« Ca suffit », Christiane Ramian.

« Ca suffit »

 

Quand aura-t-on la force de se lever contre ces gens?
Leur fermer la porte, et hurler « allez vous-en!? »
Quand réveillerons-nous pour arrêter ce cauchemar?
Avant qu’ils vident tout, avant qu’il ne soit trop tard?

Nos ancêtres luttaient pour que nous soyons libres
Certains se tuaient afin que d’autres eussent pu survivre,
Mais nous « civilisés », qu’a t-on fait de cet héritage?
Nous sommes divisés alors qu’on est tous en otage…

Sous nos yeux ils pillent en profitant de nos querelles,
Abusant nos jeunes filles, et les ressources naturelles
Jamais il n’y avait d’aides sincères venant d’eux
Des dettes accumulées, pour nous brûler les yeux…

Notre indépendance n’est que leurre et pure arnaque
Ils ont mis en évidence un système fin et opaque:
A nous de les nourrir, jusqu’à la fin du temps
Sinon on doit mourir, ou ils feront couler le sang…

Continuons à rêvasser, honte à notre génération,
Bientôt on n’est que du passé, fléaux de la Nation,
Enfants trop gâtés ne connaissant pas les SMOTIG
Héritiers des achetés, contre leur pays ils se liguent…

Je vais dire au monde entier que désormais j’ai compris,
Je dirai à ces français afin qu’ils entendent tous ces cris
Ces échos de sangs tombés et les coups de chaque pillage
Qu’à chacune de leurs bouchées, resonnerait un carnage,

Qu’il est vraiment temps de se lever et réflechir,
De mûrir sérieusement et de ne plus jamais fléchir
Soignons-nous et levons, pour l’honneur et la Patrie,
Pour la fierté de nos enfants, dégageons ces ennemis

© Christiane Ramian

04/07/2016.

Il est temps Harlay

Sans l’Afrique la France serait un pays pauvre ?

Publié le 3 juillet 2016 par imagiter.over-blog.com

Sans l’Afrique la France serait un pays pauvre ?

L’Afrique serait un continent pauvre et mourant. Est-ce vrai ? ElIe ne survivrait quegrâce à la charité occidentale ? Et ceci ? Et si l’Afrique était un continent très riche de ressources naturelles, avec, mondialement, 6 pays sur 10 parmi les plus florissants du monde ? Avec une forte augmentation continue de leur PIB ? Ceci les chiffres le martèlent. Et si, lorsque qu’elle reçoit 100 milliards de $, il lui était pris 500 milliards de $ et plus ? Et si c’est bien l’Afrique qui aide l’occident et non l’inverse ? Etc. Nous allons vérifier tout ceci

..

** – 1) L’argent fait sur le dos de l’Afrique par le franc CFA, « l’impôt colonial » et les avoirs de réserves de changes ?

« 14 pays africains sont obligés par la France, à travers le pacte colonial, de mettre85% de leurs réserves à la banque centrale de France sous le contrôle du ministère des finances français. Jusqu’à maintenant, en 2014, le Togo et environ 13 autres pays africains doivent encore payer la dette coloniale (sic) en France. Les dirigeants africains qui refusent sont tués ou victimes de coup d’état. Ceux qui obéissent sont soutenus et récompensés par la France grâce à style de vie somptueux, tandis que leurs populations endurent la misère et le désespoir. Les pays africains doiventdéposer leurs réserves monétaires nationales en France à la banque centrale. La politique monétaire de la France régissant un tel regroupement diversifié de pays africain est simple car il est, géré par le Trésor français, sans en référer aux autorités fiscales centrales comme l’UEMOA ou de la CEMAC.

..

Selon les termes de l’accord qui a été mis en place par la banque centrale du CFA, chaque Banque centrale de chaque pays africain est obligée de garder au moins 65 % de ses réserves de change dans un « compte d’opérations » tenu au Trésor français, ainsi qu’un autre 20 % pour couvrir les passifs financiers.
En bref, plus de 80 % des réserves de change de ces pays africains sont déposées dans les « comptes d’opérations » contrôlés par le Trésor français. Les deux banques CFA sont africaines de nom, mais n’ont pas de politiques monétaires propres. Les pays eux-mêmes ne savent pas, ne sont pas informés, à hauteur de combien la réserve de change détenues par le Trésor français leur appartient en tant que groupe ou individuellement.

..

Les gains de l’investissement de ces fonds du Trésor français sont censés être ajouté à la réserve de change, mais il n’y a pas de comptabilité transmise aux banques ou aux pays, ni les détails de ces modifications. « Seul un groupe restreint de hauts fonctionnaires du Trésor français connaissent les montants figurant dans les « comptes d’opérations » où ces fonds sont investis ; si il y a un bénéfice sur ces investissements ; ils ont interdiction de divulguer ces informations aux banques CFA ou aux banques centrales des états africains. ” écrit le Dr Gary K. Busch. Il est estimé que la France gère près de 500 milliards d’argent africain dans sa trésorerie, et ne fait rien pour mettre un peu de lumière sur ce côté sombre de l’ancien empire.

..

Ainsi, l’excellente première vidéo jointe estime, aussi, à 500 milliards d’euros le montant annuel de ces avoirs de réserve de changes issus de pays africains. Chiffres qui ne seraient pas publiés dans les documents officiels étant donné leur peu de conformité comptable. Une autre source très sceptique admet tout de même 148 milliards d’euros annuels. A rapprocher des…10 milliards d’euros…d’aides françaises à toute l’Afrique. Nous prenons, là, déjà conscience du déséquilibre profond entre le montant d’une aide parcimonieuse et du massif accaparement des richesses réelles de l’autre. Et là ce ne sont que les changes détournés avec le motif indéfendable…d’impôt colonial. A voir les ressources naturelles…etc.

..

S’y ajoute un concept plus difficile à concevoir : l’Afrique est maintenue dans l’esclavage monétaire puisque, avec sa monnaie libre, elle deviendrait le 1er continent riche du monde…Soit, par exemple, alors que le pays possède les réserves effectives en or, de devoir donner 5 000 unités de sa monnaie pour ne recevoir qu’une seule des pays occidentaux. L’injustice si dissymétrique des changes maintient l‘Afrique en infériorité permanente. Elle ne peut avoir de politique monétaire souveraine. Bref, elle ne peut gérer librement ses richesses. Il lui est imposé, aussi, des traités de non échanges économiques – à l’image du traité non- économique Tipp – Tafta – Enfin, la situation juridictionnelle est bien comme si l’Afrique était mise sous tutelle juridique. Alors, que tant de faits laissent à penser que ce devraient être les financiers internationaux qui devraient être placés, et vite, sous tutelle juridique !

..

L’Europe-impose-à-l-Afrique-pire que TAFTA !

..

Oui un traité non économique pire que le Tipp – Tafta ? Que dirions-nous à leur place ?

..

 

**** – 2) La triste aide ramenée à sa juste proportion ?

..

Soit quasiment rien ! Alors que la dette africaine a été remboursée plusieurs fois, il y a encore cette indignité de jouer à la…diminuer. Avec un battage pas possible d’indécences mais une réalité si mesquine. Oui il faut voir de près le sordide… « En 1996 a été initiée par le FMI et la Banque Mondiale l’Initiative pour Pays Pauvres Endettés, qui consistait à alléger certains pays du Tiers Monde de leurs dettes. Cet allègement était somme toute assez ridicule, puisque seule 10% de la dette totale […non due en fait…] des pays du Tiers Monde a été annulée. » etc. Tant de tapage pour si peu. Vraiment en tout ce qui concerne le monétaire avec le reste du monde l’occident aura toujours atteint le fond du minable et du miteux. Vil en tout ! Ce pourquoi , afin dedémêler tant de manipulations et de garder la clarté d’exposition, nous devons avancer de cette manière !

..

« Avec 10 milliards d’euros par an (9,348 ME en 2011), la France est le quatrième contributeur mondial d’Aide publique au développement (APD). Elle est le deuxième contributeur en pourcentage du Revenu national brut (RNB), avec…0,46% […que de privations !]. L’Afrique est le premier bénéficiaire de l’APD française (55%), et en particulier l’Afrique subsaharienne (41%). La France est également le deuxième contributeur (le premier européen) au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. La France contribue ainsi, par exemple, à fournir des traitements contre le sida à 4,2 millions de personnes, des traitements antituberculeux à 9,7 millions de personnes et à distribuer plus de 310 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide pour lutter contre le paludisme. » Beaucoup de mots ronflants pour peu de réalités. La France est aidée massivement par l’Afrique elle n’aide pas !

Suite Imagiter.Over

Il est temps Harlay

ob_cbf57d_mallence12 tahiti 3

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s