JO de RIO. Asaramanitra Ratiarison, notre judokate.M/car : 6 athlètes.

Asara Ratiarison avait un rêve, celui de faire les Jeux Olympiques. Ce rêve est sur le point de se réaliser dans quelques mois. La judokate de 28 ans, originaire de Madagascar et installée à La Réunion depuis 2 ans, est 35ème mondiale dans sa discipline et y est arrivée seule. La jeune femme qui a consacré sa vie au judo, ne pense qu’à Rio depuis le jour où elle a su qu’elle était qualifiée. Elle représentera Madagascar du 5 au 21 aout 2016. Portrait.

Asara Ratiarison n’est pas une personne commune. Posée, détendue mais très concentrée sur son objectif sportif, la judokate force le respect. Du haut de son 1,55 mètre, elle excelle dans la pratique judo depuis l’âge de 7 ans. Aujourd’hui dans la catégorie des moins de 48 kg, la jeune femme a un beau palmarès à afficher sur son CV sportif. Parmi ses titres les plus prestigieux selon la judokate, ses 3 médailles de bronze lors du championnat d’Afrique et une autre à l’issue de l’African Open qui est un tournoi mondial. Licenciée au Dojo Huang à Saint-Denis dans le quartier du Chaudron, Asara Ratiarison se prépare assidument pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, au Brésil.

Avant d’en arriver là, la jeune femme a beaucoup travaillé à Tananarive, la capitale de Madagascar, où son père l’accompagnait à tous ses entraînements. Toute petite déjà, sa vie ne ressemblait pas à celle des autres enfants. « Ma vie c’est le judo » dit-elle avant d’ajouter qu’elle n’a pas beaucoup de souvenirs avec ses amis, à cause de ses entraînements réguliers. « Depuis que j’ai été poussine, je me souviens très bien de ma première compétition, j’étais tellement contente que j’ai dis à mon père que je ne voulais faire que du judo et plus du tout le karaté que je pratiquais avec mes trois frères » confie t-elle. Lycéenne, elle s’entraîne à un rythme effréné se levant très tôt le matin, et combat tous les soirs. Depuis, elle n’a jamais arrêté le judo, ou presque.

La jeune femme entame ses études à Tananarive où elle y passe son diplôme d’ingénieur. Pendant 2 ans, elle arrête le sport à cause d’une blessure au genou mais aussi pour se consacrer entièrement à ses enseignements. Elle partira à Paris par la suite pour valider un master de management.

Il y a deux ans, elle s’installe avec son époux à La Réunion et continue le judo. « Je m’entraîne minimum 2h00 tous les soirs et 1h30 de préparation physique le matin. Entre les deux je cours surtout pour être au poids » explique-t-elle. Avec une hygiène de vie très stricte, Asara travaille beaucoup pour atteindre son objectif : Rio . « J’étais contente quand j’ai appris que j’étais qualifiée, mais j’étais quand même assez stressée. Je vais devoir doubler les efforts, travailler un peu plus puisque Rio, les jeux olympiques, c’est mon rêve. En 2008 je suis allée à Pékin mais je n’ai pas participé… Quand j’ai su, je m’y suis mise à fond, j’ai arrêté de travailler pour me consacrer à ma préparation » décrit-elle.

Une préparation, qui n’est financée que par elle et son époux. Mais à La Réunion, Asara Ratiarison bénéficie d’une équipe de bénévoles qui oeuvrent pour que les Jeux Olympiques se passent dans les meilleures conditions possibles pour elle. 13 personnes s’occupent de la communication, de la préparation physique, de la logistique, de la santé et du bien-être de la jeune femme en lice pour les JO. Coordonnée par Jérôme Vellayoudom, l’équipe se décline également jusqu’en métropole, où d’autres bénévoles, à Toulouse notamment, l’accueilleront pour une préparation optimale et ses participations à différents combats d’entraînement.

La jeune femme s’envole ce samedi 23 janvier 2016 pour la métropole.  Le projet « Asara Rio 2016 », manque encore de fonds pour pouvoir financer tous les trajets de la sportive, pour ses différents déplacements en métropole, pour pouvoir participer à des compétitions. « On appelle à la solidarité. Asara est arrivée à son niveau toute seule. Pour celle qui représentera Madagascar et au delà notre zone océan Indien, il faut être à la hauteur » lance Jérôme Vellayoudom. 10 000 euros, c’est la somme qu’il manque pour que les conditions soient optimales.

En attendant la championne vit très fort son rêve , elle qui n’a pas encore d’enfants voudrait qu’on lui souhaite le meilleur, pour Rio, tout simplement.

www.ipreunion.com

Jeux Olympiques de Rio – Six athlètes pour Madagascar

JO

15.07.2016 |Sport0

J-22. La délégation pour les XXXIes Jeux Olympiques de Rio de Janeiro-Brésil du 5 au 21 août, sera composée de seize personnes dont six athlètes. La Grande île y sera représentée dans quatre disciplines différentes. Première qualifiée, la judokate Asara­manitra Ratiarison dans la catégorie -48kg dames, sera le porte-drapeau de Mada­gascar à la cérémonie d’ouverture.
L’athlétisme, quant à elle, alignera les deux olympiens de Londres 2012, Eliane Marie Saholinirina, qualifiée en 3000 m steeple et le médaillé de bronze au dernier sommet africain, Ali Kame en décathlon.
Les trois autres sont des bénéficiaires de « Wild-card », en l’occurrence, l’haltérophile, Vaniah Elisa Ravololo­niaina chez les -63kg dames, et comme à chaque édition des jeux, deux en natation, une deuxième participation aux Jeux d’été pour Fils Aina Rabetsara Estellah et une toute première pour Sitraka Ralefy Anthony.
Chaque discipline aura droit à un accompagnateur, le président de la fédération ou un coach, soit quatre en tout. Les responsables du comité olympique complètent la liste, le président du Malagasy Rugby, Marcel Joseph Rakotomalala sera le chef de mission, ainsi que le président du comité olympique national, Siteny Thierry Randrianasoloniaiko qui aura droit à un ou une accompagnateur (trice), son secrétaire général, Harinelina Jean Alex Randriamanarivo et un journaliste.
À confirmer, la liste de la délégation du ministère de la jeunesse et des sports n’est pas encore close, à ce jour. Une partie de la délégation dirigée par le chef de mission quittera le pays, le 25 juillet, via Paris pour partir ensemble, le 1er août, avec tous les athlètes. L’autre vague ne s’envolera que le 1er aout, via l’Afrique du Sud.

S.R. L’Express de M/car.

JO de Rio : Les Malgaches en vedette !

L’accueil officiel de la délégation malgache s’est tenu hier dans l’enceinte du Village Olympique par Madame la Mairesse du village qui est une basketteuse médaillée d’or olympique.

Une arrivée en vedette car les Malgaches avaient fait sensation  avec leur malabary et le chapeau de paille. Enfin presque sitôt la cérémonie terminée,  tout s’est rué sur le plus célèbre des Serbes en l’occurrence le numéro Un mondial,  Novak Djokovic.

La Serbie faisait partie des pays qui ont été présents dans cette welcoming ceremony tout comme la Syrie et, la Grèce, les deux pays qui donnent le mal de tête aux dirigeants européens. Et sur ce chapitre, il faut reconnaître que Madagascar est un peu en avance.

jolympique-300x276

Clément RABARY. 

16e de Fin. Moins de 48kg Femmes.

Samedi 6 Août à 15h35.

Asaramanitra Ratiarison
Madagascar
Dayaris Mestre Álvarez
Cuba

Combat Rio fini pour moi. Je m’incline sur 3 fautes contre 1 pour la Cubaine Mestre, une des meilleures mondiales qui est en ce moment en demi finale après avoir sorti L’espagnole Figueroa 5eme mondiale et la championne olympique en titre la brésilienne Menezez . Mestre une adversaire sur le tapis mais amie en dehors, Je lui souhaite d’aller très loin. Je suis assez contente du combat mais aussi déçue bien évidemment de perdre. Je sors de la compétition et termine ma carrière (du moins pour deux années sur 😉 ) la tête haute. Je vous remercie ENORMEMENT à tous de votre soutien jusqu’ici. Que ce soit ma famille, ma fédération, mes entraîneurs à la Reunion, Paris, Madagascar, mes coachs, mon club et ancien club, tous les clubs qui m’ont aidée, mes partenaires et tous ceux qui m’ont apportée leurs soutiens pour arriver jusque là. Maintenant je prends soin de moi, de ma famille et de mes proches. Je vous embrasse fort et pour ma part, je profite de mon séjour maintenant et soutiens mes amis malgaches qui vont encore concourir.
MANKASITRAKA DAHOLO TOMPOKO. 😘🇲🇬❤️

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :