Ilakaka,simba ny tontolo iainana. Didin’ny be sandry : Radio Jupiter, Fernand Cello recherché…

Ilakaka.

Fernand Cello  6 décembre, 

Izao sisa ilay rano eto ilakaka, izay manondraka tanimbary, rano madio no teto, ary tena lalina, fa potika tanteraka ankehitriny, rano fisotro madio no napanantenaina saingy rano maloto no azo 7 volana aty aoriana, fitrandrahana mamotika tontolo iainana, tsy misy permis environnemental, tsy misy consultation public, ary mibodo tani mbahoaka.

Maromaro ny olona izay manana taratasy tompon’ireo tany ireo, nefa dia gros bras no mibaiko am zandary sy miaramila, nohon’ Nohon’ny famoahana izao vaovao izao dia mandeha indray Ny fandrahonana mahazo ny radio Jupiter ,ary kasaina hakatona,andeha ho aiza isika ity president ?

Taloha.

rano-ilakaka1

Ankehitriny.

rano-ilakaka2

rano-ilakaka3

Andohan’Ilakaka – Mandat d’arrêt contre Fernand Cello

 ilakaka-fernand2

Accusé « d’appel à la rébellion », un mandat d’arrêt poursuit le journaliste Fernand Cello. La police a saisi du matériel de la radio Jupiter.

Imbroglio. Journée mouvementée, hier, à Andohan’Ilakaka. Suite à une manifestation qui s’est tenue « dans la cour » du domaine où se trouvent les studios de la radio Jupiter, Fernand Cello, journaliste et l’un des responsables de cette station privée locale, a fait l’objet d’un mandat d’arrêt.
Les informations partagées par un membre de l’Ordre des journalistes de Madagascar indiquent que « l’appel à la rébellion » figurerait parmi les motifs de ce mandat d’arrêt. Une source avisée ajoute qu’« atteinte à l’ordre public et conduite d’une manifestation sans autorisation » sont aussi imputées au journaliste. Les récits des faits indiquent que « les habitants d’Andohan’Ilakaka ont manifesté pour empêcher la fermeture de la radio Jupiter par les autorités ».
Sur les ondes de quel­ques stations privées de la capitale et sur sa page Facebook, Fernand Cello soutient qu’il s’agit d’une manifestation à l’initiative des habitants eux-mêmes. Les autorités locales affirment, cependant, que « c’est le journaliste qui a appelé à cette manifestation, durant une émission diffusée mercredi soir ». Une dizaine de policiers se sont ainsi rendus au siège de la radio Jupiter hier, notamment pour exécuter le mandat d’arrêt. Quatre personnes ont été arrêtées, mais le journaliste est toujours recherché.

Précédent
Les éléments ont pourtant également saisi l’émetteur et du matériel infor­ma­tique de la station locale. « Dans ses interventions radiophoniques, ce journaliste a tenu des paroles portant atteinte de manière délibérée et répétée, à l’ordre public. Il a aussi déjà conduit des manifestations sans autorisation qui ont été tolérées jusqu’ici. Concernant le mandat d’arrêt et la saisie du matériel de la radio, ce n’est pas de mon ressort, mais de celui de la justice. Mon rôle se limite à préserver l’ordre public », a déclaré Thierry Ralaiharison, préfet d’Ihosy.
Étant donné les actualités de ces derniers jours, la crainte que les faits d’hier soient des représailles contre le journaliste et sa radio taraude. Sur antenne et sur les réseaux sociaux, Fernand Cello « dénonçait », depuis plusieurs jours, « une exploitation minière sauvage faite manu-militari par des proches du pouvoir, polluant un cours d’eau approvisionnant Andohan’Ilakaka en eau potable ».
La source avisée contactée hier réfute, cependant, l’éventualité de représailles. À elle d’ajouter que l’exploitation contestée ne daterait pas d’hier, et que « les nouveaux exploitants ont juste conclu un contrat de partenariat avec le propriétaire de la mine qui, faute de moyen, ne pouvait plus poursuivre les extractions ». Les réactions des autorités étatiques et judiciaires locales feraient suite à une résistance du journaliste « aux recommandations de l’Organe mixte de conception (OMC) ».
L’OMC d’Ihosy aurait tenu une réunion, mercredi, à laquelle aurait pris part Fernand Cello en tant que « conseiller municipal d’Ando­han’Ilakaka ». D’après la source, « l’OMC lui a demandé d’arrêter les propos et actes pouvant nuire à l’ordre public car s’il continuait, des mesures seraient forcément prises. La fermeture de la radio n’a, toutefois, pas été évoquée. Tout de suite après la réunion, Fernand Cello, dans son émission, a descendu le préfet, soutenant qu’il aurait l’intention de fermer la station Jupiter et appeler à une manifestation ».

Garry Fabrice Ranaivoson. lexpressmada

Ilakaka, loin des yeux et loin du cœur

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s