Clichés rapides d’une milliardaire en fuite. InfoMaurice, Kolikoly avo lenta.

« … Mascarade et cinéma, plan machiavélique, corruption au summum, vols dans tous ses états, meurtres, un état mafieux… ». Patricia Andriamana.

 –

Conseillère spéciale malgache en cavale : La fuite au prochain épisode !

Il appartenait donc à Claudine Razaimamonjy d’écrire le troisième acte de cette pitoyable histoire de conseillère spéciale en « transit » à Maurice après les deux articles exclusifs d’infomaurice ayant révélé : 1) que son « évasion organisée » de Madagascar l’avait conduite le lundi 10 avril à la Clinique Fortis  Darné de Curepipe (11 avril 2017) ; 2) que la raison de ce choix n’était pas due au hasard, mais au fait, comme nous l’apprenait une source proche de la clinique, « qu’il y a des médecins chez Fortis Darné qui sont sur le panel des médecins certifiant l’aptitude à voyager. Et comme il n’y a pas d’interdiction, ni de requête des autorités malgaches formulée à Port-Louis, on peut s’attendre à ce qu’elle puisse prendre un vol d’Air Mauritius. Ou n’importe quel vol commercial au départ de Maurice.  En effet, si l’angiographie ne révèle rien de compromettant, elle est considérée apte à voyager sur Air Mauritius… » (12 avril 2017).

En ce qui concerne les procédures d’extradition, notant au passage qu’aucune demande  n’avait été faite par l’exécutif malgache à la date d’hier soir (pour un délit tout de même caractérisé  d’ « évasion organisée» par les autorités judiciaires), nous ajoutions : « Tout est maintenant dans la question de savoir si des procédures d’extradition sont possibles et surtout assez rapidement pour l’empêcher de prendre un nouveau vol précipité pour des destinations  plus clémentes. »

Phrase prémonitoire ! Les révélation info Maurice ayant été postées sur notre site  à 14 heures, à 15 h 42 malgaches (16 h 42 à Maurice) tombait cette info du site malgache orange.mg : « 15 h 42 –  La Fortis Clinique Darné de Curpipe (sic) où Claudine Razaimamonjy a été évacuée d’urgence confirme que la conseillère du Président de la République de Madagascar a quitté ce 12 avril 2017 l’établissement hospitalier et qu’une décharge a été signée. » C’est ce qui s’appelle un coup de théâtre, néanmoins attendu !

Dans sa situation, sa stratégie éventée, la conseillère spéciale n’avait plus de choix en effet  que de prendre tout le monde de vitesse. C’est ce qu’elle a fait.  D’autant que « pour nous, elle est une touriste comme une autre », indique à un quotidien une source au Passport and Immigration Office (PIO). On remarque au passage que l’évacuation sanitaire (evasan) est toujours invoquée pour expliquer sa présence à Maurice alors que ce point a été officiellement récusé par le Syndicat des Magistrats de Madagascar qui parle d’« évasion organisée » dans son rapport en date du 10 avril 2017 : « Cette évacuation sanitaire n’a pas respecté la procédure, elle est viciée » (voir notre article du 12 avril 2017). 

Qu’est devenue Claudine Razaimamonly ? A-t-elle pris ce mercredi 12 avril, comme nous sommes en droit de le penser, le vol Emirates– EK 702  de 16 h 20, heure d’arrivée 22 h 55 à Dubaï ? C’est l’explication la plus plausible,  sachant que ses enfants, selon une source à Madagascar,  auraient pour leur part quitté jeudi la Grande Ile pour la Turquie. Ce qui s’appelle du regroupement familial.  Et point besoin d’angiographie pour se perdre dans le grand Orient.

Rebecca Moutien. Hilda Hasinjo (Antananarivo)

InfoMaurice.

Kolikoly avo lenta: Tsy ho afa-bela ny filoha sy ny praiminisitra

Mampiahiahy ny fihetsiky ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina, izay toa tsy te hiresaka sy te hampangina ny raharaha Claudine Razaimamonjy, ka omaly nandritra ny fitokanana foto-drafitrasa teny amin’ny tobin’ny miaramila teny Soanierana, dia nitsoatsoaka ny mpanao gazety ny tenany mba tsy ho tratry ny fanontaniana mikasika ity raharaha ity.

Raha tena mandeha tsara ny fanadihadiana sy fikarohana ireo mpiray tsikombakomba tamin’i Claudine Razaimamonjy, dia tsy ho afa-bela amin’izao raharaha izao ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina sy ny praiminisitra Solonandrasana Mahafaly Olivier. Ny filoha dia namana akaikin’i Claudine Razaimamonjy, izay anisan’ny nanampy betsaka tamin’ny fananganana ny antoko HVM sy ny propagandy nampandaniana an’i Hery Rajaonarimampianina tany Fianarantsoa.

rajaonarimampianina_praiminisitra.jpg
Ny filoha Rajaonarimampianina sy ny praiminisitra Olivier Mahafaly

Tsy azo inoana hoe tsy mahafantatra ny bizina sy ny afera nahavoatonontonona matetika an’ity mpandraharaha ity ny filoha. Ny praiminisitra sady minisitry ny atitany sy ny fitsinjarampahefana kosa na minia mangina aza dia tsy afa-bela amin’ny resaka fanomezana tsenam-panjakana sy ny fanorenana na fanamboarana fotodrafitrasa toy ny sekoly, biraon’ny kaominina… Tokony halaina ambavany izy ireo fa mahalala zavatra satria sarotra ny hino fa hahavita fahagagana samirery i Claudine Razaimamonjy. Misy amin’ny mpanao gazety rahateo no efa manana ny porofo amin’ireo afera maizina hafa nataon’i Claudine Razaimamonjy ary mahavoasaringotra olona ambony maromaro, ary inoana fa mety efa eny am-pelatanan’ny Bianco. Resaka fanabontsinana faktiora amin’ireny tsenam-panjakana ireny izy ity na “Surfacturation”, ka hifampizarana ny vola avy eo, izany hoe ilay orinasa nanao ny asa, ny manampahefana ao amin’ny toerana nanaovana ny asa, ny manampahefana aty amin’ny fanjakana foibe ary ilay olona mpanera no mifampizara ny vola.

Mila mihetsika ny andrim-panjakana

Manomboka voaporofo tsikelikely ny lahatsoratra navoaka teto amin’ny Gazety Tia Tanindrazana ny 21 febroary 2017, fa fanjakan-jiolahy ny fanjakana HVM noho ny kolikoly sy afera tsy tambo isaina mahasaringotra ireo akaikin’ny filoha, ary na izy tenany aza mety tsy afa-miala ao anatin’izany. Tsy mbola mitsangana mandrak’ankehitriny ny Fitsarana ambony afaka hitsarana ny filoha sy ireo olona ambony mandika lalàna, saingy tokony tsy hipetra-potsiny amin’izao raharaha izao ny Antenimiera roa tonta, indrindra fa ny solombavambahoaka, raha tena misolo tena ny vahoaka Malagasy tokoa. Raha handray ohatra isika, dia resaka kolikoly avo lenta no nampiongana an’I Dilma Rousseff, filoha Brezilianina ny taona 2016. Toy izany ihany ny an’i Park Geun-Hye, Filohan’i Korea Atsimo, nosamborina sy naiditra am-ponja mihitsy ny volana Martsa lasa teo noho izy nahiana tamina resaka kolikoly. Samy nandray andraikitra avokoa ireo andrim-panjakana sy ireo rafi-panjakana nanoloana ny tsy nety, ary samy niaiky ny helony ireo filoha nanao fahadisoana, ary nanaiky niala tsotra. Mety hisy eto Madagasikara ve izany ?

Toky R / http://tiatanindrazana.com

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s