« Petit et mesquin ». Elections 2018 et nouvelles lois liberticides de Rajaonarimampianina, en un clin d’oeil.

Liberté Pov

« Cour spéciale contre les délits financiers et fiscaux » et « Code de la Communication, Art 20 »

De nouvelles lois  en cours, qui visent des personnes bien précises :  « Poursuivre les délits et infractions, comme les fraudes fiscales, les détournements des fonds publiques, etc… concernant ceux qui ont dirigé le pays … de 2002  jusqu’ à la fin du Gouvernenment Transitoire (Décembre 2013).

En clair contre Ravalomanana  et Rajoelina. Bien sûr pour les empêcher d’êtres candidats aux prochaines élections présidentielles de 2018.

« C’est petit et mesquin… ». Monsieur Rajaonarimampianina nous fait un déni de responsabilité averée dont il en avait la charge comme ministre du Budget et des Finances de 2010 à Décembre 2013… « le pays le plus pauvre du monde en 2013 », selon la Banque Mondiale et le FMI. Mais peut-on poursuivre un DICTATEUR, qui comme ses congénères passés et présents s’accrochent pathétiquement à leurs sièges ? Pour l’instant il est le principal responsable du désastre « économique et humanitaire de Madagascar ».  Auteur également de lois concernant nos « droits… bafoués » s’agissant de la Liberté d’Expression et de libre pensée pour l’information et la Presse en général. Un pouvoir qui n’a pas « froid aux yeux », mais nous ne sommes pas aveugles.

Et pendant ce temps on continue de piller sans vergogne nos richesses naturelles, et nos terres vendues aux étrangers sans consulter les populations-proprietaires, des milices armées (dahalos et bandits) qui sèment la terreur partout… Et les musulmans radicaux, qui à peine debarqués, commencent à faire des siennes !!!  MCM 8 Juillet 2016.

Tsidrio (fanalehibiazana). Cliquer pour agrandir.

 

Projet de loi 2 Juin 2016. PH David Razafimanantsoa

Dikany : Tsy mahazo milatsaka

 

 Fano Randrianandrasana Micro roa tgv 5

Democratie POV Rire 1

FILOHA VAOVAO 2018.

 

  Hery Rajao a1

L’article 20

Art.20.- L’injure ou la diffamation commise envers les Corps constitués, les Cours, les Tribunaux, les Forces Armées nationales ou d’un Etat, les Administrations publiques, les membres du Gouvernement ou de l’Assemblée parlementaire, les fonctionnaires publics, les dépositaires ou agents de l’autorité publique, les citoyens chargés d’un service ou d’un mandat public, temporaire ou permanent, les assesseurs ou les témoins en raison de leurs dépositions, par les moyens de discours, cris ou menaces proférés dans les lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l’écrit, de la parole ou de l’image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans les lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par le biais d’un support informatique ou électronique,
sera punie d’un emprisonnement de deux ans à cinq ans et d’une amende de 2.000.000 Ariary à 100.000.000 Ariary ou l’une de ces peines seulement.


L’injure commise envers les particuliers, par le biais d’un support informatique ou électronique, lorsqu’elle n’aura pas été précédée de provocation, sera punie d’un emprisonnement de six mois à cinq ans et d’une amende de 100 000 Ariary à 10.000.000 Ariary ou l’une de ces peines seulement.


L’injure commise dans les conditions prévues à l’alinéa précédent, envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur handicap, de leur origine, de leur appartenance ou non à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, sera punie d’un emprisonnement de deux ans à dix ans et d’une amende de 2.000.000 Ariary à 100.000.000 Ariary d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.
En cas de condamnation pour l’un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner l’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 50 du Code pénal.

Vaovao farany.

 

Vonjy Fridason à NDAO HANDALINA POLITIKA AVO LENTA

Zoma 8 jolay 2016 amin’ny misasakalina (00:15) : LANY TENY ANIVON’NY ANTENIMIERAM-PIRENANA NY « CODE DE LA COMMUNICATION ».
Depiote 80 no nandàny ilay lalàna, tao ny HVM, ny MAPAR 2 sy 3, ny TIM… ary depiote iray (1) ihany no nitsipaka dia ny Depiote Guy Rivo Randrianarisoa. Dia mahereza ry vahoaka Malagasy.

Lire : « Code de la communication (loi sur la cybercriminalité) » adopté… L’article 20. Ministry ny serasera manazava.

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s