Affaire Claudine. « Le sacrifice de Mahafaly va-t-il suffire ; Six ministres dans la tourmente… ». Gtt, Midi M/kara.

.

Le sacrifice de Mahafaly va-t-il suffire pour sauver la peau de Rajaonarimampianina ?

 Cette fois-ci les masques sont vraiment tombés. Il n’est plus possible de se cacher le visage, celui des grands fossoyeurs de l’état de droit, usurpant les habits des défenseurs de la démocratie. La fuite organisée de Claudine Razaimamonjy pour éviter la confrontation avec la justice sera l’affront de trop que Rajaonarimampianina aura à regretter fortement d’avoir commis, dans un avenir proche. Mais en y regardant de plus près, il n’avait d’autre choix que d’éloigner, et dans l’urgence, cette personne devenue subitement très gênante. La laisser entre les mains de la justice représentait un réel danger pour la maison Hvm si elle devait répondre aux questions des juges. Pour autant, Rajaonarimampianina n’est pas tiré d’affaire et son calvaire n’est qu’au tout début.

Au vu des motifs d’inculpation de la désormais évadée de justice, elle ne peut représenter qu’un maillon d’une chaine de corruption impliquant les plus hautes autorités de l’état. Les exemples de faits de détournement par des marchés publics, obtenus sans passation et sans réalisation de projets sont des vols et pillages manifestes de deniers publics au bénéfice de quelques individus.

On ne peut imaginer que des personnalités de rang ministériel ne soient impliquées.
On ne peut également croire que le sommet de l’état aurait été dans l’ignorance des faits, couverts et avalisés par son ministre de l’intérieur, et cela ne l’a pas empêché à le nommer à la tête du gouvernement. Certains disent même que c’est le motif de sa promotion.
Les soutiens ostensibles des représentants des Etats-Unis et de la France à l’égard du Bianco ont fini de mettre Rajaonarimapianina devant une marche forcée. Mahafaly Solonandrasana restera premier ministre tant que le ministre chargé de la décentralisation ne sera pas lâché par son chef…
rajaonarimampianina-mahafaly.jpg
Rajaonarimampianina se mure dans le silence…
Bref, si Rajaonarimampianina joue la montre, le temps n’est pas en sa faveur.
La riposte s’organise et la résistance se met en place. Les juges dénoncent l’immixtion de l’exécutif dans cette affaire et le met à défi d’appliquer la loi quel que soit l’accusé. Leur syndicat exige même l’extradition du fuyard.
Au lieu de s’exprimer devant l’opinion, Rajaonarimampianina se mure dans le silence et confirme bien l’embarras dans lequel il se trouve car le Bianco, ragaillardi par le soutien de l’opinion, continue ses enquêtes en élargissant le champ de ses investigations. D’autres têtes vont tomber car les infractions qui sont multiples impliquent de nombreuses personnes et ne sont pas que des lampistes. Les donneurs d’ordre doivent commencer à s’inquiéter …
Cette affaire est l’occasion d’un grand déballage mais une opportunité pour le pays de se racheter une bonne conduite à tous les niveaux. Si la Samifin est aussi impliquée dans la recherche des coupables, les banques doivent également être mises à contribution et coopérer dans l’identification des titulaires de comptes suspects.
Pour l’instant le pouvoir Hvm se fissure et n’est pas sûr de résister à ce vent de défiance généralisé qui monte et qui ne se satisfera pas de la disgrâce de quelques fusibles. Et s’il faut vivre dans l’obscurité, autant réclamer la tête de celui qui appuie sur l’interrupteur !

Article de GTT MIARAKA AMIN’NY FILOHA RAVALOMANANA

Affaire Claudine Razaimamonjy : Six ministres dans la tourmente

 Claudine sy ministra enina

Un remaniement gouvernemental est de mise pour redorer l’image du régime.

L’affaire Claudine Razaimamonjy continue de défrayer la chronique. Ce feuilleton commence à prendre une dimension internationale. Pas plus tard que le week-end dernier, ce fut au tour du leader de l’opposition mauricienne, Paul Bérenger de demander des comptes à l’Exécutif de l’île sœur pour avoir accepté l’accueil d’une personnalité frappée par une double interdiction de sortie du territoire. Du côté du gouvernement malgache, six ministres sont dans la tourmente par rapport à cette « évasion organisée ». En tout cas, ils ne peuvent pas dégager leur responsabilité. En tête de liste se trouve le Premier ministre et non moins ministre en charge de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mahafaly Olivier Solonandrasana. Le chef du gouvernement est particulièrement pointé du doigt en tant que signataire des subventions exceptionnelles de plusieurs milliards d’Ariary octroyées à une trentaine de communes dont Ambohimahamasina, Ialananindro et Mahasoabe. D’ailleurs, lors de son arrestation au Palais des Sports et de la Culture de Mahamasina, Claudine Razaimamonjy a demandé à ses proches d’appeler le locataire de Mahazoarivo pour solliciter une « intervention ».

« Orthodoxie financière ». Jouant la politique de la discrétion, le ministre des Finances et du Budget Gervais Rakotoarimanana a aussi sa part de responsabilité dans cette affaire. En tant que premier responsable de la gestion des deniers publics en général et des marchés publics en particulier, il n’a pas fait montre de vigilance. Pour faire respecter la bonne gouvernance, son staff doit faire preuve de rigueur dans le contrôle et suivi de l’utilisation de l’argent public. Pourtant, le Grand argentier est connu par son slogan : « Rigueur, transparence, orthodoxie financière ». Le ministre de la Justice, Charles Andriamiseza risque, lui aussi son « seza » dans cette histoire. Le Garde des Sceaux a convoqué la presse tard dans la nuit du 5, à 23 heures, pour jouer le rôle de l’avocat de Claudine Razaimamonjy. A l’occasion, le numéro Un du ministère public n’a pas hésité à réclamer t la libération immédiate de la conseillère spéciale auprès de la Présidence de la République. Inculpée de détournement de deniers publics et de blanchiment d’argent. Par ailleurs, des témoins affirment  que le ministre de la Justice a été présent à l’hôpital HJRA dans la nuit du 10 avril, lorsque Claudine Razaimamonjy a quitté en catimini le service des urgences pour s’envoler vers l’île Maurice.

Descente nocturne. Les mêmes accusations sont aussi portées contre le ministre de la Santé publique, Mamy Lalatiana Andriamanarivo qui a également été présent lors de cette descente nocturne d’une délégation gouvernementale à l’HJRA. Son implication dans cette EVASAN n’est pas à écarter. L’efficacité du ministre de la Sécurité intérieure risque également d’être remise en cause. Nommé à ce poste au début du mois de mars, le Contrôleur Général de Police Andrianisa Mamy Jean Jacques est particulièrement pointé du doigt pour avoir autorisé l’ « exfiltration » d’une personne faisant l’objet d’une double interdiction de sortie du territoire. D’ailleurs, considéré comme celui qui allait redorer l’image de la Police nationale après le départ de l’ancien ministre, Anandra Norbert, le nouveau patron de la Sécurité intérieure n’a pour le moment pas réussi à faire la lumière sur l’affaire Antsakabary où une quarantaine de policiers sont accusés d’avoir incendié 487 maisons d’habitation.

Autorisation de vol. Le ministre des Transports et de la Météorologie, Benjamina Ramanantsoa est aussi sur la sellette pour avoir donné une autorisation de vol au jet privé immatriculé « 5R-AAH » de la Compagnie Madagascar Transport Aérien (MTA). En tout cas, cette liste de membres du gouvernement dans la tourmente n’est pas exhaustive.

D’autres ministres sont également sur la sellette. Pour ne citer que le cas du ministre de la Jeunesse et Sports Andriamosarisoa Jean Anicet qui est connu comme étant « très proche » de Claudine Razaimamonjy. Des questions se posent notamment sur le financement et l’octroi des marchés publics lors de la réhabilitation du stade d’Ampasambazaha. Pour redorer l’image du régime et pour regagner la confiance des bailleurs de fonds, le président Hery Rajaonarimampianina devrait procéder à un remaniement gouvernemental et sanctionner tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin à cette affaire.

Dominique R. 

Lylison sy Andriamandavy VII Horoahina tsy ho loholona ?

19/04/2017

TiaTanindrazana.

Ny 2 mey izao no hiroso amin’ny fivoriana ara-potoana ny mpikambana eo anivon’ny antenimierandoholona. Mandritra io fotoana io no handinihina ny raharaha Lylison, izay efa 8 volana mahery no miery noho ny fanenjehan’ny fanjakana HVM azy.

Efa naka ny hevitry ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) mikasika ny tsy fahatongavany nivory ny birao mpitantana. Nilaza ho tsy mahefa ny HCC ka nanome fahefana feno ny antenimierandoholona hampihatra ny fitsipika anaty, tafiditra ao anatin’ny fitsipika ny fanesorana ny mpikambana tsy tonga manatrika fivoriana ao anatin’ny fotoana maharitra. Mety tsy ho sarotra amin’ny HVM ny hanatanteraka izany noho izy ireo maro an’isa. Mbola mitana ny sain’ny maro ihany koa ny mikasika ny filoha lefitry ny antenimierandoholona Riana Andriamandavy VII, nitarika fikomiana sy fanakorontanana teny amin’ny biraon’ny Bianco Ambohibao nandritra ny fotoana nitazonana an’i Claudine Razaimamonjy teny an-toerana. Manana zo tsy azo enjehina ny loholona. Tratra ambodiomby anefa izy ka azo sokajiana ho anisan’ny heloka tsy voaaron’ny zo tsy azo enjehina. Efa nisy ny resaka nivoaka avy tao amin’ny antenimierandoholona ny herinandro teo fa maro ny tsy mankasitraka ny fihetsika mamoafady nataony. Nanala baraka ny andrim-panjakana ny toetran-jiolahimboto nataony, ka mety hiafara amin’ny fandroahana. Na hodiovin’ny HVM aza izy, mety tsy ho afa-bela amin’ny fitsarana. Tsy azo tazanim-potsiny ireny fandikan-dalàna nitarika andian’olona hananika sy hitora-bato tranom-panjakana ireny. Efa niverina mangingina eto Madagasikara ity loholona ity taorian’ny niarahany tamin’i Claudine Razaimamonjy nankany amin’ny nosy Maorisy nitsoaka ny famonjana vonjimaika.

 Toky R

Gazety

.

 

Advertisements

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s