17/09/2016. Herisetra teo Analakely, vazaha nitarika. 67 Ha, Mahajanga vazaha jiolahy.

CUA-FANAFIHANA MPITANDRO FILAMINANA AMPERINASA

Analakely  17 Septembre, le vazaha « l’étranger » au milieu.

Mandroso Randria

fandaminana-1

 Maratra mafy ity pôlisy monisipaly : miditra miaro ireo mpivarotra amorondalana ity vazaha be ity sy izany Ra-Li izany ary mitrerona izay ts’izy mba hamelàna azy ireo hivarotra hono!!!

Le vazaha qui vocifere

fandaminana-4

James Bond sy Jet-Li miaro ny mpivarotra

‘Zao zany lé oé « miditra antsehatra mivantana ny vazaha (frantsay) ary sahy mitrerona mihitsy ny tomponandraikitry ny CUA hamela ny olona … hivarotra amorondalana » !!!

Fa Firenena ahoana sy Fanjakana inona loatra rey olona ‘ty misy antsika eto ity : ny vazaha indray ‘ty no mandrisika ny olona mba hivarotra an’arabe … Tsisy EmmoReg nipoitra zany teo annn

fandaminana-6

CUA serasera

CUA-FANAFIHANA MPITANDRO FILAMINANA AMPERINASA

Niharan’ny herisetra teo amperin’asa indray androany tolakandro ireo ekipa nandamina tsena teo Analakely, teo amin’ny Naza Electronic, ahitàna Polisy Monisipaly, Polisy Nasionaly ary mpiasa sivily avy amin’ny Kaominina Antananarivo-Renivohitra.


Polisy Monisipaly 3 no naratra vokatry ny tora-bato. Voasambotra, tratra teo am-pitorahana vato mihitsy ny anankiroa tamin’ireo mpivarotra tompon’antoka tamin’izao herisetra izao.
Efa natolotra avy hatrany ny Commissariat Central de Police eny Tsaralalana izay hisahana ny famotorana izy ireo.

Mampitandrina ireo mpivarotra tsy manara-dalàna mampiasa herisetra fa handray fepetra hentitra ny kaominina, izay tsy hihemotra amin’ny asa fandaminana ny tsena.

fandaminana-3 fandaminana-2

67 Ha « vazaha » Mietraketraka

Détention d’arme sans autorisation : Le vazaha enquêté hier par la brigade criminelle

BASYApparemment, le message de détresse lancé par certaines de ses victimes semble être pris au sérieux par l’Etat.  La Primature a requis le parquet du tribunal de première instance d’Antananarivo qui a délivré par la suite un mandat de perquisition au domicile du ressortissant français.  Une fouille d’usage a été faite durant la journée de mercredi. Secret de l’instruction étant, le résultat de cette opération judiciaire n’a pas été communiqué par les limiers de la gendarmerie. La police, quant à elle,  a aussi ouvert une enquête à l’endroit du même individu. Ce dernier a été auditionné hier, toute la journée. De source auprès de la section criminelle, il devait répondre sur une affaire de détention d’arme sans autorisation et une autre relative à ses mauvais agissements auprès du public. Rien n’a encore filtré de la police criminelle mais nous savons qu’il a pu rejoindre sa famille après une journée d’enquête. Sur le réseau social, plus précisément sur facebook, un groupe de jeunes d’Ampefiloha se plaint des violences perpétrées par ce vazaha et ses agents. Les noctambules dont ces jeunes ont remarqué certainement que les agents de sécurité, des civils pourtant, se substituent aux fonctions des éléments de la police judiciaire. La situation a été discutée par les participants (tous des officiers supérieurs et généraux) de l’atelier portant sur la Réforme de la Sécurité à Ivato. Et c’est d’ailleurs un ensemble de doléance pareille qui a conduit rapidement la Primature à prendre le taureau par les cornes et ordonner une ouverture immédiate d’enquête. Une sage décision, selon certains observateurs, sous peine que l’affaire ne tourne encore une fois à la xénophobie.

D.R

Vazaha namono.

Mahajanga : Un Français jeté en prison…

L’image contient peut-être : ciel, plein air et une personne ou plus

Raharimanana PatrickS’abonner

23/08/2016.

 

Mahajanga : Un Français jeté en prison pour avoir fauché mortellement une mineure

Le fait s’est produit le soir du samedi 14 août dans le quartier de Betamanga. De source policière, le Français, un résident de Mahajanga qui s’est séparé de sa conjointe, était probablement ivre au volant de son 4×4. Il a fauché une passante de 17 ans.

La mineure est morte sur le coup. Le chauffard a pris la fuite après l’accident, par « peur d’une vindicte populaire » confiait-il aux enquêteurs.

La police de Mahajanga est partie à sa recherche. La Police de l’Air et des Frontières (PAF) d’Antananarivo et celle de Nosy-Be ont été avisées pour une éventuelle fuite à l’étranger.

Sa voiture a été retrouvée dans un garage de la ville deux jours plus tard.

Le vazaha a emprunté la route du nord, à destination de Nosy-Be. Il est arrêté par la police de Nosy-Be à sa descente d’un bac venant d’Ankify Ambanja. Il est ramené à Mahajanga pour enquête puis déféré au Parquet du Tribunal de première instance de Mahajanga.

Le chauffard actuellement placé sous mandat de dépôt à la prison de Marofoto Mahajanga.

(Photo Illustration Newsmada, port d’Ankify Ambanja)

www.sobikamada.com

Tany tsy misy fanjakana.

mami-a4 ravalo-sy-voahangy-a

fandaminana-4

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s