E.Macron-H.Rajaonarimampianina, 28/06/2017. Les îles éparses? Le statu quo.

Macron Hery1

Emmanuel Macron accueille le Président malgache à l’Elysée

Macron Hery2

Discussion politique entre Madagascar et France

Presidence de la République de M/car.

.

Le statu quo

(Amitié et Coopération, OIF). Bla bla, araky ny mahazatra. Raha ny Tatitra, eo ambany, dia tsy nisy resaka « îles éparses » teo aminy roa tonta… « Question évoquée » hono. Hitohy ny fifampiresahina fa tsy hamerina ireo Nosy ireo akory La Frantsa.  MCM

 

iles éparses a2

RENCONTRE ENTRE LES PRÉSIDENTS MACRON ET RAJAONARIMAMPIANINA À L’ELYSÉE  


Coopération, changement climatique, îles éparses à l’ordre du jour

Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, s’est déclaré satisfait de son entretien avec son homologue français, Emmanuel Macron, ce 28 juin, au Palais de l’Elysée, près de deux mois après l’accession de ce dernier à la magistrature suprême en France. La première rencontre entre les deux Chefs d’Etat constitue une étape importante pour le renforcement des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays, a indiqué le Président Hery Rajaonarimampianina.

Entre Paris et Antananarivo, l’objectif est de renforcer et d’étendre la coopération déjà existante dans plusieurs domaines, depuis fort longtemps. Plusieurs grandes entreprises françaises travaillent à Madagascar, et les opportunités d’investissement se doivent d’être encouragées. Ainsi, les discussions ont porté sur les voies et moyens de renforcer et d’étendre cette coopération, que ce soit dans le domaine économique, social, la formation, ou le domaine sécuritaire. Sur ce dernier point, il a été notamment question du renforcement de la sécurité maritime, et de la protection des zones de pêche dans l’Océan Indien, d’autant que Madagascar, qui assure la présidence de l’OIF, entend assumer son rôle aux côtés des autres pays de la région, francophones notamment.

Le dossier du changement climatique et ses impacts a été à l’ordre du jour des entretiens à l’Elysée. Madagascar est l’un des pays les plus exposés au niveau mondial, face aux impacts du changement climatique. Les réponses mises en œuvre, par rapport à l’Accord de Paris, auquel Madagascar souscrit entièrement, se traduisent, entre autres, par la valorisation et l’exploitation des énergies renouvelables. Le pays est engagé dans la transition énergétique et plusieurs formes de coopération devraient se développer dans ce domaine, notamment en termes d’infrastructures. Par ailleurs, la question des Îles éparses a été également évoquée lors de la rencontre du Chef de l’Etat malgache avec son homologue français. Sur ce dossier, les discussions devront se poursuivre.

Pour la coopération franco-malgache, le maître-mot est désormais le renforcement des différents chantiers mis en œuvre, de façon à parvenir à des résultats rapides et concrets. Dans ce sens, le Président Hery Rajaonarimampianina a déclaré, à l’attention des journalistes de la presse malgache, que « les différents acteurs et les partenaires du développement sont appelés à s’inscrire dans la même synergie, que ce soit au niveau de l’Etat ou du secteur privé. » Par ailleurs, l’on sait qu’un forum sur « le renouveau économique de Madagascar » se tiendra cette année, et devra rassembler les investisseurs francophones. Pour le Président Rajaonarimampianina, « la France et Madagascar, à travers la rencontre de ce jour, ont montré leur volonté commune d’avancer, de renforcer ce qui a été déjà édifié, au bénéfice du développement et du progrès dans la Grande Île, et des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays. »

Repoblikan’i Madagasikara
.

Entretien d’Emmanuel Macron avec le président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina

RUBRIQUE : INTERNATIONAL, DÉVELOPPEMENT ET FRANCOPHONIE

Le Président de la République s’est entretenu avec le président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina. Les deux présidents se sont engagés à poursuivre et renouveler le partenariat entre les deux pays, autant en appui à la croissance économique de Madagascar, que sur la scène internationale notamment en tant qu’Etats membres de la Commission de l’Océan Indien et de la Francophonie, dont Madagascar assure actuellement la présidence.

Ils ont échangé sur les nombreux sujets au cœur des relations bilatérales entre la France et Madagascar.

Le Président de la République a salué le retour de la stabilité politique dans le pays après des années de crise et a souligné l’importance d’un climat politique apaisé, au bénéfice des populations et d’une stabilité durable.

Le Président de la République s’est engagé à poursuivre et renforcer la coopération française, en particulier dans le domaine du climat et des énergies renouvelables. Il a salué le rôle de Madagascar dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Il a encouragé les investissements d’entreprises françaises dans le pays, notamment dans le secteur hydroélectrique.

Le Président de la République a évoqué le rôle important de communauté française à Madagascar, la deuxième d’Afrique, dans la solidité des relations entre les deux pays.

La situation des îles Eparses du canal du Mozambique a été évoquée et le Président de la République et le président de Madagascar sont convenus ensemble de reprendre les travaux à ce sujet.

Elysée.fr

Rappel.

.

Message du Président Emmanuel MACRON à l’occasion de la fête nationale malgache

Message adressé par M. Emmanuel MACRON, Président de la République Française, à SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA, Président de la République de Madagascar, à l’occasion de la célébration de la fête nationale du 26 juin.

 

Monsieur le Président,

A l’occasion de la fête nationale de la République de Madagascar, j’ai le plaisir de vous adresser, à vous-même ainsi qu’au peuple malgache, mes plus sincères félicitations.

Je me réjouis des relations, denses et chaleureuses, qui unissent la France et Madagascar. Cette amitié entre nos deux pays et nos deux peuples est ancienne et solide. La France, à travers ses actions de coopération notamment, sera toujours aux côtés de Madagascar. Notre proximité nous permet d’œuvrer au développement des pays de l’océan Indien et de répondre ensemble aux défis régionaux, comme la sécurité maritime.

La France, très attachée à la promotion de la Francophonie, salue le déroulement du Sommet de Tananarive, ainsi que la présidence malgache de la Francophonie depuis novembre 2016.

Je serai ravi de faire votre connaissance à Paris, lors de notre rencontre le 28 juin prochain, et d’aborder ces différents sujets avec vous.

Vous renouvelant mes sincères félicitations, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma très haute considération.

Emmanuel MACRON.

28/06/2017  : Fihaonanana any Lafrantsa anio: Misy ny fanentanana samihafa any anaty tambajotram-pifandraisana « facebook » sy ny tranokalam-pifandraisana isan-karazany hanentanana ireo Malagasy monina any Lafrantsa haneho hevitra amin’ny tokony hamerenana ny « îles Eparses » amin’ny Malagasy mandritra ny fihaonan’ny Filoha Malagasy Hery Rajaonarimampianina sy ny Filoha Frantsay Emmanuel Macron anio 28 jona amin’ny 3 ora any Frantsa (amin’ny 4 ora tolakandro aty Madagasikara).

TiaTanindrazana.

Madagascar, le 11 mai 2017

à

Son Excellence, Monsieur Emmanuel MACRON

Président de la République Française

OBJET : Lettre de félicitations

 

Monsieur le Président de la République,

La Plate forme pour la restitution des îles malgaches et la refondation de la République (Vovonana Mampiray) vous adresse ses vives félicitations pour votre victoire lors des élections présidentielles et souhaite de tout cœur le plein succès dans vos nouvelles fonctions.

Votre  juste déclaration selon laquelle « la colonisation est un crime contre l’humanité »  honore  la France, considérée comme la «  Patrie des droits de l’homme »  et requiert un sérieux défi de votre part. C’est aussi un  grand espoir et un encouragement pour le peuple Malgache dans la noble cause qui est son combat pour la vérité en vue de la restitution des îles Juan de Nova, Bassas de India, Europa et les iles Glorieuses.

Dans cette optique, nous sollicitons respectueusement votre appui pour l’application des résolutions  onusiennes sur la réintégration des îles malgaches à  Madagascar.

Permettez-nous de rappeler succinctement les faits pour justifier la légalité et la légitimité de la demande malgache :

 

  • la résolution des Nations Unies 1514 (XV) du 14 décembre 1960 relative à l’octroi d’indépendance aux pays et aux peuples colonisés, suivi du respect de l’intégrité de leur territoire national, sans aucune « tentative à détruire partiellement ou totalement l’unité nationale et l’intégrité territoriale d’un pays, incompatible avec les buts et les principes de la Charte des Nations Unies ».

 

  • les alinéas 8 et 9 du Préambule de la Déclaration de Manille soulignent que les Etats ne doivent pas agir « par la force » contre le droit inaliénable à l’autodétermination, à la liberté et à l’indépendance d’un peuple soumis au colonialisme.

Les îles précitées étaient des dépendances administratives de la Grande Ile rattachées en 1896 à la France qui déclarait colonie française « Madagascar et les îles qui en dépendent ». Elles auraient donc dû être restituées à Madagascar lors de la proclamation de son indépendance le 26 juin 1960. Or, le décret  n°60-555 du 1er Avril 1960, promulgué 80 jours avant la proclamation de cette indépendance par l’État français détachait les iles éparses du territoire de la « République autonome de Madagascar » pour les placer sous l’autorité du Ministre de la France d’outre-mer.

La résolution 34/91 du 12 décembre 1979 de l’Assemblée générale des Nations Unies a réaffirmé « la nécessité de respecter scrupuleusement l’unité nationale et l’intégrité territoriale d’un territoire colonial au moment de son accession à l’indépendance».En conséquence, Madagascar n’a pas jusqu’à présent, recouvert son indépendance, une partie de son territoire se trouvant encore sous le joug de la colonisation.

Cette résolution a invité  le Gouvernement français à restituer les îles malgaches à Madagascar en enjoignant d’entamer sans plus tarder l’ouverture d’un dialogue aux fins de négociation en vue de cette restitution.

Elle a également demandé au Gouvernement français de rapporter les mesures portant atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de Madagascar et de s’abstenir d’en prendre d’autres qui auraient le même effet et pourraient affecter la recherche d’une solution juste au différend opposant le Gouvernement malgache au Gouvernement français.

Tout en réaffirmant cette résolution, la résolution 35/123 du 11 décembre 1980 qui s’est ensuivie a demandé au Gouvernement français d’entamer sans plus tarder les négociations avec le Gouvernement malgache en vue de la réintégration des îles malgaches à Madagascar.

Nul n’ignore le profond attachement de la France pour le respect des droits de l’homme, principe d’ailleurs gravé dans le Préambule de la Constitution française. La France est un fervent défenseur des droits de l’homme à travers ses organisations internationales et reste fidèle à sa célèbre devise « liberté, égalité, fraternité », la Plate forme pour la restitution des îles malgaches et la refondation de la République estime que la restitution des îles malgaches dans l’amitié, la fraternité, et le Fihavanana si chers aux Malgaches libérant le peuple malgache du joug de la servitude de la colonisation  serait un témoignage vivant de ce principe.

Au nom de ce devoir sacré du respect des droits de l’homme qui nous incombe à tous, signataires des principaux pactes internationaux sur le respect des droits de l’homme, au nom de nos longs liens d’amitié et de fraternité, nous tendons la main vers la France pour une conclusion à l’amiable de la restitution des îles malgaches.

 

             Veuillez agréer Son Excellence, Monsieur le Président de la République française, avec tous nos remerciements, l’expression de notre plus haute considération.

 

Arlette RAMAROSON

Présidente du « VOVONANA MAMPIRAY »

Ancien Juge international

MADAGASCAR

Récépissé N° 167 – MI/P/ANT/SPAT/ASS du 04 Mai 2009, signé par Mme RAZANATSARAIBE Angeline Chef de Service Provincial de l’Administration territoriale

FANAMBARANA

Izahay mpikambana ato amin’ny Birao Nasionalin’ny « Cercle de Réflexion pour l’Avenir de Madagascar (CRAM) CERCLE DE REFLEXION POUR L’AVENIR DE » dia manao izao antso avo manaraka izao.

 

NOSY MALAGASY

Raharaham-pirenena ny resaka Nosy Malagasy ka manentana ny mpitondra, ireo Fikambanana maro samihafa mitaky ny famerenana ireo Nosy Malagasy, ny ankolafin-kery rehetra eto amin’ny firenena hifanome tanana amin’ny fanomanana hetsika iray goavana eo amin’ny kianjaben’i Mahamasina mba ho hitan’izao tontolo izao , indrindra fa ny fitondram-panjakana frantsay, ny firaisan-kinan’ny vahoaka malagasy amin’ny fiarovany ny fiandrianam-pireneny sy ny hetahetany amin’ny fialana tanteraka amin’ny fanjanahan-tany ary ho fampiharana ireo fehin-kevitra noraisan’ny  Fivoriamben’ny Firenena Mikambana momba ireo nosy nantsoiny hoe : « îles malgaches ».

Nambaran’Andriamatoa Emmanuel Macron – Filoham-pirenena frantsay fa « crime contre l’humanité » ny fanjanahan-tany. Ny fanagiazan’ny fitondram-panjakana frantsay ireo Nosy Malagasy izay isan’ny tanintsika ireo dia mbola taratry ny fanjanahan-tany. Nalana tamin’i Madagasikara ireo Nosy malagasy ireo 80 andro mialohan’ny  nanolorana ny fahaleovan-tena sarin-tsariny kanefa dia mazava tsara ny voalazanan’ny fehin-kevitry 1514 (XV) tamin’ny  14 desambra 1960 noraisain’ny Fivoriamben’ny Firenena Mikambana.

Fombafomba ara-diplomatika sisa no hatao any New-York amin’ny volana septambra 2017 raha miverina amintsika ireo Nosy Malagasy ireo mialohan’ny Fivoriamben’ny Firenena Mikambana.
JOEL HARISON Marie René

Président Cercle de Réflexion pour l’Avenir de Madagascar (CRAM)

Secrétaire Exécutif « VOVONANA MAMPIRAY »

Hery Rajaonarimampianina embarrassé face à Emmanuel Macron

D’après les informations, Hery Rajaonarimampianina n’a pas insisté sur les Iles Eparses lors de sa rencontre avec le président Macron à Paris. Force est d’admettre qu’il n’a pas insisté même si les Nations Unies ont donné raison à Madagascar ! Pour le moment, la France occupe et exploite ces îles et les discussions devront se poursuivre, comme d’habitude !

 

 

Publicités

A propos Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

Pour une prise de conscience citoyenne des Malagasy
Galerie | Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s