Tsiky an-tsary. Contre la corruption et la pauvreté !!!

Ravelonarivo, taloha.

Hery vaovao mivady.

Solonandrasana vaovao !

 

Asa vita !!!

 

Le nouveau premier ministre malgache veut combattre la corruption et la pauvreté

AgenceEcofin
(Agence Ecofin) – Olivier Solonandrasana Mahafaly, le tout nouveau premier ministre malgache, vient de promettre, lors de la cérémonie officielle de sa prise de fonction, qu’il ferait de la lutte contre la corruption et de la pauvreté son cheval de bataille pendant son passage à la tête du gouvernement de l’ile.

Son gouvernement « aura pour priorités la lutte contre la pauvreté, la lutte contre l’insécurité urbaine et rurale, la lutte contre la corruption et la lutte contre le pillage des ressources naturelles », a-t-il précisé. Il n’a toutefois pas encore dévoilé la composition de son gouvernement mais a déjà annoncé qu’il s’agira d’un « gouvernement de combat ».

Pour certains hauts fonctionnaires, Olivier Solonandrasana Mahafaly, grâce à son expérience de l’administration et en tant qu’administrateur civil, devrait avoir toutes les  compétences pour diriger au mieux le gouvernement. Mais au sein de l’opinion publique, les réactions sont mitigées. Mahafaly est surtout connu pour les polémiques qui l’entouraient alors qu’il était ministre de l’intérieur, notamment dans la gestion des élections, souligne BBC. Ce dernier aurait fait pression sur les représentants de l’Etat dans les régions et les provinces pour faire gagner le parti au pouvoir lors des élections communales et sénatoriales de 2015. Il a été récemment cité dans une affaire de corruption impliquant une conseillère du chef de l’Etat, ce qu’il a formellement démenti lors d’un point de presse après la cérémonie de passation des charges.

Le nouveau premier ministre malgache a été nommé dimanche, deux jours après l’annonce du cabinet du président faisant état de la démission de Jean Ravelonarivo qui avait confirmé dimanche sa démission après avoir annoncé dans un premier temps, n’avoir signé aucune lettre de démission.

Olivier de Souza  WWW.AGENCEECOFIN.COM|PAR AGENCE ECOFIN

Sérieux

Lors de la passation de service d’hier au palais de Mahazoarivo, le grand public a dressé l’oreille en entendant certaines promesses du nouveau Premier ministre, Mahafaly Olivier. En effet, l’homme a déclaré vouloir monter un gouvernement de combat, décidé à lutter contre la pauvreté, l’insécurité, la corruption et contre tous les maux qui minent la société. Comme l’orateur s’est exprimé avec un ton déterminé et en martelant ses mots, certains furent séduits. Mais la plupart ont salué l’annonce avec un sourire ironique, car habitué aux promesses en l’air et aux propos creux des politiciens. Ils ont accueilli ces propos avec scepticisme pour la raison suivante: Mahafaly Olivier, qui a fait partie d’un gouvernement inefficace et stérile, ne peut donner du tonus à son équipe et la mener vers le succès. S’il avait fait ses preuves et réussi pleinement dans sa tâche, il aurait été plus crédible.

En tout cas, monter un gouvernement de combat sérieux, c’est d’abord, éliminer près de 90% des membres de l’ancien gouvernement. En effet, on ne peut, du jour au lendemain, transformer des moutons en lions. Car si en deux ans et demi, le pays a fait du surplace, voire régressé, c’est d’abord car beaucoup de ministres étaient incompétents ou incapables. Manquant d’énergie et dépourvus d’esprit de leadership, ils ont géré leur ministère à la manière de fonctionnaire, c’est-à-dire de façon tranquille et sans souci d’innovation ni culte du résultat. Pour le nouveau Premier ministre, un geste politiquement fort consisterait à faire table rase de l’ancienne équipe et à rénover presque entièrement la composition du gouvernement. Qu’attendre, en effet, d’une équipe inopérante et dont la prestation a désespéré la population ?

Mais on sait déjà ce qui va se passer : Hery Rajaonarimam-pianina qui, selon la Constitution, nomme les ministres va dicter sa volonté et imposer ses hommes. Car dans un souci de continuité et de stabilité, il se gardera de bouleverser la composition du gouvernement. Il ne lâchera donc pas ses proches et l’ancien gouvernement sera presque entièrement reconduit. Cela a déjà été constaté quand la Primature est passée de Kolo Roger à Jean Ravelonarivo, et il serait étonnant qu’il en aille autrement avec Mahafaly Olivier.

Les ténors du HVM, notamment, seront gratifiés, car 2018 s’impose déjà dans l’esprit du chef de l’Etat, lequel pourtant n’a pratiquement rien fait depuis 2014. Bref, une équipe qui n’a rien apporté au pays en deux ans et demi sera reconduite, et donnera de nouveau le spectacle de son inefficacité et de son impuissance. Ce sera un gouvernement de combat pour rire, qui ne mènera qu’un simulacre de combat, à la manière de manœuvres militaires. On ne s’étonnera pas si le régime songe déjà à tripoter les résultats de 2018, car s’il compte sur sa prestation au pouvoir pour se faire réélire…

Monter un authentique gouvernement de combat, c’est faire montre d’audace et composer une équipe d’hommes et de femmes nouveaux, percutants, honnêtes et sincèrement désireux de promouvoir le sort des masses. Reconduire les mêmes têtes, c’est tuer tout optimisme et replonger la population dans le désespoir. A.R. LGDGI.

Lire : Le billet de MCM

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s