prédécesseur. Andry Rajoelina lui a grillé la politesse en étant sur terrain depuis dimanche.

Rattrapage. Hier, Hery Rajaonari­mam­pianina, président de la République, s’est rendu dans la commune rurale d’Ampotaka, district de Beloha, dans la région Androy, pour être au chevet des sinistrés de la sécheresse et de la famine, commu­nément appelée « kere ». Une réaction qui, aux yeux de l’opinion, est quelque peu tardive, d’autant que Andry Rajoelina, ancien président de la Transition, l’a devancé d’une journée.
L’ancien président de la  Transition est, en effet, depuis dimanche dans les districts d’Ambovombe et Tsihombe tous deux (Rajoelina et Rajao­narimampianina) ont été dans la région Androy, lui aussi, pour être au chevet des victimes du « kere ». Face à la presse, hier, lors de son passage à Toliara, le président de la République n’a pas échappé à la question qui fâche. L’occasion pour le locataire d’Iavoloha de charger son prédécesseur.
En réponse à la question si son déplacement est dans le but d’effacer les traces d’Andry Rajoelina, le président Rajaonarimampianina réplique : « Cette visite a déjà  été programmée à l’avance avec mon équipe depuis la semaine dernière, mais demandez-lui [Andry Rajoelina] si son déplacement était vraiment le fruit d’un hasard ».
À Hery Rajaonarimam­pianina d’ajouter : « J’étais là-bas mais la situation n’est pas si dramatique comme le mentionnent certaines personnes. J’ai de la peine lorsque l’on expose des photos d’enfants de l’Androy pour illustrer les victimes de famine afin de donner simplement une image négative à leur profit, alors qu’ils étaient au pouvoir. Qu’a-t-on fait depuis 50 ans. Certains apportent dans leurs bagages de l’argent ou de l’eau. Ce n’est pas de ça dont-on a besoin mais d’infrastructures pérennes. Il y a ceux dont la construction a été entamée, mais pas finie ».

Réactivité
Certainement, une partie de son discours tacle Andry Rajoelina qui était dans le deep south avec, dans ses bagages, des médicaments, quarante milles unités d’aliments nutritifs vita­minés, de la semoule de maïs, de l’eau potable en bouteilles en plastique, du lait, du riz et des vêtements pour mille deux-cents familles. Dans la région Androy, depuis 20 ans, un pipeline de plus d’une centaine de kilomètre serait, en effet, toujours en chantier.
Hier donc, le président de la République, outre la distribution de vivres, a procédé à l’installation de panneaux solaires du centre de pompage d’eau de la commune d’Ampotaka qui était auparavant alimenté par un groupe électrogène. « La mise en place de ces panneaux solaires assurera d’une manière pérenne l’approvisionnement en eau dans cette zone dominée par la sécheresse et la famine », s’est-il réjouit. Lui qui a affirmé devant les journalistes de Toliara, du reste, avoir une solution qui « réglera toutes les spéculations et les supputations autour de la famine qui sévit dans le Sud ».
Pour certaines personnalités politiques, les aléas de la nature sont l’occasion de faire front, de prise de responsabilité et prouver la solidarité avec la population. Pour d’autres, il s’agit d’une opportunité de gagner des points aux regards des futurs électeurs. Certes, hier, le chef de l’État a indiqué qu’il était encore loin de songer à la propagande, mais que ce soit dans le premier cas, ou dans l’autre, le retard de réaction du président de la République face aux maux de la population est pointé du doigt.
Cela fait, en effet, plusieurs semaines que la presse et les entités nationales ou internationales sonnent l’alarme sur « l’urgence » humanitaire dans le deep south. La réactivité tardive du président de la République a déjà été soulignée concernant les inondations dans le Nord, notamment, face à la détresse des habitants du district de Mampikony. Il a fallu un appel d’Edgard Razafindravahy, chef de fil du parti Arche de la nation (ADN), première personnalité politique présente sur place, pour que le locataire d’Iavoloha s’empresse de descendre sur terrain pour rattraper son retard.

Francis Ramanantsoa et Garry Fabrice Ranaivoson L’Expressmada

  J’étais là-bas mais la situation n’est pas si dramatique … Hery Rajaonarimampianina.

cactus 4

 

Dossier : 

Urgences. Kéré (Famine) dans le sud de Madagascar – Attitudes « douteuses » des autorités. Video.

 

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :