Francophonie ! « Afindrao any Quebec any ». Madagasikara.

Rakoto Liampivoarana Liampivoarana

5/Mai/2016.

Araky ny vaovao maripototra henonay dia nanao Note Verbale ny Fitantanan’ny Francophonie fa afindra any QUEBEC ny Fihaonana Francophonie 2016 saika hatao eto Antananarivo .

Vendredi 6 Mai  2016.

A six mois de la date prévue, le sommet de la francophonie a fini par être le sujet de conversation malgré le grave déficit en communication du comité d’organisation et de l’OIF (Organisation internationale de la francophonie).

Depuis l’après-midi du mercredi, nos sources disent être au courant d’une note verbale informant les autorités malgaches du retrait de l’organisation du XVIème sommet de la francophonie à Madagascar.

Depuis, on n’a eu de cesse pour essayer de confirmer auprès de la Présidence, plus précisément des membres de la direction. Des approches ont été également faites auprès des confrères au service du comité d’organisation du sommet. Personne ne nous a confirmé ni rapporté un quelconque indice pouvant conduire à un éventuel report voire un retrait du rendez-vous.

On nous fait même remarquer que du comité d’organisation, une stratégie de communication vient d’être mise en place. Sur le plan sécuritaire, les réunions se succèdent jusqu’à très tard parfois. Et au niveau des infrastructures, le rythme s’accentue pour que tout soit prêt dès le mois d’octobre.

Hier en conseil des ministres, rien sur un éventuel retrait du sommet n’a été discuté. La communication de la ministre des Affaires étrangères rapportait d’ailleurs « une visite de travail sur les préparatifs du sommet ».

Bref, le pays continue de se préparer activement. En présentant ses lettres de créances au Chef de l’Etat, mercredi après-midi, la nouvelle ambassadrice du Canada s’est réjouie de l’invitation envoyée par Madagascar pour le sommet.  Par rapport à nos sources, cette déclaration n’est ni plus moins un démenti. A moins que la diplomate n’est au courant des dernières évolutions de la situation. En effet, le Québec au Canada et la Suisse sont indiqués pour remplace Madagascar.

La Suisse a déjà remplacé Madagascar en 2010 tandis que le Canada avait également accueilli le sommet en 1999, les deux pays ayant l’expérience et surtout les infrastructures pour ce genre de sommet. D’après nos sources cependant, la principale inquiétude qui expliquerait la décision de tenir le sommet dans un autre pays que Madagascar, serait d’ordre sécuritaire.

Nous-mêmes n’avons eu de cesse d’alerter les pouvoirs publics sur ce risque (lire, entre autres, notre édition du 15 février 2016 : « terrorisme : l’aéroport d’Ivato ne rassure pas ! »). Nos articles successifs ont rapporté des faits inacceptables sur le plan de la sûreté comme l’octroi par l’ACM de badge permettant à n’importe quel quidam et/ou terroriste d’accéder librement aux avions. D’après les professionnels, l’organisation mise en place par le DG de l’ACM vient en contre-pied des mesures et investissements pris par CSPI/Samada dans le cadre du projet de sûreté aéroportuaire. L’expert canadien venu sur place pour évaluer le niveau sécuritaire sur place a été d’ailleurs effaré par les manquements de la principale entité responsable qu’est l’ACM. Et il y a  peine quelques jours, des agents de renseignements français étaient sur place et sont repartis sur la même inquiétude.

Ces agents penseraient que le risque terroriste est minime à Madagascar tout simplement parce que le pays sert de base arrière pour les djihadistes. Néanmoins, les entraves quasi-légalisées aux mesures de sûreté établies par la société concessionnaire (CSPI/Samada) laissent des doutes. Qui plus est, le projet de concession des aéroports d’Ivato et de Nosy-be qui a été attribué au consortium conduit par ADP (aéroport de Paris), a lamentablement échoué.

La concession des aéroports a été pourtant décidée, entre autres, en vue du sommet de la francophonie. Mal ficelé, le dossier a tourné à l’incident diplomatique. Flouée, la Chine se trouve aujourd’hui compensée par la construction de la nouvelle route d’Ivato via Soavi-

masoandro et peut-être la construction des camps militaires devant abriter les forces d’intervention aéronavales d’Ivato (Bani, Bana). Le transfert de ces bases n’ayant pas figuré dans le marché, le consortium ADP a préféré abandonner après l’insistance des négociateurs  malgaches.

Ces données infirmeraient nos sources sur un déplacement du sommet de la francophonie qui ne serait pas, en fait, une mauvaise chose. Pour le régime Rajaonarimampianina, ce serait une occasion de répondre positivement à une certaine frange de l’opposition qui réclame l’abandon de l’organisation de ce sommet en faveur d’autres actions sociales prioritaires. Le gouvernement pourrait sauver la face en annonçant un éventuel retrait à la veille ou durant la visite du SDG de l’ONU, Ban Ki-Moon.

De toute façon, il n’y a pas que la visite du patron des Nations Unies, il y a aussi le sommet du Comesa qui est programmé au mois d’octobre, avant le sommet de la francophonie. Les immeubles et routes en cours de construction servent d’abord à ce sommet avant celui de la francophonie. Personne ne le dit faute de communication.

Salomon  Ravelontsalama. LGDGI. #http://www.lagazette-dgi.com/index.php?option=com_content&view=article&id=53015%3Asommet-de-la-francophonie-c-est-fini-pour-madagascar&catid=57&Itemid=115

Samedi 7 Mai 2016.

Sommet de la Francophonie : la distribution des invitations a débuté

 sommet_de_la_francophonie_l_1142134640_sommet-de-la-francophonie

Le XVIè sommet de la Francophonie qui se tiendra du 22 au 27 novembre prochain à Madagascar aura bel et bien lieu. Aucun changement de programme, encore moins de lieu n’a été enregistré au niveau de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF)Selon les informations recueillies auprès du ministère des Affaires étrangères, la distribution des invitations destinées au 80 pays participant au sommet a débuté. «Les derniers préparatifs sont déjà sur les rails. Il en est de même des invitations des hautes personnalités. Des hôtels affichent déjà complet pour les réservations durant ce rendez-vous. Les différents déplacements de la partie malgache auprès des partenaires étrangers confirment la volonté des uns et des autres à réaliser cette rencontre. A titre d’exemple, des experts en communication de l’Union européenne seront en déplacement à Madagascar dans les jours à venir», a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Béatrice Atallah.

Cette effervescence infirme donc les rumeurs sur le transfert du sommet de la Francophonie au Québec (Canada). En effet, depuis plusieurs jours des informations ont circulé sur les réseaux sociaux, relayées par certains médias locaux, selon lesquelles le XVIè sommet prévu se tenir à Madagascar aurait été annulé. Des informations infondées et considérées comme une tentative de déstabilisation, vu que les travaux de construction des infrastructures destinées à accueillir cet évènement avancent à grands pas. Et même que ces infrastructures seront achevées à temps afin de recevoir la rencontre économique du Comesa. Il faut savoir qu’une réunion spéciale sur le Comesa s’est tenue, hier à Mahazoarivo à l’issue de laquelle a été instauré un comité ministériel.

Des alternateurs pour parer au délestage

Dans le cadre de la préparation de cette rencontre internationale, l’Etat malgache ne lésine pas sur les moyens afin de pallier les coupures intempestives de courant électrique qui sévissent dans le pays. La presse réunionnaise a fait part de l’acheminement d’un convoi transportant 60 tonnes de pièces de turbines à Madagascar. Les informations diffusées sur les médias réunionnais révèlent que «ces turbines combustion-alternateurs appartiennent à l’ancienne Centrale thermique EDF du Port. Ces turbines à combustion permettaient à EDF d’alimenter les foyers réunionnais en électricité, lors des pics de consommation. Mais depuis la fermeture de la centrale du Port-Ouest en 2013, ces alternateurs ne sont plus utilisés. En effet, le matériel a été vendu à une société malgache», rapporte la presse locale. Ces turbines seront acheminées vers Madagascar par le biais d’un Antonov et les frais de transfert se chiffrent à plusieurs millions d’euros, ont révélé les médias réunionnais.

Sur le plan des relations diplomatiques, la ministre des Affaires étrangères, Béatrice Atallah a confirmé la venue au pays du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, mardi prochain. L’agenda de visite de ce haut fonctionnaire des Nations unies sera chargé. Il rencontrera, entre autres les différents chefs d’institution. D’après la patronne de la diplomatie malgache, «il s’agit d’un honneur pour la nation malgache de recevoir la visite de cette haute personnalité. La venue de Ban Ki-moon à Madagascar temoigne également de la confiance des Nations unies – qui regroupe 93 pays – envers Madagascar. Elle est également la preuve du retour du pays à l’ordre constitutionnel».

Nadia. Madagasikara

http://madagasikara.info/sommet-de-la-francophonie-la-distribution-des-invitations-a-debute/

Malagasy aho a1

.

Malagasy aho a2

20150814165211-promovacances.com-sejour-madagascar

Toamasina. Oct. 2013

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s