Haitrano mahatsiravina, 38 no maty tao Ikalamavony.

Haitrano mahatsiravina ao Ikalamavony: 38 namoy ny ainy

image

Fianakaviana sy mpianaka miisa 38 no namoy ny ainy vokatry ny haitrano tao Ikalamavony. Olona mifety mba hitokana trano vaovao ireto indray may kilan’ny afo ireto. Tao amin’ny tananan’Ambatolava, Fkt Imandro, CR MANGIDY, District Ikalamavony.  Mitantara ny zava-niseho i  Barri Ralaivaoavy :

Araka ny efa nambarako teto nanomboka ny maraina dia nisy trano may namoizana ain’olona 36 sy 03hafa niady t@fahafatesana. Kanefa ny iray t@ireo telo dia efa maty ihany koa. Fehiny 37mianaka ireo olona maty ireo. Ankohonana iray 08mianaka tsy nisy niangana. Fisehony toy izao. Nitokana ilay trano 2 rihana (02 stages) ireto fianakaviana ary nanasa olona mba hampahafantarina ny anaran’ilay toerana satria fomba amampanao @i Betsileo ny mitokana trano vao ka tandrana rà-n’omby eo @varavarana ary ambara amim-pahabe maso ny anaran’ilay Tanana na ilay toerana. Trano iray vao vita izy ity ary somary misitaka ny tananan’Ambatolava sahabo 15mn mialoha ny hidirana ny chef lieu tananan’Ambatolava.

Tahaka ny mahazatra moa rehefa misy lanonana dia manao ‪#‎trano_maitso‬ny olona izay tsy dia lavitra fa eo akaikin’ny Lapa ihany mba hanaovana ny fikarakarana rehetra. Ny Zoma hariva no natao ny trano maitso ary nanomboka maina afaka nirehitra io omaly Sabotsy atoandro. Ny lanonana @betsileo tsy lanonana raha tsy misy ‪#‎galeoka_na_toaka‬.

Omaly hariva nifarana ny lanonana ary izay nody, nody fa izay taraiky fa‪#‎mamo‬ dia nijanona natory. Nony efa azon-torimaso ireto farany dia nirehitra ny trano maitso ary niitatra t@ireo trano teo akaiky. Ireo olona mamo sy efa natory reraky nilanonana dia taraiky tao avokoa. Ambanivohitra tsy misy ambulance na pompier.

Nilanonana ny olona ary ny fety tsy fety @Betsileo raha tsy misy ‪#‎galeoka_toaka_gasy‬. Famenon’ilay voalaza. Tao anaty trano iray ireto olona maty ireto fa tsy araka ny nambarako hoe niitatra ny AFO. Saika fianakaviana iray ireto indray kilan’ny afo ireto satria nirehitra boaka ambany rihana ny AFO ka ny iray may kila avy hatrany. Niakatra ny setroka(entona) tsy afaka nitsoaka ny tany ambony fa sepotra tao. Hany ka nianjera aty ambany taty@afo. Maty sepotra tao ry zareo mianakavy ireto. Tsara ny mampahafantatra antsika fa ny tranon’ny olona ambany vohitra dia Kely ny varavarankely (la fenētre) tsy ahafahana mivoaka na miditra. Anton’io dia noho ny asan-dahalo mba manamora ny ady ihany rehefa raikitra ny sakoroka. Na io hiarovana @tifitra na torabato ataon’ny dahalo rehefa raikitra ny ady satria tsy mora ny miatrika an’izany fa resahina mora.

Ny fombanay Betsileo manko rehefa misy raha hatao dia mampijery any amin’ny ‪#‎ombiasa_na_mpanandro_na_dadarabe‬ hoy nareo izay dia izay teneniny eo no arahanay. Mety andro ratsy ve no nidirana t@ity trano vao ity?
Isika Malgasy samy @fombany dia hajaina araka izay.
Ilay trano maitso vita tamin’ilay ravin-kazo maitso nirehitra dia izay no nahatongavan’ity loza ity.

Ampahafantariko eto fa tao @ io ‪#‎Fkt_Imandro‬ io i ‪#‎Jean_RALAIMONGO‬ no teraka. Ao no nimpoirany. 

Mitandrema isika mianakavy@ afo. Maro loatra izay mpiray tanindrazana maty tato ho ato izay ka mampieritreritra. Asa aloha izay antony fa dia mampieritreritra!!!

Tsy haja na voninahitra no ampahafantarako ireto voina ireto fa adidy.

Farany: mifameno@ny voalazako teo aloha ihany ity fa izao: fantaro tsara ry namana ny endrika ny hidin’ny varavara idiranao fa manahirana. T@ity indray mandeha ity manko nivoaka ireo olona hanavotra aina saingy ity trano dia sotomina aty anatiny rehefa vohaina fa tsy atosika any ivelany. Ny mahazatra antsika dia atosika any ivelany kanjo tsy izay no tao fa sotomina hiditra aty anatiny. Nanosika ny varavarana hivoha any ivelany ireo tra-doza tao anatiny saingy vao maika nanidy izy ireo, ny afo midonaka, ny setroka midanika dia fanina sy nianjera tao@ilay afo dia maty.
‪#‎mamerina_ny_fiombonam_po‬ sy fankaherezana ireo fianakaviana namoy havana tsy satry.

marina sa tsy marina blog.

Ikalamavony : photos chocs !(mise à jour)

Ikalamavony – Trente-huit morts dans une maison en feu

 

Ikalamavony

25.07.2016 |

Trois jours de fête ont viré au drame, à Ikalamavony. Un incendie a dévasté une maison comprenant deux étages, en pleine inauguration. Parmi les 38 morts, 16 sont des enfants.

Une festivité de pendaison crémaillère a viré au cauchemar, à Mangidy Ikalamavony. Piégées dans une maison en feu, 38 personnes ont trouvé la mort. Parmi les défunts figurent 16 enfants. Ayant sauté depuis les étages dans un sauve-qui-peut, un survivant se trouve dans un état préoccupant. Deux individus, venus au secours des victimes, souffrent par ailleurs, de graves brûlures. Parmi les personnes qui y ont laissé la vie, trois dont un enfant, sont brûlées vives.

Leurs 35 compagnons d’infortune, ont pour leur part, succombé par suite d’asphyxie. C’est la cérémonie d’inauguration d’une maison fraîchement bâtie, qui s’est mal terminée. Le drame survenu le troisième jour, a mis fin aux festivités.
La famille du propriétaire est réduite en lambeau par cet embrasement. Le chef de famille et son jeune fils de 14 ans, sont bien les seuls rescapés de cet incendie meurtrier. Sa femme et ses sept enfants, n’ont malheureusement pas survécu.
Ces scènes de désolation sont survenues dans la soirée de samedi, aux alentours de 19 heures. À l’occasion de l’inauguration, des proches et amis de la famille, frappés par cet octuple décès, se sont joints à la fête. En début de soirée, alors que les invités commençaient à regagner leurs foyers respectifs, le pire s’est produit.

Panique
«Un grand cabanon en paille, ayant fait office de réfectoire aux invités, a pris feu. Le bûcher où l’on faisait cuire la nourriture, était à environ deux mètres. Ce drame est dû à un  vent fort. Lorsque l’incendie a fait rage, des brasiers ont mis le feu au toit de chaume de la maison, objet de l’inauguration», explique le lieutenant-colonel Maurice Maroma- nana Raderain­drainy, commandant du groupement de la gendarmerie nationale de la région  Haute Matsiatra, s’est dépêché sur place, sitôt alerté du drame.
La grande maison sur laquelle se sont répandues les flammes, comporte deux étages.

Pris au piège dans un déluge de brasiers et une épaisse fumée suffocante, lorsque le toit a brûlé inexorablement, les victimes pani­quées qui s’y trouvaient, se sont ruées vers une porte étroite, qui était la seule issue possible.
«Face à l’insécurité, les personnes qui construisent leurs maisons, optent de plus en plus pour des portes relativement étroites, pour compliquer la tâche aux bandits, en cas
d’attaque armée. La maison où l’embrasement meurtrier s’est produit, a été conçue dans cet esprit», poursuit le commandant du groupement de la gendarmerie de la région Haute Matsiatra.
Selon les informations recueillies sur place, le battant de l’unique porte de sortie, se rabat vers l’intérieur. Dans la bousculade qui s’ensuivait, lorsque le toit a été la proie des flammes, les victimes désemparées l’ont poussée vers l’extérieur, ce qui était une peine perdue.

La région Haute Matsia­tra a envoyé une délégation à Mangidy Ikalamavony. Le Commandant de la Circon­scription Interrégionale de la Gendarmerie Nationale (CIRGN) à Fianarantsoa, s’est également dépêché sur place. D’après les autorités, certains des défunts, habitent dans des communes éloignées. Il a, de ce fait, fallu prêter main forte aux familles endeuillées, dans l’acheminement des dépouilles.

L’Express e Madagascar.

Seth Andriamarohasina

ikalamavony c
Ikalamavony b
Ikalamavony
Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :