Encore bon dernier… « Le Malgache est le plus « égoïste » au monde ». La Gazette.

franco-lalana7

« Le pays le plus pauvre du monde », et ses corollaires immédiats :  Une corruption géneralisée, des milices armées (Dahalos), le pillage des richesses naturelles (Bois de rose…), les vindictes populaires, famine…   

Et maintenant ?

.

Selon une enquête internationale: Le Malgache est le plus  » égoïste  » au monde.

Souriant, accueillant, gentil… Ces qualificatifs qu’on aime fièrement vanter auprès des étrangers, pour parler de la population malgache, devront désormais s’affabuler d’un autre caractère moins glorieux: égoïste. Du moins si ce mot traduit le manque de charité. Car d’après les résultats de l’enquête, publiés mercredi, par l’organisation britannique « Charities Aid Foundation « , le Malgache est le moins généreux au monde.

L’étude a été menée dans 153 pays qui représente 95 % de la population mondiale. Elle est basée sur le sondage réalisé par le prestigieux institut américain Gallup auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 personnes (âgées de 15 ans et plus) auxquelles ont avait posé les trois questions suivantes : offrez-vous de l’argent à des œuvres caritatives ? Consacrez-vous du temps au bénévolat ? Aidez-vous une personne que vous ne connaissez pas mais qui est dans le besoin?

La période considérée est le mois précédent le sondage. Suivant la proportion des réponses positives, une moyenne est établie pour déterminer le pourcentage de la population d’un pays qui consent de l’argent et du temps à des œuvres caritatives. C’est ce pourcentage qui détermine le classement des 153 pays ayant fait l’objet du sondage.

Ainsi, Madagascar est classé bon dernier avec une proportion de seulement 12 % de la population qui participe à des œuvres de charité. En Australie et en Nouvelle Zélande, les premiers de la classe, ce pourcentage est de 57 % contre 14 % pour la Chine qui se classe 147ème.

Le score de la Grande Ile est détaillé comme suit: 6% de la population ont fait des dons d’argent, 11 % ont accordé de leur temps et 18 % ont aidé des étrangers dans le besoin. L’étude aurait été plus intéressante si des détails sur le montant offert et le temps consacré aux œuvres caritatives par chaque individu étaient requis dans le questionnaire. Mais comme le précise la fondation britannique,  » l’objectif de ce rapport est de mettre en lumière, pour la première fois, un ensemble de données véritablement mondiales et crédible qui donne une compréhension de cette question vitale du comportement caritatif de la population « . Les prochaines éditions vont certainement apporter les réponses aux souhaits des uns et des autres de savoir, par exemple, la proportion de riches ouverts aux œuvres caritatives ou encore le montant de dons offerts par la population par rapport à son niveau de vie.

Dans le cas de Madagascar, on ne manquera pas, en effet, d’expliquer ce classement peu élogieux par la pauvreté de la population. Faut-il rappeler qu’une large majorité de la population vit avec moins d’un dollar par jour ? La générosité n’est cependant pas une simple question d’argent. Il y a aussi et surtout la volonté en consacrant un peu de son temps qui pour repeindre bénévolement un orphelinat qui pour participer à des travaux d’embellissement du quartier. Cependant, que constate-t-on chez nous : soit on fait mais avec des visées sociales ou politiques, soit on refuse carrément de participer. En milieu urbain surtout, on préfère, par exemple, payer les quelques centaines de fmg d’amendes que de répondre présent au nettoyage collectif du fokontany.

En fait, la dernière place attribuée à Madagascar traduit la perte du civisme mais aussi des valeurs ancestrales de solidarité. Tout cela à cause d’abord du comportement des dirigeants successifs et des politiciens qui ont fait de la lutte contre la pauvreté un cheval de bataille pour leurs seuls intérêts et contribué à muter le Malgache vers l’individualisme pour ne pas dire l’égoïsme. Aujourd’hui encore, ils se chamaillent entre eux sans se soucier nullement de la dégradation de plus en plus inquiétante des conditions de vie de la population. Le Malgache est peut-être désigné comme la personne la plus égoïste au monde. Mais nos politiciens sont pires !

Salomon Ravelontsalama. LGDGI.

UN PAYS

a-la-derive

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s