Francophonie d’abord, le Kere (famine) après. Incompétence et incomprehension..

Le Sommet de la Francophonie d’abord, le Kere après…

16 septembre 2016

Aucun sens des priorités. C’est ce qui pourrait définir les agissements du régime actuel qui préfère investir des centaines de millions d’ariary « dans des repas » pour le Sommet de la Francophonie alors que dans le même temps, le Kere menace une grande partie du Sud…
Les avis d’attribution de marchés publics ont récemment été rendus publics par le secrétariat de la Présidence de la République. 1,5 milliard d’ariary au moins seront injectés pour la restauration des participants. De ce que l’opinion sait, l’Organisation internationale de la Francophonie n’a pas versé le plus petit kopeck pour alimenter le budget prévu pour la tenue de ce sommet. Autrement dit, Madagascar devra puiser dans ses fonds propres pour l’organisation de ce Sommet.

La Grande-île a donc des milliards d’ariary dans ses caisses. Un montant que le Gouvernement va donc débloquer, notamment pour accueillir et nourrir quelques milliers de participants au Sommet de la Francophonie, alors qu’il demeure inerte face à un fléau qui risque de ruiner une partie du pays où la malnutrition chronique affecte des millions de personnes.

Les organismes nationaux et internationaux ne cessent pourtant de tirer la sonnette d’alarme face au « Kere ». Encore récemment, le directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (Fao) a lancé un appel à l’aide internationale pour aider le Sud de Madagascar en proie à la famine. « La Communauté internationale est invitée à intervenir afin d’empêcher Madagascar de subir la situation vécue par la Somalie en 2011, où 200 000 personnes sont mortes de faim à défaut d’une réaction rapide », a lancé le Dg de la Fao José Graziano Da Silva, dans un article d’opinion publié cette semaine.

Les estimations fournies par la Fao indiquent que le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire dans le Sud de Madagascar dépasse les 1,4 million, en septembre 2016, dont 600 000 sont considérées comme étant en situation de « grave insécurité alimentaire ». Pour le Dg de cette organisation onusienne, cette partie sud du pays est arrivée au dernier stade avant la véritable famine. « Nous avons besoin d’agir de manière urgente pour le moment : de la volonté politique pour prendre des décisions, du soutien de la Communauté internationale et d’une mobilisation des ressources» , lance-t-il à l’endroit des pays « samaritains ». Alors que la Communauté internationale s’alarme et lance un Sos, le régime fait la sourde oreille et ne compte pas casser sa tirelire que pour la Francophonie et rien que la Francophonie.

Pour le régime en place, il préfère assouvir sa soif de reconnaissance internationale, notamment en soulageant la faim des délégations pour le Sommet qui demeure le prioritaire des prioritaires.

Fandraisana ny Frankofonia Miady an-trano ny mpitondra

16/09/2016

Efa manomboka mazava ny resaka mikasika ny fanomanana ny fandraisantsika ny Frankofonia. Raha miezaka manafina ny zava-misy hatrany ny mpitondra amin’ny fanomanana rehetra izay tsy misy tomombana dia efa manomboka vaky barara ny resaka ankehitriny.

Tsy arakaraka ny nambaran’ny filoham-pirenena tao amin’ny fahitalavitra TV5 monde ny alarobia 14 septambra lasa teo mantsy ny zava-misy raha ny fanehoan-kevitry ny minisi-panjakana misahana ny programan’ny filoham-pirenena sy ny fampitaovana Narson Rafidimanana omaly. Raha nilaza ny Filoham-pirenena tany Frantsa fa efa vonona tanteraka ny zava-drehetra dia tsy niandry ela fa ny ampitson’iny ihany ny minisitra Narson Rafidimanana dia nanambara fa ny 90% amin’ny fandraisana ny COMESA no efa vonona raha toa ka ny 60% ho an’ny fandraisana ny frankofonia.

Amin’ny fomba ahoana no hamitana ny 40% izay tsy ho vita ao anatin’ny 1 volana mahery kely ? Mifanipaka tanteraka ny nambaran’ny roa tonta. Efa manomboka toran-kovitra ny mpitondra ny firenena vokatry ny petatoko amin’ny fanomanana ny Fihaonana saingy mipoitra tsikelikely izao ny marina. Efa fatoran’ny teny nataony ireo mpitondra fanjakana ka manomboka mivadibadi-dela ny sasany ary ao ny te hanafina ny zava-misy marina ka miezaka mamafy lainga.

Atoa Narson Rafidimanana aza moa dia vaky vava ary nanambara fa “tsy afaka ny hiteny hoe tsy maintsy vita”’ izay toa mandiso tanteraka ny filazan’ny lehibeny amin’ny fahatomombanan’ny zava-drehetra. Raha izao zava-misy izao no jerena dia hiteraka ady an-trano eo amin’ny samy mpitondra ity tantara ity ka ao ny hitsoaka sy hiala andraikitra mba tsy hibabena henatra ary ao ny tsy maintsy hiatrika ny faharendrehan’ny sambo.

Ny tsy azo lavina, samy tsy afa-miala fa tompon’andraikitra amin’izao petatoko sy fahafaham-barakan’ny firenena izao ny mpitondra ankehitriny.

Toky R. TiaTanindrazana

Trimobe

Interview sur TV5 monde – Rajaonarimampianina cafouille

16.09.2016

Creuses et approximatives.

Des mots qui pourraient résumer les répliques de Hery Rajaonarimampianina, président de la République, lors de son passage sur le plateau de l’émission « Grand angle », de TV5 monde, mercredi. Dès les premières secondes, il a été constaté que le locataire d’Iavoloha avait de sérieuses difficultés dans ses répliques.
Et la réaction de l’opinion sur les réseaux sociaux ont été particulièrement acerbes. « Ses réponses aux questions posées sont d’un vide abyssal ! Rien de concret », s’indigne un internaute, dans son commentaire sur Facebook. À mi-mandat et à quelques mois de la tenue du sommet de la francophonie, le chef de l’État avait eu l’occasion d’affirmer de vive voix, sur la scène internationale, les actions faites, les projets à entreprendre, la manière dont il compte procéder pour y arriver, ainsi que les moyens à mettre en œuvre et les besoins.
Cela n’a toutefois pas été le cas. Des sujets comme la lutte contre la pauvreté, contre la corruption, l’insécurité, ou encore la politique intérieure ont pourtant été abordés durant l’entretien. Et les questions, simples et directes.
« Madagascar est prêt à accueillir le sommet de la francophonie », est l’unique réponse ferme. En réponse à l’importance de l’événement pour le pays, le chef de l’État a montré un certain atermoiement dans sa réplique.

Laconique

Semblant réciter une réponse toute faite, le Président a parlé du projet de francophonie économique, mais aussi, de la francophonie numérique. Ce qui a intrigué le journaliste et l’a amené à relancer sur ce dernier point. « On parle de numérique mais, vous êtes dans un pays encore, aujourd’hui, l’un des plus pauvres au monde (…) ». Le locataire d’Iavoloha a, d’autant plus, soutenu dans une précédente intervention que le sommet de novembre devrait être un élan à la croissance économique et au développement inclusif.

Toujours dans le contexte de la francophonie, le chef de l’État a aussi été questionné sur les rapports de Madagascar avec la langue française. Et sa réponse a été hors sujet. Sur la lutte contre la corruption, ou encore pour résorber l’insécurité, Hery Rajaonarimampianina, s’est contenté d’affirmer qu’il s’agit « d’une priorité », en parlant juste de sensibilisation et de mobilisation. Sur ces deux points, les questions du journaliste ont, pourtant, été franches et simples : « Que comptez-vous faire ? ».

La formule laconique « c’est une priorité » a été reprise concernant la lutte contre la pauvreté en y ajoutant, tout de même, qu’il mise, notamment, sur l’agriculture pour y parvenir. « Il faut qu’on développe cette agriculture (…) », a déclaré le chef de l’État. Ce qui a donné une ouverture au journaliste de TV5 monde pour lancer : « Vous dites qu’il faut qu’on, mais vous êtes au pouvoir depuis plus de 2 ans, depuis qu’avez-vous fait pour l’agriculture, justement ». Une relance qui a, vraisemblablement, déconcerté le locataire d’Iavoloha.

Le président de la Répu­blique s’est défendu en sortant la carte du projet Bas-Mangoky. Appuyé par la Banque africaine de développement (BAD), le projet Bas-Mangoky ne date toutefois pas de son quinquennat et remonte même au temps de l’ancien président Marc Ravalomanana.

G.F.R.

Hery Rajaonarimampianina Efa mirediredy ?

15/09/2016

Vahinin’ny fahitalavitra Frantsay TV5 monde nandritra ny 15 minitra ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina halina nanomboka tamin’ny 8 ora sy sasany ora eto amintsika.

Tsy arakaraka ny zava-misy eto amin’ny firenena ny ambaran’ny filoha fa lainga tsara lahatra izay toa maneso ny vahoaka Malagasy mihitsy.

Nokianin’ny mpanao gazetin’ny TV5 mafy ny tenany amin’ny maha firenena mahantra indrindra eto ambonin’ny tany an’i Madagasikara kanefa tsy nahamenatra azy ny nanilika ny lesoka tany amin’ireo mpitantana nifanesy.  Raha dinihina ny fanehoan-kevitry ny filoham-pirenena dia toa fanehoan-kevitr’olona tsy mendrika ny ho mpitarika sy mpitantana fa dia miala andraikitra foana. Ailika any amin’ny resaka krizy nifanesy avokoa ny olana rehetra.

Tsy nisalasala i Hery Rajaonarimampianina nilaza halina fa efa vonona ny zava-drehetra amin’ny handraisana ny fihaonana an-tampon’ny Frankofonia kanefa ny asa fanorenana ilay “village de la francophonie” aza efa nambara fa tsy ho vita ara-potoana, ny lalana sasany hosokafana mbola eo am-panotofana tanimbary no miainga izao. Mahakasika ny raharaha 26 jona nisian’ny ra mandrika sy faty olona teny Mahamasina dia nolazain’ny filoha fa misy ambadika politika ilay izy ary toa manondro an-kolaka ireo tsy mitovy hevitra aminy ho tompon’antoka izy. Mahagaga anefa fa tsy nisy mpanao politika nosamborina na natao fanadihadiana efa ho roa volana aty aoriana.

Ankoatra izay, tsy nisalasala ny filoha Malagasy nilaza fa mizotra amin’ny tokony ho izy ny ady amin’ny kolikoly kanefa ny mpitondra aza no malaza fa be kolikoly eto ary efa nambaran’ny Bianco fa niha nitombo ny tahan’ny fanaovana kolikoly eto Madagasikara. Mahara-baovao tsara ihany ve, mbola tompon’ny tenany tsara ihany ve i Hery Rajaonarimampianina sa efa mirediredy fotsiny sisa ?

Toky R. TiaTanindrazana

Les sommets internationaux auront bel et bien lieu

Le doute n’est donc plus permis. Toutes les volontés convergent pour que les deux grands sommets internationaux, ceux du COMESA et de la  Francophonie, aient lieu à Antananarivo. Le scepticisme qui régnait ces derniers mois a été définitivement balayé par l’assurance donnée par le chef de l’Etat lors de son récent déplacement à Paris.

Les sommets internationaux auront bel et bien lieu

C’est la  deuxième fois que Madagascar a été choisi pour accueillir le sommet de la Francophonie. On sait ce qu’il est advenu en 2010 où elle n’a pas pu tenir ses engagements. Le coup d’Etat qui a eu lieu en  2009 l’avait mise au ban de la communauté internationale.  Le pays qui a durant ces cinq ans été relativement isolé n’a cependant pas perdu le capital sympathie dont elle jouissait. Les chefs d’Etat et de gouvernement francophones  réunis à Dakar ont décidé de lui confier l’organisation du XVIe sommet de la Francophonie. La satisfaction du régime issu de l’élection présidentielle de 2013  a été immense, car cette désignation permettait à Madagascar de retrouver toute sa place sur le plan international. L’agenda mis en place par le comité d’organisation de ce XVIe sommet de la Francophonie était rigoureux et le financement bouclé de manière rigoureuse.

Le compte à rebours a commencé très tôt, mais au fil des mois, les retards se sont accumulés à cause des difficultés budgétaires. Certains travaux ont été stoppés, engendrant un certain doute dans l’esprit des observateurs et ce bien qu’aucune explication rassurante n’ait été donnée par les membres du comité d’organisation. Récemment, le président de ce comité assurait qu’il n’y avait aucune inquiétude à avoir malgré le retard des travaux. Il a fallu donc le déplacement du chef de l’Etat à Paris pour  lever toutes les incertitudes.

Son assurance vaut tous les engagements et il a  dû recevoir l’appui des instances supérieures de la Francophonie.  Une chose est sûre : les sommets internationaux et en particulier celui de la Francophonie auront lieu !

Patrice RABE

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s