« Tsy mivarotra tanindrazana aho » hoy Rajao, Patricia Andriamana (Mcm-Tanà).

toamasina-8

.

1°« Azo atao ny manova zavatra ao anatin’ny fotoana fohy » qui se traduit littéralement comme suit : on peut changer une chose ou un fait en très peu de temps, avait dit rajao à Toamasina
Au vu et au su de tout le monde, c’est indéniable et mérite la validation et la confirmation.
N’a-t-il pas réussi à intensifier 50 fois plus la pauvreté qu’ont engendrée les régimes successifs durant 50 ans, et ce, juste en 3 ans. Record qui mérite d’être inscrit au guiness!

2° mauvais choix de priorité
Rajao était si fier d’inaugurer les nouveaux matériels à l’hôpital de toamasina. La beauté est-elle vraiment un problème crucial pour les malagasy au point de créer l’unité de chirurgie esthétique au sein de cet hôpital ?
Combien sont les malagasy malades de reins et qui nécessitent une dyalise ? Et combien meurent à cause des rendez-vous tardifs (matériels insuffisants) ou même plus à cause de manque d’argent ?
On voit bien que la priorité des dirigeants du point de vue santé publique n’est pas celle des pauvres mortels. En effet, pour eux, même pour un rhume, affréter un avion pour se soigner à l’extérieur est une pratique aisée et courante pour eux et leurs familles.
Du temps de Mahagaga et Mahalatsa, Lalatiana (un imminent professeur) était le centre de louanges pour les services qu’il a rendus aux plus petits.

Qu’en est-il aujourd’hui ?
Obnubilé par le goût du pouvoir, du luxe et de la richesse acquis au siège d’Ambohidahy, Lalatiana ( Ministre de la santé) a mis de côté la vocation d’être chirurgien pédiatrique et a préféré devenir le « toutou » de Hery et Voahangy dans leurs périples en quête de plus de notoriété.
Adieu la préoccupation pour la santé des tout-petits et bonjour la vie d’abondance des nantis. Le financement de l’UNICEF pour la santé de l’Enfant constitue une source d’argent liquide pour les hauts responsables du ministère de la santé.

4°Hery incite le peuple à prôner la paix et non la violence. Est-ce que monsieur le président a-t-il l’esprit dérangé pour parler ainsi alors que c’est lui-même qui tire les ficelles au sein de la sécurité publique ? n’est-ce pas lui qui est le maître de « dog »(Doté de Grade Gracieusement) Florens qu’il somme d’utiliser les bombes lacrymogènes et même les balles réelles pour intimider ses compatriotes ?
« mpitari-bato vilam-bava ka hafa ny tondroin’ny molony, ary hafa ny tondroin’ny tànany » !!!!

5°-« Tsy mivarotra tanindrazana aho » hoy rajao. C’est vrai car Il ne vend pas sa patrie mais il la brade ! Mais si les recettes de la braderie entrent dans la caisse de l’Etat, ça passe encore ; malheureusement pour nous, elles renflouent le compte familial !
Jusqu’à quand resterons-nous les bras croisés et soupirons dans nos coins en voyant les richissimes parader leurs biens qu’auraient pu profiter tous les citoyens ?

Patricia Andriamana

rajao-fanambarana

 

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s