Nivo Ratiarison, Hosoka, halatra. Dimy taona asa anterivozona. Antanimora.

NIVO RATIARISON

12/04/2017/. 15h30 – RATIARISON : Fanodikodinana volam-bahoaka sy fivadiam-pitokisana. izay no niampangàna an’i Ratiarison Nivo sy ilay vehivavy tompon’andraikitry ny varotra sy marketing tao amin’ny ORTM. Androany no natao ny fitsarana ka 5 taona asa anterivozona no azony. Orange actu – orange.mg

.

Mandroso Randria avec Arp Helisoa12 avril 2017

Raharaha Nivo Ratiarison:Nilatsaka ny sazy momba ny fiampangana azy ho nanodikodimbolampanjakàna:- figadràna: 5 taona anterivozona (naverina nahiboka eny amponjan’Antanimora avy hatrany)- lamandy : 85 tapitrisa Ariary.
Nentin’ny hatezerana izy teo ampivoahana ny tribonaly, ka dia nahavita namaky ny fankatsarin’ny mpanao gazety (Madagate) sendra azy.
Herisetra, Nivo Ratiarison.Raharimanana Patrick. 12/04/2017.
Holafitry ny Mpanao Gazety eto Madagasikara : Manameloka ny herisetra sy fanimbana fitaovam-piasan’ny mpanao gazetyNanao fanambarana ny Biraon’ny Filankevitry ny Holafitry ny Mpanao Gazety eto Madagasikara tamin’ny alalan’ny filohany Rakotonirina Gérard sy ny Fikambanan’ny Mpaka Sary an-gazety eto Madagasikara (CRIMAD) tarihin-dRakotondrazaka Hery, manameloka ny fihetsika feno herisetra sy habibiana nataon’i Nivo Ratiarison, Talen’ny kabinetra teo anivon’ny ministeran’ny Serasera sy ny fifandraisana amin’ny andrimpanjakana sy ny olona iray niaraka taminy, noho ny raharaham-pitsarana nahazo azy, natao tamin’ny mpanao gazety Randrianarison Harilala avy amin’ny Madagate.com.
Vaky tamin’izany moa ny fakantsary ary mbola nisy fandrahonana nataon’ilay olona voaheloka nandritra izany fotoana izany.“Tsy ekena ary helohinay Holafitry ny Mpanao gazety eto Madagasikara ny fihetsika nanimba ny fitaovam-piasan’ny mpanao gazety sy fikasihan-tanana ny mpanao gazety teny amin’ny Fitsarana Anosy androany alarobia 11 avrily 2017 ”, hoy ny fanambarana.Milaza ny hitory sy hitondra ny raharaha eo amin’ny Fitsarana izy ireo satria araka ny voalaza ao anatin’ny lalàna mifehy ny asa fanaovan-gazety, araka ny andininy faha-68 dia tsy azo atao ny manimba ny fitaovan’ny mpanao gazety eo am-panatanterahana ny asany.www.sobikamada.com
.

Rappel (Tsiahy).

« Hay mpanodikodina vola ilay niaro mafy ny « code de la communication »?, Rivo Albert (Mcm-Tanà), Midi M/kara.

 

Hay mpanodikodina vola ilay niaro mafy ny « code de la communication »?

Tsy nahataitra ny maro intsony ny fahenona omaly fa niakatra teo anivon’ny «  »Chaine Penale Anti-Corruption » ny tale kabinetran’ny ministriny serasera sy ny fifandraisana amin’ireo andri-panjakana, Nivo Ratiarison. Ny antony, efa ho tapa-bolana izao no Nandeha ny feo fa nampidirina am-ponja vonjiamaika tany Antanimora ity tale kabinetran’ny ministeran’ny serasera ity. Tao anatin’izay fotoana izay dia tsy nisy avy amin’ny fitondram-panjakana, indrindra fa avy amin’ny ministeran’ny serasera no nanamarina na nandiso izany feo nandeha izany.

Ankehitriny dia voamarina fa tena nanao zavatra ratsy tokoa ingahy Nivo Ratiarison. Ity farany izay tsy iza fa isan’ireo namolavola ilay Code la Communication » amin’ny endriny izay toherin’ny mpanao gazety ary nihezaka niaro mafy an’ity lalana ity. Izay tokoa angamba no niarovana mafy ilay lalana manapim-bava ny vahoaka sy ny mpanao gazety mba tsy hivoaka amin’ny haino aman-jery ny feo momba ity fanodikodinana vola 400 tapitrisa ariary ity.

Izy mamolavola ny « code de la communication » io kay any ambadika any efa mangalatra ny volam-bahoaka! Haverina amintsika vahoaka Malagasy foana fa ireo mpitondra HVM ireo dia tsy mahalala afatsy ny hangalatra sy hangoron-karena fa tsy misy hiraharahan’ireo antsika vahoaka izany. Matoa ireo mamoaka lalàna dia ho fiarovana ny tombotsoany sy ireo afera maloto rehetra ataony.

Rivo Albert

mpangalatra

Naina Rabearivony‎ (FB).
4 Oct. 2016.

GROS POISSON
Nahiditra am-ponja eny Antanimora io hariva io ny talé-ny kabinetra-ny ministeran’ny serasera Nivo Ratiarison sy ny lehiben’ny sampan-draharahan’ny serasera eo anivon’ny Ortm. Vesatry ny fiampangana azy ireo ny fanaovana kolikoly sy hosoka ary fanodikodinam-bolam-panjakana.
Sambany mba nisy trondro vaventy tratry ny haraton’ny Bianco ka lasa etsy ambany atsinanana.

Détournement de deniers publics : Nivo Ratiarison placé sous MD à Antanimora

 Le directeur de cabinet du Ministère de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions est placé sous mandat de dépôt à Antanimora.

La deuxième audition de Nivo Ratiarison, directeur de cabinet du Ministère de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions, s’est déroulée hier devant la Chaîne Pénale aux 67 hectares. Cette dernière a tranché et a décidé de le placer sous mandat de dépôt à Antanimora avec un des coaccusés, toutes les charges ayant été retenues. Les trois autres ont été relâchés. A titre de rappel, la première audition de Nivo Ratiarison et consorts a eu lieu jeudi dernier et n’a duré que quatre heures. A l’issue de cette audition, ils ont été relâchés. Mais le Bureau Indépendant Anti-corruption ou Bianco n’a pas laissé l’affaire en l’état et a requis une deuxième audition. Cette fois, elle a duré sept heures dans la mesure où ayant commencé à 11h, elle s’est terminée vers 18h30. Au début de cette affaire, un soupçon de détournement à hauteur de 400 millions d’Ariary au sein de l’Office de la Radio et de la Télévision Malagasy ou OMERT a attiré l’attention du Bianco et a permis à ce dernier de diligenter une enquête. Nivo Ratiarison, directeur de cabinet du Ministère de la Communication, de l’Information et des Relations avec les Institutions avec quatre autres personnes en serait les auteurs. En effet, tentative de détournement de deniers et de biens publics, de franchises illégales, de corruption passive, falsification de documents, faux et usage de faux, sont leurs chefs d’inculpation.

Effet domino. Cette affaire de détournement de deniers publics par un grand fidèle du chef de l’Etat provoquera-t-elle un effet domino ? En effet, de nombreux intouchables – car proches des dirigeants – seraient englués dans plusieurs affaires, mais n’ont jamais été inquiétés par la Justice jusqu’à présent. Les « discours » que Nivo Ratiarison a élégamment tenus dans « Ady Gasy » avec le ministre Ravonison Andrianjato ne tiennent plus la route quand cette justice s’immisce dans les affaires des proches du pouvoir. Pourtant, force est de constater que cette affaire déclenchera plusieurs autres. D’autant plus que les Malgaches auront les yeux braqués sur les trafics de bois de rose et de ces autres richesses nationales.

Aina Bovel

Bienvenue à Antanimora, Bienvenue en enfer !

Cette prison est gigantesque, et on n’a pas d’idée sur la population exacte, mais elle est en superpopulation depuis des années. Dès votre arrivée, vous êtes assaillis par une odeur pestilentielle de la pisse et de pourriture en tout genre. On vous met tout nu, et on procède à une fouille complète…très complète. Ensuite, vos vêtements et vos effets personnels passent plusieurs étages jusqu’à votre cellulle. A chaque étage, une chose disparait, donc pas la peine de parler de téléphone portable, de portefeuille, de bijoux, en fait parfois il ne vous reste plus qu’un slip jusqu’à votre destination à moins que vous ne glissiez quelques billetsà chaque passage. C’est pourquoi on conseille toujours d’avoir beaucoup de monnaie si vous envisagez d’y faire un séjour dans ce merveilleux endroit.

Le quotidien d’un prisonnier d’Antanimora

La plupart des cellules ne dépassent pas les 30 m², et on s’y entasse jusqu’à 30 personnes. Vous marchez dans la merde, la pisse, et ne vous avisez pas de vous endormir profondément, car des rats gros comme des hamster risquent de vous bouffer. Et c’est sans compter les bestioles en tout genre tels que des limaces, les araignées et les cafards dont certains prisonniers en font leur déjeuner faute de nourriture. Dès le réveil, des petits vendeurs de café et de léguments arrivent dans la cour principale, et vous pouvez y faire vos achats. Ensuite, vous devez participer à la prière qui durent 2 heures où vous cuisez comme un barbecue en plein été ! Vous rencontrez des criminels en tout genre : violeurs, voleurs, tueurs, braqueurs et les OCP (Opposants Contre le Pouvoir). Les prisonniers sont classés dans des blocs selon la gravité de leur crime et de leur dangerosité. Ceux qui commettent des crimes mineurs sont ensemble, et les pires salopards de la terre sont entre eux.

Votre famille peut vous apporter de la nourriture moyenne 20 000 ariary à chaque fois (environ 10 dollars), et pour les autres, il reste des maniocs pourris cuit dans une marmite où il faut piocher à la main. Des prisonniers sont morts juste en essayant d’avoir leur part… Autrefois, la nourriture apportée par les familles n’arrivaient jamais à destination comme il se doit dans toute prison malgache qui se respecte, mais les choses sont un peu mieux depuis quelques temps.

Malgré le fait que la prison d’Antanimora rassemble les pires individus de la société, un ordre strict y règne, et gare à vous si vous déclenchez des bagarres ou autres trucs de ce genre. Dans ces cas là, on vous donne deux choix possible :

Ankelataka est la zone de la prison qui recueille toutes les évacuations des eaux usées, et votre punition est de les nettoyer. On vous fait entrer dans une pièce où le niveau des excréments vous arrive jusque’à la taille et vous devez repousser cette merde avec vos mains.

Sinon, vous pouvez vous faire violer dans le secteur des homesexuels pendant quelques jours, et les gardiens admirent le spectacle en rigolant. Si vous avez du talent, ils apportent parfois une caméra…

La corruption à chaque centimètre

La prison d’Antanimora est un monument de la corruption à Madagascar, et sans argent, vous ne sortirez jamais ou dans un cercueil. Tout se monnaie du simple gardien qui peut vous fournir un matelas jusqu’au chef de la prison qui peut accélérer votre dossier. En fait, les prisonniers les plus fortunés peuvent avoir une cellule confortable, de la nourriture et ils peuvent même téléphoner quelques jours par semaine.

Des pauvres mecs qui ont volés quelques légumes y croupissent environ depuis 5 ans, car ils n’ont pas les moyens, et d’autres qui ont détournés des milliards ressortent au bout de quelques jours. Toutefois, quelque soit le régime de faveur, personne n’en sort indemme, et tout le monde y laisse un peu de lui même. Comme les prisonniers et les gardiens ont l’habitude de dire :  » Aty Antanimora ny Fahafatesana voalohany » (Antanimora est l’équivalent d’une première mort). Une fois que vous avez terminé votre journée, on vous fait entrer dans votre cellule sans lumière et sans aucune ouverture. Soudain à 3h ou 4h du matin, des portes claquent et des cris retentissent…les gardiens effectuent une fouille surprise, et ils déchirent vos matelats, détruisent vos effets personnels…enfin, la routine quoi ! Et si vous êtes assez idiot pour protester, 10 coups de matraques s’abattent sur votre joli tête.

Pendant la Coupe du monde 2010, les prisonniers pouvaient regarder un match moyennant 5000 ariary (2,5 dollars) chaque jour, et seuls les nantis peuvent le faire. Ces derniers peuvent fumer pendant ce laps de temps, et on peut dire que c’est la belle vie !

il est étonnant que les observateurs des ONG déclarent que les conditions pénitentières s’améliorent alors que c’est l’un des pires endroits de la terre. En fait, même un innocent emprisonné y devient le pire des criminels, car c’est comme cela que ça se passe !

La corruption est d’une telle intensité que celui qui n’y est jamais allé ne pourra jamais comprendre. Quand je vois ces salopards de politiciens qui se réunissent dans leurs chambres avec leurs costards, j’ai envie de vomir devant leur insouciance et leur mépris de la vie humaine. Est-ce que le Fihavanana célébré si fièrement par les malgaches s’arrêtent aux portes d’Antanimora ? A quoi sert l’amour de son prochain s’il ne sert pas dans les moments difficiles. Tous les prisonniers sont d’accord sur une chose : » Tout le monde vous abandonne si vous êtes à Antanimora, votre famille, vos amis et même Dieu ! ». Vous comprenez que vous êtes seuls au monde quand vous passez votre première nuit dans une cellule.

PS : Ce témoignage me vient d’un ami qui a passé 6 mois à la prison d’Antanimora pour détournement de fonds. Il ne s’est jamais remis, et quand je le regarde, il est perdu dans ses pensée avec le regard au loin. Cette personne était l’une des plus joyeuses que je connaissais, et on peut dire qu’Antanimora lui a volé sa joie de vivre.

Donc, chers amis, ne faites pas de conneries même si la tentation est grande. On peut vous dire que tout le monde fait des magouilles dans ce pays de dingues, mais gardez à l’esprit que personne ne ressort vraiment d’Antanimora une fois qu’il y est entré !!

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s