Mr Ban Ki-moon à Madagascar, du 10 au 16 Mai 2016. «On nourrit la population par des mensonges »/Episcopat .

Visite du Secrétaire-général de l’ONU à Madagascar

Ban Ki-moon

 

Antananarivo, le 3 mai 2016

Suite à l’invitation de l’Etat malgache, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Monsieur Ban Ki-moon, effectuera une visite officielle à Madagascar du 10 au 11 mai 2016.

Ce sera la première visite de M. Ban Ki-moon à Madagascar et la seconde visite d’un Secrétaire Général de l’ONU après celle de M. Kofi Annan en 2006.

M. Ban Ki-moon est le huitième Secrétaire général de l’ONU. Il s’est fixé comme priorité de rassembler les dirigeants du monde autour de nouveaux enjeux mondiaux tels que le changement climatique et les bouleversements économiques, ou encore les pandémies et les problèmes croissants liés à l’alimentation, à l’énergie et à l’eau. Il a voulu établir des passerelles, être la voix des plus pauvres et des plus vulnérables et renforcer l’Organisation elle-même. M. Ban a pris ses fonctions le 1er janvier 2007 et il finit son mandat cette année. Les faits principaux qui ont marqué son mandat sont notamment : la promotion du développement durable, l’autonomisation des femmes, l’appui s aux pays en situation de crise ou d’instabilité, la lutte contre la prolifération des armes, le renforcement de l’organisation d’où le slogan « Une ONU plus forte pour un monde meilleur ». C’est grâce à son leadership et à sa détermination que les Objectifs de développement durable (ODD) ont vu le jour et ont été adoptés officiellement par 193 dirigeants du monde, le 25 septembre 2015.

Pour cette visite d’Etat, le Secrétaire général sera accompagné par son épouse et ses proches collaborateurs. Il rencontrera les autorités gouvernementales, les membres du Corps diplomatique, les Parlementaires, d’autres acteurs du développement et la population malgache durant sa visite dans la Grande Ile.

La famille du Système des Nations Unies à Madagascar, sous le leadership du Coordonnateur résident, est composée de plusieurs agences, y compris les institutions de Bretton Woods. Elle accompagne l’Etat malgache dans l’organisation de cette visite.

Pour plus d’Informations, prière de contacter le Service d’information auprès du Bureau du Coordonnateur résident du Système des Nations Unies au 23 300 92/93

Les Nations à Madagascar.

Pour le Secretaire général de l’ONU.

.

Les évêques de Madagascar s’alarment face aux violences et à la pauvreté

4/05/2016.

AFP3971902_Articolo

Début mars 2016, des Malgaches attendent la distribution de sacs de riz du Programme Alimentaire Mondial. – AFP

.

(RV) Les évêques de Madagascar lancent un cri d’alarme face aux violences et à la pauvreté qui touchent le pays. Réunis en Assemblée à Antanimena fin avril, ils dénoncent «les mensonges et les vols» qui touchent «jusqu’au sommet de l’État». «On a même vendu la souveraineté nationale» s’inquiètent-ils dans le communiqué à la fin de leur réunion.

S’adressant au gouvernement sur un ton incisif, les évêques soulignent l’incapacité des dirigeants à résoudre les problèmes qui gangrènent de plus en plus la société. «La société sombre dans un climat de violence et de pauvreté. La population se trouve livrée à elle-même. La violence, le vol et l’exécution deviennent le quotidien des Malgaches

«On nourrit la population par des mensonges»

Les évêques malgaches ont aussi abordé la question de l’argent et de la corruption, qui occupe une grande place dans la gestion des affaires nationales. «Les richesses naturelles sont galvaudées, en ne parlant que de l’exploitation illicite de bois de rose, de l’or et des pierres précieuses. Aucune loi précise n’a été mise en place jusqu’à maintenant, et la gestion des ressources naturelles reste floue», ont martelé les évêques. Ils poursuivent en précisant que «ce n’est pas seulement les ressources naturelles, mais le droit et les valeurs de la société malgache qui se trouvent aussi bafoués et échangés contre de l’argent». «En somme, on nourrit la population par des mensonges», a conclu la Conférence des évêques.

Il y a tout juste un an, la conférence épiscopale malgache avait déjà dénoncé le fléau de la corruption, parlant «d’une vraie culture de la corruption» et pointant du doigt les fraudes électorales qui permettent, par le mensonge, d’arrêter «ceux qui tentent de résister, fiers de leur liberté», et rendent ainsi «l’autorité de l’Etat, invisible».

(BH). Radio Vatican.

Cliquer sur l’image.

Sary MCM 2

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s