Bianco. L’Hôtel A&C-Ivato de Claudine Razaimamonjy fermé. Bientôt des enquêtes sur son financement.

Hotel Razaimamonjy

Hôtel A&C : Evaluation financière

Selon une source auprès de la Justice, une évaluation financière sera effectuée incessamment sur la construction et le fonctionnement du grand hôtel appartenant à Claudine Razaimamonjy.

Pour rappel, Claudine est devant les enquêteurs du Bureau Indépendant Anticorruption actuellement pour plusieurs dossiers de 2013 à 2016.

(Photo Archive Net)

Bianco Madagascar

7 Avril 2017.

Claudine RAZAIMAMONJY placée sous mandat de dépôt

Après une semaine riche en rebondissement, les deux premiers dossiers concernant Madame Claudine RAZAIMAMONJY ont été transmis à la Chaîne Pénale Anti-Corruption (CPAC) ce vendredi par le Bianco. La clôture des autres dossiers n’étant pas encore matériellement possible pour des raisons purement techniques et opérationnelles, le Bureau d’Ambohibao a décidé de transmettre les dossiers déjà clôturés et de finaliser les autres dossiers par la suite afin de pouvoir les transmettre correctement ficelés incessamment auprès de la Justice. Par ailleurs, il a été rapporté que C.R ne répondait plus à aucune des questions posées dans le cadre de ces enquêtes.

En effet, les autres dossiers nécessitant des expertises et d’autres vérifications sur terrain, le Bianco a expliqué qu’ils vont transmettre une partie des dossiers dans un premier temps, les autres étant encore en cours et seront finaliser ultérieurement.

Le premier dossier transmis :

La Branche Territoriale du Bianco Antananarivo a été saisi d’une doléance rapportant des faits suspectés de corruption et de détournement de deniers publics perpétrés par des responsables auprès du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation concernant l’ octroi de subventions exceptionnelles d’un montant de près de 150 000 000 ariary pour l’année 2014 et de 200 000 000 Ariary pour l’année 2015 à la Commune Rurale d’Ialananindro, district de Fianarantsoa II, Région de Haute Matsiatra. Le BIANCO a entamé ses investigations et a pu mettre en exergue des faits suspectés de favoritisme dans l’attribution de ces marchés publics, de détournement de deniers publics, de recel de détournement de deniers publics, d’abus de fonction et de blanchiment d’argent contre six personnes dont deux ont été déférées, trois sont en fuite et une hospitalisée mais représentée.

Le deuxième dossier transmis :

En 2016, la Branche Territoriale du Bianco Fianarantsoa a reçu une doléance dénonçant des faits suspectés de corruption, toujours dans la gestion des subventions exceptionnelles d’un montant de près de 150 000 000 Ariary allouées à la Commune Rurale de Mahasoabe, Fianarantsoa. Cette somme devait alors servir à la réhabilitation du Bureau de la Commune. La doléance aurait rapporté que les travaux effectués sur ledit bâtiment en 2014 semble minime voire inexistant malgré l’importance de la somme allouée. Les enquêtes menées par le Bianco semblent confirmer les suspicions des dénonciateurs. Quatre personnes ont été inculpées de favoritisme, d’abus de fonction et de blanchiment d’argent dans ce dossier dont deux déférées, une en fuite et une hospitalisée et représentée.

Résultats:

Après des heures d’audition à la CPAC, un avis de mandat de dépôt a été notifié à l’encontre de Madame Claudine R.

Corruption : Claudine Razaimamonjy placée sous mandat de dépôt

Deux premiers dossiers concernant Claudine Razaimamonjy ont été transmis à la Chaîne pénale anti-corruption ce vendredi par le Bianco. Les autres dossiers nécessitant des expertises et d’autres vérifications sur terrain, sont encore en cours.

La Branche Territoriale du Bianco Antananarivo a été saisi d’une doléance rapportant des faits suspectés de corruption et de détournement de deniers publics perpétrés par des responsables auprès du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation concernant l’octroi de subventions exceptionnelles d’un montant de près de 150 000 000 ariary pour l’année 2014 et de 200 000 000 Ariary pour l’année 2015 à la Commune Rurale d’Ialananindro, district de Fianarantsoa II, Région de Haute Matsiatra.

Le BIANCO a entamé ses investigations et a pu mettre en exergue des faits suspectés de favoritisme dans l’attribution de ces marchés publics, de détournement de deniers publics, de recel de détournement de deniers publics, d’abus de fonction et de blanchiment d’argent contre six personnes dont deux ont été déférées, trois sont en fuite et une hospitalisée mais représentée.

En 2016, la Branche Territoriale du Bianco Fianarantsoa a reçu une doléance dénonçant des faits suspectés de corruption, toujours dans la gestion des subventions exceptionnelles d’un montant de près de 150 000 000 Ariary allouées à la Commune Rurale de Mahasoabe, Fianarantsoa. Cette somme devait alors servir à la réhabilitation du Bureau de la Commune.

La doléance aurait rapporté que les travaux effectués sur ledit bâtiment en 2014 semble minime voire inexistant malgré l’importance de la somme allouée. Les enquêtes menées par le Bianco semblent confirmer les suspicions des dénonciateurs. Quatre personnes ont été inculpées de favoritisme, d’abus de fonction et de blanchiment d’argent dans ce dossier dont deux déférées, une en fuite et une hospitalisée et représentée.

Après des heures d’audition à la Chaîne Pénale Anti-Corruption, un avis de mandat de dépôt a été notifié à son encontre.

Claudine Razaimamonjy a eu un malaise et transporté à l’hôpital HJRA, après un passage au scanner et un diagnostique sommaire, elle a une crise d’hystérie ou dystonie neuro végétative: Maladie imaginaire.

Elle est encore à l’hôpital à l’heure actuelle, ne nécessitant une évacuation sanitaire à l’étranger.

(Photo Sobika)

www.sobikamada.com

Claudine Razaimamonjy : Evacuée sur une civière après son placement sous mandat de dépôt

Claudine Razaimamonjy a été évacué sur civière à l’hôpital HJRA.

 

A l’annonce de sa mise en détention préventive, la patronne de l’hôtel « A&C » Ivato s’est évanouie.

La nouvelle a été reçue comme un coup de massue dans les rangs des partisans du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». Les juges d’instruction au niveau de la Chaîne pénale anti-corruption ont prononcé le placement sous mandat de dépôt du Conseiller spécial du président de la République, Claudine Razaimamonjy. A l’annonce de sa mise en détention préventive, vers 17h30, la patronne de l’hôtel « A&C » Ivato s’est évanouie. Elle n’a certainement pas supporté l’idée de séjourner à Antanimora. Les agents du  Bianco en charge de l’affaire ont donc décidé de faire appel à des médecins. Et ce, conformément aux textes en vigueur. Il était 18h15 minutes lorsque Claudine Razaimamonjy a été évacuée sur civière et sous forte escorte policière. Alors que les agents du Bianco ont exigé qu’elle soit d’abord présentée à Antanimora conformément à la procédure légale, ses avocats auraient décidé de l’amener tout de suite au service des urgences de l’hôpital HJRA. Elle aurait tout de suite passé un examen de scanner à l’Institut Médical de Madagascar (IMM). Une source médicale a fait savoir qu’elle a fait une hypertension artérielle.

« Bailleur de fonds ». A l’instant où nous mettons cet article sous presse (ndlr : 22h), Claudine Razaimamonjy est toujours à l’hôpital HJRA où l’on a aperçu quelques grandes figures du régime, telles que le Conseiller spécial à la Présidence, Nicole Andrianarivoson, l’ancien Directeur de Cabinet de la Présidence, Henry Rabary-Njaka, le Sénateur Riana Andriamandavy VII et le ministre des Postes et des Télécommunications, Neypatraiky  Rakotomamonjy. Connue et reconnue par les observateurs comme le « bailleur de fonds » du parti au pouvoir, Claudine Razaimamonjy semble avoir été lâchée par ses compagnons de lutte. Comme tous les prévenus qui bénéficient d’une évacuation sanitaire, la patronne de l’hôtel « A&C » est également surveillée par des agents pénitenciers. De nombreux éléments de l’Emmoreg et des forces spécialisées de la police et de la Gendarmerie nationale ont également été mobilisés pour renforcer la sécurité de l’hôpital HJRA.

Subventions exceptionnelles. A noter que Claudine Razaimamonjy a été placé sous mandat de dépôt pour les deux premiers dossiers lui concernant. De sources bien informées, d’autres affaires sont encore en cours de traitement au niveau du Bureau indépendant anti-corruption. La clôture de ces dossiers ne serait pas encore possible pour des raisons purement techniques et opérationnelles car ils nécessiteraient des expertises et des vérifications sur terrain. D’autant plus que d’après nos sources, le Conseiller spécial du président ne répondait plus à aucune des questions posées dans le cadre de ces enquêtes. En ce qui concerne les dossiers déférés hier au parquet de la CPAC, le premier a été traité par la branche territoriale d’Antananarivo suite à une doléance reçue rapportant des faits suspectés de corruption et de détournement de deniers publics perpétrés par des responsables auprès du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation concernant l’octroi de subventions exceptionnelles d’un montant de près de 150 millions d’Ariary pour l’année 2014 et de 200 millions d’Ariary pour l’année 2015 à la Commune rurale d’Ialananindro, dans le District de Fianarantsoa II, Région Haute Matsiatra. Les investigations du Bianco ont permis de confirmer la véracité des faits dénoncés.

500 millions d’Ariary. Pour ce qui est du second dossier, il a été traité par la branche territoriale de Fianarantsoa suite à une doléance reçue en 2016. Un dossier identique au premier car il concerne également la gestion des subventions exceptionnelles de 150 millions d’Ariary destinées à la Commune de Mahasoabe, District de Fianarantsoa. Cette somme devait servir à la réhabilitation du bureau de la Commune. Rien que pour ces deux dossiers donc, Claudine Razaimamonjy est soupçonnée d’avoir détourné 450 millions d’Ariary. Avec 5 autres complices, elle est inculpée de favoritisme dans l’attribution de ces marchés publics, détournement de deniers publics, abus de fonction et blanchiment d’argent. A noter qu’une autre personne présentée hier devant le parquet de la Chaîne pénale a également été placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Un autre individu est hospitalisé depuis jeudi mais il s’est fait représenter hier à la CPAC, tandis que trois autres personnes sont en cavale et recherchées dans le cadre de cette affaire. Selon les informations qui ont circulé depuis hier soir, les avocats de Claudine Razaimamonjy envisageraient de demander une évacuation sanitaire à l’étranger. Bon nombre d’observateurs soupçonnent une stratégie pour échapper à la Justice. Quoiqu’il en soit, cette affaire risque de diviser les partisans du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». Les « zanak’i Fianara » seraient fâchés contre les tenants du pouvoir. Ils accusent ces derniers de n’avoir rien fait pour éviter cette incarcération.

Davis R

Affaire Claudine Razaimamonjy : Vers la saisie de l’hôtel A&C et la saisine d’Interpol

L’ « évasion organisée » de Claudine Razaimamonjy risque de coûter cher au pays.

 

« Favoritisme dans l’attribution de marchés publics ; détournement de deniers publics ; blanchiment de capitaux ». Ce sont les chefs d’inculpation de Claudine Razaiamamonjy qui risque également d’être poursuivie – dans les deux sens du terme – pour évasion. Et pour cause, il est peu probable qu’elle revienne au pays pour être placée en détention préventive à Antanimora.

A son mandat de dépôt décerné par la Chaîne Pénale Anti-Corruption, pourrait alors s’ajouter un mandat d’arrêt international délivré par la justice malgache. Le Procureur général près la Cour d’Appel a d’ailleurs fait remarquer que deux procédures sont possibles : Primo, une commission rogatoire internationale. Et deuxio, une demande d’extradition. Dans l’un comme dans l’autre cas, il faudrait que la propriétaire de l’hôtel A&C soit localisée dans le temps et dans l’espace. Encore faut-il qu’il y ait un accord en matière d’extradition et d’entraide judiciaire entre Madagascar et l’Etat où  la milliardaire aurait trouvé refuge.

190 pays. En tout cas, les autorités malgaches peuvent recourir à Interpol qui délivrera alors des documents contenant des éléments d’identification et des éléments juridiques sur la fugitive et qui seront diffusés à travers les 190 pays membres. Pour ne citer que Maurice, Turquie… Bref,  les pays où elle serait susceptible de s’exiler « judiciairement ». Le rôle d’Interpol est effectivement de faciliter l’identification, la localisation et l’arrestation des individus recherchés sur la base de n’importe quel contrôle à des fins d’extradition. Il s’agit de faciliter le travail des polices nationales, y compris la Police de l’Air et des Frontières malgaches qui ne peut plus dire aujourd’hui qu’elle n’était pas au courant des deux Interdictions de Sortie du Territoire (IST) prises à l’encontre de Claudine Razaimamonjy dont l’arrestation et le placement sous mandat de dépôt ont été pourtant fortement médiatisés. La PAF ne s’expose plus à une « non assistance à personne en danger » car l’état de santé de l’intéressée lui a permis de sortir, comme elle était entrée, de la clinique Fortis Darné de Floréal à Maurice.

Contumace. Si aucune des trois procédures (demande d’extradition, commission rogatoire internationale, Interpol) n’est enclenchée ou n’abouti, la fugitive sera jugée par contumace. Compte tenu (au propre comme au figuré)  de l’importance des deniers publics présumés détournés, la Justice pourrait ordonner le gel de ses comptes bancaires et la saisie de ses biens. Entre autres et non des moindres, l’hôtel A&C qui est estimé à plusieurs milliards d’ariary, surtout après son extension dans le cadre du XVIe Sommet de la Francophonie qui s’est tenu au CCI Ivato. Pas loin du joyau hôtelier de Claudine Razaimamonjy et de l’aéroport où elle se serait évadée si elle ne revient pas au pays pour se présenter à Antanimora. Au risque de compromettre le dossier Madagascar aux Réunions de Printemps prévues du 17 au 23 avril à Washington et de faire perdre au pays davantage de …crédit.

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s