Olof Palme, 30 Janvier 1927-28 Février 1986. Un homme de Paix.

olof1

Assassinat du premier ministre suédois Olof Palme

Texte rédigé par l’équipe de Perspective monde

Peu de temps après avoir quitté une salle de cinéma de Stockholm, le premier ministre suédois Olof Palme tombe sous les balles d’un assassin. L’auteur et le motif de ce meurtre demeureront un mystère.

Leader du Parti social-démocrate (PSD) depuis 17 ans, Olof Palme était devenu le plus jeune premier ministre d’Europe en 1969. Il était alors âgé de 42 ans.Premier ministre de 1969 à 1976, puis de 1982 à 1986, Palme était reconnu pour ses positions pacifistes. Sa femme Lisbet est à ses côtés le 28 février 1986 lorsqu’un homme, qui ne sera jamais identifié, le tue à sa sortie d’un cinéma de Stockholm. Des messages de sympathie affluent de tous les pays à la suite de cette mort tragique et inexpliquée. Palme avait 59 ans. Le 12 mars 1986, le Parlement élit Ingvar Carlsson au poste de premier ministre à 178 voix contre 0, avec 159 abstentions. Carlsson, un social-démocrate, se propose de poursuivre la politique d’austérité entreprise sousPalme afin de redresser l’économie suédoise qui a été sérieusement affectée par la crise du début des années 1980. Suite Perspective du monde.

« A pivotal, renowned, and polarizing figure domestically as well as in international politics since the 1960s, Palme was steadfast in his non-alignment policy towards the superpowers, accompanied by support for numerous third world liberation movements following decolonization including, most controversially, economic and vocal support for a number of Third World governments which were guilty of gross violations of human rights. Most famously, he was the first Western Head of Government to visit Cuba after its revolution, giving a speech in Santiago praising contemporary Cuban and Cambodian revolutionaries.

Frequently a critic of US and Soviet foreign policy, he resorted to fierce and often polarizing criticism in pinpointing his resistance towards imperialist ambitions and authoritarian regimes, including those of Francisco Franco of Spain, António de Oliveira Salazar of Portugal, Gustáv Husák of Czechoslovakia, B J Vorster and P W Botha of South Africa. His 1972 condemnation of the Hanoi bombings, notably comparing the tactic to the Treblinka extermination camp, resulted in a temporary freeze in Sweden–United States relations. Palme’s steadfast opposition to apartheid, which he labeled « a particularly gruesome system », gave rise to theories of South African involvement in his death, which were further fueled when Eugene de Kock claimed South African security forces had orchestrated his death. His murder by an unapprehended assailant on a street in Stockholm on 28 February 1986 was the first of its kind in modern Swedish history, and the first assassination of a national leader since Gustav III. It had a great impact across Scandinavia. Local convict and addict Christer Pettersson was convicted of the murder but was acquitted on appeal by the Svea Court of Appeal. »

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s