Mananjary, famonoan’olona mahamenatra.

 –

NIVALY SAHADY KOSA NY RATSY ATAONY MANANJARY
TRANO AMANJATONY NO MAY AO MANANJARY

Lionnel Lambosoa. 2/11/2016.
 12h00 – MANANJARY : Plus d’une centaine d’habitations ont été ravagées par le feu dans la nuit du lundi 31 octobre au mardi 1er novembre dans la ville d’Andovosira, à Mananjary. Un millier de personnes y sont sinistrées actuellement. Les enquêtes sont en cours quant à l’origine de cet incendie. À noter que cet incendie a débuté 48 heures après que les villageois y ont brûlé vive la femme ayant violé les lieux sacrés.

orange mg

Tsy masi-mandidy intsony ny mpitondra Mirongatra ny Fitsaram-bahoaka

02/11/2016
Tsy mitsitsy intsony ny olona fa avy hatrany dia manao izay saim-pantany manoloana ny fandikana ny lalàn’ny fiarahamonina.

Tsy miandry ny mpitandro ny filaminana sy ny manampahefana intsony fa avy hatrany dia mandray fanapahan-kevitra araka izay saim-patany ka rehefa misy olona tratrany manao ny tsy mety dia izy ireo no manasazy araka izay takatry ny fo sy ny sainy, anisan’izany ny fitsaram-bahoaka. Henjehin’ny lalàna ny fanaovana fitsaram-bahoaka ary heloka tokony hahazoana sazy henjana mihitsy saingy tsy raharahain’ny olona ary tsy matahotra lalàna intsony ny fiarahamonina ka manjaka io fomba io. Efa toerana maro toy ny tany Nosy Be, Vakinankaratra, Moramanga ary iny vao andro vitsy tany Mananjary iny no nahenoana sy nahitana fitsaram-bahoaka izay niafara tamin’ny fandatsahana ain’olona kanefa tsy mahefa na inona na inona ny mpitondra fanjakana.

Zary lasa fomba raiki-tapisaka amin’ny fiarahamonina io toe-javatra io saingy tsy misy andraikitra raisin’ny mpitondra fa dia tazanim-potsiny. Midika izany fa tsy masi-mandidy eto amin’ny firenena ny mpitondra ary tsy mahatoky ny tompon’andraikitra toy ny mpitandro ny filaminana sy ny fitsarana intsony ny vahoaka.

Aiza ho aiza ilay hoe tany tan-dalàna ? Sa any amin’ny resaka politika ihany izany no mandaitra ?

Toky R.

Lois face aux traditions : Un grand dilemme pour l’État malgache

« Parait-il que la femme brûlée vive à Mananjary appartenait à un mouvement sectaire et que c’est son pasteur qui lui a recommandé d’agir de la sorte dans le lieu sacré ». C’est ce qu’on peut lire sur les réseaux sociaux notamment Facebook.

Elle, c’est Rakemba. Agée de 69 ans, elle est connue de Mananjary comme étant un docteur. Appartenant à une association cultuelle, elle a débarqué dans un lieu sacré – agissant sous les recommandations de son pasteur – en y amenant de la viande de porc qui y est strictement prohibée. Les natifs, très jaloux de leurs traditions ainsi que de leurs us et coutumes n’ont pas hésité à passer à tabac Rakemba jusqu’à l’occire. Entre-temps, des négociations ont eu lieu entre la gendarmerie de la localité et quelques-uns d’entre eux mais la colère a grandement pris le dessus. Les habitants qui étaient supérieurs en nombre ont brûlé vive la femme accusée d’avoir violé le lieu sacré.

Grand dilemme. La laïcité de l’État ainsi que la liberté de conscience et de religion sont garanties par la Constitution malgache avec comme seules limites le respect des libertés et droits d’autrui, l’impératif de sauvegarde de l’ordre public, de la dignité nationale et de la sécurité de l’État. Ainsi disposent les articles 2 et 10 de la loi fondamentale. En plus, une loi a un caractère général, impératif et impersonnel. Que faut-il tirer, de ce fait, de la mésaventure à Mananjary ? Dérive sectaire comme vindicte populaire, il y a eu atteinte à la moralité publique. Quid des mesures (impératives)  à prendre ? De surcroît, aucun des gens qui ont assisté à la scène n’a empêché les coups et blessures volontaires infligés à la femme jusqu’à sa mise à mort alors que la non-assistance à personne en danger constitue également une infraction pénale à Madagascar réprimée par le Code Pénal malgache. Priver les individus de leurs traditions relève de l’autorité de personne ni de la puissance publique. Justement, outre Mananjary, beaucoup de régions, de localités recèlent plusieurs « fady » que la loi ne pourrait en « déroger ». C’est un cas qui laisse perplexes les juristes étant donné que la difficulté à cadrer juridiquement et institutionnellement les traditions n’est pas une mince affaire.

Droits humains. Faut-il rappeler qu’en 2008, le régime de l’époque a fermé, à titre de mesure administrative, une association cultuelle accusée d’avoir porté atteinte à l’ordre public et aux bonnes mœurs ? Ultérieurement, le régime transitoire a permis à cette association de rouvrir ses portes. Actuellement, et ce après cette affaire Mananjary, l’État –  en la personne du chef de l’État ou du chef de l’administration, ou encore des ministres concernés par ces atrocités – demeure inerte jusqu’à présent. Et pourtant, c’est un problème de grande ampleur car concerne les droits humains et l’État de droit. En tout cas, plus de droit à la défense, plus de procès équitable, plus aucune considération des droits car, force est de reconnaitre que la vindicte populaire serait devenue le modus operandi prisé des Malgaches à la place de la Justice envers laquelle une confiance maigre est accordée. Mais quoi qu’il en soit, ce cas illustre bel et bien l’incidence des us et coutumes d’une localité sur les questions juridiques.

Aina Bovel

andovosira #mananjary !!!
avy mandoro olona d may koa ny tanàna 😮
firy zay ry #rv ???

mananjary1

Hivaly @nareo mianakavy e… F’angaha rehefa fady sy Fivavahana dia mahazo alalana manala ain’olona ? Matesa koa izay namono.

Ary mpangalatra taolampaty ampasana ve tsy manotafady ry zareo mpandoro olona ??

Kaomisera Ranaivoson Alexandre “Tsy ara-dalàna ny fitsaram-bahoaka”

03/11/2016

Adihevitra tsy mety tapitra eto amin’ny firenena ilay fitsaram-bahoaka tany Mananjary izay nandoran’ny olona ilay vehivavy nanota fady ny 30 oktobra lasa teo.

Nitondra ny heviny ny Kaomisera Ranaivoson Alexandre, tompon’andraikitry ny serasera eo anivon’ny polisim-pirenena omaly. Nambarany fa tsy misy lalàna manome alalana ny fitsaram-bahoaka n’inona n’inona heloka sy fahadisoana. Isika rahateo anisan’ny firenena nanasonia ny fanafoanana ny fanamelohana ho faty. Tsy ahafahana mamantatra ny tena marina ny fandraisana fanapahan-kevitra hanao fitsaram-bahoaka ary  mety ho olona tsy manan-tsiny no matimaty foana vokatry ny tondro molotra, hoy izy. Ireny olona tratra ireny no fanalahidy hahafahana mamantatra ny mpiray tendro aminy sy hikarohana ny tena marina.

Midika izany fa ny fahafatesany dia sakana amin’ny fivoahan’ny marina ka lasa fiarovana ireo olon-dratsy hafa. Vao afak’omaly, ohatra, dia dahalo 11 indray no niara-maty nodoran’ny olona tany Anosiarivo Manapa any Betafo, ka dia izy ireo no maty fa tapitra hatreo ihany koa ny loharanom-baovao hamantarana ireo namany an’arivony. Toy izany ny tany Nosy Be, Moramanga, Maroantsetra … izay nangina tanteraka.

Adidin’ny mpitandro ny filaminana ny miaro ny ain’ireny olona tratra nanao ny tsy nety ireny saingy inona no nataon’ny mpitandro ny filaminana tamin’ny fotoana nisian’ny fandikan-dalàna ? Tsy mbola mikatona eo iny raharaha vono olona mahatsiravina tany Mananjary iny fa tokony hisy ny fampiharana ny lalàna velona. Rehefa betsaka ny fahefan’ny vahoaka dia mihena ny fahefan’ny manampahefana ka lasa manapa-kevitra fahatany ny olona. Misy ihany ny lalàna apetraka eo amin’ny fiarahamonina toy ny “dina” saingy mila fankatoavana ara-panjakana sy araka ny lalàna izany vao azo hampiharina.

Toky R.

TONTOLO PÔLITIKA ETO MADAGASIKARA.Fandorana ilay ramatoa tao Mananjary, maninona no mbola tsy misy réaction ihany ny fitondrana manoloana ireny zava-niseho tany mananjary ireny?rehefa vazaha ve no dorana izay vao mihetsika ny fitondrana?efa 72 heures aty aoriana tsy mbola ahenoina feo avy ao amin’ny andrim-panjakana?sa gasy ilay maty nodorana dia tsy maninona?mbola mendrika ny atao hoe Ray aman-dreny ihany ve ianareo ao amin’io fitondrana io????

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s