Niverina eny @ hopitaly (HJRA) Rtoa Claudine. Ireo 500 000 000 Ariary nanjavona, iza daholo ?

FANAMBARANA.

Dia natao teny frantsay, fa angaha tsy MALAGASY isika mianakavy ?

.

Claudine retour1

Claudine retour2

« FISAINANA MITAFOTAFO NO ATOLOTRA ANAREO REHETRA MANANDRATRA AVO NY TENY MALAGASY »

Claudine Razaimamonjy Hanao ampamoaka goavana ?

25/04/2017

Fanodinkodinana volam-panjakana no hanenjehana an’i Claudine Razaimamonjy. Tafiditra ao ny fanjakana, indrindra fa ny minisiteran’ny atitany, tantanan’ny praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier, izay voatonona ho tompon’antoka tamin’ny fanomezana tsenam-panjakana azy.

Ahoana no ahafahan’ny minisiteran’ny serasera sy ny asam-panjakana tamin’ny alalan’ny minisitra Harry Laurent Rahajason milaza fa tsy raharaham-panjakana fa an’ny fitsarana fotsiny ny raharaha Claudine Razaimamonjy ? Tsy mety mivoaka ny marina noho ny fitsaboana an’i Claudine Razaimamonjy. Tsy afaka ny hilaza ho marary foana ny tenany fa tsy maintsy ho avy ny andro sy ny fotoana hitenenany.

Tsaboina ao amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha izy amin’izao fotoana izao, ka ao amin’ny efitrano faha-126, fandidiana mikasika ny loha sy hazondamosina no misy azy, raha ny vaovao farany. Nambaran’ny Pr Rakoto Alison Oliva, tompon’andraikitra ao amin’ny hopitaly HJRA (DE) omaly kosa fa mijanona ho tsiambaratelon’ny mpitsabo ny aretina mahazo azy. Tsy fantatra, araka izany, izay fotoana mety hivoahany ka hahafahana manohy ny fanadihadiana. Raha vao tomombana kosa ny fahasalamany, hitohy ny fanadihadian’ny fitsarana sy ny fampiharana ny didy fampidirana am-ponja azy vonjimaika izay navoakan’ny fitsarana misahana ny ady amin’ny kolikoly (CPAC) ny 7 aprily, izay tsy tanteraka.

HANAO AMPAMOAKA ?

Tsy nety niteny firy i Claudine Razaimamonjy nandritra ny fanadihadiana natao taminy teny amin’ny Bianco nandritra ny fitazonana azy teny Ambohibao. Mety misy olona ambony maromaro harovany, ka izay no nampihidy vava azy. Mandeha ny tsindry isan-karazany amin’ny hampiharana an-tsakany sy an-davany ny lalàna, manamafy izany ny Sendikan’ny Mpitsara (SMM) ary mitaky ihany koa ny hanatsaharana ny teritery sy ny antsojay atao amin’ny mpitsara. Mandeha ny resaka fa tadiavina halentika irery i Claudine Razaimamonjy amin’ity resaka kolikoly sy famotsiam-bola ity. Tsy hanaiky hatao sorona fa mety mba efa mametraka paikady hoenti-miady sy miaro tena ity mpandraharaha ity, ka rehefa hita fa tena ho rendrika ny sambo dia ho raikitra ihany ny ampamoaka. Ho fantam-poko fanta-pirenena eto amin’izay ireo niray afera taminy, izay voalaza fa olona ao an-dapa sy mpikambana ao anaty Governemanta ny ankamaroany. Tsy hanaiky hizaka irery ny afera niaraha-nanao izy ary voalaza fa matahotra mafy ny ainy amin’izao fotoana izao ka izay no mahatonga azy mihorohoro mafy halefa eny Antanimora. Mandeha ny resaka fa misy mikasa hampangina ny marina momba ity raharaha ity ka izany no mahatonga izao sangodim-panina be izao.

Toky R. TiaTanindrazana.

Antanimora prison

Claudine Razaimamonjy Tsy ho eny Antanimora mihitsy ?

24/04/2017

Manjavozavo ny raharaha Claudine Razaimamonjy. Tafaverina eto Madagasikara ny sabotsy 22 aprily teo ity mpandraharaha mpanefoefo ity ary naiditra hopitaly etsy amin’ny HJRA Ampefiloha indray.

Voahaja ny lalàna ary misy toromarika mazava avy amin’ny mpitsabo milaza fa mila tohizana ny fitsaboana an-dRazaimamonjy Claudine ka izany no antony nivantanany avy hatrany ao amin’ny HJRA, hoy ny fanambarana ofisialin’ny minisitry ny serasera Harry Laurent Rahajason omaly. Manaraka ny lalàna ny fanadihadiana rehetra momba ny raharaha Claudine ary tsy miditra amin’izany ny filoham-pirenena sy ny fiadidiana ny repoblika fa malalaka manao ny asany ny fitsarana, hoy hatrany ny fanambarana. Ny mahagaga amin’ity raharaha ity anefa dia matoa nalefa tany Maorisy Rtoa Claudine R nitsabo tena dia misy ny zavatra tsy vita eto Madagasikara ary tsy iadian-kevitra fa efa raitra sy maoderna kokoa ny toeram-pitsaboana any. Koa nahoana no rehefa miverina eto Madagasikara izy dia mbola nampidirina eny amin’ny HJRA indray ? Fa inona marina ny aretiny ? Sa ve sanatria paikady hanemorana hatrany ny fidirana any am-ponja na ny tsy hidirana any mihitsy izao atao izao ? Raha nanainga ho any Maorisy sy nandritra ny roa herinandro nijanonany tany, nahoana no tsy namoaka vaovao ofisialy ny fitondrana Malagasy fa izao izy miverina izao sy rehefa voatendry ho minisitry ny serasera i Harry Laurent Rahajason no mivoaka haingana ny fampitam-baovao momba an-dRazaimamonjy Claudine ?

TSY MAINTSY MANEFA NY SAZINY

Tokony hohajaina ny lalàna ary hampiharina ny didy famonjana vonjimaika navoakan’ny Fitsarana manokana misahana ny ady amin’ny kolikoly (CPAC) an’i Claudine Razaimamonjy aorian’ny fizahana ara-pahasalamana ataon’ny mpitsabo azy, raha ny fanehoan-kevitry ny filohan’ny Sendikan’ny Mpitsara eto Madagasikara (SMM), Faniry Ernaivo tamin’ny tambajotram-pifandraisana “facebook” omaly.  Andrasana, araka izany, ny fampiharana didy ho an’ity ramatoa voarohirohy tamina kolikoly avo lenta ity. Tsiahivina fa vao dosie 2 no vitan’ny Bianco fanadihadiana. Mitentina 500 000 000 Ariary ny resaka kolikoly tamin’izany, ka nanapahan’ny CPAC hevitra ny hampiditra azy am-ponja vonjimaika, saingy izy narary ary lasa tany Maorisy iny. Mbola misy 4 kosa ireo dosie tsy mbola vita fanadihadiana, raha ny fanambaran’ny Bianco, izay midika fa tsy mbola maro ny vesatra hanenjehana azy, ary mety tsy ho afa-bela i Claudine Razamimamonjy.

Toky R. TiaTanindrazana.

Rivo Albert. 25/04/2017.

Gaigy be ny zavatra tadiavin’ny HVM hatao momban’i Claudine

Tsy mahagaga raha tsy mety tafavoaka amin’izao fahantrana sy bordel izao mihitsy ny firenena satria ireto mpitondra mihitsy no tena tsy misy ilàn’azy. Raha ny resaka mandeha amin’izao fotoana izao dia tahaka izao no heritreretin’ny fitondrana fa vahaolana ho an’i Claudine Razaimamonjy. Tsy havoaka fa tazomina ao amin’ny hopitaly HJRA ao foana aloha ity mpanolontsaina manokan’i Rajao ity.

Etsy ankilan’izany dia mandeha ihany ny tsindry atao amin’ny mpitsara izay handray an-tanana ity raharaha Claudine ity. Rehefa manaiky amin’izay io mpitsara io dia alefa haingana ary amin’ny fomba mangingina tahaka ny efa fanaon’ny fitiondrana ny fitsarana ary omena fahafahana madiodio na atao mandoa lamandy fotsiny i Claudine Razaimamonjy.

Tsy hanaiky an’izany Claudine migadra eny Antanimora izany mihitsy mantsy ny HVM, indrindra fa ry Rivo Rakotovao ka mitady ny fomba rehetra hamahana ny olana. Tadidio fa i Claudine no tena mpamatsy vola an’ireo mpitondra ireo, hatrany amin’ny Depiote, sns sns.

Rivo Rakotovao sy Riana Andriamandavy VII Nisitri-belona noho ny raharaha Claudine R ?

25/04/2017

Tsy re feo sy toa nangina tanteraka ny filoha nasionalin’ny Antoko HVM, Rivo Rakotovao sy i Riana Andriamandavy VII, filoha lefitry ny antenimierandoholona.

Samy nampiaka-peo sy niaro fatratra an-dRazaimamonjy Claudine izy ireo taorian’ny nisamboran’ny Bianco azy noho ny resaka kolikoly. Tsy mba anisan’ny olona niteny tahaka ny nambaran’ny filoha Hery Rajaonarimampianina sy ny praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier, izay samy nilaza avokoa hoe avelao hanao ny asany ny fitsarana. Ingahy Riana Andriamandavy VII aza moa dia nahavita nitarika milisy nitoraka teny amin’ny Bianco mihitsy nitakiana ny famoahana ilay ramatoa, saingy tsy mbola nisy aloha hatreto ny fepetra sy ny sazy ho azy na dia nirarakopana aza ny fanamelohana ny fihetsiny, izay tsy mendrika amin’ny maha loholon’i Madagasikara azy.

Menatra tamin’ny fihetsika natao sa mbola manomana paikady hafa no toa nisitri-belona sy tsy re feo intsony. Raha ho avy ny fotoana ka mety ho tanteraka ihany ny fampidirana am-ponja an’i Claudine Razaimamonjy dia eny Antanimora na eny Tsiafahy indray no handeha hitarika andian’olona sy hitoratoraka ?

Toky R. TiaTanindrazana.

Claudine Razaimamonjy à la HJRA : « On va vérifier », affirme Fanirisoa Ernaivo

 La Directrice de l’hôpital confirme qu’elle poursuit son traitement médical au Service Neuro-chirurgie.

« Une manœuvre orchestrée d’en haut pour échapper à une incarcération ». C’est l’avis de la majorité des observateurs face au feuilleton Claudine Razaimamonjy. Rentrée au pays samedi soir à 23h30 à bord d’un avion privé après deux semaines d’évacuation sanitaire à l’île Maurice, la Conseillère spéciale du président Hery Rajaonarimampianina a tout de suite été réadmise à l’hôpital HJRA. Dans un communiqué publié dimanche soir, le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions confirme que « Claudine Razaimamonjy a regagné Antananarivo la nuit du samedi 22 avril 2017 à bord d’un aéronef médicalisé et sous la bonne garde des agents pénitentiaires… Elle a immédiatement été placée sous traitements médicaux intensifs à l’HJRA ».

Hier, la Directrice  de l’HJRA, le Professeur Rakoto Alson Oliva Aimée a confirmé la réadmission de la patronne de l’hôtel « A&C » à la chambre 126 du Service Neuro-chirurgie. « Pour poursuivre son traitement et pour une surveillance médicale », selon ses dires. La Directrice de l’établissement s’est toutefois défendue de révéler la maladie. Secret médical oblige. Interviewé à propos de la poursuite du dossier judiciaire de la Conseillère spéciale auprès de la Présidence de la République, le Professeur Rakoto Alson Oliva Aimée s’est juste contentée d’affirmer que « les responsables de l’enquête pourront reprendre leur travail lorsqu’elle sera rétablie ».

Démarche adminsitrative. A l’allure où vont les choses, Claudine Razaimamonjy ne verra jamais la prison d’Antanimora. Bon nombre d’observateurs soupçonnent un « simulacre » d’une maladie  inventée de toute pièce. D’autant plus que jusqu’ici, personne n’a pu vérifier si elle est réellement à la chambre 126 de l’HJRA. La visite y est strictement interdite et l’entrée, bloquée par deux agents pénitentiaires. D’après les informations qui ont circulé depuis le week-end, la baronne du parti au pouvoir aurait été déposée par un avion privé à Fianarantsoa. Ici, le conditionnel est de rigueur. Pour éviter les polémiques, le ministère de la Santé publique en particulier et les tenants du régime HVM en général devraient faire preuve de transparence et apporter des preuves confirmant le fait que Claudine Razaimamonjy se trouve réellement sur le lit de l’hôpital HJRA, quitte à autoriser les journalistes à vérifier par eux-mêmes la véracité de l’information. C’est certainement à cause du flou et du manque de transparence autour de cette affaire que le Syndicat des Magistrats de Madagascar décide de lancer une démarche administrative pour vérifier si Claudine Razaimamonjy suit réellement un traitement médical au service Neuro-chirurgie de l’HJRA. Joint au téléphone hier soir, la présidente du SMM, Fanirisoa Ernaivo a émis un doute. « Nous allons vérifier si elle a réellement été réadmise à l’hôpital… Il faut également s’assurer que l’enquête et la procédure judiciaire ne sont pas bloquées », a-t-elle lancé.

« Traitement de faveur ». En tout cas, bon nombre d’observateurs attendent la finalité de cette démarche initiée par le SMM qui pourrait durer une semaine selon Fanirisoa Ernaivo. Inculpée de détournement de deniers publics, favoritisme dans l’octroi de marchés publics et blanchiment d’argent, la Conseillère spéciale du président de la République devrait être placée sous mandat de dépôt à Antanimora le 7 avril. Pourtant, jusqu’ici, bénéficiant du soutien des tenants du régime, elle n’a jamais mis les pieds à la prison. Plus d’un considère sa réadmission à l’HJRA comme « un traitement de faveur ». Dans son communiqué, le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions affirme que « le dossier Claudine Razaimamonjy n’est point une affaire d’Etat, mais tout simplement un dossier pénal traité par la Justice, parmi tant d’autres et touchant le commun des justiciables. Le gouvernement et le président Hery Rajaonarimampianina n’ont donc nullement à se prononcer sur un simple dossier pénal touchant une simple citoyenne ».

Le MCRI oublie-t-il que cette affaire implique le détournement de plusieurs milliards d’Ariary de l’argent des contribuables par une Conseillère spéciale auprès de la Présidence de la République, qui est d’ailleurs connue comme étant très proche du couple présidentiel ? Nul n’ignore que depuis le début de cette affaire, de nombreux hauts responsables étatiques ont tenté moult interventions, pour ne citer que le cas du ministre de la Justice Charles Andriamiseza qui a organisé une conférence de presse à 23 heures le 5 avril pour réclamer la libération immédiate de la patronne de l’hôtel « A&C » qui était alors placée en garde à vue au siège du Bianco à Ambohibao. Plusieurs membres du gouvernement sont également soupçonnés d’avoir facilité son évacuation à l’île Maurice.

La question est de savoir : si cette histoire ne constitue point une affaire d’Etat, pourquoi les autres affaires judiciaires « ordinaires » n’ont pas fait l’objet d’un communiqué officiel du gouvernement ?

Davis R.

 

 

Impunité

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s