Marc Ravalomanana, Mai 2017. Allemagne (Hamburg), Faravohitra (SADEC). Arp Helisoa, GValosoa, Mcm-Tanà.

Marc Ravalomanana SADEC 3

.

Marc Ravalomanana – 15/05/2017.

Ny herinandro lasa teo dia nihaona sy nanao valandresaka niaraka tamin’ireo mpanao gazety tao Bielefeld,Hamburg,Allemagne aho, liana sy te ahafantatra ny zavamisy marina any Madagasikara izy ireo, ny fahandriampalemana sy ny kolikoly hoy aho tamin’izy ireo no tena tsy voafehy ary izay no mahatonga ireo mpamatsy vola sy ny mpandraharaha tsy manao na misalalasa amin’ny « investissement » izay kasain’izy ireo atao.Maro ny fifanakalozana nataonay nandritra ny ora maromaro, Rehefa vita moa ny valandresaka dia niaraka nisakafo izahay. Mitohy ny dianay….. aty Amsterdam.

.

Ravalomanana Allemagne A1

Ravalomanana Allemagne A2

Arp Helisoa. 18/05/2017.

 Vao tonga avy any Allemagne ny filoha Marc Ravalomanana dia nihaona taminy tao Faravohitra ireo delegasiona avy amin’ny SADC manampahaizana manokana mikasika ny fampihavanampirenena.
.

Le président Marc Ravalomanana a rencontré une délégation de la SADEC

Le président Marc Ravalomanana a rencontré une délégation de la SADEC ce jeudi 18 mai.  D’après les informations, il a fait entendre que les malgaches auraient besoin de se réconcilier avant d’organiser l’élection présidentielle, qui se déroulera en 2018. En tout cas, le « FILOHA » Ravalomanana n’a pas tort surtout que les les vindictes populaires s’intensifient sur tout le territoire…et comme à Antsakabary, les forces de l’ordre ont brûlé un village pour venger les siens !

.

Ravalo Faravohitra a3
Ravalo Faravohitra a4
Ravalo Faravohitra a2
.

Ilaina ny fampiavanam-pirenena mialoha ny fifidianana

Ilaina ny fampiavanam-pirenena mialoha ny fifidianana. Nisy ny Fihaonana tamin’ireo delegasiona avy amin’ny SADC manam-pahaizana manokana mikasika ny fampiavanam-pirenena teto Faravohitra omaly 18 May 2017.

.

Marc Ravalomanana Fampihavanana aloha vao fifidianana

19/05/2017

Mbola ao anaty krizy i Madagasikara. Tsy maintsy atao aloha ny fampihavanana vao irosoana ny fifidianana, hoy i Marc Ravalomanana omaly hariva raha nidinika tamin’ireo iraka manokan’ny SADC teny amin’ny trano fonenany teny Faravohitra izy.

Tonga naka ny hevitr’ity filoha teo aloha ity momba ny toe-draharaham-pirenena sy ny zava-misy marina eto mialoha ny hanohizan’izy ireo indray ny asa amin’ny fanelanelanana sy fampihavanana ireto manampahaizana avy amin’ny SADC ireto.

Nahitsy ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana raha nilaza fa tsy mety satria toa misy resaka kiantranoantrano ny fanendrena ireo mpikambana  mandrafitra ny komity hisafidy ireo mpikambana ao anatin’ny Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy na CFM. Tokony ho nisy fakan-kevitra tamin’ireo ankolafy hafa mialoha io fanendrena io, hoy izy fa tsy nokobokobonina tany fotsiny. Goavana sady saropady mantsy ny asan’io CFM io ka tsy atao kitoatoa ny fananganana azy. Efa tamin’ny 2014 no natomboka ny fampihavanam-pirenena, hoy i Dada saingy ela loatra ilay fanapahan-kevitra …

Manana manampahaizana sy teknisianina maro anefa isika eto Madagasikara momba an’io ary eo ihany koa ireo manampahaizana avy any ivelany afaka mifandinika sy miara-miasa amintsika. Tena hampidi-doza eto ny tsy fahavitan’ny fampihavanam-pirenena satria mety hifamono ny samy Malagasy dia hikorontana tanteraka ny firenena, hoy i Marc Ravalomanana. Tranga efa azo itarafana ny ahiahiny ny firongatry ny fitsaram-bahoaka isam-paritra tato anatin’ny 3 taona izao. Andrasana izay ho fihetsiky ny filoha Rajaonarimampianina izay nilaza fa izy no hitarika ny fampihavanam-pirenena satria tsy tongatonga ho azy izao dinika teny Faravohitra izao fa ao raha.

RTT. TiaTanindrazana.

.

La SADC chez Ravalomanana : La réconciliation avant les présidentielles de 2018

L’ancien président revendique une vraie réconciliation nationale avant la prochaine élection présidentielle.

Dès leur descente d’avion en provenance d’Afrique du Sud, des experts en réconciliation de la SADC se sont rendus au domicile de l’ancien président Marc Ravalomanana à Faravohitra pour une rencontre avec celui-ci. C’était hier en fin d’après-midi. Roelf Meyer, Mohammed Bhabha, Ivor Jenkins et Ebrahim Ebrahim ont évoqué avec le président national du TIM plusieurs sujets dont la réconciliation nationale, prévue par la feuille de route de sortie de crise de 2011. Marc Ravalomanana a affirmé durant la rencontre qu’une véritable réconciliation nationale devrait passer avant l’élection présidentielle de 2018. « C’est pour éviter une nouvelle crise postélectorale. Nous avons d’ailleurs le temps pour réaliser cette véritable réconciliation nationale », a souligné l’ancien président Marc Ravalomanana. Interrogé sur la composition du comité de sélection nationale des 22 membres du CFM, le président national du TIM de répondre : « La réconciliation nationale est un processus qui doit impliquer tout le monde. A ma connaissance, la composition de ce comité de sélection nationale n’était pas le fruit d’une large consultation. »

Inclusivité et gouvernement d’union nationale.  La future élection présidentielle a été également largement évoquée durant la rencontre de Faravohitra. Marc Ravalomanana a confirmé sa position quant à la nécessité d’une élection inclusive et démocratique, sans exclusion.  Pourtant, les experts de la SADC ont remis sur le tapis l’Accord de Cotonou qui interdit aux auteurs de coup d’Etat de se présenter aux élections. Mais, quand on parle de l’Accord de Cotonou, il n’y a qu’Andry Rajoelina qui serait frappé d’inéligibilité. L’actuel président de la République Hery Rajaonarimampianina fait également partie des 109 personnalités de la transition sanctionnées par la communauté internationale. La mise en place d’un gouvernement d’union nationale a été aussi abordée au cours de l’entretien. Les experts de la SADC ont demandé l’avis de Marc Ravalomanana sur la question. Celui-ci a fait savoir qu’il ne s’y oppose pas. Il a profité de l’occasion pour préciser : « Si le TIM a basculé dans l’opposition, ce n’est pas parce que son unique ministre a été limogé du gouvernement, mais c’est parce qu’il n’est plus possible de collaborer avec un régime qui fait de l’exclusion et qui a perdu toute sa crédibilité tant nationale qu’internationale. »

Pays en crise.  En un mot, l’ancien président Marc Ravalomanana voulait faire comprendre aux experts de la SADC que Madagascar est encore un pays en crise. Un pays où la corruption et l’insécurité continuent de faire ravage au détriment notamment du climat favorable aux investissements. « En Allemagne, les investisseurs sont réticents à venir à Madagascar à cause de ces problèmes », a déploré le président national du TIM.

R. Eugène

.
Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s