Francophonie. « Un pays abandonné » menacé de famine, France 24. Vidéo TV5 Monde.

Madagascar, « un pays abandonné » menacé de famine.

francophonie-france-24

© Gianluigi Guercia, AFP | Un policier fait la circulation en marge du sommet de la francophonie à Antananarivo

Texte par Florence RICHARD

Dernière modification : 25/11/2016

Jusqu’à dimanche, Madagascar devient le point de ralliement des pays francophones dont elle accueille le sommet. Un évènement exceptionnel pour le pays, un des plus pauvres au monde, où les crises politiques s’enchaînent et où la famine menace.

Madagascar reçoit jusqu’au dimanche 27 novembre le 16e sommet de la francophonie, un grand raout diplomatique qui concentre plus d’une quarantaine de délégations, de chefs d’État et de gouvernements dans la capitale, Antananarivo. L’événement est exceptionnel pour le pays. Il l’est à plusieurs titres.

D’abord parce que l’île a été exclue pendant cinq ans de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF, qui regroupe 80 membres) qu’elle a réintégrée en 2014. Cette sanction visait à condamner une nouvelle crise politique et institutionnelle majeure qui a ébranlé Madagascar entre 2009, année du coup d’État contre le président Marc Ravalomanana, et 2013. Après cinq années d’impasse politique, le président nouveau Hery Rajaonarimampianina a pris ses fonctions le 25 janvier 2014. Depuis, il fait face à une présidence mouvementée. Des députés ont appelé à sa destitution et le gouvernement a démissionné.

Ce sommet de la francophonie est donc pour Madagascar une forme de réhabilitation sur la scène internationale, dont se réjouit Mamay Rajaobelina, délégué général à la présidence de la République malgache, dans le journal La Croix : « Madagascar a connu des années d’instabilité politique et de difficultés économiques. Beaucoup d’emplois ont été perdus depuis huit ans. Les entreprises textiles ont fermé. Le pays a été oublié de tous les bailleurs de fonds […]. Aujourd’hui, il sort d’une longue période d’isolement ».

Plus d’un million de personnes en situation d’insécurité alimentaire

Ensuite parce que les projecteurs médiatiques promettent d’être braqués plusieurs jours sur la grande île où la situation sociale, alimentaire et économique est très critique. Le sud de l’île est menacé par une famine sans précédent. « La situation est extrêmement inquiétante », a constaté la directrice exécutive du Programme alimentaire mondiale (PAM, une agence onusienne) Ertharin Cousin, qui rentre d’une mission sur le terrain.

« La faim et la malnutrition que nous voyons sont le résultat de trois années de récoltes perdues. […] J’ai rencontré des femmes qui m’ont dit qu’elles n’avaient rien pour nourrir leurs bébés, sauf le fruit du cactus rouge planté au bord de la route », relate-t-elle. En tout, 1,4 million de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire dans le sud du pays selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui, avec le PAM, appelle à un accroissement rapide de l’aide d’urgence pour juguler la crise.

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s