« Ny Fiombonamben’ ny Ampanjaka dia manameloka ny tsy fanajana ny Fahamarinana sy ny Tany Tan-dalàna »

Ndriana Rabaroelina2

FANAMBARANA.

Ny Fiombonamben’ ny Ampanjaka eto Madagasikara dia manameloka ny tsy fanajana ny Fahamarinana sy ny Tany Tan-dalàna :

« … Ireo filohan’ny Repoblika, Praiministra, Ministra, na mpiasam-panjakana ambony, ka nangalatra, nanao kolikoly, tsy nanaja ny Zon’Olombelona, nandika Lalam-panorenana, nampanao Hala-bato tamin’ny Fifidianana, namono olona, nanao heloka bevava tamin’ny Vahoaka sivily, nivarotra Tanindrazana, namoaka antsokosoko sy nanao varo-bobany harem-pirenena ho an’ny vahiny, nampahantra Vahoaka, nanota fady, tsy nanaja ny Soatoavina Malagasy, nandoro Rova, na koa nandoro Fasana mpanjaka, dia tokony tsaraina sy saziana ary tsy mahazo manao raharaham-pitondrana intsony eto amin’ny Tany sy ny Firenena.

Koa mankasitraka ny fandraisana andraikitra ataon’ny Bianco sy ny Sendikan’ny mpitsara eto Madagasikara ho fanajana ny fahamarinana sy ho famerenana ny Tany Tan-dalàna… »

Antananarivo, Vohitra Masina, faha-25 Aprily 2017.

Prince Dr Ndriana Rabarioelina, PhD, ThD.

Filohan’ny Fiombonamben’ny Ampanjaka eto Madagasikara.

COMMUNIQUE :

La Maison Royale de Madagascar condamne le non-respect de l’Etat de Droit.

« … Les présidents de la République, premiers ministres, ministres, parlementaires ou haut fonctionnaires, impliqués dans le non-respect des Droits de l’Homme, le non-respect de la Constitution, la corruption, les fraudes électorales, les assassinats, les crimes contre la population civile, les détournements de fond public, les exportations illicites de richesses naturelles, les sacrilèges et profanations, le non-respect de nos valeurs traditionnelles, les incendies criminels de palais royaux et de tombes royales, doivent être jugés et punis et ne doivent plus exercer de fonction publique.

Ainsi, nous encourageons et supportons fortement le Bianco et le Syndicat des Magistrats de Madagascar dans leurs prises de responsabilité pour la restauration de la Justice et de l’Etat de Droit à Madagascar… ».

Antananarivo, ville sacrée, le 25 Avril 2017.

Prince Dr Ndriana Rabarioelina, PhD, ThD.

Chef de La Maison Royale de Madagascar.

COMMUNIQUE :

The Royal House of Madagascar condemns the non-respect of the Rule of Law.

« … The presidents of the Republic, prime minsters, ministers, parliamentarians or high officials, involved in the non-respect of Human Rights, the non-respect of the Constitution, the electoral frauds, the assassinations, the crime against the civilian population, the corruption, the misuse of public funds, the illegal export of natural wealth, the sacrileges and profanations, the non-respect of our Traditional Values, the criminal fires of Royal Palaces and Royal Tombs, must be judged and punished and must not exercise any public service.

Thus, we encourage and support strongly the Bianco and the Syndicat of Magistrates in Madagascar in their responsability for the Restoration of the  Justice and Rule of Law in Madagascar… ».

Antananarivo, the Sacred City, April 25, 2017

Prince Dr. Ndriana Rabarioelina, PhD, ThD

Head of the Royal House of Madagascar

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s