Foulpointe, 13/11/2016. Trano may, sary (Sitraka R); Midi /kara.

Foulpointe : Lasa lavenona ny hôtely « Gracia »

Hôtely lehibe iray ao amin’ny tanànan’i Foulpointe indray no lasa lavenona, vokatry ny hain-trano omaly antoandro. Na izany na tsy izany aza anefa, tsy nisy ny aina nafoy na ny olona naratra tao amin’ity trano fandraisam-bahiny iny. Saingy kila hotohoto, tsy nisy azo noraisina intsony ireo foto-drafitrasa rehetra tao amin’ny hôtely « Gracia », mbamin’ireo entana rehetra. May hatramin’ny 90 isan-jatony izany, raha ny vaovao voaray tany an-toerana, ary tafakatra an-tapitrisany maro ny fahavoazana. Tokony ho tamin’ny 12 ora antoandro teo no niseho ny loza. Afo, vokatry ny doro tanety, tsy voafehy, tao ambadikana « bungalow » iray tao amin’io hôtely io no voalaza fa nahatonga ny loza, raha ny vaovao voaray hatrany. Fantatra tamin’ny fampitam-baovao hatrany, fa efa ela io tanety io no nirehitra, kanefa tsy nisy fandraisana andraikitra, hany ka dia izao niitatra sy namotika zavatr’olona izao. Noho ny toetr’andro sy ny rivotra, nahazo vahana ny afo, ary nijoalajoala tanteraka. Niezaka ny nanao izay vitany tamin’ny famonoana ny afo ihany ireo fokonolona, saingy efa nahazo  vahana be izany. Eny fa na ireo mpamonjy voina ihany koa aza dia sahirankirana ihany teo am-pifehezana ny afo.

D.R

‎-

Madagascar : un grand hôtel réduit en cendres à Foulepointe

La station balnéaire de Foulepointe, sur la côte est de Madagascar, a de nouveau été le théâtre d’un incendie grave, le 13 novembre. L’hôtel Gracia, l’un des fleurons du tourisme local, n’est plus qu’un tas de cendres fumant.

Foulepointe frappée trois fois par un grave incendie en trois mois

.Les incendies reviennent régulièrement dans l’actualité de Madagascar. Le dernier date de dimanche 13 novembre, à Foulepointe, sur la côte est de la Grande île. C’est la troisième fois que la localité est le théâtre d’un incendie grave en trois mois. Le feu s’est déclaré dans l’enceinte de l’hôtel Gracia, un des établissements les plus réputés de cette station balnéaire très prisée par les Malgaches, mais également par les touristes étrangers.

Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer après cet incendie, mais le feu a tout dévoré sur son passage, rapporte le quotidien Les Nouvelles. Une fois de plus, comme les deux précédentes fois, la défaillance, voire la quasi-absence des sapeurs-pompiers a été montrée du doigt par les habitants qui ont formé une chaîne humaine pour tenter de limiter les dégâts.

L’utilisation de matériaux végétaux favorise les incendies

Il y a quelques années, la municipalité de Foulepointe a voulu limiter l’utilisation du béton pour préserver la verdure et le cacheta authentique de la station balnéaire. Or, l’utilisation de matériaux végétaux s’avère très propice à la propagation des incendies, d’autant plus que le vent souffle assez fort en début d’après-midi sur la côte est de Madagascar.

Il ne reste donc plus rien de l’hôtel Garcia après cet incendie dont les circonstances restent floues jusqu’ici. Une enquête dans ce sens a été ouverte par la police malgache qui a également pris la sécurisation des lieux. Les deux précédents graves incendies, qui ont calciné des centaines de maisons, ont été attribués à des défaillances du réseau électrique.

InfoRe.

Sitraka Rakotondrazanany à Fifamoivoizana eto Madagasikara

Gracia foulpointe.

foulpointea7

foulpointea6

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s