Sommet de la Francophonie 2016. « Je le veux », « Tsy maintsy atao », Hery Rajaonarimampianina.

« Je le veux ». « Tsy maintsy atao ».

 

 

Francophonie Ivato Mr Hollande Francophonie

sommet_de_la_francophonie_l_1142134640_sommet-de-la-francophonie Francophonie de Hery

Jean-Luce Randriamihoatra

GRAND ANGLE

Ampahany kely tamin’ny fandaharana natokan’ny TV5 MONDE ho an’ny Filoha Rajaonarimampianina (14 septambra 2016).

« …

GA – En quoi est-ce un évènement important pour votre pays ?

RH – Tout d’abord mes salutations à tous vos téléspectateurs. C’est un évènement majeur parce que çà marque vraiment le tournant de ce qu’est cette francophonie. La francophonie, on l’a toujours connu sous l’aspect linguistique, sous l’aspect culturel. Aujourd’hui, on parle d’économique, on parle de numérique … Donc, c’est un tournant majeur, c’est une évolution majeure. Çà signifie que la francophonie s’adapte aussi à l’évolution du monde aujourd’hui. Et c’est pourquoi c’est important pour l’espace francophone, mais je suis convaincu c’est important pour mon pays … et pour bien d’autres pays qui appartiennent à l’espace francophone.

GA – Pourquoi est-ce que le numérique est-il stratégique pour la Grande Île francophone qu’est Madagascar ?

RH – Mais, écoutez, malgré notre éloignement relative du centre du Monde, le Monde ne peut plus se passer du numérique hein. Surtout la jeunesse … la jeunesse malgache est très attirée par le numérique … elle est en plein dedans si je puis m’exprimer ainsi. Et presque pour les secteurs, aujourd’hui, dépendent ou utilisent beaucoup de numérique. Donc je crois qu’aujourd’hui le Monde ne peut pas se passer de numérique. Il faut le maîtriser. Il faut que les technologies du numérique soient vraiment au service du développement d’un pays. Mais il y a aussi l’aspect protection. Donc il y a la protection au niveau de ce que j’appelle la « cybersécurité ». Donc tout çà sont des sujets qui sont débattus au niveau de cette journée.

GA – Vous lancez, précisément aujourd’hui, une Agence Malgache de Développement et de la Promotion des entreprises … Pourquoi ?

… »

Aleo hatreo aloha … fa tsy mitsahatra ny miarahaba ny Talejeneralin’ny AMDP, RATSIFERANA Hugues, izahay !

 

GRAND ANGLE II

Ampahany faharoa tamin’ny fandaharana natokan’ny TV5 MONDE ho an’ny Filoha Rajaonarimampianina (14 septambra 2016).

« …

GA – Vous lancez, précisément aujourd’hui, une Agence Malgache de Développement et de la Promotion des entreprises … Pourquoi ?

RH – Absolument parce que, vous savez, lorsque je disais toute à l’heure que la francophonie numérique est en marche … euh hum … il faut un dispositif, il faut absolument qu’on passe du concept à la mise en opération. Donc, cette agence est vraiment le dispositif qu’il faut, me semble-t-il, pour aller mettre en, je veux dire, mettre en action … euh … tous ces concepts sur l’économie. Donc là, maintenant, il faut rassembler les ressources, au niveau d’un pays. Les ressources se trouvent dans l’espace francophone. Donc, il y a tellement de leviers au niveau de l’espace francophone qui devraient permettre le développement d’un, de chaque pays, de chaque territoire.

GA – On parle de numérique mais on le sait, Mr le Président, votre pays est encore aujourd’hui l’un des plus pauvres au Monde. Comment vous l’expliquez ?

RH – Mais, écoutez hein, les choses étant ce qu’elles sont, c’est une succession de, si vous voulez, de crises … euh … qui ont prévalu dans ce pays pendant une cinquantaine d’années et les crises sont devenues cycliques. Donc la réalité politique a fait que les résultats aux niveaux économiques et aux niveaux sociaux ne se sont pas sentis au niveau du pays, ne sont pas répercutés au niveau de la population. Donc maintenant, on change de cap. Moi, je propose vraiment à ce qu’il y ait des projets structurants pour le développement économique dans le cadre d’une stabilité politique. Je crois que c’est ça qui marque le cap de mon (« la priorité », coupe GA) de ma présidence (« quelle est-elle après, la priorité ? », poursuit GA).

RH – Ben, écoutez, c’est, globalement c’est réduire la pauvreté. Vous savez très bien que …

… »

Aleo hatreo indray aloha … satria hita hoe leo ilay vazaha (mpanapa-tenim-piloha) fa tsy voavaly ny fanontaniany tsotra hoe : « Pourquoi le numérique dans un pays très pauvre ») !

GRAND ANGLE III

Ampahany fahatelo tamin’ny fandaharana natokan’ny TV5 MONDE ho an’ny Filoha Rajaonarimampianina (14 septambra 2016).

« …

RH – … On a construit un grand barrage hydro-agricole qui va irriguer … euh … des dizaines … de … de milliers d’hectares. Et aujourd’hui, juste après … euh … un an, aujourd’hui, la production rizicole a PLUS QUE TRIPLÉ … euh … parce qu’on a une productivité qui est très faible. Donc ÇA A TRIPLÉ et, en plus, on a DEUX RÉCOLTES parce que l’eau est là, l’irrigation est là. Donc on sent, on voit … aujourd’hui … on peut le vérifier qu’il y a une amélioration des conditions de vie de la population dans cette région-là.

GA – … à préparer le prochain Sommet de la Francophonie qui se tiendra précisément à Madagascar du 24 au 27 novembre prochain. Ça approche à grand pas, … est-ce que vous êtes prêts ?

RH – Mais bien sûr. Et d’ailleurs, si je suis ici, c’est pour dire qu’on est prêt, qu’on est en marche vers ce Sommet, et que toutes les conditions sont là pour … euh … avoir et assurer … un … un Sommet … euh … vraiment digne de ce nom. C’est un défi hein, je dois vous le dire, mais c’est un défi qu’on relève et qu’on est prêt à assumer, à réaliser dans les meilleures conditions.

GA – Quels sont les enjeux, selon vous, de ce Sommet de la Francophonie ?

RH – Vous savez, pour mon pays d’abord, Madagascar était pendant longtemps et surtout avec la … les dernières années de crise je dirais, mise au ban de la Communauté Internationale … sanctionné sur le plan économique, financière, politique. Donc après, nous avons remonté la pente pour reconquérir notre place au niveau de la CI. Et je pense que la tenue de ce Sommet, avec d’autres Sommets qui sont organisés aussi dans le courant de ce second semestre, consacre ce retour de Madagascar d’abord sur la scène internationale, mais aussi et déjà cette marche vers la croissance économique et vers le développement inclusif du pays.

GA – … Quel est le malaise, quel est le problème à Madagascar ?

RH – Comme je vous dis hein … c’est très simple hein … c’est la réalité politique qui a prévalu pendant ces plusieurs décennies, qui ont fait que … il y avait toujours des crises cycliques … euh … à Madagascar.

… »

Aleo hatreo indray koa aloha … fa matoky anao izahay, Andriamatoa Filoha, ary mahazo tsara ny dikan’ilay hoe :
« raha hisy krizy ihany, mba aleo hiandry 2018 …
… fa haingana loatra kosa raha izao sahady » !

Mémorandum … Pacte de responsabilité …
… Fampihavanam-pirenena moa ?

 

GRAND ANGLE IV

Ampahany fahaefatra tamin’ny fandaharana natokan’ny TV5 MONDE ho an’ny Filoha Rajaonarimampianina (14 septambra 2016).

« …

GA – … Et l’enquête (« attentat à la grenade du 26 juin dernier »), où en est-elle ?

RH – Ça se poursuit, ça se poursuit. On a des … on a déjà des … l’avancé … euh … assez … euh … je veux dire, assez … euh … assez solide. Donc, on suit le … le cours de … du process, quoi.

… »

Aleo hatreo indray fotsiny ihany aloha … ary mbola mamerina ny fitokisana anao izahay, Andriamatoa Filoha, …
… fa inona koa no nanaikitra an’ilay vazaha mpanapa-tenim-piloha io hametra-panontaniana mandreraka be tahak’izany ?

 GRAND ANGLE V

Ampahany fahadimy farany tamin’ny fandaharana natokan’ny TV5 MONDE ho an’ny Filoha Rajaonarimampianina (14 septambra 2016).

« …

GA – Beaucoup de Malgaches se plaignent, Mr le Président, de l’insécurité à Antananarivo, mais aussi en provinces. Vous parlez de l’agriculture, ils sont nombreux à se plaindre notamment du vol de bétails, et notamment des zébus. Des touristes aussi, notamment Français, ont été assassinés ces derniers mois, encore récemment cet été. Que comptez-vous faire ?

RH – Mais écoutez, la sécurité est vraiment une priorité pour nous. Euh … la sécurité a toujours existé hein. Le risque zéro aujourd’hui, de par le Monde, n’existe pas. Donc on .. on est beaucoup en phase sur cet aspect. Y a beaucoup de, je veux dire, des décisions qui ont été prises au niveau institutionnel, au niveau des régions pour éradiquer le … l’insécurité. On sensibilise aussi la population, bien évidemment, en disant que … euh … la sécurité est une affaire de, est une affaire de tous, quoi. Donc, je pense qu’y a des développements … ce n’est pas toujours très évident, mais je pense qu’on … on progresse … euh … dans ce cadre-là. Euh … il faut pas, non plus, exagérer hein … au niveau des informations lorsque y avait, à juste titre, ce que vous mentionnez toute à l’heure … de … deux jeunes Français qui … euh … ont été trouvés … euh … assassinés dans … dans une île. Les premiers résultats ont démontré que c’étaient des … des raisons plutôt passionnelles qui entraînaient ces crimes-là. Donc, à mon avis, ne devrait pas affecter le … ni le tourisme, ni la sécurité (« le tourisme » coupe GA), en général (« qui est un pilier important de votre économie » poursuit GA.

GA – Ce qui freine aussi souvent l’économie, c’est la corruption … qui fragilise aussi peut-être les Institutions dans les pays qui sont touchés par ce problème. Où en est-on au juste, que comptez-vous faire pour lutter contre la corruption ?

RH – Ben, vous avez bien raison hein. C’est … euh … c’est une, aussi, des priorités hein … euh … que j’ai … euh … j’ai annoncé même depuis mon … mon investiture. C’est la lutte contre la corruption. Euh … c’est … c’est vraiment ancré déjà dans … dans certaines pratiques. Euh … donc … moi, en tout cas, j’ai annoncé MA volonté de combattre la corruption jusqu’au bout, avec toute l’énergie qu’il faut. Je mobilise tout le monde … euh … pour cela. Euh … je mobilise les Institutions pour cela. Euh … je mobilise l’ARMÉE … euh … pour cela. Hum … je pense que c’est dans le cadre d’un effort commun, conjugué et cohérent qu’on va pouvoir combattre la corruption … et, bien évidemment, il faut s’atteler aussi au développement économique hein … parce que la PAUVRETÉ est aussi … hum … un … un terreau, si vous voulez, … euh … euh … pour le développement de … de la corruption, malheureusement.

GA – Il y a, à Madagascar, deux langues officielles : le Malgache, bien entendu, et le Français. Quel est votre rapport à la langue française ?

RH – Eh ben, écoutez, je … est-ce que … krkrkr … est-ce que vous ne voyez pas que je … c’est … c’est un bon rapport qu’on pourrait avoir par rapport à cette langue parce que ça nous permet de nous exprimer, ça nous permet de véhiculer des informations, de véhiculer notre vision … euh … (« à titre plus personnel » coupe GA) … oui, de … euh … et puis de … de discuter aussi … euh … avec vous comme aujourd’hui. Moi, j’apprécie cette langue hein … autant d’autres langues aussi. Mais j’apprécie cette langue et … et je crois que cette langue … qui est une BELLE langue … nous permet de … euh … d’exprimer ce qu’on est, … euh … aujourd’hui.

GA – Hery Rajaonarimampianina, merci beaucoup …

… »

Vazaha mpanapa-tenim-piloha … miolakolan-teny …
MALETY miasa aty Dago ve no tian’ialahy resahana é ?
TSY MAHAY ny tenin’ialahy ve izahay é ?

Tsy hainy mihintsy ilay hoe :
« Andrianiko ny MALAGASY, feheziko ny FRANTSAY » …

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s