Kidnapping des karana.Yanis Danil.

Kidnapping teny Ilafy Karana ihany no ao ambadika ?

15/05/2017

Tanora lahy iray, fantatra amin’ny anarana Yanish Ismael, zanaky ny mpandraharaha karana Danil Ismael izay tompon’ny orinasa SMTP no nisy naka an-keriny teny Ilafy omaly maraina.

Kidnapping Ilafy

Vao avy nandevina izy sy ny fianakaviana no nisy andian’olona nanao sarontava sady nitondra basy mahery vaika tonga nisambotra azy. Nanapoaka basy ireto mpaka ankeriny ireto nentina nampitahorana sy nanaparitahana ny olona. Zandary iray, misahana ny fiarovana ity fianakaviana ity no naratra nandritra izany. Fiara Mazda miloko mainty no voalaza fa nitondran’ireo mpaka ankeriny ilay tovolahy niala teny an-toerana. Mitranga izany iray volana taorian’ny fakana an-keriny an’i Firoz, mpianatry ny Lycée Français Ambatobe, ary zanaka mpandraharaha mpivaro-damba “Eden” etsy Behoririka.Matetika moa dia mijanona amin’ny fisamborana ireo irakiraka nanao ny “mission” ny resaka fakana an-keriny Karana fa tsy mety fantatra mihitsy ny tena atidoha.Efa hatry ny ela koa anefa no mandeha ny resaka fa ry zareo samy Karana ihany io mifampaka an-keriny io, saingy fanadihadiana lalina sy misandrahaka irery ihany no hahafantarana ny tena marina momba izany.

Jean D. TiaTanindrazana

 

Madagascar : nouvel enlèvement d’un français d’origine indienne

Le fils d’un grand industriel de nationalité franco-malgache d’origine indienne a été enlevé à Antananarivo en fin de matinée, dimanche 14 mai. Un garde du corps a été blessé pendant le rapt.

Une scène surréaliste à la sortie d’un office religieux

La scène surréaliste eut lieu, dimanche, vers onze heures, à Ilafy, dans la banlieue nord d’Antananarivo. Yanish, le fils de Danil Ismaël, le propriétaire d’un grand groupe agro-alimentaire, a été la cible d’un kidnapping, à la sortie d’un cimetière où un office religieux auquel assistait une soixantaine de personnes venait de se tenir. Douze bandits armés de fusils d’assaut ont pris part à l’enlèvement. Ils ont embarqué la victime à bord d’une fourgonnette, avant de changer de véhicule un peu plus loin.

Les habitants du quartier où eut lieu le kidnapping et où se trouve un grand terminus de bus ont été pris de panique. Un sauve-qui-peut général a été observé. Les gens qui attendaient le passage d’un bus se sont rués à l’intérieur d’une usine pour se mettre à l’abri, car les bandits ont tiré en l’air pour prévenir toute tentative d’interposition. Un garde du corps du père de la victime et membre d’une unité spéciale de la police a d’ailleurs été blessé au cours de l’attaque.

La communauté indienne et l’opinion publique interpellent les autorités face au phénomène du kidnapping 

La famille de la victime et la police n’ont reçu aucune nouvelle depuis le kidnapping. Le phénomène est de nouveau en recrudescence après l’enlèvement d’un lycéen français d’origine indienne au mois d’avril. L’arsenal utilisé par les malfaiteurs est également de plus en plus perfectionné. Le coup avait été parfaitement préparé, et la police malgache aura certainement beaucoup de difficulté à résoudre cette affaire.

L’opinion publique, ainsi que la communauté indienne, sont secouées par ce nouveau kidnapping qui alimente le sentiment d’insécurité à Antananarivo. Elles interpellent les autorités à prendre leurs responsabilités dans la protection de la population, à l’heure où des nouveaux ministres de la Police et de la Gendarmerie viennent d’être nommés par le président malgache Hery Rajaonariampianina.

Une armée de bandits enlève le fils d’un opérateur à Ilafy

15.05.2017 

Kidnapping Lexpress

Nouveau kidnapping hier à Ilafy. Cette fois, c’est le fils de Danil Ismaël, propriétaire de Socolait qui a été la cible.

Une véritable armée. C’est le moins qu’on puisse dire. Douze bandits, tous armés de fusil d’assaut kalachnikov, ont enlevé hier à Ilafy Yanish Ismaël, le fils de l’opérateur Danil Ismaël propriétaire de la société Socolait et d’autres sociétés . La scène s’est passée vers 11 heures alors que le jeune homme se trouvait au cimetière en pleine prière avec une soixantaine de personnes. Les bandits ont surgi et l’ont embarqué à bord d’une Renault Express. Plus loin, ils ont changé de voiture.
Pendant l’opération, un garde du corps de son père, en l’occurrence un commando du Gsis, a essayé de s’interposer mais a reçu une balle des bandits. Il a dû être évacué à l’hôpital militaire de Soavinandriana. Il va sans dire que la population a été paniquée par le coups de feu. Un sauve-qui-peut général a été observé aux alentours d’Ankadikely Ilafy. Les gens qui attendaient le passage d’un bus près de l’usine Somacou ont essayé de se mettre à l’abri.
La famille de Yanish de même que les forces de l’ordre ont été sans nouvelles du jeune homme depuis hier.
On croyait la série de kidnappings terminée avec l’arrestation de plusieurs suspects, auteurs de l’enlèvement du jeune Firoze a Ambohibao, il y a un mois. Erreur, avec ce qui s’est passé hier, les kidnappings ont encore de beaux jours devant eux. Pire, les bandits sont mieux équipés et mieux
organisés. On se demande s’il s’agit d’une armée dans l’armée avec un tel arsenal.

Armée dans l’armée
Les auteurs du rapt d’hier constituent, ni plus ni moins, qu’une véritable colonne militaire. Visiblement, ils sont bien renseignés sur leur proie et ont parfaitement préparé leur coup. De là à permettre aux enquêteurs de remonter de fil en aiguille jusqu’à celui qui mijote les coups, cela ne devrait pas être une entreprise difficile. Mais il est des kidnappings comme il est du trafic de bois de rose, il existe une liste de ceux qui en font leur activité remise aux autorités suprêmes sans qu’aucune personne mentionnée parmi les délinquants ne soit arrêtée.
La communauté française va, sans doute, réagir de nouveau avec cet enlèvement. Elle a vivement interpellé les autorités malgaches de prendre leurs responsabilités dans la protection de la population. Les nouveaux  ministres de la Police et de la gendarmerie ont du pain sur la planche. Visible­ment,  n’ayant même pas eu le temps de tout voir et d’assainir ils sont pris de court. À moins qu’on leur ait donné une mission impossible.

L’Express de M/car

Rangorindralesoka Zanakandriana

Fanambaran’ny CFOIM  (Collectif des Français d’Origine Indienne de Madagascar) 

Taorian’ny fakàna ankeriny karàna teny Ilafy dia nanao fanambarana ny CFOIM ny handraisan’ny Fanjakana malagasy andraikitra mikasika ny fakàna ankeriny teratany karàna eto Madagasikara.

Heverina ho filambaniny tsotra izao amin’ny fanjakàna malagasy ity fanambarana ataon’ny CFOIM ity satria ireo fianakavian’ny karàna nisy naka ankeriny dia tsy mametraka fitoriana eny amin’ny mpitandro filaminana. Izany hoe mihevitra azy ireo ho ambonin’ny lalàna ny mpikambana amin’ny CFOIM fa tsy toa ny olondrehetra izay mitory eny amin’ny mpitandro filaminana raha misy tsy rariny nihatra taminy fa tokony handray ny andraikiny avy hatrany fotsiny ny fanjakana malagasy.

Ny C.F.O.I.M ???: Collectif des Français d’Origine Indienne de Madagascar no dikany. Iaraha-mahita izao fa tsy apatrides velively ireo karàna monina eto Madagasikara fa mizaka ny zompirenena frantsay, manana fikambanana izy ireo ary fantatr’ izy ireo tsara hoe « d’origine indienne » izy ireo. Marihina fa tamin’ny fanjanahantany dia nomen’ny Fanjakana frantsay zo tsara kokoa noho ny zon’ny Malagasy ireo karàna sy sinoa teto Madagasikara ary tato aoriana dia nomeny zompirenena frantsay ireo karàna sy sinoa teto Madagasikara ka izy ireny no olon’ny Fanjakàna frantsay mitoetra eto Madagasikara taorian’ny nanomezan’ny Frantsa ny fahaleovantena sarontsarony an’i Madagasikara ny taona 1960.

Tsy mahagaga raha toa ka mizaka zompirenena frantsay avokoa ireo teratany karàna nisy naka ankeriny eto Madagasikara. Ny NATIONS-UNIES moa dia tsy mahalala izany resaka rehetra izany (na mitapitsofina sy maso) fa avy dia milaza fa apatrides ny karàna eto Madagasikara…..

Lire :

Keré. Danil Ismael « Entreprise citoyenne » d’un karana… Merci.

Kidnapping des karana, le Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) française débarque.

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :